LES SIGNES DE LA FIN DES TEMPS DANS LA SOURATE AL-KAHF
 
Dans un autre verset, notre Seigneur annonce la bonne nouvelle à Ses fidèles bien guidés qu'ils n'éprouveront ni peur ni peine :

Nous dîmes : "Descendez d'ici, vous tous ! Toutes les fois que Je vous enverrai un guide, ceux qui [le] suivront n'auront rien à craindre et ne seront point affligés." (Sourate al-Baqarah, 38)

Ces versets révèlent qu'Allah facilite aux musulmans le chemin du succès dans ce qu'ils font. S'ils affrontent des épreuves, Allah les aide à les surmonter. C'est ce qui est annoncé dans le verset suivant :

Allah est le Défenseur de ceux qui ont la foi : Il les fait sortir des ténèbres à la lumière. Quant à ceux qui ne croient pas, ils ont pour défenseurs les tâghoût, qui les font sortir de la lumière aux ténèbres. Voilà les gens du feu, où ils demeurent éternellement. (Sourate al-Baqarah, 257)

Nous avons fortifié leurs cœurs lorsqu'ils s'étaient levés pour dire: "Notre Seigneur est le Seigneur des cieux et de la terre : jamais nous n'invoquerons de divinité en dehors de Lui, sans quoi, nous transgresserions dans nos paroles."(Sourate al-Kahf, 14)

Ce verset insiste sur l'importance de la patience, de la détermination et de la volonté pour les croyants. Seuls ceux qui font confiance à Allah ont ces qualités. L'expression "Nous avons fortifié" signifie qu'Allah décrète toute chose et accorde aux croyants la force d'affronter toutes les épreuves et les difficultés avec détermination et patience.

Nul ne peut se soustraire au destin qu'Allah lui a déterminé, que ce soit en paroles ou en actes. De ce fait, ceux qui sont conscients que seul Allah est maître du destin et savent qu'ils n'ont aucun pouvoir de faire quoi que ce soit seront naturellement patients. Ils savent qu'Allah crée, pour Ses fidèles serviteurs, toute chose de la meilleure des façons et dans leur meilleur intérêt, ce qui les rend serein et les rassure. Dans les versets qui suivent, Allah apporte la bonne nouvelle du salut et d'une grande récompense pour Ses serviteurs qui suivent cet excellent enseignement moral et sont patients :

Tout ce que vous possédez s'épuisera, tandis que ce qui est auprès d'Allah durera. Et Nous récompenserons ceux qui ont été constants en fonction du meilleur de ce qu'ils faisaient. Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. Et Nous les récompenserons, certes, en fonction des meilleures de leurs actions. (Sourate an-Nahl, 96-97)

Et obéissez à Allah et à Son Messager ; et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force. Et soyez endurants, car Allah est avec les endurants. (Sourate al-Anfal, 46)

…S'il se trouve parmi vous vingt endurants, ils vaincront deux cents ; et s'il s'en trouve cent, ils vaincront mille incroyants, car ce sont vraiment des gens qui ne comprennent pas. (Sourate al-Anfal, 65)

La détermination et la volonté, accompagnées de foi, de conscience et de confiance en Allah, sont des qualités des croyants. Ceux qui croient au destin et ont confiance en Allah ne perdent pas leur courage ou leurs esprits lorsqu'ils sont confrontés aux épreuves et aux difficultés. Ils savent, en fin de compte, que c'est Allah Qui décide de toute chose. Ils considèrent de ce fait chaque occasion comme une chance d'être récompensés et font de bonnes actions avec joie et enthousiasme.

Le verset affirme également que les Compagnons de la Caverne se retrouvèrent en présence du roi à l'issue de la période de dissimulation. A cette époque, l'idolâtrie et la négation d'Allah étaient toujours répandues, les gens étaient toujours aussi éloignés de la morale de la religion et les musulmans continuaient toujours à être opprimés. Malgré tout cela, les Compagnons de la Caverne dirent au roi qu'ils n'abandonneraient jamais leur croyance en Allah et le culte qu'ils Lui vouaient comme le seul Etre digne de leur adoration et que ce serait un crime contre Allah de dire le contraire, même s'il ne s'agit que de protocole.

Un tel courage et une détermination pareille en présence d'un roi autoritaire et tyrannique montrent qu'ils étaient des Musulmans sincères. Allah crée toute chose dans le destin pour accorder aux croyants ce qu'il y a de plus bénéfique. Ainsi, à moins qu'Il ne Le permette, il ne peut être fait de tort à personne. Comme les Compagnons de la Caverne le savaient, ils étaient en mesure de faire montrer d'une confiance exemplaire en Allah et de détermination.

A la Fin des temps, les gens prendront des idoles et répandront leurs idées erronées et fantaisistes. Ce verset montre que les musulmans sincères doivent préserver leur croyance avec le même degré de courage et de détermination lorsqu'ils font face à des régimes oppressifs et totalitaires.

Voilà que notre peuple a adopté en dehors de Lui des divinités. Que n'apportent-ils sur elles une preuve évidente ? Quel pire injuste, donc que celui qui invente un mensonge contre Allah ? (Sourate al-Kahf, 15)

Comme ce verset l'affirme, les Compagnons de la Caverne appelèrent leur peuple idolâtre à la foi, l'invitèrent à la religion d'Allah, lui demandèrent de cesser de Lui attribuer des associés et exigèrent qu'ils apportent la preuve sur laquelle ils fondaient leur rejet d'Allah. Comme ils étaient incapables de le faire, ils démasquèrent leur peuple idolâtre comme des menteurs et des calomniateurs.

Aujourd'hui, les musulmans exigent aussi une preuve de ceux qui prennent des idoles en dehors d'Allah. En cette fin des temps, il existe une croyance qui se voue au culte des idoles que sont la matière et le hasard, et il s'agit du darwinisme.

Le darwinisme prétend que l'univers n'a aucun but, qu'il a été formé par des événements aléatoires et que seuls les membres les plus adaptés à la nature peuvent survivre. Ce système anti-religieux est fondé sur le conflit et la violence. En réalité, ces prétendus événements aléatoires, à l'origine de tout, ne sont que des actes de calomnie des darwinistes contre Allah, Lui Qui est tout-puissant et a créé tout ce qui existe. Pour soutenir leurs prétentions calomnieuses, ils trichent, mentent et proposent de fausses preuves. L'histoire du darwinisme est chargée d'impostures telles que l'Homme de Piltdown, l'Homme de Nebraska, la théorie de la récapitulation, qui prétend que les étapes du développement embryonnaire d'un organisme correspondent aux étapes du développement évolutionnaire des caractéristiques des espèces, et l'Archaeoraptor (le dinosaure-dinosaure contrefait). Le darwinisme manipule et forge des preuves, il invente des dessins et des scénarios imaginaires pour persuader les gens que les êtres humains sont le résultat de processus évolutionnaires passés. A cette fin, il interprète de façon erronée les preuves scientifiques sans la moindre hésitation.

