Anthologie des Cls des Paradis
 

Anthologie des Cls des Paradis

Table de translittration

() (hamzah : cour arrt, coup dpiglotte: exp. : du

( ) (ayn ) : Ali (p), du

( ) (alf) : "a" long, exp. b

a ( ) (fat-hah) : a court, exp. ba

i ( ) (kasrah) : i court, exp. bi

() (y) : " i " long, exp. b

u ( ) (dhammah) : "u" ou "o" court, exp. bu

( ) (ww) : "ou" long, exp. b

w ( ) (ww) : " " prcd ou/et suivi dune voyelle, ou marqu par un arrt), exp. wa; mawt; wi

y () ( y ) : " " prcd ou/et suivi dune voyelle, ou marqu par un arrt), exp. yamch, y; layt

ch ( ) (chn) : "sh " anglais de she )

( ) (d) : comme dans : abr (patience), alt (prire), awm (jene)

t () ( t ) : comme dans tahrah (purification)

th ( ) (thl) : "th" anglais de : the, this)

Th ( ) = (th' ) : "th" anglais de : thank

gh ( ) (ghayn) : "r" franais (parisien)

h () (h) : "h" anglais expir fortement de : how, he)

h ( ) (h' ) : comme dans : al hamdu lillhi

j ( ) (djm) : = dj, comme dans jaml

kh ( ) (kh' ) : "kh", "ch" allemand

q ( ) (qf) : comme dans : qul howa llhu

r ( ) ( r ) : "r" roul

s ( ) (sn) : se prononce comme "s" normal, mme entre deux voyelles (exp. : Imam al Husayn)

dh ( ) (dh ) : exp. dhlim

dh ( ) (dhd ) : (emphatique), comme dans dhlln

m, n ( , ) (mm, nn) : se prononcent normalement (sans nasalisation mme lorsqu'ils sont prcds d'une voyelle).

Demande de pardon (istigh-fr)

* Selon l'Imam al-Sdiq (p), il n'est pas de croyant qui, commettant chaque jour ou chaque nuit jusqu' quarante pchs majeurs, se repente sincrement en rcitant l'Istigh-fr suivant sans qu'Allah ne lui pardonne (ses pchs) :

"Astagh-fir-ullh-al-lath l ilha ill huwa-l-Hayy-ul-Qayymu, Bad`-ul-samwti wa-l-ardhi, thu-l-Jalli wa-l-Ikrmi, wa as'aluhu an yatba `alayya."



(Je demande pardon Allah, en dehors Duquel il n'y a d'autre Divinit que Lui, le Vivant, l'Auto-subsistant, le Crateur des cieux et de la terre, le plein-de-Majest et de Munificence, et je me repens auprs de Lui.)

Prire de la peur de l'oppresseur

Cette prire fut accomplie par le Prophte (P) le jour de la Bataille d'Ohod. Elle est s'accomplit comme suit : On commence par l'accomplissement d'un ghusl (ablution majeure) suivi de deux rak`ah de prire, et puis sur place on dcouvre le genou en rcitant cent fois : "Y Hayyu y Qayym, y Hayyu l ilha ill anta bi-Rahmatika astaghthu. Faalli `al Muhammadin wa le Muhammadin, wa aghithn, ass`ata, ass`ata"



(Oh le Vivant, O l'Auto-Subsistant ! O Toi le Vivant en dehors de qui il n'y a d'autre Divinit que Toi. Prie donc sur Muhammad et sur les Membres de sa Famille, et secours-moi maintenant, maintenant ! )

Puis on rcite une fois :

" Allhumma as'aluka an tuall `al Muhammadin wa le Muhammadin wa an taltufa b wa an tagh-liba l wa an tamkura l wa an takh-da`a l wa an takfn ma'nata ..Untel fils d'untel (prononcez le nom de l'oppresseur)"

...

(O mon Dieu! Je Te demande de prier sur Muhammad et sur les Membres de sa Famille, et de m'accorder Ta Grce, d'user de stratagme en ma faveur, de tromper (l'oppresseur) pour moi et de m'pargner la provision de bouche (ou l'humiliation) d'Untel fils d'Untel (prononcer le nom complet de l'oppresseur)

Conjurer la Malfaisance de la Magie

Le Prophte (P) dit, en s'adressant l'Imam Ali (p) :

"O Al (Ibn Ab Tlib)! Quiconque apprhende un magicien ou un diable qu'il rcite ce verset coranique:

"Votre Seigneur est Dieu qui a cr les cieux et la terre en six jours; puis IL s'est assis en Majest sur le Trne. IL dirige toute chose avec attention. IL n'y a d'intercesseur qu'avec Sa permission. Tel est Dieu, votre Seigneur! Adorez-Le donc! Ne rflchissez-vous pas?" (Sourate 10, verset 3)

( : 3/10)

(Inna Rabbakum-Allhu-lath khalqa-s-samwti wa-l-ardha f sittati ayymin thumma-staw 'al-'archi yudabbiru-l-amra m min chaf'in ill min ba'da ithnihi thlikum Allhu Rabbukum fa-'budhu afal tathakkarn-a)

Rcitation (amulette) pour abolir l'effet de la magie

Selon l'Imam Ali, pour conjurer l'effet de la magie, crivez les mots suivants sur une feuille et portez-la sur vous :

