LA MEILLEURE DES CREATURES
 
QUATRIEME SECTION

L’EPOQUE DE L’APPARITION

Chapitre I

L’UNIVERS, LE SANCTUAIRE DE L’APPARITION

Les parties exposées ont beaucoup plus traité du thème de l’occultation du 12ème imam, ainsi que la sagesse qui sou tend. Cette dernière preuve divine est entrée en occultation afin que le terrain soit mieux préparé à recevoir sa venue pourvoyeuse de bénédictions et de justice. L’humanité peut agir de sorte que certaines conditions puissent précipiter sa venue. Malheureusement, à cause de se laisser embobiner par Satan qui nous pousse à nous soumettre à nos penchants, la méconnaissance de la willaya et l’insouciance à l’éducation coranique qui ne produit pas les effets escomptés, rendent plus dru le mouvement de l’apparition. La multiplicité de l’injustice, la corruption, la dépravation des mœurs, la perversité et les fléaux de toutes sortes fait traîner la venue du Réformateur. Pourtant, le saint Coran et les propos des infaillibles ont sonné l’alerte et demandent aux gens de se méfier. Imam Sâdiq (a.s) disait à l’un de ses compagnons :

«Quand tu constateras que l’injustice et l’oppression auraient couvert le monde, le Coran envoyé au oubliette et commenté selon les penchants et la passion de tout un chacun, le faux dominant sur le vrai, les croyants restés silencieux, les liens de famille rompus, les flagorneries devenues mode, la voie du bien abandonnée au profit des voies du mal, l’illicite devenu licite et le licite devenu illicite. Quand d’énormes capitaux seront investis sur les choses qui drainent la colère divine, les pots-de-vin devenus monnaie courants dans le système administratif, les maux se propageront si bien qu’il n y aura plus personne pour les contrecarrer. Ecouter les futilités prendra le dessus sur la lecture coranique. Le pèlerinage à la Mecque transformé en un voyage touristique vide de toute intention divine. Une époque où la méchanceté aura gagné les cœurs, où la moindre voie qui s’élèvera pour interdire le blâmable et ordonner le convenable sera désamorcée par les propos du genre «ce n’est pas ton problème», la perversité et les innovations subiront des mutations progressives chaque année. Chaque fois que tu constateras que la société a pris cette forme, prend garde et pris Dieu pour qu’il te sauve d’une telle situation»[95].

Cette description post apparition est déjà manifeste à nos jours. D’où la nécessité pour les croyants de se cramponner à la foi, de rester éloigner d’un tel environnement souillé afin d’éviter de colorier son destin d’une telle manière. Ceux-la seront fiers de faire partie des meilleurs shiites que louent grandement les propos des imams. Ils auraient vécu dans l’abstinence et invité les autres à suivre leur exemple, car connaissant le bien il se battront pour couvrir l’atmosphère de la vertu qui peut contribuer pour l’apparition d’imam le Justicier dont la mission ciblera l’éradication du mal au solde du bien. Est-il concevable que les croyants croisent les bras et regardent la perversité dévorée le monde ? Qu’est-ce qui rendra alors la tâche facile à l’apparition de l’imam ? La diffusion du bien et de la morale ne peut-elle pas rapproché le temps de l’apparition d’imam ? L’ordonnance du convenable et l’interdiction du blâmable doit être une obligation catégorique que tout musulman doit remplir quelles que soient les circonstances. L’injustice sera freinée et te temps de l’apparition se démarquera. Le noble Prophète (ç) confirme :

«Il viendra au terme de cette communauté un peuple qui sera comme les musulmans des premiers temps de l’islam. Ils interdiront le blâmable, ordonneront le convenable, et combattront les semeurs de troubles»[96].

Excepté ce qui a été évoqué dans les hadiths, notons qu’il a été question du développement de l’injustice sur la terre. Cela ne signifie pas que tous les habitants de la terre sont des injustes. Il y aura toujours sur le chemin de Dieu des personnes déterminer à arriver au bout de leur parcours peu importe la distance et les embûches qui jonchent la voie. La pluie de maux qui tombe fort sur le monde actuel connaîtra un beau temps à l’approche de la venue du Réformateur universel. Se purifier et inviter les autres à la pureté est le devoir de ceux qui attendent l’arrivée du 12ème imam, et le facteur direct de précipitation de la révolution mahdiste. Nous achevons ce chapitre avec ces mots d’imam en personne qui dit :

«Rien ne peut s’interposer entre nous et les shiites, si ce n’est leurs œuvres qui nous parviennent et que nous n’agréons»[97].

Chapitre II

LES REPERES DE L’APPARITION ET SES INDICES

La venue d’imam Mahdi a des conditions environnementales et des indices qu’on pourra appeler point de repère et signe d’apparition. La différence entre les deux termes se situe dans la morphologie du terrain qui influence dans le processus d’apparition, sans laquelle elle subira indésirablement plus de retard. Les indices quand à eux n’ont aucun effet sur la trajectoire de l’apparition, si ce n’est les signaux d’alerte qu’ils peuvent émettre afin que les croyants en attente comprennent vite que l’apparition n’est plus qu’une question d’instants.

