LES SIGNES DE LA FIN DES TEMPS DANS LA SOURATE AL-KAHF
 

LES SIGNES DE LA FIN DES TEMPS

DANS LA SOURATE AL-KAHF

HARUN YAHYA

(ADNAN OKTAR)

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Abréviations utilisées

(pbsl) : paix et bénédiction sur lui (fait suite à une référence au Prophète Mohammed)

(psl) : paix sur lui (fait suite à une référence à un prophète)

(pse) : paix sur eux (fait suite à une référence aux prophètes)

www.harunyahya.fr

e-mail : contact@harunyahya.fr

A L'ATTENTION DU LECTEUR

Dans tous les livres de l'auteur, les questions liées à la foi sont expliquées à la lumière des versets coraniques et les gens sont invités à connaître la parole d'Allah et à vivre selon Ses préceptes. Tous les sujets qui concernent les versets d'Allah sont expliqués de telle façon à ne laisser planer ni doute, ni questionnement dans l'esprit du lecteur. Par ailleurs, le style sincère, simple et fluide employé permet à chacun, quel que soit son âge ou son appartenance sociale, d'en comprendre facilement la lecture. Ces écrits efficaces et lucides permettent également leur lecture d'une seule traite. Même ceux qui rejettent vigoureusement la spiritualité resteront sensibles aux faits rapportés dans ces livres et ne peuvent réfuter la véracité de leur contenu.

Ce livre et tous les autres travaux de l'auteur peuvent être lus individuellement ou être abordés lors de conversations en groupes. Les lecteurs qui désirent tirer le plus grand profit des livres trouveront le débat très utile dans le sens où ils seront en mesure de comparer leurs propres réflexions et expériences à celles des autres.

Par ailleurs, ce sera un grand service rendu à la religion que de contribuer à faire connaître et faire lire ces livres, qui ne sont écrits que dans le seul but de plaire à Allah. Tous les livres de l'auteur sont extrêmement convaincants. De ce fait, pour ceux qui souhaitent faire connaître la religion à d'autres personnes, une des méthodes les plus efficaces est de les encourager à les lire.

Dans ces livres, vous ne trouverez pas, comme dans d'autres livres, les idées personnelles de l'auteur ou des explications fondées sur des sources douteuses. Vous ne trouverez pas non plus des propos qui sont irrespectueux ou irrévérencieux du fait des sujets sacrés qui sont abordés. Enfin, vous n'aurez pas à trouver également de comptes-rendus désespérés, pessimistes ou suscitant le doute qui peut affecter et troubler le cœur.

A PROPOS DE L'AUTEUR

Adnan Oktar, qui écrit sous le pseudonyme HARUN YAHYA, est né à Ankara en 1956. Il a effectué des études artistiques à l'Université Mimar Sinan d'Istanbul, et a étudié la philosophie à l'Université d'Istanbul. Depuis les années 80, il a publié de nombreux ouvrages sur des sujets politiques, scientifiques et liés à la foi. Harun Yahya est devenu célèbre pour avoir remis en cause la théorie de l'évolution et dénoncé l'imposture des évolutionnistes. Il a également mis en évidence les liens occultes qui existent entre le darwinisme et les idéologies sanglantes du 20ème siècle.

Les ouvrages d'Harun Yahya, qui ont été traduits en 41 langues, constituent une collection de plus de 45.000 pages et 30.000 illustrations.

Son pseudonyme est constitué des noms "Harun" (Aaron) et "Yahya" (Jean), en mémoire de ces deux prophètes estimés qui ont tous deux lutté contre le manque de foi de leurs peuples. Le sceau du Prophète (paix et bénédiction sur lui) qui figure sur la couverture des livres de l'auteur, revêt un caractère symbolique lié à leur contenu. Ce sceau signifie que le Coran est le dernier Livre d'Allah , Son ultime parole, et que notre Prophète (paix et bénédiction sur lui)) est le dernier maillon de la chaîne prophétique. En se référant au Coran et à la Sounna, l'auteur s'est fixé comme objectif d'anéantir les arguments des tenants des idéologies athées, pour réduire au silence les objections soulevées contre la religion.

Le Prophète (paix et bénédiction sur lui) a atteint les plus hauts niveaux de la sagesse et de la perfection morale, c'est pourquoi son sceau est utilisé avec l'intention de rapporter le dernier mot.

Tous les travaux de l'auteur sont centrés sur un seul objectif : communiquer aux autres le message du Coran, en les incitant à réfléchir à des questions liées à la foi, telles que l'existence d'Allah, Son unicité, l'au-delà, et en exposant les fondations faibles et les idéologies perverses des systèmes athées.

L'œuvre de Harun Yahya est connue à travers de nombreux pays, de l'Inde aux ?tats-Unis, de la Grande-Bretagne à l'Indonésie, de la Pologne à la Bosnie, de l'Espagne au Brésil.

Certains de ses livres sont disponibles dans les langues suivantes : l'anglais, le français, l'allemand, l'espagnol, l'italien, le portugais, l'urdu, l'arabe, l'albanais, le chinois, le swahili, le hausa, le divehi (parlé à l'île Maurice), le russe, le serbo-croate (bosniaque), le polonais, le malais, l'ouïgour, l'indonésien, le bengali, le danois et le suédois et de nombreux lecteurs du monde entier les apprécient.

Ces ouvrages ont permis à de nombreuses personnes d'attester de leur croyance en Allah, et à d'autres d'approfondir leur foi. La sagesse et le style sincère et fluide de ces livres confèrent à ces derniers une touche distinctive qui ne peut manquer de frapper ceux qui les lisent ou qui sont amenés à les consulter. Ceux qui réfléchissent sérieusement sur ces livres ne peuvent plus soutenir l'athéisme ou toute autre idéologie et philosophie matérialiste, étant donné que ces ouvrages sont caractérisés par une efficacité rapide, des résultats définis et l'irréfutabilité.

Même s'il y a toujours des personnes qui le font, ce sera seulement une insistance sentimentale puisque ces livres réfutent telles idéologies depuis leurs fondations. Tous les mouvements de négation contemporains sont maintenant vaincus de point de vue idéologique, grâce aux livres écrits par Harun Yahya. L'auteur ne tire pas de fierté personnelle de son travail ; il espère seulement être un support pour ceux qui cherchent à cheminer vers Allah. Aucun bénéfice matériel n'est recherché dans la publication de ces livres.

