FLORILEGE DE PAROLES DE Çááå-DIEU ET DE VERITES CHOISIES DES QUATORZE IMMACULES
 
Au sujet du Témoignage de Remerciement

1182. " Témoignez du Remerciement à Çááå-Dieu lorsque vous accom-plissez une Bonne Action et implorez le Pardon de Çááå-Dieu lorsque vous accomplissez quelque chose de mauvais ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 95, page 79 de l'arabe.

1183. "Çááå -Dieu comptabilisera la valeur de dix Bonnes Actions à ce-lui qui accomplira les ablutions et se prosternera en témoignant du Remerciement à Çááå-Dieu ; IL lui effacera aussi dix péchés majeurs ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 104, page 83 de l'arabe.

1184. " A chaque fois que Çááå-Dieu comble un homme de Ses Bienfaits et que celui-ci le note en son Cœur et en témoigne du Remerciement à Çááå-Dieu, Çááå-Dieu ordonne un supplément de Bienfaits nouveaux avant même que cet homme ait terminé son témoignage. Çááå-Dieu Très-Majestueux et Tout-Puissant déclara : ( Si vous êtes reconnaissants, JE multiplierai pour vous Mes Bienfaits ) (Coran 14/7). Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 108, page 83 de l'arabe.

1185. " Soyez de bons voisins pour les Bienfaits ! " - Il fut demandé à l'Imam (s) ce que cela signifiait, il répondit : " Témoigner du Remerciement à Celui [Çááå-Dieu] qui vous a comblés de Bienfaits ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 110, page 85 de l'arabe.

1186. " Soyez de bons voisins pour les Bienfaits de Çááå-Dieu et faites en sorte que les Bienfaits ne vous quittent pas pour aller chez quel-qu'un d'autre. Prenez garde au fait que des Bienfaits perdus sont diffi-ciles à retrouver ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 111, page 85 de l'arabe.

1187. " Il existe trois actions qui ne peuvent être échangées pour d'autres : Prier dans les temps d'épreuves ; implorer le Pardon de Çááå-Dieu ; témoigner de Remerciement [à Çááå-Dieu] lorsque vous êtes comblés de Bienfaits ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 114, page 85 de l'arabe.

57

Au sujet de la Satisfaction

1188. " Le Savoir religieux mène à l'Amour de Çááå-Dieu. Çááå-Dieu élèvera ceux qu'IL aura choisis pour leur Satisfaction, et Çááå-Dieu rabaissera ceux qui Le mettent en colère. La Satisfaction et la Colère sont deux Créatures de Çááå-Dieu, IL fait croître celle qui Lui plaît de faire croître ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 140, page 95 de l'arabe.

1189. " Celui qui est satisfait de la Destinée divine, est celui qui est le plus informé sur Çááå-Dieu ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 134, page 93 de l'arabe.

1190. " Le plus important critère de l'Obéissance à Çááå-Dieu est d'en être satisfait et de faire preuve de Patience envers ce que Çááå-Dieu a décrété pour lui, qu'il l'apprécie ou pas, car ce qui est décrété pour lui [par Çááå-Dieu] est toujours mieux ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 134, page 93.

1191. " La Félicité et le Bien-être résident dans la Satisfaction et la Certitude, alors que l'Affliction et la Tristesse résident dans le Doute et la Colère ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 139, page 95 de l'arabe.

1192. " Çááå-Dieu peut pourvoir aux besoins des gens par des moyens entre les mains d'autres gens. Quiconque est comblé de ce dont il a besoin, doit en être satisfait, faire preuve de Patience et l'accepter de la part de Çááå-Dieu ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 142, page 95 de l'arabe.

58

Au sujet de la Recommandation du Bien et de l'Interdiction du Mal

1193. " Quiconque possède les qualités suivantes doit Recommander le Bien et Interdire le Mal : être instruit au sujet du Bien et du Mal ; être modéré et juste concernant ce qu'il recommande comme Bien et ce qu'il interdit comme Mal ; et se comporter en accord avec ce qu'il recommande et ce qu'il interdit ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 225 page 133 de l'arabe.

1194. " Honte aux gens qui ne règlent pas leurs dettes envers Çááå-Dieu en recommandant le Bien et interdisant le Mal ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 227 page 133 de l'arabe.