"Bism-illhi wa billhi, bism-illhi m ch'Allhu, bism-illhi wa l hawla wa l quwwata ill billhi. "Qla Ms : M ji'tum bihi-s-sihru inna-llha sa-yubtiluhu, inna-llhu l yulihu 'amal-al-mufsidn-a. Fawaqa'a-l-haqqu wa batala m kn ya'maln-a, faghulib hunlika wa-nqalab aghirn-a " " (voir : sourate al-A'rf : 7/118-119)

" : . (118) (119( " :7/118-119

(Au Nom d'Allah et par Allah, au Nom d'Allah et la Volont d' Allah qui prvaut, au Nom d'Allah, et il n'y a de Pouvoir ni de Force en dehors d'Allah. Ms (Moise) dit : "Allah abolira l'effet de la magie que vous avez apporte. "Ainsi la vrit se manifesta et ce qu'ils firent fut vain. Ainsi, ils furent battus et se trouvrent humilis" (sourate al-A'rf : 7/118-119) "

Demande de satisfaction de besoins pressants et importants

Lorsqu'on a une demande importante formuler l'adresse d'Allah, on crit ce qui suit sur un papier qu'on jettera dans un cours d'eau :

"Bism-illh-ir-Rahmn-ir-Rahm. Min-al-'abd-ith-thall il-l-Mawl-l-Jall : Rabbi inn massan-dh-dhuru wa Anta Arham-ar-Rhimn-a. Bi-haqqi Muhammadin wa lihi alli 'al Muhammadin wa lihi, wa-k-chif 'ann hamm wa farrij 'ann ghamm bi-Rahmatika y Arham-ar-Rhimn-a"

. : .

(Au Nom d'Allah, le Clment, le Misricordieux. Du serviteur humili au Matre auguste : O mon Seigneur! Le malheur m'a touch, mais Tu es le plus Misricordieux des misricordieux. Par l'amour de Muhammad et la Famille de Muhammad, prie sur Muhammad et la Famille de Muhammad et dissipe mon souci et carte de moi mon affliction, par Ta Misricorde, O Toi le plus Misricordieux des misricordieux!)

* Selon l'Imam al-Sdiq (p), si on a un voeu dont on veut demander Allah la ralisation, ou qu'on craint un malheur ou encore qu'on a peur de quelque chose, on crit sur un papier blanc l'invocation suivante, on le plie et on l'insre dans une noix de boue qu'on jette dans un cours d'eau :

"Allhumma inn atawajjahu ilayka bi-ahab-bil-asm'i ilyaka wa a'dhamih ladayka wa atawassalu ilayka bi-man awjabta haqqahu 'alayka bi-Muhammadin wa 'aliyyin wa Ftimata wa-l-Hasani wa-l-Husayni wa 'Aliyy-in-ibn-il-Husyni wa Muhammadin-ibn-i 'Aliyyin wa Ja'far-in-ibn-i Muhammad-in wa Ms-bni J'afar-in wa 'Aliyy-in-ibn-i Ms wa Muhammadin-ibn-i 'Aliyy-in wa 'Aliyy-in ibn-i Muhammad-in wa-l-Hasan-ibn-i 'Aliyy-in

wa-l-Hujjat-il-Muntadhar-i, alawt-ullhi 'alayhim ajma'n (et l on formule le voeu ou mentionne le besoin dont on demande Allah l'exaucement."

.) ߡ (.

(O Allah ! Je m'adresse Toi par les noms les plus aims de Toi et les plus considrs par Toi, et je sollicite Ta proximit et je T'implore par l'amour de ceux dont Tu as rendu le droit obligatoire sur Toi : par Muhammad et Ali et Ftimah et al-Hasan et al-Husayn et 'Ali ibn-il-Husyn et Muhammad-ibni 'Ali et Ja'far ibn Muhammadin et Ms ibn J'afar wa 'Ali ibn Ms wa Muhammad ibn 'Ali wa 'Ali ibn Muhammad wa-l-Hasan ibn 'Ali et al-Hujjat-il-Muntadhar (l'Argument attendu = l'Imam al-Mahdi). Que Tes Prires soient sur eux tous, pour Te demander (et l on formule ses voeux ou son besoin)

Du'' contre les malheurs et les maladies

* Selon l'Imam al-Sdiq (p) quiconque dit chaque jour cent fois :

"L hawla wa l quwwata ill billh"



(Il n'y a ni force ni pouvoir en dehors d'Allah),

Allah loigne de lui 70 malheurs dont le moins dur est le souci .

* Selon le Prophte (P) : " Quiconque dit 100 fois chaque jour :

"L Ilha illllhu-l-Malik-ul-Haqq-ul-Mubn" (Il n'y a de Dieu qu'Allah, le Roi, la Vrit ?vidente)



sera l'abri de la pauvret, aura une assurance contre la solitude terrorisante de la tombe, et cela lui apportera la richesse et lui ouvrira les portes du paradis"

Du'' lors d'un Enlisement

Le Prophte (P) dit Ali (p):

"Si tu te trouves dans un enlisement dis:

Bism-illh-ir-Rahm-ir-Rahm. L hawla wa l quwwata ill billh-il-'Aliyy-il-'Adhm. Allhumma Iyyka na'budu wa Iyyka nasta'n

. .

(Au Nom d'Allah, le Clment, le Misricordieux. Il n'y a de force ni de pouvoir en dehors d'Allah, le Sublime, le Trs-Haut. O Allah! C'est Toi que nous adorons, et c'est Toi dont nous implorons secours).

Allah - IL est Sublime - conjure ton preuve ".