Ceux qui encouragent les autres à lire ces livres, à ouvrir les yeux du cœur et à devenir de meilleurs serviteurs d'Allah rendent un service inestimable.

Par contre, encourager des livres qui créent la confusion dans l'esprit des gens, qui mènent au chaos idéologique et qui, manifestement, ne servent pas à ôter des cœurs le doute, s'avère être une grande perte de temps et d'énergie. Il est impossible, pour les nombreux ouvrages écrits dans le seul but de mettre en valeur la puissance littéraire de leurs auteurs, plutôt que de servir le noble objectif d'éloigner les gens de l'égarement, d'avoir un impact si important. Ceux qui douteraient de ceci se rendront vite compte que Harun Yahya ne cherche à travers ses livres qu'à vaincre l'incrédulité et à diffuser les valeurs morales du Coran. Le succès et l'impact de cet engagement sont évidents dans la conviction des lecteurs. Il convient de garder à l'esprit un point essentiel : la raison des cruautés incessantes, des conflits et des souffrances dont la majorité des gens sont les perpétuelles victimes, est la prédominance de l'incroyance sur cette terre. On ne pourra mettre fin à cette triste réalité qu'en bâtissant la défaite de l'incrédulité et en sensibilisant le plus grand nombre aux merveilles de la création ainsi qu'à la morale coranique, pour que chacun puisse vivre en accord avec elle. En observant l'état actuel du monde qui ne cesse d'aspirer les gens dans la spirale de la violence, de la corruption et des conflits, il apparaît vital que ce service rendu à l'humanité le soit encore plus rapidement et efficacement. Sinon, il se pourrait bien que les dégâts causés soient irréversibles.

Les livres d'Harun Yahya, qui assument le rôle principal dans cet effort, constitueront par la volonté d'Allah un moyen par lequel les gens atteindront au 21ème siècle la paix, la justice et le bonheur promis dans le Coran.

Introduction

Le Coran contient tous les commandements ainsi que l'information nécessaire à la vie du croyant. C'est le livre de la révélation d'Allah, valable jusqu'au jour du jugement. Un de ses plus grands miracles est qu'il a conservé sa pertinence pour tout le monde, indépendamment de l'époque, car Allah l'a d'abord révélé comme un guide à la sagesse et au droit chemin.

Ses récits concernant les nations passées apportent des conseils aux gens de plusieurs façons. La vie des prophètes, leurs rappels à leurs nations et leurs véritables comportements sont des exemples à suivre pour les croyants. En outre, le Coran comporte des signes pour l'avenir et certains mystères sur lesquels les croyants doivent réfléchir. C'est le cas de la sourate al-Kahf, une des sourates du Coran.

Le Prophète Mohammed (pbsl) et plusieurs savants musulmans font référence à la sourate al-Kahf pour cette raison. Le récit du Coran, sur les Compagnons de la Caverne (Ahl al-Kahf) et Ar-Raqim, les expériences du Prophète Moïse (psl) avec Al-Khidr (psl) (celui qui a le savoir) et le récit de Dhoûl-Qarnayn (psl), renferme beaucoup de secrets et de références qui font allusion à la Fin des temps.

Plusieurs hadiths du Prophète relient la sourate al-Kahf à la Fin des temps. Voici certains d'entre eux :

Selon Nawwas ibn Sam'an : Celui qui parmi vous survivra pour le voir (le Dadjal) devrait réciter sur lui les premiers versets de la sourate al-Kahf. (Muslim)

Selon Abou Oumamah El Bahili : Celui qui entre dans son enfer (du Dadjal), qu'il cherche refuge auprès d'Allah et récite le verset ouvrant la sourate al-Kahf, et il ressentira de la fraîcheur et de la sérénité, comme le feu qui est devenu frais et apaisant pour Ibrahim. (Ibn Kathir) Une des raisons pour lesquelles le Prophète (pbsl) a recommandé de lire la sourate al-Kahf est qu'elle comprend des signes très importants faisant référence à la Fin des temps. La sourate al-Kahf contient les signes nécessaires à la défense des croyants et à la lutte contre le Dadjal et les mouvements irréligieux à l'origine de tant de mal, un mal qu'il veut répandre dans le monde entier. Elle propose également plusieurs leçons que les musulmans doivent retenir. La recommandation de notre Prophète (pbsl) d'apprendre et de lire attentivement cette sourate en est une indication très claire. Comme nous le verrons, tout au long de ce livre, les expériences d'Ahl al-Kahf dans un monde incroyant, les leçons que le Prophète Moïse (psl) a appris d'Al-Khidr (psl) et le règne de Dhoûl-Qarnayn (psl) sur le monde, installé pour répandre les valeurs de l'Islam, sont des sujets sur lesquels les croyants doivent réfléchir.

Nous expliquerons les raisons qui sont à l'origine de ces événements afin que les lecteurs puissent réfléchir et méditer à la sourate al-Kahf qui contient des signes très importants pour notre époque, afin de gagner en perspicacité pour pénétrer ces secrets et se conformer au conseil des prophètes (pse). Les lecteurs attentifs verront que cette sourate contient les signes de la Fin des temps, un temps proche de l'heure, durant laquelle les pratiques des systèmes athées et mensongers deviennent répandues, et Allah fera apparaître la vérité pour les détruire.

Ce moment est très proche si Allah le veut, tellement proche qu'il est devenu essentiel pour les gens de réfléchir à ce sujet. Ainsi, les musulmans doivent méditer attentivement la sourate al-Kahf, garder ses versets en mémoire et analyser chacun d'eux à la lumière des autres versets du Coran.