1195. " Çááå-Dieu a rendu responsable le Croyant envers ses propres affaires mais ne l'a pas abandonné à l'humiliation. N'avez-vous pas entendu les Paroles de Çááå-Dieu : ( La Puissance appartient à Çááå-Dieu, à Son Prophète et aux Croyants ) (Coran 63/8). Par conséquent, les Croyants sont honorés et non humiliés ". Puis, l'Imam (s) ajouta : " Les Croyants sont plus imposants que les montagnes car l'on peut frapper les montagnes à leur base et les détruire, alors que rien ne peut abattre la Foi des Croyants ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 227 page 133 de l'arabe.

1196. " Vous devez Recommander le Bien et Interdire le Mal sinon les mauvaises personnes vous domineront et les supplications de vos bonnes personnes resteront sans réponses ". Paroles de l'Imam (s) rapportées par Mohammed Ibn A'rafeh et citées dans Mishkat Al-Anwar, hadith 238 p. 137 de l'arabe.

1197. Masa'adat Ibn Sadaqih a rapporté qu'il fut demandé à l'Imam As-Sâdeq (s) si la Recommandation du Bien et l'Interdiction du Mal incombaient à tous, l'Imam (s) ayant répondu par la négative, il lui fut alors demandé la raison. L'Imam (s) répondit ceci : " Elles incombent à ceux qui sont au Pouvoir, qui sont obéis par les gens et qui savent faire la distinction entre le Bien et le Mal. Elles n'incombent pas aux simples d'esprit qui ignorent comment les aborder et qui risquent de dire des faussetés au sujet de ce qui est vrai, c'est la raison pour la-quelle Çááå-Dieu révéla : ( Puissiez-vous former une Communauté dont les membres appellent les hommes au Bien : leur ordonnant ce qui est conve-nable et leur interdisant ce qui est blâmable ) (Coran 3/104). Mais ceci est particulier et non général, car Çááå-Dieu dit : ( Il existe, chez le Peuple de Moïse, une Communauté dont les membres se dirigent selon la Vérité grâce à laquelle ils observent la Justice ) (Coran 7/159). IL n'a pas dit qu'il s'agissait pour tout le Peuple de Moïse ou pour toutes ses tribus de Recommander le Bien et d'Interdire le Mal, malgré la présence de nombreux autres groupes humains. Et par gens, il est entendu plus d'une personne tel le dit Çááå-Dieu : ( Abraham représente vraiment tout un Peuple, docile envers Çááå-Dieu ) (Coran 16/120). Dans ce Verset, il est entendu qu'Abraham était tout obéissant à Çááå-Dieu. Par conséquent, cette Recommandation du Bien et cette Interdiction du Mal n'incombent pas à ceux qui n'ont pas le Pouvoir [de les faire appli-quer] ni d'aides ni de partisans en temps de Paix ". Mishkat Al-Anwar, pré-cité, hadith 240 page 137 de l'arabe.

59

Au sujet d'Iblis

1198. " Le Maudit Iblis déclara qu'il y avait cinq groupes de person-nes qu'il ne pouvait pas duper, mais qu'il avait la mainmise sur tous les autres. Le premier groupe est composé de tous ceux qui prennent refuge en Çááå-Dieu et qui ne comptent que sur Lui pour toutes leurs affaires ; le second groupe est composé de tous ceux qui Loue Çááå-Dieu constamment nuit et jour ; le troisième groupe est composé de tous ceux qui aiment pour leurs Frères croyants ce qu'ils aiment pour eux-mêmes ; le quatrième groupe est composé de tous ceux qui ne perdent pas leur calme en périodes d'épreuves ; le cinquième est composé de tous ceux qui sont satisfaits de ce que Çááå-Dieu leur accorde et qui ne désespèrent pas de recevoir leur subsistance quotidienne [de la part de Çááå-Dieu] ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 392, page 213 de l'arabe.