Par conséquent, le darwinisme est l'un des plus grands et plus anti-religieux systèmes de pensée auxquels sont confrontés les musulmans de la Fin des temps. Les musulmans d'aujourd'hui, tout comme les Compagnons de la Caverne, exigent des darwinistes, qui renient Allah mais idolâtrent le hasard, qu'ils présentent des preuves pour démontrer leurs thèses. Mais les réponses des darwinistes, sont encore plus de mensonges et d'impostures, jamais la moindre preuve claire et définitive. Ils font montrer de toutes formes de démagogie parce qu'ils n'ont aucune preuve qui soutienne leurs thèses. (Pour une information plus complète, voir Le mensonge de l'Evolution de Harun Yahya, Editions Essalam, 2002, Paris)

La prétention darwinienne que tout est le produit du hasard est une calomnie évidente dirigée contre Allah. La formulation "Quel pire injuste, donc que celui qui invente un mensonge contre Allah ?" (Sourate al-Kahf, 15) montre ce qu'est la faute.

Ce verset établit que les Compagnons de la Caverne se sont complètement éloignés du système de pensée des incroyants. Ce qui a été à l'origine d'un conflit idéologique entre les croyants et les incroyants qui les opprimaient.

Et quand vous vous serez séparés d'eux et de ce qu'ils adorent en dehors d', réfugiez-vous donc dans la caverne : votre Seigneur répandra de Sa miséricorde sur vous et disposera pour vous un adoucissement à votre sort. (Sourate al-Kahf, 16)

En raison de l'oppression des incroyants, les Compagnons de la Caverne ont ressenti le besoin de s'isoler. Ainsi, ils suspendirent tous les liens avec les incroyants en cherchant refuge dans la caverne. Durant cette période, la grâce d'Allah est descendue sur eux et Il a rendu les choses plus faciles pour eux à bien des égards. L'aspect le plus important de Son aide et de Son appui était de les épargner de l'influence négative des incroyants.

Les sociétés irréligieuses ont pour habitude de s'en prendre aux valeurs sacrées des musulmans, raillant et insultant leurs croyances et pratiques.

Pour ces raisons, il est particulièrement rassurant et facile pour les croyants de rester à l'écart de gens pareils, cela leur permet de trouver plus d'occasions de servir la religion au lieu d'être constamment face à de l'hostilité. Cela signifie également avoir plus de temps à consacrer à son développement personnel, à acquérir une plus grande connaissance et à s'investir dans des activités culturelles et sociales. Grâce à l'occasion qu'Allah leur octroie, ils peuvent fournir encore plus d'efforts pour aider leur peuple à mieux vivre et les informer de la seule voie qui mène au salut, qui est de faire siennes les valeurs du Coran.

Tu aurais vu le soleil, quand il se lève, s'écarter de leur caverne vers la droite, et quand il se couche, passer à leur gauche, tandisqu'eux-mêmes sont là dans une partie spacieuse (de la caverne)... Cela est une des merveilles d'Allah. Celui qu'Allah guide, c'est lui le bien-guidé. Et quiconque Il égare, tu ne trouveras alors pour lui aucun allié pour le mettre sur la bonne voie. (Sourate al-Kahf, 17)

Ce verset pourrait suggérer que les maisons des musulmans doivent recevoir la lumière du soleil. Une maison doit recevoir, autant que possible, la lumière du soleil de l'aube au crépuscule afin que ses habitants puissent bénéficier des effets positifs de la lumière du soleil qui crée une atmosphère plus saine. Ou alors, cela pourrait suggérer que les maisons doivent être spacieuses et confortables afin d'y trouver du plaisir à y vivre. Les musulmans doivent, autant qu'ils le peuvent, faire de leurs demeures des lieux spacieux, aérés, reposants et très lumineux.

Comme déjà signalé, ce verset affirme l'importance de la direction d'Allah. Il énonce que seuls ceux qu'Allah dirige trouveront le salut tandis que les autres ne rencontreront qu'un tourment éternel.

Le verset 17 de la sourate al-Kahf met l'accent sur la manière d'appeler à la foi qui doit être sereine, patiente, calme et sans conflit. Ceux qui le font ne doivent pas oublier que seul Allah accorde la foi comme Il le dit : "Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s'est distingué de l'égarement. Donc, quiconque mécroit au taghoût [faux dieux] tandis qu'il croit en Allah saisit l'anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est audient et omniscient." (Sourate al-Baqarah, 256) Si ceux qui sont invités à croire choisissent de rejeter l'invitation, ceux qui leur font appel doivent garder confiance en Allah et ne pas faire de pression sur eux.

Et tu les aurais cru éveillés, alors qu'ils dorment. Et Nous les tournons sur le côté droit et sur le côté gauche, tandis que leur chien est à l'entrée, pattes étendues. Si tu les avais aperçus, certes tu leur aurais tourné le dos en fuyant ; et tu aurais été assurément rempli d'effroi devant eux. (Sourate al-Kahf, 18)

Aujourd'hui, certains Musulmans sont enveloppés dans un sommeil identique et ne sont ainsi pas affectés par le mal émanant des idéologies matérialistes qui cherchent à éloigner les gens de la religion. Ils continuent à vivre conformément à la morale du Coran sans subir l'influence de la dégénérescence morale, du chaos et de l'oppression engendrés par le matérialisme.

L'état de sommeil des Compagnons de la Caverne était peut-être le résultat de la paix intérieure et de la confiance qu'ils expérimentèrent en se soumettant au destin, car Allah crée toute chose selon un décret prédéterminé et dirige tous les événements à l'avantage des croyants. Notre Seigneur déclare "… Et jamais Allah ne donnera une voie aux incroyants contre les croyants." (Sourate an-Nisa, 141) C'est sûrement une bonne nouvelle et un motif de sérénité pour tous les croyants, car c'est un signe que tout est positif et avantageux pour les musulmans.

Le sentiment de sécurité et de paix intérieure des musulmans est la promesse qu'Allah mènera Ses serviteurs sincères au succès. Le verset suivant apporte cette bonne nouvelle aux croyants :

Allah a promis à ceux d'entre vous qui ont cru et fait les bonnes œuvres qu'Il leur donnerait la succession sur terre comme Il l'a donnée à ceux qui les ont précédés. Il donnerait force et suprématie à leur religion qu'Il a agréée pour eux. Il leur changerait leur ancienne peur en sécurité.

Qu'ils M'adorent donc sans rien M'associer et ceux qui, après cela renieront leur foi seront de véritables scélérats ! (Sourate an-Nur, 55)

En d'autres termes, Allah apportera à Ses serviteurs convaincus la sécurité indépendamment des difficultés auxquelles ils font face. C'est une des raisons pour les musulmans d'aujourd'hui, tout comme les Compagnons de la Caverne, de continuer à travailler en paix.