L’environnement et ses conditions sont plus indispensables par rapport aux indices. Raison pour laquelle avant de s’attarder à scruter l’horizon à la recherche des indices, il est plus recommandé de se mettre plutôt à l’œuvre pour remuer le terrain et le rendre fertile à la venue du dernier successeur du noble Prophète(ç). Nous allons introduire ce chapitre par une explication sus ceinte des conditions liées à l’environnement et parachever par les signes indicatifs de l’apparition.

LES CONDITIONS ENVIRONNEMENTALES

Chaque phénomène ne se produit que si les conditions propres à sa réalisation sont réunies. Toute graine ne pousse pas à tout endroit. De même les conditions hydrauliques ne sont pas les mêmes pour toutes les cultures. Un agriculteur n’espère une bonne récolte que lorsqu’il aurait préalablement bien labouré le terrain et lui apporté les éléments biotopiques convenables à la culture initiée.

Sur le plan social, toute révolution fait appel à un certain nombre de facteurs. La révolution islamique d’Iran s’est réalisée grâce à la préparation du terrain que les acteurs de cette révolution ont souffert des années à le labourer. La révolution d’imam Mahdi, mouvement universel sans pareil, exige les mêmes normes environnementales pour connaître un succès sans précédant. Ceci ne veut point dire que le soulèvement du 12ème imam se résume seulement en une simple relation de gouvernant et gouverné dont la pacification se résoudra au moyen d’un miracle divin, sans apport de causalité ordinaire. Au contraire, conformément aux enseignements coraniques et aux propos des infaillibles, les phénomènes naturels ne se produisent que sous l’action de la loi de cause à effet. Imam Sâdiq dit à cet effet :

«Allah s’abstient de faire venir les choses en dehors des causes liées à ces choses»[98].

Dans un hadith d’imam Bâqir (a.s) il a été rapporté q’un homme déclara :

«Lorsque imam Mahdi viendra, toutes les choses se soumettront à sa volonté. L’imam rectifia immédiatement, «Ce ne sera pas le cas. Je jure par Celui qui détient mon âme que s’il été prévu que le travail qui incombe à tout un chacun s’accomplisse de cette façon, la mission du noble Prophète (ç) aurait connu une telle destinée»[99].

L’illustration ci-dessus ne signifie pas aussi que la révolution d’Al Mahdi n’aura pas une assistance métaphysique et céleste. L’appui du ciel doit venir croiser l’action accomplie par ceux à qui bénéficie le soulèvement. Le processus nécessite sommairement une préparation du terrain pour la souhaiter la bienvenue à la révolution des révolutions. Quatre facteurs importants demandent d’être concrétisés :

A- mise en place d’un programme

Toute révolution repose sur deux plans conceptionnels,

1- le programme social de lutte et de résistance cordonné par une structure et une force solide.

2- un statut et un programme politique répondant à tous les besoins sociaux à travers une base législative équitable où le respect total des droits de chacun sera garanti. L’idéologie de cette révolution doit viser le progrès et l’épanouissement social et non pour le privilège d’une certaine couche aristocratique au détriment de la masse prolétaire.

L’enseignement du saint Coran et la sunna des infaillibles est le meilleur programme qu’imam Mahdi a en main pour la réalisation de sa révolution. Il travaillera conformément à ses bases divines éternelles. Le Livre qui est l’ensemble des paroles divines qui furent révélées au vénéré Prophète (ç) par Allah qui connaît les secrets de l’univers et tous les besoins concrets et abstraits de l’homme. Ainsi, Il a mieux préparé le meilleur des programmes pour la révolution de Sa preuve sur la création. Ce mouvement est incomparable. Le monde a l’expérience des multiples mouvements soient disant pour les droits de l’homme, qui demeurent encore bafoués et imparfaits jusqu’à nos jours à cause du fait qu’ils n’ont accordé aucune importance aux lois divines. Alevin Tafler, politologue américain, propose «la troisième révolution», la révolution technologique, pour résoudre ce problème et réorganiser la société universelle. Mais cette théorie et l’objet de nombreuses critiques : « la base des problèmes de notre société (l’Occident) est liée à ce déficit. La dégradation successive des fondements de la révolution industrielle évolue vers l’abîme irréparable et la corruption. Elle dégage une odeur de dépravation croissante des mœurs. Conséquence, la situation accumule des échecs qui sollicitent une mutation. Mille et une propositions exigeant un renouvellement complet du système se dessinent pour répondre à cette imperfection. Pourtant, les diverses déclarations universelle des droits, conçues pour remédier au problème non seulement se sont avérées inefficaces, mais a engendré de nouveaux fléaux difficiles à combattre. Cela traduit la faiblesse et le désespoir qui n’aident en aucun cas la situation à se décanter. Ce sentiment est un vrai danger pour tout régime démocratique qui a dès lors besoin d’un homme assis sur un cheval blanc pour émettre plus de d’adages»[100].

B- la guidée

La nécessité d’un guide pour toute révolution est prioritaire. Plus la révolution a des objectifs étendus, plus il lui faut un guide puissant et compétent. Le projet d’une révolution universelle pour la lutte contre l’injustice et l’instauration d’un gouvernement juste basé sur l’équité demande à sa tête une autorité avertie et clémente qui saura gérer avec efficacité. Son éminence Al Mahdi, le fruit des messagers et des privilégiés de Dieu, est le seul guide vivant qui a les prérogatives des rapports avec l’autre monde et connaît les secrets de l’univers. Le noble Prophète (ç) dit :

«Sachez que Mahdi a hérité de touts les sciences et est expert en toute les sciences»[101].