Des Du'' pour tous les jours

* Selon l'Imam al-Sdiq (p) quiconque dit chaque jour 25 fois l'invocation suivante, Allah lui efface un nombre de pchs gal au nombre de chaque croyant pass et de chaque croyant qui reste jusqu'au Jour du Jugement, et Il le relve d'un degr :

"Allhumma-gh-fir il-l-mu'minna wa-l-mu'minti wa-l-muslimna wa-l-muslimti"



(O mon Dieu! Pardonne aux croyants et aux croyantes, aux musulmans et aux musulmanes" .

* Selon l'Imam al-Sdiq (p) toujours, le Prophte (P) avait l'habitude de dire chaque jour 70 fois "Astagh-fir-ullh" (je demande pardon Allah) et 70 fois :"Atbu illlh" (je me repens auprs d'Allah" .

* Selon l'Imam al-Sdiq (p) quiconque dit chaque jour cent fois :

"L hawla wa l quwwata ill billh"



(Il n'y a ni force ni pouvoir en dehors d'Allah),

Allah loigne de lui 70 malheurs dont le moins dur est le souci .

* Selon le Prophte (P) : " Quiconque dit 100 fois chaque jour l'invocation suivante sera l'abri de la pauvret, aura une assurance contre la solitude terrorisante de la tombe, et cela lui apportera la richesse et lui ouvrira les portes du paradis"

"L Ilha illllhu-l-Malik-ul-Haqq-ul-Mubn"



(Il n'y a de Dieu qu'Allah, le Roi, la Vrit ?vidente)

* Selon l'Imam al-Sdiq (p), le Prophte (P) dit: "Quiconque dsirerait que son loge soit plac au-dessus de celui des mujhidine (les combattants pour la Cause d'Allah), par les Anges rapprochs (al-Mala' al-a'l), qu'il lise chaque jour la rcitation ci-aprs. Ce faisant, son besoin sera satisfait, s'il en a un, son ennemi sera refoul, sa dette acquitte, son affliction disparue, et sa rcitation traversera les sept ciels pour atteindre la Table garde (al-Lawh al-Mahfdh) :

"Subhn-Allhi kam yanbagh lillhi wa-l-Hamdu lillhi kam yanbagh, wa l ilha illllhu kam yanbagh lillhi wa-llhu Akbaru kam yanbagh lillhi, wa l hawla wa l quwwata ill bi-llhi, wa all-llhu 'al Muhammadin wa 'al ahli baytihi wa jam'-il-mursalna wa-l-nabiyyna hatt yardh-llh"

*

(Gloire Allah comme cela se doit Allah, louanges Allah comme cela se doit, et il n'y a de Dieu qu'Allah, comme cela se doit Allah, Allh est le plus Grand, comme cela se doit Allah, et il n'y a de force ni de pouvoir si ce n'est par Allah, et Allah a pri sur Muhammad et sur les membres de sa Famille, ainsi que sur tous les Messagers et les Prophtes, et ce jusqu' ce qu'Allah agre)" .

* Selon le Prophte (P) : "Quiconque dit chaque jour dix fois l'invocation suivante, se purifiera de ses pchs comme le jour o sa mre l'a mis au monde. De plus lui seront pargnes 70 sortes de malheurs dont la folie, l'lphantiasis, la lpre, l'hmiplgie, et Allah lui affecte 70 milles anges qui demanderont le pardon pour lui" :

"Bism-illh-ir-Rahmn-ir-Rahm. L hawla wa l quwwata ill billh-il-'Aliyy-il-'Adhm"



(Au Nom d'Allah, le Clment, le Misricordieux. Il n'y a de force ni de pouvoir en dehors d'Allah, le Trs-Haut, le Sublime ).

* Selon l'Imam al-Sdiq (p) cit par al-Kulayn, le Prophte (P) disait chaque jour 360 fois (au nombre des veines du corps) :

"Al-hamdu lillhi Rabb-il-'lamna kathran 'al kulli hl"



(Des miltitudes de louanges Allah, Seigneur des mondes dans tous les cas)

* Selon l'Imam al-Sdiq (p) : "Quiconque dit 400 fois par jour, pendant deux mois conscutifs l'invocation suivante, Allah le dotera de beaucoup de savoir ou de beaucoup de richesse :

Astagh-fir-ullh-al-lath l ilha ill Huwa-l-Hayy-ul-Qayym-ur-Rahmn-ur-Rahmu, Bad'-us-samwti wa-l-ardhi, min jam'i dhulm wa jurm wa isrf 'al nafs wa atbu ilayhi



(Je demande pardon Allah, Celui en dehors de Qui il n'y a de Dieu que Lui, le Vivant, le Sustentateur, le Clment, le Misricordieux, le Crateur des ciels et de la Terre, de l'ensemble de mon injustice, mes crimes et de mes abus vis--vis de moi-mme, et je retourne vers Lui)

* Quiconque dit sept fois l'invocation suivante, Allah loigne de lui les soucis de ce monde et de l'Autre-Monde :

Hasb-iy-Allhu Rabb, Allhu l ilha ill Huwa, 'alayhi tawakkaltu wa-Huwa Rabb-ul-'Arch-il-'Adhm

.