1199. " Il a été assigné au Shaytan de voler les Traditions afin de vous les faire oublier ; raison pour laquelle il est nommé " Le Voleur de Hadiths ". Lorsque vous désirez citer un Hadith et que vous ressentez en même temps l'avoir oublié, invoquez Çááå-Dieu Exalté soit-IL et Très-Haut, demandez des Bénédictions sur le Prophète (pslf) et mau-dissez le Voleur de Hadiths, Çááå-Dieu vous le fera rappeler, in Cha'a Allah. Mais si vous ne parvenez pas à vous en rappeler, votre souvenir de Çááå-Dieu et votre demande de Bénédictions sur le Prophète (pslf) seront agréés ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 526, page 271 de l'arabe.

60

Au sujet de l'Infidèle

1200. " Je jure par Celui Qui a fait descendre la Sourate Al-Ikhlas / Le Culte Pur et le Saint Coran que celui qui s'associe avec ceux qui re-cherchent en nous des erreurs, ou qui loue nos ennemis, ou qui établit des liens avec ceux qui ont coupé leurs liens avec nous, ou qui se tient à distance de nos alliés, ou qui est ami de nos ennemis, ou qui est en-nemis de nos amis, est vraiment un Incrédule ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 398, page 215 de l'arabe.

61

Au sujet de la Conversion d'un Chrétien

1201. Mouawiya Ibn Wahab a rapporté de Zakariya Ibn Ibrahim ses paroles : " J'étais un Chrétien avant de devenir Musulman ; je suis allé au Pèlerinage et j'en ai profité pour rencontrer l'Imam As-Sâdeq (s) à qui j'ai dit : " J'étais un Chrétien et je suis devenu Musulman ". L'Imam As-Sâdeq (s) ajouta : " Qu'as-tu trouvé en Islam ? " J'ai ré-pondu : La Directive de Çááå-Dieu suivante : ( Nous t'avons ainsi révélé un Esprit qui provient de Notre Commandement. Tu ne connaissais ni le Livre, ni la Foi. Nous en avons fait une Lumière grâce à laquelle Nous di-rigeons qui Nous voulons parmi Nos Serviteurs ) (Coran 42/52). - Alors, l'Imam As-Sâdeq (s) déclara : " En vérité, Çááå-Dieu t'a bien guidé ! ". - Puis l'Imam (s) répéta : " ô mon Çááå-Dieu ! Guide-le ! ô mon Çááå-Dieu ! Guide-le ! ô mon Çááå-Dieu ! Guide-le ! " - Ensuite, l'Imam (s) m'adressa la parole pour me dire ceci : " ô mon fils ! Demande-moi ce qui te plait ! " - J'ai dit à l'Imam As-Sâdeq (s) : " Tous les mem-bres de ma famille sont des Chrétiens ; ma mère est aveugle et je dois rester à ses côtés car mon père n'a personne d'autre sur qui compter ; mes parents aiment que je mange et boive dans les mêmes ustensiles qu'ils utilisent pour eux-mêmes ". - L'Imam (s) : " Mangent-ils du porc ? " - J'ai répondu : " Non ! Ils ne le touchent pas ! " - L'Imam As-Sâdeq (s) : " Bien ! Prends soin de ta mère ; traite-la bien et ne la laisse pas seule au moment de la mort ; prends soin de ses funérailles ; ne dis à personne que tu m'as rencontré ; si Çááå-Dieu le veut, tu me rencontreras à nouveau à Mina ". - Zakaria poursuit : " Je suis allé à Mina pour rencontrer l'Imam ; beaucoup de gens l'entouraient ; il res-semblait au maître d'école à qui il est posé des questions l'une derrière l'autre. Plus tard, lorsque je suis revenu à Koufa, j'ai pris soin de ma mère avec beaucoup de compassion ; je l'ai alimentée ; j'ai lavé ses vêtements et son visage ; je l'ai servie. Puis, ma mère me dit : " ô mon fils ! Tu ne m'as jamais traitée ainsi lorsque tu étais encore dans notre croyance. De quelle sorte de bienveillante attitude fais-tu montre à mon égard depuis que tu es sorti de notre croyance pour entrer en Islam ? " - J'ai répondu à ma mère ceci : " Cette attitude m'a été en-seignée par un homme, petit-fils de notre Messager ". - Ma mère : " Cet homme est-il Prophète ? " - J'ai répondu : " Non !