Il est l’unique guide autonome appartenant au groupe des agrées divins. Ce qui rassure que le soulèvement universel a un guide compétent et convenable pour les tâches à exécuter pour répandre la justice sur terre.

C- les collaborateurs

La nécessité de la présence des assistants dignes et compétents pour la révolution d’imam Mahdi (a.s) se justifie par le niveau du travail préliminaire qui se profile. Evidemment, la révolution religieuse universelle a besoin d’un conseil de gardiens. Un cercle fermé de personnes qui répondront à des conditions drastiques. Un shiite nommé Sahl ibn Hassan Khurâssani dit en présence d’imam Sâdiq «Qu’est-ce qui t’empêche de revendiquer ton droit (le califat), alors que tu a des milliers de shiites armées en ta disposition ? L’imam était occupé à vouloir allumer le chardon du four qui, une fois embrasé, lui donna l’opportunité de répondre à Sahl, «Sahl ! Lève-toi et viens t’asseoir sur ses braises. Pensant que l’imam était irrité, il se mit à présenter ses excuses en disant, «pardonne-moi maître ! Ne me punis pas par le feu. Je t’excuse, gracia l’imam. A cet instant, Hâroune Makkî, un autre shiite d’imam pénétra dans la maison et fit ses saluts. Imam lui ordonna immédiatement de sauter dans le feu. Hâroune Makkî bondit aussitôt dans le feu, pendant qu’imam continuait imperturbablement à causer. Le Khurassanien admirait perplexe la scène. Puis imam Sâdiq demanda à Sahl d’aller voir dans le four. Il se lève et vit que Hâroune était débout à quatre pattes au milieu des braises ardentes. C’est alors que l’imam lui demanda s’il y a des gens comme Hâroune à Khurasan ? Je jure par Dieu que je n’ai encore vu quelqu’un comme ça chez nous, témoigna Sahl ébahi. Sache que lorsqu’il y aura cinq personnes dévouées comme Hâroune nous nous soulèveront ; et nous savons mieux quand viendra ce moment»[102]. On peut scruter les caractéristiques et les attributs des collaborateurs d’imam à travers les hadiths afin de comprendre le rang qui justifie la rareté de ceux-là.

1- la connaissance et l’obéissance

Les assistants d’imam Mahdi (a.s) connaissent parfaitement Dieu et leur imam. Ils suivent la vérité tangible. L’imam Ali dit à leur sujet :

«Des gens qui ont compris Dieu comme il se doit»[103]. Leur foi et leur conviction en leur imam sont pétries dans leur être. Cette connaissance dépasse le simple cadre de savoir seulement le nom et la date de naissance de l’imam et s’enracine dans la signification qu’ils accordent à la willaya et sa place dans l’univers. Cette connaissance justifie le degré de l’amour et de la dévotion qu’ils ont pour leur guide, sachant que les paroles de l’imam son presque les paroles divines et leur obéir, c’est obéir à Dieu. Le noble Prophète (ç) dit :

«Ils s’efforcent dans l’obéissance en leur imam»[104].

2 – dévotion et fermeté

Les assistants de Mahdi sont les models de leur maître en adoration. Ils dépensent leurs nuits et leurs jours au rappel de Dieu. Imam Sâdiq, une fois de plus dit :

«Ils adorent Dieu du soir au matin, et passent les journée en état de jeûne. Ils louent Dieu même étant à cheval»[105].

C’est cette dévotion récurrente qui fait d’eux les hommes de Dieux intransigeants. Imam Sâdiq affirme toujours :

«Ce sont des êtres dont le corps a l’air fait en acier»[106].

3 – le sens du sacrifice et du martyr

La connaissance profonde d’imam Mahdi et l’affection exacerbée que les shiites ont pour lui les disposent tout instant à mourir lui. Imam Sâdiq dit :

«Les compagnons de Mahdi tournent autour de lui au champ de bataille et se constituent en côte de maille pour le protéger». Il dit encore : «Ils émettent constamment le souhait de goûter au martyr dans la voie de Dieu»[107].

4 – Courage et bravoure

Les assistants de Mahdi sont, comme leur maître, des hommes courageux et braves. Imam Ali dit :

«Ils sont tous fiers d’être sortis des bosquets prêt à déraciner une montagne s’il le fallait»[108].

5 – la patience et l’endurance

C’est une évidence que s’affronter contre l’injustice pour restaurer la justice est une mission qui va de pair avec la souffrance et les difficultés. Les compagnons du 12ème imam portent ces difficultés avec sincérité, humilité et plaisir. Imam Ali dit :

«Ils forment un groupe qui, à cause de leur endurance et leur patience sur le chemin de Dieu ne font pas savoir à Dieu que cela est une charge pour eux. Cela leur est égale que leur vie soit dévouée à la cause d’imam Mahdi (a.s) car pour eux leur vie ne vaut rien par rapport à l’ampleur de la personne pour qui elle est sacrifiée»[109].

6 – L’unité et la fraternité.

Imam Ali décrit le sentiment qui anime les compagnons de son petit-fils en ces termes : «Ils ont le même sentiment et évoluent en harmonie»[110]. Cette unité et cette harmonie tiennent leur signification dans le fait qu’aucun d’eux n’est gouverné par l’orgueil ou la passion individuelle. Il sont tous ensemble sous l’ombre d’une même conviction et motivés par un même but qui les conduira vers la victoire au front de bataille.