(Allah, mon Seigneur me suffit, Allah, il n'y a de divinit que Lui.En Lui je place ma confiance; et Il est le Seigneur du Trne immense) Des Du'' pour le matin et le soir

* L'Imam al-Sdiq (p) dit : "Ne ngligez jamais de dire trois fois chaque matin et chaque soir :

"Allhumma-j'aln f Dir'ik-al-Hanah allat taj'ala fh man turd-u"



(O Allah! Mets-moi dans Ta Cuirasse fortifie dans laquelle Tu mets qui tu voudrais),

car cette invocation fait partie des du'' renfermant les mystres d'Allah"

* L'Imam Muhammad al-Taq (p) dit : "Dis chaque matin et chaque soir :

"Allh ! Allh ! Allh Rabb !Ar-Rahmn-ur-Rahm-u ! L uchriku bihi chay'an"



(Allah, Allah, Allah est mon Seigneur, le Trs-Misricordieux, le Tout-Misricordieux, Qui je n'associe rien),

puis formule les voeux que tu dsires, car cette invocation est le prliminaire de tout d'' "

* Selon l'Imam al-Bqir (p) : "Quiconque fait l'invocation suivante au lever de l'aube, ne sera inscrit au nombre des insouciants au cours de la journe, et quiconque la rcite la nuit ne sera inscrit au nombre des insouciants au cours de cette nuit :

1- "L ilha ill-llhu, Wahdahu l charka lah-u ! Lahu-l-Mulk-u wa lahu-l-Hamdu ! Yuhy wa yumt-u, wahuwa Hayyun l yamt-u. Bi-yadih-il-Khayr-u wahuwa 'al kulli chay'in Qadr-un" (10 fois)

.

(Il n'y a de Dieu qu'Allah ! Il est Un, sans associ ! Lui appartient le Royaume et Lui appartient la Louange ! Il fait vivre et Il fait mourir, mais Il est toujours Vivant et ne meurt jamais. Le Bien est entre Ses Mains et Il a le Pouvoir sur toute chose)

2-"all-llhu 'al Muhammadin wa le Muhammadin" (10 fois)



(Allah prie sur Muhammad et sur les membres de la Famille de Muhammad)

3-"Subhn-Allh-u" (35 fois)



(Gloire Allah)

4- "L ilha ill-llh-u" (35 fois)



(Il n' y a de Dieu qu'Allah)

5- "Al-Hamdu lillh-i" (35 fois)



(Louanges Allah)

* Selon l'Imam al-Sdiq (p), l'Imam Ali ibn al-Hussayn (p) rcitait l'invocation suivante, lorsqu'il commenait sa journe :

"Abtad'u yawm hth bayna yaday nisyn wa 'ajalat : bism-illh-i wa m ch'Allah-u"



(je commence ma journe que voici, en devanant mon oubli et ma hte, par : Au Nom d'Allh et ce que veut Allh)

* L'Imam al-Sdiq (p) dit : "Quiconque rcite 3 fois l'invocation suivante, le soir, sera entour (protg) de l'une des ailes de Jibr'l (l'Archange Gabriel) jusqu'au matin :

"Astawdi'-ullh-al-'Aliyy-al-A'l, Al-Jall-al-'Adhm-a, nafs wa man yu'nn amruhu ! Astawdi'u-llh-a nafs-l-marhb-al-makhf-al-mutadha'dhi'a li-'Adhamatihi kullu chay'-in"



(Je confie Allah, le Trs-Haut, le Plus-Haut, le Majestueux, l'Immense, moi-mme et toute personne dont le sort me soucie ! Je me confie Allah devant l'Immensit Duquel toute chose est terrifie, craintive et branle)

* Selon l'Imam al-Sdiq (p) encore : Lorsque le soir se pointe, rcitez l'invocation suivante et prsentez ensuite Allah tous les voeux que vous dsireriez :

"Allhumma inn as'aluka 'inda iqbli Laylika wa idbri Nahrika wa hudhri alawtika wa awti du''ika an tuall 'al Muhammadin wa le Muhammad-in"



(O Allah ! Je Te demande au moment de la venue de Ta nuit et du dpart de Ton jour, de la prsence de Tes prires et des voix de Ton Du'', de prier sur Muhammad et sur les membres de sa Famille)

* Abu-l-Dard' rapporte qu'un jour quelqu'un vint lui annoncer que sa maison venait d'tre incendie, mais qu'il lui affirma avec certitude qu'une telle chose n'aurait pas pu se produire. Lorsqu'une autre personne se prsenta lui et confirma la nouvelle de l'incendie de sa maison il afficha la mme certitude quant l'impossibilit de l'occurrence d'un tel vnement. Une troisime personne lui annona la mme mauvaise nouvelle, mais il persista rcuser cette nouvelle. Or, on apprit par la suite qu'une srie de maisons au milieu desquelles figurait la sienne avaient t incendie, l'exception de celle-ci. Lorsqu'on lui demanda comment il savait que sa maison n'avait pas t brle, il rpondit : parce que j'ai rcit le jour de l'incendie une invocation propos de laquelle j'avais entendu le Prophte (P) dire : "Quiconque rcite l'invocation suivante, le matin, il ne lui arrivera aucun mal durant cette journe, et quiconque la rcitera le soir, il ne lui arrivera aucun mal cette nuit":

"Allhumma Anta Rabb, l Ilha ill Anta, 'alayka tawakkaltu wa Anta Rabb-ul-'Arch-il-'adhm. M ch'-Allhu kna wa m lam yachi' lam yakum.