Les musulmans savent aussi et tirent du réconfort vu que seul Allah peut vouloir qu'Il leur arrive quoi que ce soit. Allah attire notre attention à la détermination de ces croyants qui se soumettent à Lui, qui croient au destin et ont totalement confiance en Lui comme dans le verset suivant :

Dis : "Rien ne nous atteindra, en dehors de ce qu'Allah a prescrit pour nous. Il est notre protecteur. C'est en Allah que les croyants doivent mettre leur confiance." (Sourate at-Tawbah, 51)

Le verset 18 de la sourate al-Kahf mentionne également l'amour des animaux et le fait que les musulmans peuvent, probablement, avoir un chien dans leur jardin pour des raisons de sécurité. Les chiens sont des animaux amicaux et sûrs, ils sont loyaux envers leur propriétaire et suffisamment sensibles pour reconnaître et réagir immédiatement au danger. De ce fait, les musulmans peuvent acquérir un chien de garde par précaution, mais doivent d'abord placer leur confiance en Allah.

Le verset pourrait aussi suggérer que les croyants peuvent avoir des animaux par amour et affection pour eux. Le Prophète Salomon (psl) est cité en exemple, comme nous le constatons dans le verset suivant :

Quand un après-midi, on lui présenta de magnifiques chevaux de course, il dit : "Oui, je me suis complu à aimer les biens (de ce monde) au point [d'oublier] le rappel de mon Seigneur jusqu'à ce que [le soleil] se soit caché derrière son voile. Ramenez-les moi." Alors il se mit à leur caresser les pattes et les cous. (Sourate Sad, 31-33)

Et c'est ainsi que Nous les ressuscitâmes, afin qu'ils s'interrogent entre eux. L'un parmi eux dit : "Combien de temps avez-vous demeuré là ?" Ils dirent : "Nous avons demeuré un jour ou une partie d'un jour." D'autres dirent : "Votre Seigneur sait mieux combien [de temps] vous y avez demeuré. Envoyez donc l'un de vous à la ville avec votre argent que voici, pour qu'il voie quel aliment est le plus pur et qu'il vous en apporte de quoi vous nourrir. Qu'il agisse avec tact : et qu'il ne donne l'éveil à personne sur vous. (Sourate al-Kahf, 19)

Dans ce verset, les musulmans discutent de leur situation avant de prendre une décision. Le verset raconte aussi leur discussion sur la durée de leur séjour dans la caverne. Ils dirent : "Votre Seigneur sait mieux combien de temps vous y avez demeuré." Cela indique que lorsqu'il n'y a pas de consensus ou de décision finale, les croyants disent "Allah est plus savant" et s'en remettent à Lui, car Il est le seul à détenir les clefs de l'inconnu. C'est pour cette raison que discuter d'une chose impossible à connaître n'est pas un signe de confiance en Lui, car cela ne peut que perturber les gens. Ce qui est important dans une situation pareille est de s'en remettre à Allah et de se souvenir du destin.

Ce verset contient aussi d'autres messages pour les croyants. Tout d'abord, les Compagnons de la Caverne demandent au croyant qu'ils envoient à la ville de ne leur rapporter que la nourriture la plus pure. La sensibilité des croyants à propos de la propreté est relatée dans plusieurs versets, comme lorsque le messager d'Allah : "… leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises…" (Sourate al-Araf, 157) et Allah ordonne aux croyants : "… Et tes vêtements, purifie-les" (Sourate al-Muddaththir, 4)

Les deux versets suivants mentionnent aussi la nourriture bonne et saine :

Mangez donc de ce qu'Allah vous a attribué de licite et de bon. Et soyez reconnaissants pour les bienfaits d'Allah, si c'est Lui que vous adorez. (Sourate an-Nahl, 114)

Mangez des bonnes choses que Nous vous avons attribuées et ne vous montrez pas ingrats, sinon Ma colère s'abattra sur vous : et celui sur qui Ma colère s'abat, va sûrement vers l'abîme. (Sourate Ta Ha, 81)

Le verset 19 de la sourate al-Kahf signale aussi que les croyants préfèrent acheter leur alimentation en ville. C'est peut-être parce qu'ils peuvent y trouver une plus grande variété de nourriture. Les villes ont aussi un autre avantage pour les croyants, l'appel à la foi commence dans les villes :

Voici un Livre (le Coran) béni que Nous avons fait descendre, confirmant ce qui existait déjà avant lui, afin que tu avertisses la mère des cités (la Mecque) et les gens tout autour. Ceux qui croient au Jour dernier, y croient et demeurent assidus dans leur salât. (Sourate al-Anam, 92)

Le verset 19 de la sourate al-Kahf rappelle aussi aux croyants d'être nobles et courtois à tout moment, car c'est une exigence morale du Coran. Il est également possible de comprendre à travers le récit des Compagnons de la Caverne que les Musulmans de la Fin des temps resteront généralement chez eux pour éviter d'attirer l'attention à une époque de grande méchanceté et du pouvoir d'idéologies aussi anti-religieuses que le fascisme ou le communisme. Ou alors, il pourrait suggérer que les croyants, lorsque nécessaire, restent chez eux pendant de longues périodes de temps pour approfondir leur savoir scientifique et leurs connaissances. Il est rapporté que le Prophète (pbsl) conseillait ceux qui le sollicitaient à propos de la Fin des temps de "rester chez eux." (Abou Daoud)

Si jamais ils vous attrapent, ils vous lapideront ou vous feront retourner à leur religion, et vous ne réussirez alors plus jamais. (Sourate al-Kahf, 20)

L'expression "Ils vous lapideront" décrit une forme de terreur. Ce trait de caractère est clairement identifiable aujourd'hui chez ceux qui sont sous l'influence d'idéologies athées. Par exemple, les terroristes qui souscrivent au communisme sont conduits par leur hostilité à l'état pour jeter des pierres et attaquer ses fonctionnaires, tout comme ses forces de police. Ces attaques visent à les affaiblir et à les démoraliser afin que les communistes puissent réaliser leurs idéaux anti-religieux et établir leur autorité en entraînant le pays dans le chaos et les conflits.

Lorsqu'ils réussissent, ils cherchent à endoctriner ceux qui sont loyaux envers la foi avec leur système de pensée, qui considère le recours au conflit entre les gens inévitable. Ils veulent que tout le monde se rebelle contre l'état, descende dans les rues et se batte. Mais de tels mouvements anarchistes ne mèneront à rien et leurs adeptes ne réussiront pas, car Allah dit :

[Mais] ceux qui violent leur pacte avec Allah après l'avoir engagé, et rompent ce qu'Allah a commandé d'unir et commettent le désordre sur terre, auront la malédiction et la mauvaise demeure. (Sourate ar-Rad, 25)

Partant de ce constat, il est essentiel que les gens de la Fin des temps évitent les idéologies entachées de sang qui n'ont apporté que le mal au monde, de ne pas s'associer à ceux qui corrompent les autres et de ne pas subir l'influence des provocations d'idéologies anti-religieuses ou de leurs agitations.