7 – L’ascétisme et l’austérité

Imam Ali dit «Il (Al Mahdi) recevra le sermon d’allégeance de ses compagnons qui n’auront pas thésaurisé l’or et les perles, qui n’auront même pas gardé un surplus de blé pour les consommation à venir». Ils seront animés par un dessein si grandiose qu’ils n’ont pas une minute à accorder à la recherche des bien matériels qui risquent les écartés de leur cible. Ceux qui, à la moindre vue d’un bien éphémère, frémissent et tombent dans l’assemblage des richesses, ne peuvent jamais faire partie des assistants d’imam Mahdi. Ceci élucide clairement les hadiths des infaillibles qui ont déjà été apportés au sujet des particularités des collaborateurs du 12ème imam. Le vénéré Prophète (ç) décrit les collaborateurs de Mahdi ainsi : «Ils sont les meilleurs de ma communauté»[111]. Imam Ali rajoute : «Je dédie mon père et ma mère à ce petit groupe qui demeure inconnu sur terre»[112]. Naturellement, les compagnons d’imam Mahdi se recrutent dans toutes les couches sociales. Il a été rapporté qu’il aura 313 compagnons particuliers qui seront les moteurs du soulèvement rattachés à une armée de 10000 personnes, sans compter des milliers de croyants désireux de venir à son aide.

D- préparation générale

Les repères historiques des imams montrent que la communauté n’avait pas le nécessaire pour mieux profiter de la présence de l’imam. Ils ont été privés à plusieurs époques des possibilités de jouir de la bénédiction de la présence de leur imam et la guidance dont ils devaient tirer normalement avantage. Allah a dissimulé la dernière preuve afin que les gens se préparent bien pour l’accueillir et profiter sans limite de sa présence et de ses enseignements. La préparation de l’environnement revient toujours comme une condition indispensable pour mener la révolution pacifique d’imam Mahdi vers les buts escomptés.

Le saint Coran conte l’histoire des israéliens qui, fatigués des oppressions du tyran Jâlout, avaient imploré Dieu pour qu’Il suscite le prophète de leur temps car ils sont prêts à se battre contre Jâlout sous son commandement :

«N’as-tu pas su l’histoire des notables, parmi les enfants d’Israël, lorsqu’après (la mort de) Moïse ils dirent à un prophète à eux : « Désigne nous un chef pour que nous combattions dans la voie de Dieu». Il dit : « et si vous ne combattez pas, quand il vous sera ordonné ? ». Ils dirent : « pour quelles raisons ne combattrions-nous sur la voie d’Allah, alors qu’on nous a expulsé de nos maison et capturé nos enfants ? ». Et quand le combat leur fut prescrit, ils tournèrent le dos, excepté un petit nombre d’entre eux. Et Allah connaît bien les injustes » (S2 : 246)

La manière dont ils sollicitèrent un guide pour combattre sous son hégire montre qu’ils s’étaient bien préparés pour l’affrontement, peu importe la majorité qui désista en coup de route. Le mouvement de la révolution de Mahdi ne va s’opérer qu’au moment les où uns et les autres seront prêts à accueillir la justice et l’éthique de vive voie. Le Moment les gens seront fatigués de l’injustice et des discriminations, les bourgeois résignés à octroyer les droits des pauvres qu’ils auraient usurpés et permettant ainsi une répartition équitable des biens pour tous. Une époque où les gens en auront marre de voir un petit groupe de personnes nanties bâtir des châteaux et dépenser des sommes faramineuses pour leurs dîners alors qu’il y en aura qui chercheraient juste un bout de pain pour dissiper la famine intense.

Le temps où la corruption et la dépravation exagérée des mœurs auraient rongé les sociétés et devenue mode et coutume enseignée de génération en génération. Quand les enfants d’après viendront se heurter à ce genre d’atmosphère, ils lèveront les mains vers le ciel pour solliciter le secours d’un libérateur qui viendra remettre les pendules de la morale et de la justice à l’heure. Après qu’ils auraient goûté à tous les aspects du matérialisme sans connaître le bonheur réel, et se seraient mis à la recherche du spirituel pour sauver ce qui restera de cette aventure amère.

Le désir de la venue d’imam du temps prendra plus forme lorsque les nations auraient essayé en vain toutes sortes de régimes et systèmes politiques conçus de leurs propres intelligences. Ils comprendront que la seule voie de salut pour le monde contre l’abîme de la corruption reste le successeur et le calife de Dieu. Imam Mahdi viendra avec le cadeau de la guidance de lois divines. Il rendra la vie pure et agréable pour tous. Oui ! Quand ils auraient appréhendé le rôle de l’imam parmi eux, ils se mettront à l’œuvre pour préparer l’environnement à accueillir son apparition. Le noble Prophète (ç) dit : « Il viendra un temps où les croyants ne trouveront plus le moindre endroit dépourvu d’injustice et de perversité. Allah, Exalté soit-Il, suscitera à ce moment un homme de ma famille»[113].