Louange à Allah Qui a fait descendre sur Son serviteur (Mohammed), le Livre, et n'y a point introduit de tortuosité (ambiguïté) ! (Sourate al-Kahf, 1)

Le premier verset de la sourate montre qu'il est important d'être reconnaissant envers Allah, qui a tout donné à l'humanité : un corps parfait, un environnement adapté à la vie sur terre, l'ordre dans l'univers, une alimentation, de l'eau et bien plus. La générosité d'Allah est infinie car Il nous a tant donné que nous ne pouvons énumérer Ses bienfaits, même en termes généraux. Nous sommes rappelés à cette réalité dans le verset suivant :

Et si vous comptez les bienfaits d'Allah, vous ne saurez pas les dénombrer. Car Allah est pardonneur, et miséricordieux. (Sourate an-Nahl, 18)

Une des caractéristiques principales des croyants est de toujours être reconnaissant pour tout ce qu'Allah leur a accordé et de garder en mémoire que Ses dons sont une épreuve pour les êtres humains. Et comme l'atteste le verset 147 de la sourate an-Nisa, Allah "est reconnaissant et omniscient" Cependant, malgré cela, la plupart des gens expriment de l'ingratitude en réponse à ce qui leur est donné. Les propos du Prophète Salomon (psl) sont ainsi rapportés dans la sourate an-Naml :

… Cela est de la grâce de mon Seigneur, pour m'éprouver si je suis reconnaissant ou si je suis ingrat. Quiconque est reconnaissant c'est dans son propre intérêt qu'il le fait, et quiconque est ingrat... alors mon Seigneur Se suffit à Lui-même et Il est généreux. (Sourate an-Naml, 40)

A la Fin des temps, les gens sont totalement dénués de reconnaissance. Pour avoir oublié qu'Allah leur a tout donné, ils sont complètement absorbés par leur vie matérielle et considèrent que toute leur richesse et leurs biens sont le résultat de leurs propres efforts et de leur intelligence.

Ceux-là doivent savoir qu'ils sont ingrats envers Allah parce qu'Il est le Seul à tout donner. Cette réalité est énoncée dans les versets suivants :

Il vous a accordé de tout ce que vous Lui avez demandé. Et si vous comptiez les bienfaits d'Allah, vous ne sauriez les dénombrer. L'homme est vraiment très injuste, très ingrat. (Sourate Ibrahim, 34)

Et tout ce que vous avez comme bienfait provient d'Allah. Puis quand le malheur vous touche, c'est Lui que vous implorez à haute voix. Et une fois qu'Il a dissipé votre malheur, voilà qu'une partie d'entre vous se mettent à donner des associés à leur Seigneur, niant ainsi ce que Nous leur avons donné. Jouissez donc [pour un temps !] Bientôt vous saurez ! (Sourate an-Nahl, 53-55)

Comme ce verset l'affirme les gens ne se rendent pas compte qu'Allah leur donne tout et nient cette vérité en Lui attribuant des associés. La stratégie de satan est de pousser les gens à n'être pas reconnaissant et à être ingrat envers les dons d'Allah afin de commencer à nier cette vérité et de s'égarer par la suite. Le Coran dévoile la stratégie perverse de satan et son but réel de cette façon :

Puis je les assaillerai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants. "Sors de là", dit (Allah,) "banni et rejeté. Quiconque te suit parmi eux... de vous tous, J'emplirai l'enfer." (Sourate al-Araf, 17-18)

Naturellement, l'ingratitude des gens dans ce monde a des conséquences. Ainsi, la négligence et l'ingratitude des gens sont à l'origine de la pauvreté, du dénuement, de la décadence, de la privation, du déclin spirituel et de toutes sortes de problèmes identiques que nous observons tout autour de nous. Alors qu'être reconnaissant attire les bienfaits, le bien-être et la paix, l'ingratitude n'est que source de beaucoup de peine.

Allah dit :

Et lorsque votre Seigneur proclama : "Si vous êtes reconnaissants, très certainement J'augmenterai." (Sourate Ibrahim, 7)

Comme ce verset le montre, ceux qui ne remercient pas Allah pour Ses dons seront sévèrement punis, ils auront de la peine dans ce monde et dans l'au-delà.

Les événements passés peuvent nous enseigner beaucoup de leçons inestimables. Au 20ème siècle, le monde a été gouverné par ceux qui étaient contre la religion, comme ceux qui étaient partisans du communisme et du fascisme, qui ont éloigné les gens des bénéfices de la vraie religion en dépeignant le mensonge comme un substitut attractif. Leurs adeptes ont renié Allah oubliant de ce fait d'être reconnaissant et ont affronté de grandes tragédies au cours de nombreuses années. En raison de leur ingratitude, Allah a suspendu certains de Ses dons. Le Coran nous révèle ce qu'est "la récompense" de l'ingratitude :

Et Allah propose en parabole une ville : elle était en sécurité, tranquille ; sa part de nourriture lui venait de partout en abondance. Puis elle se montra ingrate aux bienfaits d'Allah. Allah lui fit alors goûter la violence de la faim et de la peur [en punition] de ce qu'ils faisaient. (Sourate an-Nahl, 112)

La famine, la pauvreté, la peur et la souffrance que les peuples ont vécu au vingtième siècle est le résultat de l'ingratitude des gens. Allah nous apprend dans le Coran qu'ils seront punis pour leur comportement :

Ainsi les rétribuâmes-Nous pour leur impiété. Saurions-Nous sanctionner un autre que l'impie obstiné ? (Sourate Saba, 17)

[Un Livre] d'une parfaite droiture pour avertir d'une sévère punition venant de Sa part et pour annoncer aux croyants qui font de bonnes œuvres qu'il y aura pour eux une bonne récompense. (Sourate al-Kahf, 2)

Ce verset met en relief l'importance du Coran et affirme que c'est le vrai livre. Le Coran guide l'humanité, rappelle aux gens la vie éternelle et leur montre le droit chemin. C'est une révélation et le seul chemin qui nous montre comment obtenir la satisfaction d'Allah, Sa miséricorde et Son paradis. C'est la référence absolue du bien et du mal. Comme l'affirme le verset 120 de la sourate al-Baqarah, "C'est la direction d'Allah qui est la vraie direction." Notre Seigneur enseigne que les croyants doivent tenir fermement aux préceptes du Coran :

Tiens fermement à ce qui t'a été révélé car tu es sur le droit chemin. C'est certainement un rappel [le Coran] pour toi et ton peuple. Et vous en serez interrogés. (Sourate az-Zukhruf, 43-44)

La sourate al-Kahf au verset 2 montre l'importance de se conformer à la révélation d'Allah. Tous les croyants ont durant toute leur vie la responsabilité d'obéir à Ses injonctions, Ses ordres et Ses recommandations. Aucune difficulté, aucune pression ni même privation ne peuvent les distraire ou les pousser à négliger leurs responsabilités. Et, indépendamment des circonstances, ils sont méticuleux, assidus et déterminés.