A'lamu inna-llha 'al kulli chay'in Qadr-un wa inna-llha qad ahta bi-kulli chay'in 'ilman. Allhumma inn a'thu bika min charri-l-jinni wa-l-insi wa min charri kulli dabbatin Anta khithun bi-niyatih, inna Rabb 'al irtin mustaqm-in"

*

(O Allh ! Tu es mon Seigneur ! Il n'y de Dieu que Toi ! C'est sur Toi que je compte totalement et Tu es le Seigneur du Trne immense ! Ce que Allah veut est, et ce qu'Il ne veut pas, n'est pas. Je sais qu'Allah a Pouvoir sur toute chose et qu'Il entoure de Sa Science toute chose. O Allah ! Je me protge par Toi contre le mal des djinns et contre le mal des humains, ainsi que contre le mal de tout tre vivant que Tu tiens par son toupet. Mon Seigneur est certes sur un droit chemin)

Les Prires des jours de la semaine

La Prire du samedi

* L'Imam al-Hassan al-'Askari (p), cit par Ibn Tws, rapporte : "J'ai lu dans les crits de mes ascendants (p) que quiconque accomplit le samedi quatre rak'ah de prire et qu'il rcite dans chacune d'elles les sourates (chapitres) al-Ftihah, al-Tawhd, ainsi que yat al-Kurs , Allah - Il est Puissant et Sublime- l'inscrit dans la position des prophtes, des martyrs et des serviteurs pieux. Quelle bonne compagnie !"

La Prire du Dimanche

* Selon l'Imam al-Hassan al-Askari (p) : "Quiconque accomplit le dimanche quatre rak'ah de prire et qu'il lit dans chacune d'elles les sourates al-Ftihah, Tabrak (al-Mulk, No. 67), Allah lui accordera au Paradis la maison qu'il choisirait"

La Prire du Lundi

* Selon l'Imam al-Hassan al-Askari (p) : "Quiconque accomplit le lundi dix rak'ah de prire et qu'il rcite dans chacune d'elles, la sourate al-Ftihah et 11fois la sourate al-Tawhd, Allah fera du jour de vendredi une source lumineuse qui illumine ce jour-l tellement le lieu de sa prire que toutes les cratures d'Allah l'en envieraient .

La Prire du Mardi

* Selon l'Imam al-Hasan al-Askari (p) : "Quiconque accomplit le mardi six rak'ah de prire et qu'il rcite dans chacune d'elles la sourate al-Hamd, le verset de "man-ar-raslu" et la sourate al-Zalzalah (chapitre 99), Allah absout ses pchs jusqu' ce qu'il en soit aussi purifi que le jour o sa mre l'a mis au monde .

La Prire du Mercredi

* Selon l'Imam al-Hasan al-Askari (p) : "Quiconque accomplit le mercredi quatre rak'ah de prire et qu'il rcite dans chacune d'elles les sourates al-Hamd, al-Ikhl et al-Qadr, Allah lui pardonnera tous ses pchs et le mariera une houri aux grands yeux .

La Prire du Jeudi

* Selon l'Imam al-Hasan al-Askari (p) : "Quiconque accomplit le jeudi 10 rak'ah de prire comprenant chacune la lecture de la sourate al-Ftihh (une fois) et la sourate al-Tawhd (11 fois), les Anges lui diront: "Demande ce que tu voudrais, tu l'auras"

La Prire du Vendredi

* Selon l'Imam al-Hasan al-Askari (p) : "Quiconque accomplit le vendredi 4 rak'ah de prire comprenant chacune la lecture des sourates al-Ftihh, al-Mulk (chapitre 67) et H' Mm al-Sajdah, Allah le fera entrer dans Son Paradis, acceptera son intercession en faveur des membres de sa famille, lui vitera la pression de la tombe et la terreur du Jour de la Rsurrection". L'horaire de cette prire va du lever du soleil au coucher du soleil .

La Prire de la nuit de l'enterrement

Selon un hadith du Prophte (P), cit par Ibn Tws: "Le mort ne connat pas une nuit plus dure que la premire nuit de son enterrement. Faites donc misricorde vos morts en faisant l'aumne en leur faveur. Si vous n'en avez pas les moyens, accomplissez deux rak'ah de prire dont la premire comprend la lecture de la sourate al-Ftihah et deux fois la sourate al-Tawhd, et la seconde, la sourate al-Ftihah et dix fois la sourate al-Takthur (chapitre 102). Une fois la prire termine dites :

"Allhumma alli 'al Muhammadin wa le Muhammadin wa-b'ath thawbih il qabri ....(prononcez le nom complet du mort) ".



O mon Dieu! Prie sur Muhammad et sur la Famille de Muhammad et envoies-en la rcompense spirituelle (le thawb de cette prire) la tombe de....(prononcez le nom complet du mort)

Allah enverra alors tout de suite sa tombe mille Anges dont chacun lui apportera une chemise et un manteau, et Il largira l'troitesse de la tombe, et ce jusqu'au Jour o l'on soufflera dans la Trompe (le Jour de la Rsurrection). En outre, Allah mettra au crdit de celui qui fait cette prire la rcompense d'un nombre de bonnes actions, gal au nombre des levers du soleil, et l'lvera de quarante degrs "

* Il y a une autre version de cette prire : Elle consiste elle aussi en deux rak'ah dont la premire comprend la lecture de la sourate al-Ftihah et yat al-Kurs , et la seconde, la sourate al-Ftihah et dix fois la sourate al-Qadr (chapitre 97). Une fois la prire termine dites :

"Allhumma alli 'al Muhammadin wa le Muhammadin wa-b'ath thawbih il qabri ...(prononcez le nom complet du mort) ".