Et c'est ainsi que Nous fîmes qu'ils furent découverts, afin qu'ils [les gens de la cité] sachent que la promesse d'Allah est vérité etqu'il n'y ait point de doute au sujet de l'heure. Aussi se disputèrent-ils à leur sujet et déclarèrent-ils : "Construisez sur eux un édifice. Leur Seigneur les connaît mieux." Mais ceux qui l'emportèrent [dans la discussion] dirent : "Elevons sur eux un sanctuaire." (Sourate al-Kahf, 21)

Ce verset contient les signes clairs de la Fin des temps et de l'heure. La découverte des Compagnons de la Caverne est peut-être un signe pour les gens bien, car même s'ils sont éloignés les uns des autres, un jour ils se rencontreront très certainement. Allah nous révèle cette vérité : …

Rivalisez donc dans les bonnes œuvres. Où que vous soyez, Allah vous ramènera tous vers Lui, car Allah est, certes omnipotent. (Sourate al-Baqarah, 148)

Le verset mentionne aussi la décision de construire un sanctuaire sur le site où les Compagnons de la Caverne ont été trouvés, ce qui signifie que de tels lieux de culte peuvent être construits là où des croyants en Allah sincères, bons et vertueux ont passé leur vie, pour entretenir leur souvenir. Aussi, de tels lieux peuvent servir comme des centres de savoir et de prière, ce qui aiderait à répandre des idées bénéfiques et un caractère vertueux. Ces places deviendront alors des lieux de réunion pour les croyants qui s'assembleraient pour évoquer le nom d'Allah.

Plusieurs versets soulignent l'importance des lieux de culte dans lesquels seul Allah est invoqué. Voici certains d'entre eux :

Ceux qui ont été expulsés de leurs demeures, - contre toute justice, simplement parce qu'ils disaient : "Allah est notre Seigneur". - Si Allah ne repoussait pas les gens les uns par les autres, les ermitages seraient démolis, ainsi que les églises, les synagogues et les mosquées où le nom d'Allah est beaucoup invoqué. Allah soutient, certes, ceux qui soutiennent (Sa Religion). Allah est assurément fort et puissant. (Sourate al-Hajj, 40)

Les mosquées sont consacrées à Allah : n'invoquez donc personne avec Allah. (Sourate al-Jinn, 18)

Ils diront : "ils étaient trois et le quatrième était leur chien." Et ils diront en conjecturant sur leur mystère qu'ils étaient cinq, le sixième étant leur chien et ils diront : "sept, le huitième étant leur chien." Dis : "Mon Seigneur connaît mieux leur nombre. Il n'en est que peu qui le savent." Ne discute à leur sujet que d'une façon apparente et ne consulte personne en ce qui les concerne. (Sourate al-Kahf, 22)

Comme le dit ce verset, certains spéculèrent sur le nombre réel des Compagnons de la Caverne. Cependant, le verset affirme que seul notre Seigneur connaît leur nombre réel, car Il est le seul à connaître l'invisible et peut en révéler une partie à Son petit nombre d'élus.

La suite du verset stipule qu'une telle spéculation est fausse. Il est dit de ces discussions que ce sont des "conjectures sur l'invisible", elles sont aussi mentionnées dans d'autres versets :

(En vain,) ils s'écrieront alors : "Oui, nous y croyons !" Mais comment atteindront-ils la foi de si loin ? Alors qu'auparavant ils refusaient de croire et offensaient l'inconnu à partir d'un endroit éloigné ! On les empêchera d'atteindre ce qu'ils désirent, comme cela fut fait auparavant avec leurs semblables, car ils se trouvaient dans un doute profond. (Sourate Saba, 52-54)

Tous les musulmans devraient s'abstenir d'arguments aussi futiles et juste dire : "Allah est plus savant." Ils devraient répondre en ces termes : "Tu sais ce qu'il y a en moi, et je ne sais pas ce qu'il y a en Toi. Tu es, en vérité, le grand Connaisseur de tout ce qui est inconnu." (Sourate al-Maidah, 116) parce que plusieurs versets attestent que seul Allah connaît l'invisible. Un de ces versets dit :

C'est Lui Qui détient les clefs de l'inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il connaît ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et pas une feuille ne tombe qu'Il ne le sache. Et pas une graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un livre explicite. (Sourate al-Anam, 59)

Dans ce type d'arguments, l'avis des gens est généralement fondé sur l'ouï-dire. Evidemment, il n'y a aucune raison d'écouter des arguments qui reposent uniquement sur la conjecture et l'ignorance. Le verset "Et ne poursuis pas ce dont tu n'as aucune connaissance. L'ouïe, la vue et le cœur :

sur tout cela, en vérité, on sera interrogé" (Sourate al-Isra, 36) précise que les gens doivent éviter toute conversation qui repose sur la rumeur.

"Il n'en est que peu qui le savent" indique aussi que peu de gens pourraient avoir cette connaissance. Par exemple, une telle personne pourrait être Al-Khidr (psl) dont nous allons étudier les circonstances miraculeuses. Il est aussi possible que les disciples d'Al-Khidr pourraient avoir cette connaissance, avec la permission et la révélation d'Allah. Le Coran montre qu'Allah révèle une partie de l'invisible à Ses Messagers.

[C'est Lui] Qui connaît l'invisible. Il ne le dévoile à personne, sauf à celui qu'Il agrée comme messager et qu'Il fait précéder et suivre de gardiens vigilants. (Sourate al-Jinn, 26-27)

Allah a révélé certaines connaissances de l'invisible à notre Prophète (pbsl) et lui a ensuite dit que :

Ce sont là des récits inconnus que Nous te révélons. Et tu n'étais pas auprès d'eux quand ils se mirent d'accord pour comploter. (Sourate Yusuf, 102)

Allah a informé le Prophète Noé (psl) de certains des événements futurs qu'il vivrait :

Il fut dit : "O Noé, débarque avec Notre sécurité et Nos bénédictions sur toi et sur des communautés [issues] de ceux qui sont avec toi. Et il y (en) aura des communautés auxquelles Nous accorderons une jouissance temporaire ; puis un châtiment douloureux venant de Nous les touchera." Voilà quelques nouvelles de l'inconnaissable que Nous te révélons. Tu ne les savais pas, ni toi ni ton peuple, avant cela. Sois patient. La fin heureuse sera aux pieux. (Sourate Hud, 48-49)

Le verset 22 de la sourate al-Kahf révèle la meilleure façon de discuter : "… Ne discute à leur sujet que d'une façon apparente et ne consulte personne en ce qui les concerne." En discutant avec les autres, les croyants doivent apporter les preuves qui sont compatibles avec le Coran, alors que ceux qui rejettent la religion font le contraire, car ils cherchent à créer des dissensions pour montrer leur hostilité aux croyants et à leur religion. Allah précise dans : "… Ce n'est que par polémique…" (Sourate az-Zukhruf, 58), que les négateurs emploient des arguments blasphématoires parce que "… ce sont plutôt des gens chicaniers" qui sont de nature hostile et à disputailler. C'est pourquoi les gens vivant selon l'enseignement moral du Coran doivent prendre de la distance avec tout cela et agir selon l'agrément d'Allah. Dans le Coran, Allah nous propose un exemple sur la façon de parler aux incroyants :

Appelle donc (les gens) à cela ; reste droit comme il t'a été commandé ; ne suis pas leurs passions ; et dis : "Je crois en tout ce qu'Allah a fait descendre comme Livre, et il m'a été commandé d'être équitable entre vous. Allah est notre Seigneur et votre Seigneur. A nous nos œuvres et à vous vos œuvres. Aucun argument [ne peut trancher] entre nous et vous. Allah nous regroupera tous. Et vers Lui est la destination." (Sourate ash-Shura, 15)

L'expression "ne consulte personne en ce qui les concerne" à la fin du verset 22 de la sourate Al-Kahf conseille à tous les croyants d'éviter de rechercher un autre avis que celui de la révélation, car seul Allah connaît l'invisible. Ainsi, pour les croyants les arguments fondés uniquement sur la spéculation, la connaissance, les présomptions et les interprétations imparfaites des gens sont sans valeur. De ce fait, accorder la moindre créance à une "information" pareille est interdit.