Le verset attire aussi notre attention à l'obligation d'avertir les autres. Allah rappelle fréquemment le croyant de cette importante obligation et indique la nécessité de commander le bien et d'interdire le blâmable. Il nous charge de le faire comme un acte de dévotion et annonce la bonne nouvelle du salut de l'âme de ceux qui agissent ainsi :

Ils sont ceux qui se repentent, qui adorent, qui louent, qui parcourent la terre (ou qui jeûnent), qui s'inclinent, qui se prosternent, qui commandent le convenable et interdisent le blâmable et qui observent les lois d'Allah... et fais bonne annonce aux croyants. (Sourate at-Tawbah, 112)

Les meilleurs exemples sont les prophètes. Les messagers qu'Allah ordonne à accomplir cette obligation honorable ont averti leurs peuples de différentes façons, les ont appelés à la vraie religion, leur ont rappelé le feu de l'enfer et les ont avertis de la souffrance éternelle. Allah nous révèle ainsi cette réalité :

Je vous ai donc avertis d'un feu qui flambe où ne brûlera que le damné. (Sourate al-Layl, 14-15)

Le verset 2 de la sourate al-Kahf met aussi en valeur l'importance de la bonne action, définie comme un acte de bienfaisance avec un cœur sincère, pour obtenir la satisfaction d'Allah, Sa bénédiction et Son paradis. Dans un autre verset, le même message est délivré :

Quiconque veut la puissance (qu'il la cherche auprès d'Allah) car la puissance tout entière est à Allah. Vers Lui monte la bonne parole, et Il élève haut la bonne action. Et quant à ceux qui complotent de mauvaises actions, ils auront un dur châtiment. Cependant, leur stratagème est voué à l'échec. (Sourate Fatir, 10)

Dans beaucoup d'autres versets, notre Seigneur signale l'importance de faire de bonnes actions et la récompense qu'Il accordera en retour. Voici certains de ces exemples :

Annonce à ceux qui croient et pratiquent de bonnes œuvres qu'ils auront pour demeures des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux ; chaque fois qu'ils seront gratifiés d'un fruit des jardins ils diront : "C'est bien là ce qui nous avait été servi auparavant." Or c'est quelque chose de semblable (seulement dans la forme) ; ils auront là des épouses pures, et là ils demeureront éternellement. (Sourate al-Baqarah, 25)

Certes, ceux qui ont cru, ceux qui se sont judaïsés, les Nazaréens, et les Sabéens, quiconque d'entre eux a cru en Allah, au jour dernier et a accompli de bonnes œuvres, sera récompensé par son Seigneur ; il n'éprouvera aucune crainte et il ne sera jamais affligé. (Sourate al-Baqarah, 62)

Certes ceux qui croient, font de bonnes œuvres et qui sont humbles devant leur Seigneur, voilà les gens du paradis où ils demeureront éternellement. (Sourate Hud, 23)

Le verset 2 de la sourate al-Kahf aborde une autre question importante telle qu'apporter aux croyants la bonne nouvelle du paradis. Plusieurs versets ordonnent aux messagers de faire cette annonce car les croyants ressentent un grand réconfort d'apprendre que tous leurs ennuis, leurs difficultés et leurs imperfections dans cette vie ne sont que provisoires et que l'aide d'Allah, Ses faveurs et Sa miséricorde les accompagnent. La proximité des bienfaits de l'au-delà augmente la motivation des croyants, leur ardeur et leurs efforts. Et, comme le dit un verset :

Nous l'avons rendu (le Coran) facile [à comprendre] en ta langue, afin que tu annonces par lui la bonne nouvelle aux gens pieux et que tu avertisses un peuple irréductible. (Sourate Maryam, 97)

Tous les thèmes abordés au verset 2 de la sourate al-Kahf sont des sujets sur lesquels les musulmans vivant à proximité ou à la Fin des temps doivent sérieusement réfléchir. Comme ce verset l'indique, rester fermement attaché au Coran protègera les gens du mal résultant des idéologies mauvaises et anti-religieuses ainsi que des épreuves et des tourments de la Fin des temps. Les musulmans conscients de la Fin des temps doivent agir de la meilleure façon en se conformant à l'enseignement du Coran, en encourageant les gens à faire le bien, en leur annonçant la bonne nouvelle des bienfaits du paradis et en les avertissant du châtiment de l'enfer et en les mettant en garde contre toute compromission avec la loi d'Allah.

Où ils demeureront éternellement. (Sourate al-Kahf, 3)

Certaines personnes nient l'existence d'Allah et l'approche de la vie éternelle au paradis ou en enfer. La mort signifie pour eux être dans le néant, car le jour du jugement n'existerait pas. D'autres croient à l'enfer, mais pensent que l'épreuve de la souffrance ne dure que quelques jours.

Selon cette pensée, les gens resteront là pendant une courte période de temps afin de payer pour leurs péchés puis s'en iront goûter aux délices du paradis. Cependant, le Coran ne fait guère allusion à ce type de châtiment provisoire et Allah nous révèle la vérité suivante :

C'est parce qu'ils disent : "Le feu ne nous touchera que pour un nombre de jours déterminés." Et leurs mensonges les trompent dans leur religion. (Sourate Al-Imran, 24)

Le verset 3 de la sourate al-Kahf fait référence à cette mauvaise compréhension des gens sur l'enfer et nous apprend qu'il s'agit de la dernière demeure éternelle pour ceux qui persistent dans la négation. Ceux qui sont absorbés par la vie matérielle au point d'oublier l'existence d'Allah, qui ne suivent pas le droit chemin du Messager d'Allah (pbsl) et n'obéissent pas au Coran sont destinés au feu de l'enfer pour l'éternité, à moins qu'Allah ne le veuille autrement, car telle est Sa justice. Le Coran révèle également que ceux qui persistent dans l'incroyance persisteront dans leur insolence en enfer :

Quant aux criminels, ils demeureront éternellement dans le châtiment de l'enfer, qui ne sera jamais interrompu pour eux et où ils seront en désespoir. Nous ne leur avons fait aucun tort, mais c'étaient eux les injustes. Et ils crieront : "O Mâlik ! Que ton Seigneur nous achève !" Il dira : "En vérité, vous êtes pour y demeurer [éternellement]" ! (Sourate az-Zukhruf, 74-77)