(5)

LES SIGNES DE L’APPARITION

La révolution d’imam Mahdi présentera des signes dont la nécessité de les reconnaître justifie la proximité de l’apparition du Mahdi mohammadien. La lumière de ses signes donnera une lueur d’espoir pour les croyants que le compte à rebours et enfin proche, et offrira une dernière chance aux récalcitrants pour se repentir à temps. Les indices de la venue de Mahdi (a.s) vont consolider la position des shiites autour de leurs imams et leurs principes afin de leur permettre d’espérer à une entrée au cercle des assistants de la révolution. Ces indices viendront démasquer les faux mahdistes les particularités de leur déclaration n’auront aucune concordance avec les vrais signes.

Les hadiths des infaillibles renferment de nombreux indices dont une partie sera naturelle, et l’autre relevant carrément du surnaturel. Nous énumérerons tout d’abord les indices cités dans divers hadiths, ensuite nous apporterons des signes plus singuliers.

Imam Sâdiq dit : « l’apparition du guide a cinq indices : la sortie de Sufiyânî, la sortie de Yémen , le cri provenant du ciel, l’assassinat d’une âme pure et la chute de Bîdâ »[114]. A base de cet hadith sur les cinq indices, nous nous emploierons à les expliquer, quand bien même certaines partie ne paraissent catégoriques.

A – la sortie de Sufiyânî

La sortie de Sufiyânî a été beaucoup citée dans les hadiths. Sufiyânî est un homme affreux, descendant d’Abou Sufiyân. Il aura sous sa possession les régions de Syrie, Homs, Palestine, Jordanie et Qinnasirîne. Il se soulèvera et expédiera les forces armées dans les contrées pour liquider les gens. Il aura un comportement provocant. Imam Sâdiq (a.s) dit : « Si vous voyez Sufiyânî, vous aurez vu le plus sadique des gens »[115]. Son mouvement commencera au mois de Rajab et après la conquête de Damas et ses environs il se dirigera vers l’Irak où il opérera un massacre général. Selon certaines sources, 16 mois s’écouleront de sa sortie à sa mort.[116]

B - La disparition de Bîdâ

Bîdâ est une région située entre la Mecque et Médine. LA chute de Bîdâ signifie que Sufiyânî enverra une armée du coté de la Mecque affronter imam Mahdi (a.s). Cette armée sera miraculeusement engloutie dans la région de Bîdâ. Imam Bâqir révèle à ces propos :

« Une dépêche parviendra au commandant de l’armée de Sufiyânî que imam Mahdi serait parti du coté de la Mecque. Il lâchera à ses trousses un régiment qui ne le retrouvera pas ; lorsque cette maudite armée arrivera à Bîdâ, une voie descendra du ciel et dira : « ô terre de Bîdâ ! Anéantis ces gens. L’armée sera ainsi engloutie sans trace »[117].

C – La sortie de Yémen

Un jeune homme pieux se soulèvera contre le mal, la perversité et toute sorte de déviation. Il fournira toutes ses forces à combattre le mal et ses initiateurs. Mais, nous n’avons pas de renseignements clairs sur les étapes de son mouvement.

D - le cri provenant du ciel

L’un des signes qui se produiront avant l’apparition du 12ème imam est un cri qui fendra le ciel et qui, selon les sources, serait la voie de l’ange Gabriel qui sera entendue pendant le mois béni de Ramadan. Puisque la révolution vise un pacifisme général de l’univers, et que tout le monde attend cela, une voie d’avertissement se fera entendre à partir du ciel. Imam Bâqir (a.s) dit : «l’apparition du guide ne se produira pas avant qu’une voie se serait élevée des cieux et puisse être entendu de l’Est à l’Ouest ». Ce cri apportera du sourire au lèvres des croyants et de la frayeur dans les cœurs pervers afin qu’ils laissent volontairement les mauvais actes pour rejoindre la masse des acteurs de la révolution. Des sources diverses au sujet du contenu de cette voie ont été rapportées. Imam Sâdiq dit par exemple :

« Une voie interpellant le nom du guide et celui de son père viendra du ciel »[118].

E – L’assassinat d’une âme pure.

Une âme pure ici est dite d’une âme qui a atteint la maturité et la perfection spirituelle. Une personne pure, sans péché, c’est-à-dire qui n’aurait pas verset de sang. Le sens qu’on peut donner à l’assassinat d’une âme pure ici est qu’un petit nombre de personnes (qui aurait atteint un certain degré de perfection) sera éliminé par les opposants de l’imam. Et selon certains hadiths, cela se produira 15 nuits avant l’apparition. Imam Sâdiq dit à ce propos :

« Entre le soulèvement du guide de la famille de Mouhammad (ç) et l’assassinat de l’âme pure il y aura 15 nuits d’écart »[119].

Il existe bien d’autres indicateurs dans les hadiths tels que : la sortie de l’imposteur (un être rusé qui fera dévier plusieurs personnes), l’éclipse lunaire et solaire pendant le mois béni de Ramadan, démantèlement d’un homme de Khurâsân qui engendrera la panique avec une quelconque annonce de l’apparition… Retenons que les indices suscités ont été largement illustrés dans les livres de base.

Chapitre III

L’APPARITION

Quand on parle de l’apparition, on a l’impression de vouloir se soumettre au mouvement libérateur. On a le sentiment d’être assis dans un jardin verdoyant au milieu duquel coule un clair ruisseau survolé par des oisillons gazouillant fièrement. L’idée de la venue d’imam Mahdi réanime les cœurs fatigués et procure une allégresse pleine de sérénité et d’espoir. Ce chapitre plagiera sur l’apparition et les éléments esthétiques qui accompagneront ce levé de soleil.