Il est le petit-fils de notre Prophète ! " - Ma mère ajouta : " ô mon fils ! Cet homme est un Prophète car ce qu'il t'a recommandé de faire fait partie des instructions des Prophètes ! " - J'ai répondu à ma mère : " Ma très chère mère ! Il n'y aura aucun Prophète d'envoyé après notre Pro-phète.

Cet homme est un descendant du Prophète ! " - Ma mère : " Ta Religion est la plus excellente des religions ; décris-la moi ". - Alors, je lui ai décrite ma Religion et elle adopta l'Islam. Je lui ai enseignée la manière de prier ; elle se mit à accomplir les Prières de midi, de l'après-midi, du crépuscule et de la nuit.

Et, dans la nuit, sa maladie l'étreignant davantage, elle me demanda de lui enseigner encore une fois ce que j'avais dit au sujet de l'Islam, ce que je fis. Ma mère se convertit à l'Islam et mourut. A l'aube, les Musulmans vinrent lui faire les ablutions du défunt et l'enveloppèrent dans un linceul ; j'ai prié sur son corps et je l'ai déposée en terre ". Mishkat Al-Anwar ; précité ; hadith 848, pages 397-399.

!

_____________________________________________________________________________________

10

Florilège de Vérités choisies de MOUSSA AL-KADHEM Septième Imam Remplaçant Que la Paix soit sur lui

Position : Septième Imam successeur du Prophète Mo-hammed, que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur lui et sur sa Famille sanctifiée. Nom du père : Ja'afar As-Sâdeq Ben Mohammed Al-Bâqir, que la Paix soit sur lui.

Nom de la mère : Dame Hamida Al-Mussafat, d'origine andalouse.

Nom familier : Abu Al-Hassan, Abu Ibrahim.

Nom honorifique : Al-Kadhem / Celui qui se contient ; Al-Abd As-Sâlih.

Lieu et date de naissance : Médine, le 07 Safar de l'an 129 de l'Hégire-28.10.746 après le Prophète Jésus, que la Paix soit sur lui.

Date de décès : Mort empoisonné le 25 Rajab de l'an 183 de l'Hégire-01.09.799 après le Prophète Jésus, que la Paix soit sur lui.

Lieu des funérailles : Sainte Al-Kazimiyyah, Irak.

!

! ! ! !

1

L'Imam Moussa Al-Kadhem parle de Çááå-Dieu, Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

1202. " Çááå-Dieu Le Très-Haut, béni soit-IL, était éternellement sans lieu ni temps et IL est maintenant tel qu'IL était : nul lieu n'est vide de Lui, nul lieu ne Le contient et IL n'est installé en aucun lieu ; ( Il n'est pas d'entretien à trois sans qu'IL ne soit le quatrième, à cinq sans qu'IL ne soit le sixième, à moins ou plus sans qu'IL ne soit avec eux où qu'ils soient ) (Coran 58/7). Il n'est pas d'autre voile entre Lui et Ses Créatures que Ses Créatures : IL s'est voilé sans voile et couvert sans couver-ture, point de divinité si ce n'est Lui, Le Grandiose et Suprême ". Taw-hid As-Sâduq, page 179.

1203. " ô Hichem, Çááå-Dieu exalté soit-IL, annonça la bonne nouvelle aux esprits éclairés de la Raison et de l'Entendement dans Son Livre par les Versets suivants : ( Annonce la bonne nouvelle à Mes Serviteurs qui écoutent la Parole et qui obéissent à ce qu'elle contient de meilleur. Voilà ceux que Çááå-Dieu dirige ! Voilà ceux qui sont doués d'Intelligence ! ) (Coran 39/17.18.) ". Extrait du hadith 12 cité dans Uçul Al-Kafi, 1/30, éditions Al-Uswa, Téhéran, 1418 de l'Hégire lunaire.

1204. " ô Hichem [Al-Hakim], ensuite, Çááå-Dieu, exalté soit-IL, a fait aimer le Monde de l'Au-delà aux gens pourvus de Raison : ( La vie de ce monde n'est que jeu et divertissement. La demeure de la vie future est sûrement meilleure pour ceux qui craignent Dieu. Ne le comprenez-vous pas ? ) ". Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 30, partie du hadith 12.