Comme nous le constatons dans ces versets, même en enfer les incroyants ne comprendront pas qu'ils dépendent d'Allah ; et à l'inverse, ils persisteront dans leur vanité en ne se tournant pas vers Lui, mais au lieu de cela, se tournent vers un ange pour lui dire "que ton Seigneur nous achève." En faisant cela, ils montrent qu'ils restent des transgresseurs. Allah révèle que les incroyants qui demandent : "Ou pourrons-nous être renvoyés [sur terre], afin que nous œuvrions autrement que ce que nous faisions auparavant ?" (Sourate al-A'raf, 53) sont des menteurs :

Si tu les voyais, quand ils seront placés devant le feu. Ils diront alors : "Hélas ! Si nous pouvions être renvoyés (sur la terre), nous ne traiterions plus de mensonges les versets de notre Seigneur et nous serions du nombre des croyants." Mais non ! Voilà que leur apparaîtra ce qu'auparavant ils cachaient. Or, s'ils étaient rendus [à la vie terrestre], ils reviendraient sûrement à ce qui leur était interdit. Ce sont vraiment des menteurs. (Sourate al-An'am, 27-28)

D'autres versets affirment que suffisamment de temps est accordé aux gens sur terre, mais ils n'abandonnent pas leur vanité :

Ou bien qu'elle [l'âme] ne dise en voyant le châtiment : "Ah ! S'il y avait pour moi un retour ! Je serais alors parmi les bienfaisants". "Oh que si ! Mes versets te sont venus et tu les as traités de mensonge, tu t'es enflé d'orgueil et tu étais parmi les incroyants." (Sourate az-Zumar, 58-59)

A partir de ces exemples, nous comprenons que des personnes pareilles ne s'amendent pas. Et comme Allah est très clément avec les croyants, Il ne laisse pas des gens aussi mauvais entrer au paradis et se retrouver avec les croyants. Le paradis, avec ses habitants et tout ce qu'il contient est un lieu de bonté et rien de ce qu'Allah désapprouve ne peut s'y retrouver. C'est l'une des conséquences de Sa miséricorde et de Sa justice à Ses serviteurs dévoués.

Les bienfaits éternels du paradis ne sont réservés qu'aux croyants. Allah dit à ce sujet :

Ceux-là ont pour récompense le pardon de leur Seigneur, ainsi que les jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement. Comme est beau le salaire de ceux qui font le bien ! (Sourate al-Imran, 136)

Et quiconque désobéit à Allah et à Son Messager, et transgresse Ses ordres, Il le fera entrer au feu pour y demeurer éternellement. Et celui-là aura un châtiment avilissant. (Sourate an-Nisa, 14)

Ne savent-ils pas qu'en vérité quiconque s'oppose à Allah et à Son Messager, aura le feu de l'enfer pour y demeurer éternellement ? Et voilà l'immense opprobre. (Sourate at-Tawbah, 63)

[Le Coran est là] pour avertir ceux qui disent : "Allah S'est attribué un enfant." Ni eux ni leurs ancêtres n'en savent rien. Quelle monstrueuse parole que celle qui sort de leurs bouches ! Ce qu'ils disent n'est que mensonge. (Sourate al-Kahf, 4-5)

Ces deux versets abordent la compréhension chrétienne très erronée d'Allah. En inventant la doctrine de la Trinité, les Chrétiens se sont écartés de leur vraie religion. Les versets suivants expliquent comment ils l'ont fait :

O gens du Livre (Chrétiens), n'exagérez pas dans votre religion, et ne dites d'Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n'est qu'un Messager d'Allah, Sa parole qu'Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses Messagers. Et ne dites pas "Trois". Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C'est à Lui qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur. (Sourate an-Nisa, 171)

Ils disent : "Allah S'est donné un enfant." Gloire et pureté à Lui ! Il est le Riche par excellence. A Lui appartient tout ce qui est aux cieux et sur la terre ; - vous n'avez pour cela aucune preuve. Allez-vous dire contre Allah ce que vous ne savez pas ? (Sourate Yunus, 68)

Tel est Issa (Jésus), fils de Marie : parole de vérité, dont ils doutent. Il ne convient pas à Allah de S'attribuer un fils. Gloire et pureté à Lui ! Quand Il décide d'une chose, Il dit seulement : "Sois !" et elle est. (Sourate Maryam, 34-35)

Il ne fait aucun doute que cette mentalité est la foi de ceux qui donnent des associés à Allah. Comme le Coran l'affirme, Allah n'a ni associé, ni alter ego, ni enfants. Il est le seul Maître de tout ce qui existe, ainsi que le Seigneur des cieux et de la terre. Les musulmans qui vivront à la Fin des temps seront obligés de corriger ceux qui ont des croyances erronées.

Tu vas peut-être te consumerde chagrin parce qu'ils sedétournent de toi et ne croientpas en ce discours ! (Sourate al-Kahf, 6)

Ce verset traite de ceux qui ne répondent pas à l'appel de la foi du Prophète (pbsl) et des croyants. Les croyants dévoués sont fidèles à l'ordre d'Allah de commander le bien et d'interdire le blâmable, d'inviter les gens à croire en Allah et de les informer de la vérité contenue dans le Coran. Cependant, la plupart des gens se détournent de l'appel des messagers et persistent dans la négation, comme nous l'apprend ce verset : "En vérité ; L'heure va arriver : pas de doute là-dessus ; mais la plupart des gens n'y croient pas." (Sourate Ghafir, 59)

Les incroyants répondent à ces invitations à la foi de plusieurs façons. Certains demandent des miracles des messagers, comme ceux qui dirent : "Nous ne croirons pas en toi, jusqu'à ce que tu aies fait jaillir de terre, pour nous, une source." (Sourate al-Isra, 90), tandis que d'autres se moquent simplement des croyants. Comme dans l'exemple qui suit :

Et quand on leur dit : "Croyez comme les gens ont cru", ils disent : "Croirons-nous comme ont cru les faibles d'esprit ?" Certes, ce sont eux les véritables faibles d'esprit, mais ils ne le savent pas. (Sourate al-Baqarah, 13)