LE MOMENT DE L’APPARITION

Quand est-ce que l’imam apparaîtra ? Cette question qui bouillonne dans les esprits avertis ne mérite sa réponse qu’au centre d’un hadith, comme celui-ci provenant d’imam Sâdiq (a.s) :

« Nous n’avons déterminé l’heure ni dans le passé, encore moins dans le futur ». Aura blasphémé quiconque prétendrait connaître la date précise de l’arrivée du 12ème imam. Imam Bâqir rassure tout le monde dans ce hadith : « ceux qui mentionnent le temps mentent ! Ceux qui mentionnent le temps mentent ! Ceux qui mentionnent le temps mentent ! »[120]. Ce genre de confirmation prouve qu’il y a eu des gens, animés par le diable, qui définissaient le moment de l’apparition du guide. Ce type de diffamateur viendra dans l’avenir. Les infaillibles ont recommandé à leurs shiites de rester non seulement insensibles face à ces personnes, mais aussi de les traiter de menteur. Imam Sâdiq conseille l’un de ses compagnons :

« Ne craint rien à accuser de diffamation celui qui tiendra des propos sur l’heure exacte de la venue du guide de notre famille, car nous n’avons dit à personnes quand Mahdi apparaîtra »[121]

LE CARACTERE SECRET DU MOMENT DE L’APPARITION

La Volonté et la Sagesse divine ont voulu que le moment de l’apparition ne nous soit pas révélé. Ceci fait partie d’une philosophie dont nous soulignerons quelques aspects :

1 – La prolongation de l’optimisme

Le temps de l’apparition est resté top secret pour que l’espoir naisse et s’accroît dans les cœurs de ceux qui attendent à toutes les époques. Ce sentiment d’espérance et d’optimisme est un élément qui permet au shiites d’endurer les difficultés pendant l’occultation, dans la patience et les prières. Si l’on dit vraiment aux shiites que les obstructions du passées ont provoqué la prolongation du moment de l’apparition, ils continueront a résister face au vent de troubles qui souffle à tout instant sur cette affaire. Autrement dit, comment pourraient-ils traverser triomphalement l’étape de l’occultation ?

2 - La préparation de l’environnement

La mise en place d’un environnement propice à la réception du 12ème imam pendant l’attente est le plus important facteur qui détermine l’occultation et offre l’opportunité à ceux qui sont insouciants pour revenir à la raison. Si jamais le temps était fixé d’avance, les gens qui seront au courant ne comprendront parfaitement le pas sens de la venue du Libérateur et adopteront le silence.

La dissimulation du moment laisse croire à chacun que l’apparition peut se produire à son époque. Ainsi il sera motivé à travailler pour bâtir et orienter le cadre social vers la révolution pacifique. En plus, si la prophétie de l’apparition ne se réalisait pas à une date fixée au préalable, beaucoup de personnes vont, au mieux, avoir le doute sur l’existence d’imam Mahdi ou, au pire, apostasieront. Répondant à la question selon laquelle y a-t-il un moment déterminé pour l’apparition, imam Bâqir dit :

« Les gens qui donnent une heure à l’événement mentent (il répéta cette phrase plusieurs fois). Quand le prophète Moïse laissa son peuple pour trente jours, et que Dieu prolongea son séjour de dix jours de plus, les gens dirent que Moïse n’a pas respecté ses engagements. Ils commirent ce qu’il n’aurait pas fallu commettre (ils sont retournés au culte du veau) »[122]

LE TEMPS DU SOULEVEMENT

Tous sont curieux de savoir ce qui va se passer lors du soulèvement d’imam Mahdi. D’où et comment commencera le mouvement ? Comment sera l’affrontement de l’imam avec ses ennemis ? Bref, comment réussira ce grand à dominer le monde ? Et bien d’autres interrogations de ce genre se profilent dans les esprits. Mais ce qu’il faut savoir est qu’avancer toute spéculation sur le film de cet événement qui ne s’est pas encore produit serait trop osé, car naturellement aucun élément de base n’est à la disposition de personne.

Raison pour laquelle ce dont nous nous contenterons d’évoquer dans cette partie relève des événements mentionnés dans les hadiths venant des imams et compilés dans des livres de second degré.

LES CIRCONSTANCES DU SOULEVEMENTS

Lorsque l’injustice, la perversité, l’immoralité et le mal noirciront le monde, et que les opprimés seront en quête réelle de secours divins, il s’élèvera soudain du ciel, pendant le mois béni du Ramadan, une voie qui viendra annoncer la venue d’imam attendu[123] . Les cœurs battront la chamade, les regards resteront stupéfaits. La nuit ténébreuse laissera apparaître progressivement l’aube de la foi, pendant que les croyants de Mahdi (a.s) se précipiteront vers le sommet pour avoir une place dans le club des assistants.

Sufiyânî qui dominera les vastes régions de Damas, Ardons et la Palestine, enverra une grande armée pour livrer bataille avec imam. Une armée qui en route pour retrouver l’imam à la Mecque, sera engloutie dans une région nommée Bîdâ[124] . Après le martyr de l’âme pure, l’imam apparaîtra prés de la Ka’ba sous la forme d’un jeune homme vêtu de la chemise du noble Prophète (ç) et tenant en main le drapeau du Messager d’Allah (ç). Ils sera adosser à la Ka’ba entre le pilier (ar-rukn) et la station (al makâm) et entonnera l’hymne de l’apparition. Après avoir adressé les louanges et les prières au Prophète (ç) et à sa famille (a.s), il tiendra ce discours :

« O^ gens ! Nous sollicitons le Secours d’Allah, le Tout- Puissant. Nous faisons appel à la l’assistance de quiconque aurait reçu ce message. Puis il se présentera ainsi que les membres de sa famille, et dira : « craignez Allah et respectez nos droits. Aidez nous et ne nous laissez pas seuls face à la lutte contre l’injustice. Aidez-nous et Allah vous viendra en aide ».