Et ne dis jamais à propos d'une chose : "Je la ferai sûrement demain." (Sourate Al-Kahf, 23)

La vie des gens, qui ont oublié la réalité du destin, se déroule en établissant des plans pour les lendemains, les mois suivants, les années suivantes et après la retraite. Certains font des plans de carrière, planifient ce qu'ils feront après le mariage de leurs enfants ou comment ils acquerront richesse et propriété. Cependant, ce verset rappelle à tout le monde que personne ne sait ce qui lui arrivera le lendemain.

Ceux qui tracent leurs vies ont oublié le destin, car seul Allah détermine le destin de chaque personne. Aussi, tout ce qu'Allah a "écrit" quant à l'avenir, que cela soit "planifié" ou pas, se produira quand même. C'est ce qui est précisé dans le verset suivant :

Tu ne te trouveras dans aucune situation, tu ne réciteras aucun passage du Coran, vous n'accomplirez aucun acte sans que Nous soyons témoin au moment où vous l'entreprendrez. Il n'échappe à ton Seigneur ni le poids d'un atome sur terre ou dans le ciel, ni un poids plus petit ou plus grand qui ne soit déjà inscrit dans un livre évident. (Sourate Yunus, 61)

Le destin est la connaissance d'Allah sur tout ce qui s'est produit dans le passé et arrivera dans l'avenir. Beaucoup se demandent comment Allah pourrait savoir ce qui nous arrivera. La réponse est qu'Allah n'est pas soumis au temps et à l'espace qu'Il a créé, et ce que nous appelons le passé, le présent et l'avenir sont pour Lui identiques. C'est exactement comme lorsque nous voyons le début, le milieu et la fin d'une règle ainsi que toutes les unités qui la composent. Allah voit et connaît la "période" de notre existence comme un tout, de son début à sa fin. Cependant, nous n'éprouvons qu'un événement particulier, dont Il sait déjà tout, quand son moment est arrivé et ainsi témoignons du destin qu'Allah a créé pour nous.

Dire qu'une chose se produira avec certitude c'est, en fait, devenir arrogant envers Allah, une attitude qui entraîne à sa perte finale, comme l'annonce le verset suivant :

Quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes œuvres, Il leur accordera leurs pleines récompenses et y ajoutera le surcroît de Sa grâce. Et quant à ceux qui ont eu la morgue et se sont enflés d'orgueil, Il les châtiera d'un châtiment douloureux. Et ils ne trouveront, pour eux, en dehors d'Allah, ni allié ni secoureur. (Sourate an-Nisa, 173)

Sans ajouter : "Si Allah le veut", et invoque ton Seigneur quand tu oublies et dis : "Je souhaite que mon Seigneur me guide et me mène plus près de ce qui est correct." (Sourate al-Kahf, 24)

Lorsque les croyants oublient une chose, ils devraient évoquer le nom d'Allah, car il y a un aspect positif à se le rappeler, dans le cas où Allah aurait voulu que ce soit dans le meilleur intérêt de la personne. Se souvenir de Son nom peut être un apaisement dans un moment d'oubli, mais on ne peut se souvenir que si Allah le veut, car on en retire quelques bénéfices à le faire.

Ensuite, le verset ordonne au Prophète (pbsl) d'invoquer Allah pour une victoire toute proche. Le succès dans notre vie sur terre est parfois réalisé sur le long terme, à d'autres moments il s'agit de court terme. Il nous arrive parfois de travailler dur et faire de gros efforts pour mener à bien un projet sans voir de succès à court terme. Il est ainsi nécessaire de rester déterminé et patient pendant longtemps. Une telle persévérance a beaucoup d'aspects positifs et a une grande valeur éducative. Cependant, les croyants peuvent aussi demander à Allah le succès à court terme.
Le plus important est de se tourner vers Allah avec un cœur pur, comme l'a fait le Prophète Chou'ayb (psl) en disant : "Et ma réussite ne dépend que d'Allah. En Lui je place ma confiance, et c'est vers Lui que je reviens repentant." (Sourate Hud, 88) Ceux qui ont confiance en Allah, sachant qu'Il a créé toutes choses, peuvent espérer Son soutien à tout moment. Allah rappelle au Prophète (pbsl) qu'Il est le Seul à pouvoir mener quelqu'un à un succès facile : "Nous te mettrons sur la voie la plus facile." (Sourate al-Ala, 8)

Or, ils demeurèrent dans leur caverne trois cents ans et en ajoutèrent neuf (années). Dis : "Allah sait mieux combien de temps ils demeurèrent là. A Lui appartient l'inconnaissable des cieux et de la terre. Comme Il est voyant et audient ! Ils n'ont aucun allié en dehors de Lui et Il n'associe personne à Son commandement." (Sourate al-Kahf, 25-26)

Ces versets révèlent que l'état de sommeil des Compagnons de la Caverne a duré pendant 300 ans et que 9 années supplémentaires ont été ajoutées vers la fin de cette période. Ainsi, leur état de sommeil a duré 309 ans.

Le verset 26 de la sourate Al-Kahf révèle que l'autorité, et le contrôle, d'Allah sur l'invisible est totale, parce qu'Il crée tout dans le ciel et la terre. Cet attribut de notre Seigneur est décrit dans les versets suivants :

A Allah appartient l'inconnaissable des cieux et de la terre, et c'est à Lui que revient l'ordre tout entier. Adore-Le donc et place ta confiance en Lui. Ton Seigneur n'est pas inattentif à ce que vous faites. (Sourate Hud, 123)

Allah ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui Qui subsiste par Lui-même "Al-Qayyûm". Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n'embrassent que ce qu'Il veut. Son trône déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le très Haut, le très Grand. (Sourate al-Baqarah, 255)

Comme le Créateur ne peut pas être limité par Sa création, Allah est indépendant de ce que nous appelons le temps. Un million ou même un milliard d'années du temps humain ne signifient rien pour Lui, car tout existe pour Lui comme s'il ne s'agissait que d'un seul moment. Allah voit et entend tout, indépendamment du moment où cela s'est produit dans le passé ou dans l'avenir, et Il voit tout parfaitement, dans tous les sens du terme, avec ou sans indication. Il perçoit également les sons, connus ou non de notre part, de la meilleure des façons, comme le verset suivant le précise :

Il a répondu : "Mon Seigneur sait tout ce qui se dit au ciel et sur la terre ; et Il est l'Audient, l'Omniscient." (Sourate al-Anbiya, 4)