Chaque prophète a été accueilli par son peuple de façon similaire en le raillant et a souvent été soumis à diverses formes d'oppression. Comme le Prophète Noé (psl) qui a employé toutes sortes de méthodes pour appeler son peuple à la foi, mais ils ont répondu négativement, comme le précise ce verset :

Il dit : "Seigneur ! J'ai appelé mon peuple, nuit et jour. Mais mon appel n'a fait qu'accroître leur fuite. Et chaque fois que je les ai appelés pour que Tu leur pardonnes, ils ont mis leurs doigts dans leurs oreilles, se sont enveloppés de leurs vêtements, se sont entêtés et se sont montrés extrêmement orgueilleux. Ensuite, je les ai appelés ouvertement. Puis, je leur ai fait des proclamations publiques, et des confidences en secret. J'ai donc dit : "Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est grand pardonneur." (Sourate Nuh, 5-10)

Comme nous pouvons le saisir de ces versets, la plupart des gens, indépendamment de l'époque et du lieu, répondent négativement lorsqu'ils sont invités à la vraie religion. Cependant, nous ne devons pas oublier que des réactions pareilles ne démoralisent jamais les croyants, car ils savent que seul Allah peut accorder la foi. La qualité, la profondeur et la sagesse des propos importent peu, car les croyants savent qu'ils ne peuvent mettre la foi dans le cœur de quiconque sans la permission d'Allah. D'autres versets attestent également de cette vérité :

Nous avons envoyé dans chaque communauté un messager, [pour leur dire] : "Adorez Allah et écartez-vous du tâghoût". Alors Allah en guida certains, mais il y en eut qui ont été destinés à l'égarement. Parcourez donc la terre, et regardez quelle fut la fin de ceux qui traitaient [Nos messagers] de menteurs. Même si tu désirais ardemment qu'ils soient guidés... [Sache] qu'Allah ne guide pas ceux qui s'égarent. Et ils n'auront pas de secoureurs. (Sourate an-Nahl, 36-37)

Comme ces versets le montrent, personne ne peut amener quiconque à croire. De ce fait, les croyants ne sont tenus que d'inviter à la foi. Et lorsqu'ils se sont acquittés de cette obligation, ils doivent s'en remettre à Allah. Avoir confiance en Allah, être patient et inviter à Sa religion de la meilleure des façons aura un grand impact sur le cœur des gens. Allah nous dit:

Eh bien, rappelle ! Tu n'es qu'un rappeleur, et tu n'es pas un dominateur sur eux. Sauf celui qui tourne le dos et ne croit pas, alors Allah le châtiera du plus grand châtiment. Vers Nous est leur retour. Ensuite, c'est à Nous de leur demander compte. (Sourate 88, 21-26)

Seul Allah peut accorder la foi et amener à croire. Plusieurs autres versets l'affirment comme ceux qui sont reproduits ci-dessous :

Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi de contraindre les gens à devenir croyants ? Il n'appartient nullement à une âme de croire si ce n'est avec la permission d'Allah… (Sourate Yunus, 99-100)

Tu [Mohammed] ne diriges pas celui que tu aimes : mais c'est Allah Qui guide qui Il veut. Il connaît mieux cependant les bien guidés. (Sourate al-Qasas, 56)

La sourate Yusuf aborde aussi ce sujet. Et quelque soit la sincérité de l'appel à la foi, ceux qui n'ont pas été guidés ne peuvent pas croire. Les Musulmans ont pour seule responsabilité d'appeler à la foi et de la recommander, ils doivent par la suite laisser à Allah décider de la croyance ou de l'incroyance de la personne. Tous leurs efforts seront à cet égard consignés et récompensés selon la volonté d'Allah, alors que ceux qui persistent dans leur opposition à la vérité seront punis. Allah fait connaître cette vérité dans la sourate Yusuf :

Et la plupart des gens ne sont pas croyants malgré ton désir ardent. Et tu ne leur demandes aucun salaire pour cela. Ce n'est là qu'un rappel adressé à l'univers. Et dans les cieux et sur la terre, que de signes auprès desquels les gens passent, en s'en détournant ! Et la plupart d'entre eux ne croient en Allah, qu'en lui donnant des associés. Est-ce qu'ils sont sûrs que le châtiment d'Allah ne viendra pas les couvrir ou que l'heure ne leur viendra pas soudainement, sans qu'ils s'en rendent compte ? Dis : "Voici ma voie, j'appelle les gens à [la religion] d'Allah, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente. Gloire à Allah ! Et je ne suis point du nombre des associateurs. (Sourate Yusuf, 103-108) Nous avons placé ce qu'il y a sur la terre pour l'embellir, afin d'éprouver (les hommes et afin de savoir) qui d'entre eux sont les meilleurs dans leurs actions. (Sourate al-Kahf, 7)

La plupart des gens ne savent pas que leur vie sur terre est une épreuve pour déterminer leur vraie valeur aux "yeux" d'Allah, ou alors ils connaissent cette vérité mais veulent l'ignorer. C'est pourquoi ils sont aussi attachés à la vie matérielle et ne veulent pas penser à la mort et à la vie éternelle dans l'au-delà. Mais Allah nous montre que les gens sont éprouvés tant qu'ils sont sur terre : "Très certainement, Nous vous éprouverons par un peu de peur, de faim et de diminution de biens, de personnes et de fruits. Et fais la bonne annonce aux endurants." (Sourate al-Baqarah, 155) Il révèle également le but de la vie sur terre et la mort dans ce verset :

Celui qui a créé la mort et la vie afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre, et c'est Lui le Puissant, le Pardonneur. (Sourate al-Mulk, 2)

Le fait de dire "je crois" n'est pas suffisant pour obtenir la satisfaction, la clémence et le paradis d'Allah. Les gens doivent prouver la réalité de leur foi et leur attachement à Sa révélation au cours de leur vie et dans chaque situation. Il faut toujours revenir vers Allah et s'en tenir strictement à Ses commandements, que ce soit dans la difficulté, la maladie, la souffrance et la faim ou dans la richesse, le pouvoir et l'autorité, car :

Est-ce que les gens pensent qu'on les laissera dire : "Nous croyons !" sans les éprouver ? Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux ; [Ainsi] Allah connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent. (Sourate al-Ankabut, 2-3)