(O mon Dieu! Prie sur Muhammad et sur la Famille de Muhammad et et envoies-en la rcompense spirituelle (le thawb de cette prire) la tombe de....(prononcez le nom complet du mort) )

Devoirs envers les morts

* Selon al-'Allmah al-Majlic dans "Zd al-Ma'd", le croyant ne doit pas ngliger de se rappeler ses proches morts, car ceux-ci n'ont plus la possibilit d'accomplir de bonnes actions et les actes de bienfaisance (pour se racheter) et esprent vivement que leurs descendants, leurs proches et leurs frres croyants en gnral le font leur place et en leur nom. Ils attendent d'eux un geste de bienfaisance de leur part et surtout leur du'' lors de la Prire de la Nuit. Le croyant doit faire le du'' ses parents aprs les Prires obligatoires et dans les lieux saints, sans oublier les bonnes oeuvres ddies leur mmoire. Car selon le Hadth : "Peut-tre un homme qui avait t not comme 'q (dsobissant ses parents) de leur vivant, sera-t-il considr comme br (obissant et bienfaiteur envers ses parents) aprs leur mort, grce aux bonnes oeuvres qu'il aura accomplies en leur nom. De mme un homme qui avait t not comme br envers ses parents de leur vivant, serait-il enregistr comme 'q envers eux, cause de son manque d'accomplissement d'actes de bienfaisance qui leur sont dus". Parmi les devoirs les plus importants qu'on doit accomplir envers les parents et les proches figurent l'acquittement de leurs dettes impayes et de toutes autres obligations non acquittes envers les gens ou envers Allah. Ainsi, on doit s'efforcer d'accomplir en leur nom ( soit soi-mme, soit en dlguant un autre -moyennant rmunration- pour le faire) un plerinage d qu'ils auraient manqu ou tous autres actes d'adoration qu'ils auraient manqus. Selon un hadith sain (ahh) l'Imam al-Sdiq (p) accomplissait chaque nuit deux rak'h de prire ddies son fils, et chaque jour deux autres rak'ah au nom et la place de ses parents. Dans la premire rak'ah, de chaque prire il rcitait aprs la sourate al-Hamd, la sourate al-Qadr (chapitre 97), et dans la seconde la sourate al-Kawthar (chapitre 108).

* Toujours selon l'imam al-Sdiq (p) : "Il arrive que le mort qui se trouve en difficult soit subitement soulag et que l'on l'informe que ce soulagement est d la prire faite son bnfice par un tel frre croyant". Et lorsque le rapporteur de ce hadith demanda l'Imam s'il tait possible qu'on accomplisse une prire de deux rak'ah pour deux morts la fois, il rpondit par l'affirmative. Il dit galement : "Le mort se rjouit du du'' et de l'istigh-fr faits en son nom autant que le vivant se rjouit d'un beau cadeau qu'on lui offre." Et l'Imam d'ajouter : "La Prire, le jene, le Plerinage, l'aumne, l'acte de bienfaisance et le du'' faits au nom d'un mort parviennent sa tombe". Il dit galement : "La rcompense (la rtribution = ajr) de ces actes (faits au nom d'un mort) bnficie aussi bien au mort qui ils sont destins qu' la personne qui les lui a ddis. Selon un autre hadith attribu l'Imam al-Sdiq (p) : "Tout Musulman qui accomplit une oeuvre (acte de pit ou de bienfaisance) au bnfice d'un mort, Allah lui accorde une double rcompense tout en faisant parvenir la rtribution de cette oeuvre audit mort."

La prire ddie aux deux parents dcds

Elle consiste en deux rak'ah : dans la premire rak'ah on rcite la sourate al-Hamd une fois et dix fois :

"Rabbi-gh-fir l wa liwlidayya wa li-l-mu'minna yawma yaqm-ul-Hisb"



(O mon Dieu pardonne-moi ainsi qu' mes parents et aux croyants le Jour o le Compte sera tabli),

et dans la seconde, une fois la sourate al-Hamd et dix fois :

"Rabbi-gh-fir l wa liwalidayya wa liman dakhala bayt mu'minan wa il-l-mu'minna wa il-l-mo'minat"



(O mon Dieu! Pardonne-moi, ainsi qu' mes parents et quiconque entre dans ma maison en croyant, et tous les croyants et croyantes)

Et une fois qu'on prononce le salm qui marque la fin de la Prire, on rcite dix fois :

"Rabbi-rhamhum kam rabbayn aghr"



(O mon Dieu! Couvre-les (mes deux parents) de Ta Misricorde comme ils m'ont lev tout petit)

La prire de l'affam

* Selon l'Imam al-Sadiq (p) : "Quiconque souffre de la faim, qu'il fasse l'ablution (wudh') et deux rak'ah de prire au terme desquelles il dit :"O mon Seigneur ! J'ai faim! Nourris-moi". Allah exauce sa prire immdiatement "

Prire contre le scepticisme, les tentations de Satan et le doute obsessionnel

* Selon l'Imam al-Sdiq (p), il ne s'coule pas 40 jours pour un croyant sans qu'il ne soit atteint, au moins une fois par le scepticisme (hadth al-nafs) (associationnisme). Lorsque cela arrive, il doit accomplir deux rak'ah de prire et demander Allah de l'en gurir.