Après cette élocution, le ciel devancera les terriens et fera descendre des groupes de combattants qui donneront solennellement l’allégeance à l’imam, sous le commandement de l’ange Gabriel. C’est en ce moment qu’un groupe de 313 étoiles terrestres provenant des quatre coins cardinaux du monde, et réuni sur les lieux de la révélation, formera un cercle autour de l’imam, après avoir réitéré leur sermon de fidélité envers leur maître. Ces événements seront couronnés par la formation d’une armée de dix milles combattants cantonnée dans les bases et attendant l’ordre de l’imam pour lancer l’offensive.[125]

L’imam et son armée feront hisser le drapeau de la révolution et domineront rapidement la Mecque et ses alentours, nettoyant ainsi le territoire du Prophète (ç) des imposteurs. Il prendra ensuite la route de Médine pour l’illuminer encore plus de justice et y placera les gardiens de la révolution. Puis viendra l’étape d’Irak et la ville de Koûfa qui sera le centre du gouvernement universel pour la justice. C’est de là que partiront les opérations d’appel de l’humanité vers l’islam, les principes législatifs coraniques, et l’assistance de la révolution pour effacer l’injustice sur terre.

L’imam ira de victoire en victoire, car, en plus de la forte armée loyale qui l’accompagnera, l’action des les anges sera aussi d’un apport indéniable. Tel le cas du noble Prophète (ç) Allah terrorisera avec cette petite armée tous les ennemis qui n’auront aucune audace à vouloir tenir tête à cette révolution. Imam Bâqir affirme :

« Notre guide terrifiera ses ennemis par la méthode divine de terrification »[126].

Il est bien de noter que l’une des régions qui sera conquise par m’imam est la terre de la Palestine où se trouve la mosquée de Qouds, première point d’orientation des musulmans[127]. Après cet événement, un autre événement plu grand se produira sous la bannière de la révolution du 12ème imam de la famille du vénéré Prophète (ç) : la descente du Messie fils de Marie (a.s). En effet, Jésus Christ qui selon le saint Coran est encore vivant dans les cieux viendra sur terre et priera derrière l’imam Mahdi (a.s). La grandeur des mérites du 12ème imam se manifestera son triomphe à tous. Le noble messager de l’islam (ç) dit :

« Je jure par celui qui m’a suscité pour annoncer la vérité au gens, s’il ne restait qu’un jour pour la fin du monde, Dieu le prolongera afin que mon fils Mahdi (a.s) se soulève ; puis Jésus fils de la vierge Marie descendra et se tiendra dans la prière derrière Mahdi (a.s) »[128]

Beaucoup de chrétiens qui forment la grande masse du front des gens du livre, ont foi en imam Mahdi et embrassent par conséquence le shiisme. Comme si Allah avait gardé la lumière de la présence de Jésus fils de Marie, pour en faire la lampe de guidance pour ceux qui sont à la recherche de la vérité.

Naturellement, les grandes lignes de la révolution et l’apparition des miracles qui ouvriront les voies vers la guidée seront sous la responsabilité d’imam Mahdi (a.s). L’imam fera sortir des points particuliers du monde les écrits bibliques qui n’ont pas été altérés[129]. Les juifs, voyant les preuves de son imamat dans leurs textes sacrés embrasserons la foi. De même, les adeptes d’autres religions confirmant ces faits et les propos véridiques et les prodiges du Réformateur le suivront groupe par groupe, permettant ainsi à la promesse divine de se réaliser. L’islam deviendra la seule religion universelle, telle que le signifie ce verset coranique :

« C’est Lui qui a envoyé son prophète avec [les preuves de] la guidance et la religion de la vérité, afin qu’elle triomphe sur toute autre religion, quelle que soit la répulsion des associateurs »[130].

Nous concluons que seuls les injustes ne sont pas prêts à se soumettre face à la vérité et à la réalité. Situation qui ne résistera pas face aux rayons fracassants de la foi des croyants qui de par l’épée instaureront la justice d’imam Mahdi (a.s) sur toute la terre et banniront à tout jamais le mal et l’injustice.

CINQUIEME SECTION

LE GOUVERNEMENT D’IMAM MAHDI (a.s)

Après la disparition des nuages de l’occultation, le splendide soleil de vie illumine enfin la prairie du repère humain. Après une lutte acharnée contre la corruption et le mal, vient le temps pour asseoir le gouvernement reposant essentiellement sur la justice comme principe de base, afin que chaque personne et chaque chose soient à sa place et que le droit de chacun lui revient de plein gré. L’univers et ses habitants seront témoins du gouvernement qui n’admettra aucunement le moindre acte d’injustice. Le règne du bien, du beau et de la grandeur divine. Un gouvernement au cours duquel l’homme aura tout le temps pour réaliser ses idéaux les plus élevés. Nous nous investirons dans cette section à montrer les quatre qualités de ce noble gouvernement :

- Les principes du gouvernement universel pour la justice d’imam Mahdi (a.s)

- le programme du gouvernement d’imam (a.s) et son plan d’application

- les bases du fonctionnement du gouvernement d’éthique divine

- les particularités du gouvernement.