Comme tous les gens sont soumis au temps et à l'espace, ils ne peuvent rien connaître de l'invisible à moins qu'Allah ne le leur révèle. Seul notre Seigneur, le Créateur du temps et de l'espace, voit et entend le passé, le présent et l'avenir dans leur intégralité. Il dirige absolument le temps dans son infini, passé et futur, l'histoire, les événements, la matière, le destin et toutes choses, qu'elles soient animées ou inanimées, car :

A Allah seul appartiennent l'est et l'ouest. Où que vous vous tourniez, la face (direction) d'Allah est donc là, car Allah a la grâce immense ; Il est omniscient. (Sourate al-Baqarah, 115)

Il est le seul Protecteur et Soutien de tous les êtres vivants, car il n'y en a pas d'autres. L'humanité est réellement impuissante et donc menacée par les épreuves à tout moment. Et, la seule façon d'échapper aussi bien à la souffrance matérielle que spirituelle est de chercher refuge auprès d'Allah, notre seul Ami et Soutien, en L'acceptant comme le seul Protecteur. Les versets suivants montrent cette vérité :

…Ne sais-tu pas qu'Allah est omnipotent ? Ne sais-tu pas qu'à Allah, appartient le royaume des cieux et de la terre, et qu'en dehors d'Allah vous n'avez ni protecteur ni secoureur ? (Sourate al-Baqarah, 106-107)

A Allah appartient la royauté des cieux et de la terre. Il donne la vie et Il donne la mort. Et il n'y a pour vous, en dehors d'Allah, ni allié ni protecteur. (Sourate at-Tawbah, 116)

Certes mon Maître, c'est Allah Qui a fait descendre le Livre (le Coran). C'est Lui Qui se charge (de la protection) des vertueux. (Sourate al-A'raf, 196)

La partie finale du verset 26 affirme que notre Seigneur n'a pas d'associé. Allah a le pouvoir sur tout et Il est le seul Maître du temps, de l'espace et de toutes les dimensions, qu'elles nous soient connues ou pas. Il n'a aucun associé et une telle idée n'est même pas envisageable, comme le verset suivant le précise :

Dis : "Il est Allah, unique. Allah, le Seul à être imploré pour ce que nous désirons. Il n'a jamais engendré, n'a pas été engendré non plus. Et nul n'est égal à Lui." (Sourate al-Ikhlas, 1-4)

Et récite ce qui t'a été révélé du Livre de ton Seigneur. Nul ne peut changer Ses paroles. Et tu ne trouveras, en dehors de Lui, aucun refuge. (Sourate al-Kahf, 27)

La ressource la plus fiable à partir de laquelle nous pouvons connaître la vraie religion est le Coran, parce qu'il est la parole du Créateur Qui, naturellement, connaît la vérité éternelle en toute chose. Dans le Coran, Allah révèle tout ce que l'humanité doit savoir. En outre, dans ce verset Il ordonne au Prophète (pbsl) de réciter les révélations contenues dans le Coran.

Un peu plus loin, le verset affirme que ces révélations sont préservées du changement. Allah nous informe que les livres saints précédents ont tous été falsifiés, augmentés ou ont subi des suppressions, ce qui n'est pas le cas du Coran. Comme Allah le révèle dans le verset 9 de la sourate Al-Hijr, le Coran est sous Sa protection : "En vérité c'est Nous Qui avons fait descendre le Rappel, et c'est Nous Qui en sommes gardien." Ce fait est expliqué dans les versets suivants :

Et la parole de ton Seigneur s'est accomplie en toute vérité et équité. Nul ne peut modifier Ses paroles. Il est l'Audient, l'Omniscient. (Sourate al-Anam, 115)

Le faux ne l'atteint [d'aucune part], ni par devant ni par Derrière : c'est une révélation émanant d'un Sage, Digne de louange. (Sourate Fussilat, 42)

L'expression : "Nul ne peut changer Ses paroles. Et tu ne trouveras, en dehors de Lui, aucun refuge" fait référence à une grave erreur de ceux qui ne sont pas conscients du pouvoir illimité d'Allah. Ils ont des protecteurs et des amis autres qu'Allah, croyant qu'ils les aideront et soutiendront dans les moments difficiles. Mais nous ne devrions jamais oublier que ceux auprès desquels nous recherchons une protection ne sont que des créatures et des serviteurs impuissants d'Allah. Tous les êtres qu'ils glorifient ne sont que les manifestations d'Allah et n'obtiennent de pouvoir, s'ils en ont, que de Lui, car chaque être et chaque chose ne se meuvent que par Sa seule volonté.

Ceux que vous invoquez en dehors d'Allah sont des serviteurs comme vous. Invoquez-les donc et qu'ils vous répondent, si vous êtes véridiques.

Ont-ils des jambes pour marcher ? Ont-ils de mains pour saisir ? Ont-ils des yeux pour observer ? Ont-ils des oreilles pour entendre ? Dis :

"Invoquez vos associés, et puis, rusez contre moi ; et ne me donnez pas de répit. Certes mon Maître, c'est Allah Qui a fait descendre le Livre (le Coran). C'est Lui Qui se charge (de la protection) des vertueux. Et ceux que vous invoquez en dehors de Lui ne sont capables ni de vous secourir, ni de se secourir eux-mêmes." (Sourate al-Araf, 194-97)

Comme ces versets l'expliquent, ceux qui sont choisis pour être des défenseurs et des protecteurs sont des êtres impuissants qui n'ont un certain pouvoir que si Allah le veut. Ils ne peuvent sauver personne des épreuves, de la souffrance ou de la catastrophe. Un autre verset rend compte de cette réalité : Ils adorent au lieu d'Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent : "Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah." Dis :

"Informerez-vous Allah de ce qu'Il ne connaît pas dans les cieux et sur la terre ?" Pureté à Lui, Il est très élevé au-dessus de ce qu'Ils Lui associent ! (Sourate Yunus, 18)

Fais preuve de patience [en restant] avec ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir, désirant Sa face. Et que tes yeux ne se détachent point d'eux en cherchant (le faux) brillant de la vie sur terre. Et n'obéis pas à celui dont Nous avons rendu le cœur inattentif à Notre Rappel, qui poursuit sa passion et dont le comportement est outrancier. (Sourate al-Kahf, 28)

Ce verset met en valeur l'importance de toujours s'en remettre à Allah, matin et soir, en ne recherchant que Sa satisfaction. La prière est un don très important, car c'est un moyen de se rapprocher d'Allah. Il est possible de prier à tout moment de la journée, où que l'on soit. Allah montre la valeur de la prière dans ce passage coranique : Dis : "Mon Seigneur ne se souciera pas de vous sans votre prière…" (Sourate al-Furqan, 77) Dans un autre verset, Il nous informe :

Et quand Mes serviteurs t'interrogent sur Moi, alors Je suis tout proche. Je réponds à l'appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu'ils répondent à Mon appel, et qu'ils croient en Moi, afin qu'ils soient bien guidés. (Sourate al-Baqarah, 186)

Le verset rappelle ensuite, une fois de plus, que ces biens matériels provisoires ne doivent pas les influencer, parce que la vie sur terre n'est qu'une épreuve. La sourate Al-Kahf nous apprend pourquoi ces objets de bien être les plus recherchés au monde (comme les maisons, les voitures, les yachts, les hôtels particuliers, l'or, l'argent et les vêtements à la mode) ont été créés :