1205. " ô Hichem [Al-Hakim], Çááå-Dieu, exalté soit-IL, a fait de la sanction une menace pour ceux qui ne font pas preuve d'entendement en disant : ( Nous avons, ensuite, anéanti les autres. Vous passez sur leurs cendres, le matin et la nuit. Ne comprenez-vous pas ? ) (Coran 37/136 à 138). - L'Imam ajouta : ( Nous allons faire tomber du ciel un cataclysme sur les habitants de cette cité parce qu'ils sont pervers. - Oui, Nous avons fait de cette cité un Signe pour un peuple qui comprend ) (Coran 29/34.35). ". Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 30, partie du hadith 12.

1206. " ô Hichem [Al-Hakim], Çááå-Dieu, exalté soit-IL, a blâmé ceux qui ne raisonnent pas : ( Lorsqu'on leur dit : Conformez-vous à ce que Çááå-Dieu a révélé. - Ils répondent : Non !… Nous suivons la coutume de nos pères. - Et si leurs pères ne comprenaient rien ? Et s'ils ne se trouvaient pas sur la voie droite ? ) (Coran 2/170) ". - L'Imam ajouta : ( Les incrédules sont semblables à un bétail contre lequel on vocifère et qui n'entend qu'un cri et un appel : sourds, muets, aveugles ; ils ne compren-nent rien ). (Coran 2/171) - ( Plusieurs d'entre eux t'écoutent. Feras-tu entendre les sourds, alors qu'ils ne comprennent rien ? ) (Coran 10/42) - ( Estimes-tu que la plupart d'entre eux entendent ou raisonnent ? Ils ne sont comparables qu'à des bestiaux, et plus égarés encore, loin du chemin droit). (Coran 25/44) - ( Tous ne vous combattront que retranchés dans des cités fortifiées ou derrière des murailles. Leur vaillance est grande quand ils sont entre eux ! Vous les croyez unis, mais leurs cœurs sont divisés. Il en est ainsi, parce que ce sont des gens qui ne raisonnent pas ). (Coran 59/14) ". Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 30, partie du hadith 12.

1207. " ô Hichem [Al-Hakim], Çááå-Dieu, exalté soit-IL, a dit dans le Saint Coran : ( Voici vraiment un Rappel pour celui qui a un cœur, pour celui qui prête l'oreille et qui est témoin ) (Coran 50/37). Le cœur, ici, selon l'Imam, signifie l'Intelligence. Puis, il ajouta : ( Oui, Nous avons donné la Sagesse à Luqman ) (Coran 31/12). Là, l'Imam expliqua la Sagesse par l'entendement et l'Intelligence-Al-'Aql - c'est-à-dire par la faculté par laquelle les vérités des choses sont comprises et qui permet de distinguer le vrai du faux - ". Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 30, partie du hadith 12.

1208. En commentant l'Affirmation de Çááå-Dieu : ( Çááå-Dieu suffit à quiconque se confie à Lui ) (Coran 65/3), l'Imam (s) déclara : " La Con-fiance en Çááå-Dieu possède différentes étapes : la première est d'avoir confiance en Lui dans tout ce que vous accomplissez ; puis d'être sa-tisfait de tout ce qu'IL fait pour vous, de savoir aussi qu'IL ne vous souhaite que progrès et succès, enfin, avoir une totale confiance en Lui en toutes ces affaires et d'autres ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 37, page 53 de l'arabe.

1209. " Que celui qui méconnaît Çááå-Dieu ne soit pas surpris de voir différée sa subsistance quotidienne, il n'aura pas à accuser Çááå-Dieu de ce destin ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 141, page 95 de l'arabe.

1210. " Sois patient jusqu'à obtenir la Récompense de Çááå-Dieu car si tu n'es pas patient tu n'obtiendras aucune Récompense divine ni tu pourras échapper à la Destinée divine ". Réponse de l'Imam (s) à un courrier de Mehran dans lequel il se plaignait de ses doutes nombreux et de la situation catastrophique dans laquelle se trouvaient ses affaires, citée dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 64, page 65 de l'arabe.