* Toujours selon l'Imam al-Sdiq (p) : "Lorsque Adam (p) se fut plaint auprs d'Allah du scepticisme, Jibr'l (l'Archange Gabriel) descendit vers lui et lui dit : "Dis : l hawla wa l quwwata ill billh ( ) (il n'y a de Force ni de Pouvoir en dehors d'Allah) ". Adam s'excuta et en gurit"

* Selon l'Imam Mohammad al-Bqir (p) :"Un homme tait venu se plaindre auprs du Prophte (P) des tentations de Satan, du scepticisme et d'une dette qui l'accablait, le Prophte (P) lui conseilla :

"Dis :

"Tawakkaltu 'al-l-Hayy-il-lath l yamt-u wa-l-hamdu lillh-il-lath lam yattakhith waladan wa lam yakun lahu charkun f-l-Mulki wa lam yakun lahu waliyyun min-ath-thulli wa kabbirhu takbr"



(Je m'en remets au Vivant qui ne S'est jamais attribu d'enfant et Qui n'a jamais eu de protecteur contre l'humiliation, et proclame hautement Sa Grandeur).

L'homme revint quelques jours plus tard et dit au Prophte (P) : "Allah a cart de moi le scepticisme, acquitt ma dette, et m'a fait sortir du besoin (de la pauvret)""

* Pour conjurer les tentations de Satan encore, on peut rciter l'invocation suivante :

"Huwa-l-Awwalu wa Huwa-l-?khiru wa-l-dhhiru wa-l-Btinu wa-Huwa bi-kulli chay'in 'Alm"



(Il est le Premier et il est le Dernier, Il est le Manifeste et Il est le Cach, et Il est au courant de toute chose)

* Selon l'Imam al-Sdiq (p), lorsqu'on est en proie aux tentations de Satan, on doit passer la main sur la poitrine et dire :

"Bism-illhi wa bi-llhi, Muhammadun Rasl-ullhi, wa l Hawla wa l Quwwata ill billh-il-'Aliyy-il-'Adhm. Allhumma-msah 'ann m ah-thar-u"

(Au Nom d'Allah et par Allah ! Muhammad est le Messager d'Allah. Et il n'y a de Force ni de Pouvoir en dehors d'Allah, le Trs-Haut, le Sublime.. O Allh ! Chasse de moi ce que je crains)

Puis on passe la main sur le ventre 3 fois.

* D'autre part, on peut soigner le scepticisme par le lavage de la tte avec du lotus, l'utilisation du miswk (pour nettoyer les dents), ou en mangeant des grenades et buvant de l'eau de pluie du mois d'avril Prire de demande de pardon des pchs (istigh-fr)

Elle consiste en deux rak'ah de prire dont chacune comporte la rcitation de la sourate al-Hamd ( 1fois) et 60 fois la sourate al-Tawhd . * Une autre prire de demande de pardon des pchs:

Selon Ibn Mas'd, le Prophte (P) dit : "Quiconque accomplit la prire suivante le vendredi aprs Salt al-'Ar (Prire de l'aprs-midi), ne quittera pas ce monde sans qu'Allah ne lui montre en songe le Paradis et la place qui lui y sera rserve : Cette prire consiste en deux rak'ah : dans la premire on rcite la sourate al-Hamd 1 fois, suivie de yat al-Kurs (le Verset du Trne) et de la sourate al-Falaq (chap. 113), 25 fois .

* Le Prophte (P) dit :

Si tu constates des difficults dans ta subsistance et des ennuis dans tes affaires, confie tes difficults Allah et n'omets pas d'accomplir la Prire de l'istigh-fr, laquelle consiste en deux rak'ah: dans chaque rak'ah rcite la Sourate al-Hamd et la Sourate Inn Anzalnhu (Sourate al-Qadr = Le Destin) suivie de la formule Astagh-fir-ullh (je demande pardon Allah) quinze fois, puis fais le ruk' (agenouillement) et rcites-y la mme formule dix fois, la manire de la Prire de Ja'far al-Tayyr (R) . Aprs quoi Allah arrangera tes affaires ".

La Prire de l'Istikhrah au tirage au sort

Si on se trouve dans une situation o il est difficile de prendre une dcision ou d'entreprendre une action, on peut recourir l'istikhrah, c'est--dire demander l'aide d'Allah pour nous guider. Une des manires de solliciter l'assistance divine consiste prendre six morceaux de papier : sur 3 d'entre eux on crit la formule :

"Bism-illh-ir-Rahmn-ir-Rahm. Khratun min-Allh-il-'Azz-il-Hakm li.... (Untel fils d'Untel) : If'al"

(Au Nom d'Allah, le Clment, le Misricordieux. Le meilleur choix de la part d'Allah, le Puissant, le Sage pour...(Untel fils d'Untel) : Fais-le), et on crit dans les trois autres papiers :

"Bism-illh-ir-Rahmn-ir-Rahm. Khratun min-Allh-il-'Azz-il-Hakm li.... (pour Untel fils d'Untel) : L taf'al"

(Au Nom d'Allah, le Clment, le Misricordieux. Le meilleur choix de la part d'Allah, le Puissant, le Sage pour...(Untel fils d'Untel) : Ne le fais pas).

Puis, on plie les six papiers, on les dpose sous la natte de la prire et on accomplit deux rak'ah de prire. Tout de suite aprs on fait une prosternation dans laquelle on rcite cent fois : "Astakhr-ullha bi-Rahmatihi khratan f 'fiyah" (Je demande Allah de choisir pour moi, par Sa Misricorde le meilleur choix qui me prserve de tout mal). Puis on redresse le buste pour rester assis et on rcite la formule :

"Allhumma khir l f jam' umr, f yusrin minka wa 'fiyah

(O mon Dieu! Choisis pour moi dans toutes mes affaires afin que Ton choix me mette l'abri des difficults et me prserve de tout mal).