Nous avons placé ce qu'il y a sur la terre pour l'embellir, afin d'éprouver (les hommes et afin de savoir) qui d'entre eux sont les meilleurs dans leurs actions. (Sourate al-Kahf, 7)

Après un certain nombre d'années, chacun d'entre nous fera soudainement face à Allah au jour du jugement, car la vie passe rapidement. Allah nous rappelle à cette réalité : "Ces gens-là aiment [la vie] éphémère (la vie sur terre) et laissent derrière eux un jour bien lourd [le jour du jugement]." (Sourate al-Insan, 27) La vie de l'au-delà, que beaucoup de gens négligent alors qu'ils sont dans ce monde, est une réalité éternelle à laquelle personne ne peut échapper. C'est pourquoi se laisser entraîner par les tentations passagères de ce monde et ainsi oublier la vie éternelle de l'au-delà est une grave erreur. Allah nous apprend que :

La présente vie n'est que jeu et amusement. La demeure dans l'au-delà sera meilleure pour ceux qui sont pieux. Eh bien, ne comprenez-vous pas ? (Sourate al-Anam, 32)

Sachez que la vie présente n'est que jeu, amusement, vaine parure, une course à l'orgueil entre vous et une rivalité dans l'acquisition des richesses et des enfants. Elle est en cela pareille à une pluie : la végétation qui en vient émerveille les cultivateurs, puis elle se fane et tu la vois donc jaunie ; ensuite elle devient des débris. Et dans l'au-delà, il y a un dur châtiment, et aussi pardon et agrément d'Allah. Et la vie présente n'est que jouissance trompeuse. (Sourate al-Hadid, 20)

Dans le même verset, est affirmé combien il est important pour les croyants de s'assembler. Evoquer Allah, L'invoquer et faire tout pour obtenir Sa satisfaction est l'attitude de tous les croyants sincères. La nécessité absolue de se retrouver en compagnie de ceux qui évoquent Allah à tout moment est évidente. Les croyants retirent beaucoup de bénéfices à passer du temps entre eux, car ils se remémorent des versets du Coran et évoquent Allah, et ont moins l'occasion de manquer les prières ou de s'égarer, ce qui a plus de chance de se produire lorsque les gens se retrouvent seuls ou lorsque de telles réunions se font rares. Ils invoquent ensemble le nom d'Allah, recommandent aux gens de faire le bien et d'éviter le mal, et bénéficient les uns aux autres en termes de savoir et de culture. S'investir dans de telles activités leur permet de vivre dans une atmosphère de joie, de satisfaction, de pureté, de confiance et de sécurité. Les relations qu'entretiennent les croyants entre eux sont décrites dans le verset suivant :

Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable accomplissent la salât, acquittent la zakat et obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est puissant et sage. (Sourate at-Tawbah, 71)

D'autre part, rester en compagnie des incroyants présente plusieurs aspects négatifs. Ces gens, par exemple, calomnient et montrent toujours de l'agressivité envers Allah et les valeurs sacrées des croyants, exprimant leur animosité et se moquant des croyants. Allah interdit aux croyants de se retrouver dans un tel environnement :

Dans le Livre, Il vous a déjà révélé ceci : lorsque vous entendez qu'on renie les versets (le Coran) d'Allah et qu'on s'en raille, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu'à ce qu'ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Allah rassemblera, certes, les hypocrites et les incroyants, tous, dans l'enfer. (Sourate an-Nisa 140)

Un autre aspect négatif quant à se retrouver en compagnie des incroyants, qui suivent leurs bas instincts et se tiennent éloignés de la parole d'Allah, est la possibilité que ceux qui ont une foi faible soient influencés de façon négative. Les musulmans sincères qui ont une foi solide, si Allah le veut, ne peuvent pas être influencés par les incroyants. Cependant, les croyants, qui sont de nouveaux musulmans ou qui ne se conforment pas entièrement à la morale du Coran, pourraient être influencés par le discours ambigu et l'étalage des connaissances des incroyants, pouvant même finir par suivre leur exemple. Si cela devait arriver, ils seraient perdants à la fois dans ce monde et dans l'autre.

Et dis : "La vérité émane de votre Seigneur. Croira qui voudra et niera qui voudra !" Nous avons préparé pour les injustes un feu dont les flammes les cernent. Et s'ils implorent à boire on les abreuvera d'une eau comme du métal fondu brûlant les visages. Quelle mauvaise boisson et quelle détestable demeure ! (Sourate al-Kahf, 29)

Dès lors que les croyants ont expliqué la religion d'Allah et les versets de Coran aux incroyants, ils ne doivent pas faire pression sur eux. Comme nous l'avons déjà expliqué, seul Allah peut donner la foi. L'attitude des croyants envers les incroyants est ainsi décrite :

Je n'adore pas ce que vous adorez. Et vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore. Je ne suis pas adorateur de ce que vous adorez. Et vous n'êtes pas adorateurs de ce que j'adore. A vous votre religion, et à moi ma religion. (Sourate al-Kafirun, 2-6)

La seule responsabilité des croyants est d'avertir les incroyants des tourments de l'enfer après la mort et du grand danger que cela leur pose s'ils continuent à rejeter la croyance. Ce verset décrit les tourments éternels de l'enfer qui attendent tous les incroyants. Ce jour-là, ils n'auront ni soutiens, ni intercesseurs.

Allah révèle que "le jour où ils seront brutalement poussés au feu de l'enfer" (Sourate at-Tur, 13), ceux qui ont mérité l'enfer seront avilis. Ceux qui étaient arrogants parce qu'ils étaient riches, ou en raison de leur statut et de leur capacité à opprimer les autres prendront conscience de leur état misérable et de leur impuissance en enfer. Ils seront "…jetés, dans un étroit réduit, les mains liées derrière le cou…" (Sourate al-Furqan, 13), et resteront dans l'obscurité de son épaisse fumée noire. Ils entendront l'embrasement incessant et haletant du feu et entendront les bruits continus de plaintes et gémissements. Ils seront traînés d'un tourment à un autre et, malgré leurs implorations, leur supplice ne sera pas allégé, parce qu'en enfer "Le feu se refermera sur eux." (Sourate al-Balad, 20) et personne ne peut s'en échapper.

Ceux qui croient et font de bonnes œuvres... vraiment Nous ne laissons pas perdre la récompense de celui qui fait le bien. (Sourate al-Kahf, 30)

Nous avons déjà expliqué l'importance des bonnes actions. Dans ce verset, Allah attire notre attention sur l'importance de faire de bonnes actions. Le meilleur acte, celui qui plaît le plus à Allah, est celui qui est fait en totale conformité avec l'enseignement moral du Coran et réalisé réellement par pure dévotion. Allah signale l'importance du bon comportement dans le verset suivant :

A Allah appartient ce qui est dans les cieux et sur la terre afin qu'Il rétribue ceux qui font le mal selon ce qu'ils œuvrent, et récompense ceux qui font le bien par la meilleure [récompense]. (Sourate an-Najm, 31)

Ces versets disent l'importance d'agir pour plaire à Allah. Notre Seigneur nous informe que ceux qui font le bien peuvent espérer une très belle récompense mais ne doivent l'attendre que de Lui.