Mais la plupart des gens préfèrent les plaisirs de cette vie à celle de l'au-delà. Posséder la dernière voiture de sport, une villa luxueuse, des bijoux ou des habits de mode sont considérés, de façon erronée, comme le but de la vie. Ils concourent pour devenir plus riches, plus beaux ou plus célèbres et passent leur vie à poursuivre ces buts. Cependant, ils n'en tireront aucun avantage à moins qu'ils n'en fassent bon usage, comme Allah nous le disent dans ces versets :

Il a été enjolivé aux gens l'amour du désir des femmes, des enfants, des trésors thésaurisés d'or et d'argent, des chevaux marqués, du bétail et des champs ; tout cela est l'objet de jouissance pour la vie présente, alors que c'est près d'Allah qu'il y a bon retour. Dis : "Puis-je vous apprendre quelque chose de meilleur que tout cela ? Pour les pieux, il y a, auprès de leur Seigneur, des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, et aussi des épouses purifiées, et l'agrément d'Allah." Et Allah est clairvoyant sur [Ses] serviteurs. (Sourate Al-Imran, 14-15)

Comme ces versets le montrent, cette vie est provisoire et ses plaisirs sont trompeurs. A la Fin des temps, comme depuis toujours au cours de l'histoire, tout ce qui existe (par exemple, les palais, les immenses usines, les ponts, l'or et les bijoux, l'argent thésaurisé dans les banques, les valeurs boursières, les voitures, les bateaux de course et les avions) est créé pour tester les gens. Alors que le fait de posséder ou pas de telles choses a une connotation particulière dans les sociétés humaines, aux yeux d'Allah cela n'a aucune importance.

Ce qui vraiment importe est la foi en Allah, la sincérité et le bon caractère. Chacun d'entre nous mourra et se rendra compte que la vie éternelle de l'au-delà est la vraie vie. De ce fait, il est très imprudent d'être leurré par les plaisirs de cette vie. Les croyants, qui se rendent compte de cette vérité, échangent leur vie et ce qu'ils possèdent contre la vie éternelle de l'au-delà et en sont satisfaits. Allah dit aux croyants :

Certes, Allah a acheté des croyants, leurs personnes et leurs biens en échange du paradis. Ils combattent dans le sentier d'Allah : ils tuent, et ils se font tuer. C'est une promesse authentique qu'Il a prise sur Lui-même dans la Thora, l'Evangile et le Coran. Et qui est plus fidèle qu'Allah à son engagement ? Réjouissez-vous donc de l'échange que vous avez fait : Et c'est là le très grand succès. (Sourate at-Tawbah, 111)

Puis Nous allons sûrement transformer sa surface en un sol aride. (Sourate al-Kahf, 8)

Toute beauté et toute richesse sont créées dans le but d'éprouver les êtres humains, comme nous l'avons déjà signalé. Dans ce verset, notre Seigneur nous rappelle combien la beauté, la grandeur ou la valeur de nos biens ont si peu d'importance, car finalement tout deviendra poussière.

Si Allah le veut, Il peut de façon inattendue supprimer toutes choses chéries qui font oublier aux gens Son existence, en les laissant ainsi démunis. Allah est tout-puissant, Il accorde la richesse et la pauvreté et, en tant que possesseur de toute chose, Il donne à qui Il veut. Le Coran mentionne cela dans plusieurs versets, dont voici quelques exemples :

Il possède les clefs [des trésors] des cieux et de la terre. Il attribue Ses dons avec largesse, ou les restreint à qui Il veut. Certes, Il est omniscient. (Sourate ash-Shura, 12)

N'ont-ils pas vu qu'Allah dispense Ses dons ou les restreint à qui Il veut ? Il y a en cela des preuves pour des gens qui croient. (Sourate Rum, 37)

Allah dispense largement ou restreint Ses dons à qui Il veut parmi Ses serviteurs. Certes, Allah est omniscient. (Sourate al-Ankabut, 62)

Vas-tu penser que les Gens de la Caverne, dont l'histoire gravée sur l'épitaphe, constituent un de Nos signes les plus étonnants ? Quand les jeunes gens se furent réfugiés dans la caverne, ils dirent :"O notre Seigneur, donne-nous de Ta part une miséricorde ; et assure-nous la droiture dans tout ce qui nous concerne." (Sourate al-Kahf, 9-10) Ces versets abordent la situation extraordinaire de ce groupe. Alors que le récit se déroule, nous constatons que leur expérience est d'une nature extraordinaire et métaphysique. Leur vie entière est peuplée d'événements miraculeux. Certains des hadiths de notre Prophète (pbsl) font le lien entre eux et la Fin des temps. Cela indique que ceux qui vivront à la Fin des temps pourraient vivre des expériences surnaturelles.

La suite du verset pourrait suggérer que les jeunes à la Fin des temps auront de grandes responsabilités, car ils pourraient tenir un rôle important dans la lutte idéologique contre les philosophies anti-religieuses en révélant la vraie religion et en mettant fin à l'oppression. D'autres versets disent l'importance des jeunes qui enseignent aux gens la religion. Dans la sourate al-Kahf, par exemple, il y est question du "jeune serviteur" de Moïse (psl) et dans un autre verset nous apprenons que seuls quelques jeunes gens du peuple de Moïse (psl) ont cru en lui :

Personne ne crut (au message) de Moïse, sauf un groupe de jeunes gens de son peuple, par crainte de représailles de Pharaon et de leurs notables. (Sourate Yunus, 83)

Le verset 10 de la sourate al-Kahf nous informe que ces jeunes gens ont cherché refuge dans la caverne pour fuir le système oppressif existant qui ne leur permettait pas d'exprimer leurs opinions, de dire la vérité et d'appeler à la religion d'Allah. Ils se sont donc séparés de leur peuple.

Ce verset pourrait faire référence à la création de régimes totalitaires semblables à la Fin des temps, car les régimes fondés sur le communisme, le fascisme ou d'autres idéologies cherchent à limiter les libertés et opprimer ceux qui souhaitent vivre selon leur religion. Les Compagnons de la Caverne ont abandonné leur peuple et cherché refuge en raison d'une oppression semblable. Les musulmans vivant à la Fin des temps devront probablement rester hors d'atteinte et se cacher pour échapper à l'oppression des systèmes communistes et fascistes. Ceux qui réussiront à le faire s'éloigneront de la société et apparaîtront rarement.