Chapitre I

LES PRINCIPES DU GOUVERNEMENT

Partant du principe de base de la création qui est la quête de la perfection divine, l’homme a besoin de moyens pour atteindre ce noble idéal. Le gouvernement universel d’imam Mahdi (a.s) est un panier fourni de moyens les plus efficaces pour rapprocher l’homme de son Créateur. Naturellement, l’homme est formé de deux dimensions : l’une spirituelle et l’autre corporelle. Tous ces deux aspects de sa vie ont des besoins qui se repartissent parallèlement et nécessitent une évolution conjuguée. La justice qui est le principe divin de d’orientation des deux aspects de la vie de l’homme et une garantie qui porte l’homme vers la perfection idéale et matérielle.

LA PERFECTION IDEALE

Pour mieux comprendre le sens des objectifs suscités il est important de faire une rétrospection sommaire dans la vie des hommes qui ont vécu sous les régimes tyranniques. Quelle fut la place de la spiritualité tout au long de la vie de l’homme hormis l’époque du gouvernement du guide du dernier temps ? Si ce n’est le fait que l’humanité fut égarée de la spiritualité et eut pactisé avec leurs passions et les mirages sataniques qui ont dissout successivement le bien et les valeurs morales. La pureté, la chasteté, les bienfaits et la solidarité ont été facilement remplacés par les bassesses de toutes sortes : orgueil, penchants, mensonge, duperie, fourberie, racisme, traîtrise, crimes, avarice, égocentrisme et abominations de toutes les calibres. La vie spirituelle de l’humanité est en train d’agoniser dans ses maux ; certaines personnes étant déjà à l’étape chronique et incurable.

Le gouvernement du dernier trésor divin viendra reconstruire cet aspect de la vie de l’homme afin de le réanimer, autant faire ce peu, ce qui reste de la vie de l’homme et le ramener au stade où il était l’objet de prosternation des anges. Le saint Coran dit : O^ vous qui avez cru ! Répondez à Allah et au Messager lorsqu’ils vous appellent vers ce qui vous redonnera vie… »[131]. Ainsi la spiritualité qui est l’idéale distinguant l’homme de l’animal demeure le noyau d’une vraie vie humaine. Adam éprouva du regret lorsqu’il croisa cette vie en mettant pied sur terre. Et c’est cette vie qui lui permettra de revenir vers son Seigneur. La paix, la cordialité, la générosité, la vérité et la rectitude… seront les mots d’ordre dans la société. Atteindre ces nobles idéaux demande une programmation précise et globale que nous démontrerons plus loin.

JUSTICE ETENDUE

L’injustice est la plus profonde plaie qui a affecté l’humanité au cours de son histoire. L’homme a été privé de plusieurs manières de ses droits. La répartition des biens n’a jamais connu un équilibre au sein de la famille d’Adam. Il y a toujours à toutes les époques un groupe d’affamés dont les ghettos inconfortables côtoient de splendides palaces dont les propriétaires sont toujours comblés à la lyse. Les capacités et les moyens d’action des misérables enchaînés dans la servitude et la discrimination raciale sont limitées. Des hommes qui, à cause de la nature de leur peau devenue crime, sont voués à toutes les atrocités dont l’humanité n’a pas encore connues pareille. Bref ; les faibles et les misérables sont privés de droits au profit des plus forts et demeurent en quête d’un jour où enfin la justice et l’équité seront appliquées.

Cette quête prendra fin avec la venue du gouvernement pour la justice d’imam Mahdi (a.s). Ce dernier est le plus juste des guides qui rependra la justice sur toute la terre et dans tous les domaines de la vie. Cette promesse a été consignée dans les hadiths. Imam Houssein dit par exemple :

« S’il ne restait qu’un jour pour la fin du monde, Dieu le rendra plus long afin qu’un homme de ma descendance se révolte pour remplir la terre de la justice et de l’équité après avoir banni l’injustice. Je l’ai entendu du Prophète (ç) »[132].

Nous avons une dizaine de hadiths qui annoncent l’arrivée d’une justice universelle qui déracinera l’injustice et ses entrepreneurs. La justice et l’équité sont les caractéristiques les plus remarquables qui reviennent à chaque fois qu’on parle d’imam Mahdi (a.s). Dans cette invocation on peut lire :

« Seigneur ! Prie sur ton privilégié, le leader attendu par tous pour la réalisation de la révolution pour l’idéale de justice »[133]. La justice est l’objectif principal de la révolution, car la justice est préliminaire pour une vie vraiment humaine dans les dimensions aussi bien individuelles que sociales. Sans la justice, la terre et ses habitants ne seront que de pures coquilles illusoires dépourvues de vie. En commentant ce verset, « Sachez qu’Allah redonne la vie à la terre après qu’elle soit morte »[134] imam Kâzim (a.s) dit :

« Cela ne veut pas dire que Dieu fait tomber la pluie pour rafraîchir la terre. Sinon, Dieu suscitera un groupe d’hommes qui viendront raviver la terre avec la justice qui est prise ici au sens figuré »[135].