1211. " ô Hichem [Al-Hakim], la patience dans la solitude est une manifestation de la puissance de l'intelligence. Celui qui se souvient de Çááå-Dieu s'éloigne des passionnés de la vie immédiate d'ici-bas-dounia qui s'obstinent à ne pas vouloir ce qu'il y a auprès de Çááå-Dieu. Que Çááå-Dieu soit le Compagnon intime de sa tristesse, l'Inséparable dans son exil intérieur, l'Abondance dans son dénuement, son Protec-teur lorsqu'il est loin de son groupe social ". Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 30, partie du hadith 12.

1212. " ô Hichem [Al-Hakim], Çááå-Dieu détient deux arguments envers les gens : un argument apparent et un autre voilé. Le premier est le Messager, les Prophètes et les Imams, le second est l'Intelligence ". Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 30, partie du hadith 12.

1213. " Çááå-Dieu a inspiré à David ceci : " ô David ! Préviens et aver-tis tes compagnons au sujet de l'attachement profond aux plaisirs [en cette Doun'ia], car pour ceux dont les cœurs sont liés aux plaisirs de la vie d'ici-bas, leurs cœurs sont voilés à Mon étre Suprême " ". Bihar Al-Anwar ; volume 78, page 313.

1214. " ô David ! Si l'un de Mes Serviteurs cherche protection auprès d'une de Mes Créatures et non auprès de Moi et que Je le vois, Je lui couperai les liens avec le Ciel et Je ferai s'ouvrir la Terre sous ses pieds ". Hayat, volume 2, page 499 ; A'lam Al-Hadayat, volume 9, page 168, citant His-toire d'Al-Yaqoubi, volume 2, page 361 et volume 3, page 125.

1215. " Invoquez [Çááå-Dieu] car l'Invocation adressée à Çááå-Dieu, la Requête adressée à Çááå-Dieu, éloignent la difficulté, même si cette dernière a déjà été déterminée, décrétée, et qu'elle est proche de sa réalisation car, lorsque Çááå-Dieu Tout-Puissant est imploré et sollicité pour qu'IL éloigne la difficulté, IL l'éloigne ". Al-Kafi, vol. 2, page 470, hadith 8.

1216. A un homme qui se vantait de vouloir mourir, l'Imam (s) de-manda : " Existe-t-il entre Çááå-Dieu et toi quelque chose qui pourrait te faire bénéficier d'être dans Sa Proximité ? ". - L'Homme répondit : " Non ! " - L'Imam (s) poursuivit : " Les Bonnes Actions qui vont t'accompagner sont-elles plus nombreuses que tes Mauvaises ? " - L'Homme répondit : " Non ! ". - L'Imam (s) termina : " Donc, ton souhait est d'être en damnation éternelle ". Kashaf, volume 3, page 46.

1217. " ô Hichem [Al-Hakim], quelle place aurais-tu auprès de Çááå-Dieu si ton cœur n'avait cessé de se remplir d'autre chose que de Lui, et si tu n'avais obéi qu'à ta passion et délaissé ta raison ". Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 30, partie du hadith 12.

2

L'Imam Moussa Al-Kadhem (s) loue Çááå-Dieu et Ses Bienfaits

1218. " Mon Çááå-Dieu ! Les Voix s'inclinent de Piété devant Toi ! Les imaginations se perdent dans Ton étre Suprême ! 53 Tout manifeste la Crainte devant Toi ! Tout cherche refuge auprès de Toi ! Tout se ré-duit devant Toi ! Tout est envahi par Ta Lumière ! Tu es Le Suprême dans Ta Majesté ! Tu es Le plus Ravissant dans Ta Beauté ! Tu es Le plus Puissant dans Ton Pouvoir ! Tu es Celui pour qui rien ne consti-tue une charge ! ô Celui Qui me prodigue mon Bien et qui soulage ma peine ! ô Celui Qui exauce ma requête et m'accorde ce que je de-mande par : il n'y a de Çááå-Dieu que Toi ! J'ai foi en Toi, en Te vouant un culte exclusif ! Je m'attache à Ton pacte et à Ton engagement de tout mon pouvoir ! Je Te suis reconnaissant des Bonnes Grâces ! Je Te demande pardon pour les fautes qui ne sont pardonnées que par Toi ! ô Celui Qui est, dans Sa Majesté, Tout Proche et qui est dans Sa proximité Tout Majestueux !

Qui est dans Son Rayonnement, Res-plendissant et dans Son Royaume, Puissant ! Bénis Mohammed et sa Famille ! ". Mafatih Al-Jinan / Les Clés des Paradis.