Cependant, cela ne doit pas se comprendre comme une période de désœuvrement, car s'ils se sont réfugiés c'est pour demander l'aide et la miséricorde d'Allah. Leur but est également de s'améliorer et d'évoluer. Les musulmans de la Fin des temps qui vivront sous des régimes oppresseurs se cacheront en espérant qu'Allah leur accorde une plus grande miséricorde, mais également qu'Il facilite leur vie et leur lutte contre les mouvements anti-religieux.

La prière des Compagnons de la Caverne à Allah (au verset 10) attire aussi notre attention au fait que les croyants ne doivent jamais oublier que seul la volonté d'Allah prévaut. Tout le monde est toujours dans le besoin, impuissant et dépendant de Lui, ne pouvant réaliser quoi que ce soit par sa propre intelligence, ses efforts ou son pouvoir sans la volonté d'Allah. Comment serait-il possible d'accomplir quoi que ce soit quand ils ne peuvent même pas soulever une main, marcher ou respirer en dehors de Sa volonté ? Plusieurs versets rappellent aux gens qu'ils doivent toujours s'en remettre à Allah pour trouver de l'aide, un soutien et de la miséricorde en raison de leur incapacité et au fait que seul Allah peut décider de l'accomplissement d'une chose. Comme dans l'exemple suivant :

Ce n'est pas vous qui les avez tués : mais c'est Allah Qui les a tués. Et lorsque tu lançais (une poignée de terre), ce n'est pas toi qui lançais : mais c'est Allah Qui lançait, et ce pour éprouver les croyants d'une belle épreuve de Sa part ! Allah est audient et omniscient. (Sourate al-Anfal, 17)

Allah crée et accomplit toutes choses ; les êtres humains, de leur côté, sont mis à l'épreuve dans les domaines de la sincérité et de l'obéissance. Les Compagnons de la Caverne, conscients de cette réalité, s'en sont immédiatement remis à Allah après avoir trouvé un refuge et ont montré leur soumission en L'implorant. Sachant qu'Allah augmenterait leur sagesse et leur rendrait toutes choses plus aisées en tous points, ce qu'ils firent en premier fut de chercher Son aide. Comme cette situation le montre, ce qui importe le plus est d'être des musulmans sincères qui invoquent leur Seigneur et s'adressent à Lui pour tout.

Alors Nous avons assourdi leurs oreilles, dans la caverne pendant de nombreuses années. (Sourate al-Kahf, 11)

Tout comme les Compagnons de la Caverne ont cherché refuge de l'oppression du système dominant athée, les croyants de la Fin des temps choisiront de se cacher pour se protéger de systèmes aussi oppressifs tels que le communisme, le fascisme et autres ennemis de la religion et des valeurs morales. Leur existence ressemblera à celle des Compagnons de la Caverne. Ils seront opprimés, n'auront pas la liberté de pensée et la liberté d'expression. Cependant, cette période de dissimulation n'est pas une période d'inquiétude et de souffrance. Bien au contraire, il s'agit d'une période d'attente dans la paix et la quiétude. L'expression "Nous avons assourdi leurs oreilles, dans la caverne pendant de nombreuses années" suggère que la période de dissimulation des croyants se passera dans une paix intérieure, comme s'ils étaient endormis.

Pour les musulmans, c'est une période de développement personnel, d'éducation, d'acquisition de la connaissance et de fortification de la foi. Ils ne seront pas affectés par la violence, l'oppression, l'injustice et la cruauté lâchées sur la société par ceux qui ne croient pas et sont les ennemis des valeurs morales. Les croyants seront loin de toutes ces épreuves comme s'ils étaient dans une caverne et, grâce à la faveur d'Allah, cette situation les protégera.

Ensuite, Nous les avons ressuscités, afin de savoir lequel des deux groupes saurait le mieux calculer la durée exacte de leur séjour. (Sourate al-Kahf, 12)

Comme ce verset l'indique, la dissimulation des Compagnons de la Caverne a duré pendant un certain temps, ensuite ils se sont réveillés au moment où Allah l'a voulu et selon Sa volonté. La dissimulation des croyants à la Fin des temps se poursuivra jusqu'au moment où Allah l'aura décidé. Alors, tout secret sera levé et les croyants se mêleront librement aux gens et leur diront la vérité sur la foi, l'existence d'Allah et l'enseignement moral du Coran.

Seul Allah connaît la durée de temps de cette période, et comme ce verset le signale, le nombre d'années, de jours et d'heures de cette période fait partie de Sa science. Dans la sourate al-Jinn il est révélé l'attribut d'Allah Al-Muhsî (Celui Qui compte, Celui Qui connaît le nombre de toutes choses, même à l'infini) :

Afin qu'Il sache s'ils ont bien transmis les messages de leur Seigneur. Il cerne (de Son savoir) ce qui est avec eux, et dénombre exactement toute chose. (Sourate al-Jinn, 28)

Nous allons te raconter leur récit en toute vérité. Ce sont des jeunes gens qui croyaient en leur Seigneur ; et Nous leur avons accordéles plus grands moyens de se diriger [dans la bonne voie].(Sourate al-Kahf, 13)

Ce verset souligne l'importance d'une foi forte et d'une solide direction, parce que pour Allah le travail formidable que l'on a pu faire pourrait n'avoir aucune importance s'il n'était pas strictement conforme à l'enseignement du Coran et au Sunna du Prophète (pbsl). Le succès financier, la carrière ou la gloire ne sont d'aucun secours dans l'au-delà, parce que ce qui importe réellement c'est la foi et l'obéissance à Allah Qui décrit Ses fidèles bien guidés en ces termes :

C'est le Livre au sujet duquel il n'y a aucun doute, c'est un guide pour les pieux, qui croient à l'invisible et accomplissent la salât et dépensent (dans l'obéissance à Allah), de ce que Nous leur avons attribué. Ceux qui croient à ce qui t'a été descendu (révélé) et à ce qui a été descendu avant toi et qui croient fermement à la vie future. Ceux-là sont sur le bon chemin de leur Seigneur, et ce sont eux qui réussissent (dans cette vie et dans la vie future). (Sourate al-Baqarah, 2-5)