Allah embrasse tout ce que les êtres humains font. Il lui suffit d'être conscient de nos bonnes actions et les récompense, car Il sait ce que nos cœurs contiennent. Allah affirme qu'Il accorde une récompense équitable pour les bonnes actions, conformes à la morale du Coran, et annonce aux vertueux la bonne nouvelle du paradis :

En vérité, les bien-aimés d'Allah seront à l'abri de toute crainte, et ils ne seront point affligés, ceux qui croient et qui craignent [Allah]. Il y a pour eux une bonne annonce dans la vie d'ici-bas tout comme dans la vie ultime. - Il n'y aura pas de changement aux paroles d'Allah -. Voilà l'énorme succès ! (Sourate Yunus, 62-64)

Voilà ceux qui auront les jardins du séjour (éternel) sous lesquels coulent les ruisseaux. Ils y seront parés de bracelets d'or et se vêtiront d'habits verts de soie fine et de brocart, accoudés sur des divans (bien ornés). Quelle bonne récompense et quelle belle demeure ! (Sourate al-Kahf, 31)

Ce verset décrit les cadeaux sans fin du paradis tels qu'ils sont accordés comme récompense aux croyants qui luttent pour plaire à Allah en agissant de la meilleure façon. Allah a promis le paradis aux croyants dans plusieurs versets. Les versets suivants, à titre d'exemple, nous disent que les croyants seront chaleureusement accueillis et accompagnés au paradis :

Les jardins du séjour (éternel), où ils entreront et sous lesquels coulent les ruisseaux. Ils auront là ce qu'ils voudront ; c'est ainsi qu'Allah récompense les pieux. Ceux dont les anges reprennent l'âme - alors qu'ils sont bons - [les anges leur] disent : "Paix sur vous ! Entrez au paradis, pour ce que vous faisiez." (Sourate an-Nahl, 31-32)

Après cet accueil honorable, Allah leur accorde d'innombrables dons. Mais au-delà de toutes ces largesses, ce qui dominera sera la joie spirituelle des croyants d'avoir obtenu la satisfaction d'Allah et le paradis. Tandis que les incroyants souffriront dans le feu du châtiment de l'enfer et endureront d'inimaginables regrets, les croyants mèneront une vie de serviteurs ayant obtenu la satisfaction et l'amour d'Allah. Contrairement à l'enfer, qui sera étroit et bondé, les croyants se reposeront dans "un paradis aussi vaste que le ciel et la terre" (Sourate al-Hadid, 21), où ils verront la splendeur et un grand royaume tout autour. Ils s'allongeront sur des divans bordés de riche brocart, apprécieront les fruits faciles à cueillir, résideront dans des palais sous lesquels coulent des rivières, seront assis sur des trônes élevés et discuteront entre eux. Il y aura des ombres fraîches au paradis, qu'Allah décrit comme un lieu qui n'est ni trop froid, ni trop chaud.

Comme décrit dans le verset 31 de la sourate al-Kahf, les vêtements verts dignes des gens du paradis sont faits de la meilleure soie et de riche brocart. En outre, ils porteront des bracelets d'or. En plus des beaux vêtements, les gens du paradis seront pourvus en nourriture délicieuse et en boissons. Le Coran mentionne en particulier des variétés de fruits, la chair de volaille qu'ils souhaitent, des boissons savoureuses, des dates et des grenades sans équivalent, des arbres chargés de fruits et des régimes de bananes empilés les uns sur les autres. Et ce ne sont que quelques-uns uns des présents promis par Allah.

En outre, ce ne sera que beauté au paradis, car les gens du paradis n'auront plus à supporter quoi que ce soit avec patience, comme nous le faisons dans ce monde. Ce sera un environnement qui regorgera de beauté sans fin où n'existera ni fatigue, ni peur, ni douleur ni aucun autre problème. Allah révèle ainsi la beauté du paradis :

Voici la description du paradis qui a été promis aux pieux : il y aura là des ruisseaux d'une eau jamais malodorante, et des ruisseaux d'un lait au goût inaltérable, et des ruisseaux d'un vin délicieux à boire, ainsi que des ruisseaux d'un miel purifié. Et il y a là, pour eux, des fruits de toutes sortes, ainsi qu'un pardon de la part de leur Seigneur… (Sourate Muhammad, 15)

Allah a détaillé les dons du paradis et les souffrances de l'enfer dans le Coran. Ceux qui feignent de ne pas avoir compris la vérité seront les perdants dans les deux mondes. C'est pourquoi les gens doivent se préparer sérieusement et lutter pour l'au-delà dans le but d'obtenir les dons uniques de notre Seigneur, comme le verset suivant l'explique :

Cette demeure dernière, Nous la réservons à ceux qui ne recherchent, ni à s'élever sur terre, ni à y semer la corruption. Cependant, l'heureuse fin appartient aux pieux. (Sourate al-Qasas, 83)

Donne-leur l'exemple de deux hommes : à l'un d'eux Nous avons assigné deux jardins de vignes que Nous avons entourés de palmiers et Nous avons mis entre les deux jardins des champs cultivés. Les deux jardins produisaient leur récolte sans jamais manquer. Et Nous avons fait jaillir entre eux un ruisseau. Et il avait des fruits et dit alors à son compagnon avec qui il conversait : "Je possède plus de biens que toi, et je suis plus puissant que toi grâce à mon clan." (Sourate al-Kahf, 32-34)

En relatant cette parabole, Allah veut que les gens comparent le croyant à celui qui prétend croire en Allah, mais qui, en réalité, est un incroyant. Un des propriétaires des vergers est plus riche que l'autre, "une supériorité" qui a fait de lui quelqu'un d'arrogant et de fier envers Allah.

Mais Allah, Qui a tout créé du néant, est le seul propriétaire de tout ce qui existe et éprouve certains en leur accordant richesses et propriétés. Certains deviennent ingrats parce qu'ils considèrent que leur richesse et leurs propriétés sont le fruit de leurs propres efforts et de leur intelligence. Ils se réjouissent de ce qu'ils ont et en font une source de fierté et de prestige parmi les gens. De leur côté, les croyants sincères se comportent de cette manière :

Dis : "O Allah, Maître de l'autorité absolue. Tu donnes l'autorité à qui Tu veux, et Tu arraches l'autorité à qui Tu veux ; et Tu donnes la puissance à qui Tu veux, et Tu humilies qui Tu veux. Le bien est en Ta main et Tu es omnipotent." (Sourate al-Imran, 26)

Le propriétaire du verger ingrat prétendait que les jardins et ce qu'ils produisaient lui appartenaient, oubliant qu'ils n'étaient qu'un don et une épreuve d'Allah. Il a succombé à une violente fierté et à une arrogance flagrante, comme révélé dans les versets suivants :

Et ne foule pas la terre avec orgueil : tu ne sauras jamais fendre la terre et tu ne pourras jamais atteindre la hauteur des montagnes ! Ce qui est mauvais en tout cela est détesté de ton Seigneur. (Sourate al-Isra, 37-38)