Aprs quoi on mlange bien les morceaux de papier plis et on en ramasse trois un par un. Si les trois premiers papiers ramasss portent tous la mention "fais-le", cela signifie qu'il faut faire l'action pour laquelle on a sollicit l'aide d'Allah, et si tous les trois portent la mention "ne le fais pas", on doit s'en abstenir. Mais si le premier papier tir a la mention "fais-le", le second "ne le fais pas", on doit en tirer encore trois un par un. Si sur les cinq papiers tirs trois portent la mention "fais-le" et deux "ne le fais pas", il faut accomplir l'action concerne, dans le cas contraire il faut s'en abstenir.

Il est noter que "istikhrah" signifie la demande du bien. Lorsqu'on veut faire quelque chose on demande Allah de nous guider dans notre choix. Selon le Hadith, on sollicite la guidance d'Allah dans de telles situations lors de la dernire sajdah (prosternation) de la Prire surrogatoire de la Nuit (Salt-ul-layl) en rcitant cent fois : "Astakhr-ullha bi-Rahmatihi" (Je sollicite la guidance d'Allah, par Sa Misricorde, pour faire le bon choix). De mme il est recommand de faire l'istikhrah lors de la dernire sajdah de la prire surrogatoire du matin, ainsi que dans chacune des rak'ah des prires surrogatoires de midi .

D'autres mthodes de faire l'Istikhrah

* Selon des Rcits, l'Imam al-Mahdi ('aj) faisait l'istikhrah par le chapelet. Cette mthode consiste rciter d'abord, trois fois "Allhumma alli 'al Muhammadin wa le Muhammad" et fixer ensuite une partie quelconque du chapelet avec une main et une autre avec l'autre main, puis dvider deux par deux les grains compris entre les deux mains. Si la fin il reste un grain, le rsulta est bon (cela signifie qu'il faut accomplir l'action pour laquelle on a sollicit l'aide d'Allah) et s'il en reste deux, le rsultat est mauvais (il faut s'abstenir de l'action projete).

Il y a une autre variante de cette mthode. Elle consiste rciter tout d'abord une sourate quelconque du Coran suivi d'une invocation quelconque, puis poser la main un endroit du chapelet et en dvider les grains partir de cet endroit huit par huit. Si la fin il reste un grain, le rsultat est considr comme bon en gnral. S'il en reste deux, cela quivaut une interdiction (d'excuter l'action projete). S'il en reste trois, le rsultat est neutre (on peut indiffremment faire ou ne pas faire l'action projete). S'il en reste quatre, cela quivaut deux fois l'interdiction (interdiction confirme). S'il en reste cinq, cela signifie que l'excution de l'action projete comporte la fatigue ou le blme.

S'il reste six grains, cela signifie que le rsultat est trs bon et qu'il faut accomplir l'action projete sans tarder. S'il en reste sept, le rsultat est identique au cas de figure o il en reste cinq (fatigue ou blme). Et s'il en reste huit, cela signifie que l'interdiction d'excuter l'action projete est confirme quatre fois .

Istikhrah ou prsage par le Coran

* Selon un hadith attribu au Prophte (P) : "Si tu veux tirer prsage du Livre d'Allah - Il est Puissant et Sublime, rcite la sourate al-Ikhl 3 fois, puis dis 3 fois :

"Allhumma alli 'al Muhammadin wa le Muhammad-in"

( )

(O Allah, prie sur Muhammad et sur les Membres de sa Famille),

et ensuite fais l'invocation suivante :

"Allhumma tafa'-'altu bi-Kitbika, wa tawakkaltu 'alayka, fa-arin min Kitbika ma huwa maktmun min Sirrik-al-maknn-i f Ghaybika" (O mon Dieu ! Je cherche prsage dans Ton Livre et je me confie Toi! Montre-moi donc dans Ton Livre ce qui est dissimul de Ton Secret cach dans Ton Mystre).

Aprs quoi ouvre le Coran et tire prsage de la premire ligne de la page de droite"

* selon l'Imam al-Sdiq (p) si quelqu'un veut faire l'istikhrah dans le Noble Livre (tirer prsage ou augure du Coran), qu'il dise : "Bism-ill-ir-Rahmn-ir-Rahm"

(Au Nom d'Allah, le Tout-Misricordieux, le Trs-Misricordieux),

suivi de l'invocation suivante :

"In kna f Qadh'ika wa Qadarika an tamunna 'al ch'ati le Muhammadin, 'alayhim-is-salmu bi-faraji Waliyyika wa Hujjatika 'al Khalqika, fa'akhrij ilayn yatan min Kitbika nastadillu bih 'al thlika" (S'il est (crit) dans Ton Dcret et Ta Dcision que Tu fasses aux adeptes des Membres de la Famille de Muhammad (que la Paix soit sur eux) la faveur de faire rapparatre Ton Ami et Ton Argument (le Mahdi attendu) auprs de Ta cration, fais que nous tombions sur un verset de Ton Livre, susceptible de nous l'indiquer).

Puis, il doit ouvrir le Coran au hasard, compter partir de la partie ouverte 6 feuilles suivantes. Et sur la septime feuille, il doit lire ce qui suit les six premires lignes, le prsage concernant l'objet de son istikhrah .