1219. En accomplissant le Tawaf, une personne demanda à l'Imam (s) : " Dis-moi quel est le généreux ". - L'Imam (s) répondit : " Il y a deux réponses pour ce que tu demandes. Si ta question concerne les Créatures, alors les généreux sont ceux qui versent ce que Çááå-Dieu a réclamé de verser ; mais si ta question concerne le Créateur, il faut di-re qu'IL est continuellement Le Généreux, qu'IL donne ou qu'IL ne donne pas. Dans le cas où IL te donne, IL t'aura donné ce qui ne peut provenir de toi-même, et s'IL ne te donne pas, IL ne t'aura pas donné ce qui ne peut pas provenir de toi-même ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 1366, page 577 de l'arabe.

1220. Le père de Mohammed Ibn Is'haq a rapporté : " J'ai rendu visite à Abu Abdallah As-Sâdeq (s) pour lui demander qui serait Imam après lui. Il me répondit : " Ce sera le gardien de l'agneau ! ". - Son fils Moussa [Al-Kadhem] qui était encore enfant, gardait un agneau dans un coin de la pièce et lui disait : " Prosterne-toi devant Çááå-Dieu Qui t'a créé ! ". Bihar Al-Anwar, volume 48, page 23 ; Hilyat Al-Abrar, vol. 2, page 291 ; Awalim Al-Uloum, volume 21, page 37 ; Al-Ghayba / L'Occultation de Scheikh An-Nu'mani.

1221. Mouawiyya Ben Wahab rapporte : " Un jour, en visite chez Abu Abdallah As-Sâdeq (s), j'ai vu chez lui son fils Abu Al-Hassan Mous-sa [Al-Kadhem] alors âgé de 3 ans en compagnie d'un agneau auquel il disait : " Prosterne-toi devant Çááå-Dieu Qui t'a créé ! " ; " Prosterne-toi devant Çááå-Dieu Qui t'a créé ! " ; " Prosterne-toi devant Çááå-Dieu Qui t'a créé ! ". - Puis, un jeune enfant lui demanda : " ô mon Maître ! Demande-lui de mourir ! ". - Moussa répondit : " Malheur à toi ! Est-ce que je peux donner la vie [aux Créatures] et [leur] donner la mort ? C'est Çááå-Dieu Qui donne vie [à Ses Créatures] et Qui [les] fait mourir ". Bihar Al-Anwar, volume 48, page 117 ; Awalim Al-Uloum, volume 21, page 316 ; Al-Ghayba / L'Occultation de Scheikh An-Nu'mani.

3

L'Imam Moussa Al-Kadhem affirme que les Imams Immaculés détiennent l'absolue Interprétation du Saint Coran Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

1222. " Le Saint Coran nous est parvenu bien avant de parvenir aux autres et nous en détenons l'interprétation bien avant quiconque ; de plus, nous sommes ceux sachant faire la distinction entre le Permis-Al-Halal et l'Interdit-Al-Haram, entre l'Abrogation-Al-Nasikh et l'Abrogé-Al-Mansookh du Saint Coran ; nous savons quel Verset fut révélé durant une expédition ou un voyage ou à la Demeure [du Pro-phète (pslf)], nous savons aussi quel Verset fut révélé la nuit ou le jour ; d'où notre position qui nous vient de Çááå-Dieu de Détenteurs de la Sagesse et de l'Intelligence ; nous sommes également les Témoins de Çááå-Dieu pour l'ensemble de Sa Création et cela en conformité avec la Parole de Çááå-Dieu : ( Leur témoignage est consigné par écrit ; ils seront interrogés ). (Coran 43/19) " - L'Imam (s) ajouta : " Le témoignage nous concerne et l'interrogatoire concerne tous ceux qui constituent la Ummah ; après toutes ces considérations, il s'agit bien de la Science qui ne vous est pas parvenue et des preuves que cette Science m'a été remise en exclusivité ; donc, si vous acceptez cette situation, soyez-en satisfaits, si vous ne l'acceptez pas, Çááå-Dieu est Témoin de toute chose ". Rapporté dans l'ouvrage Basaïr Ad-Darajat, cité dans Hayat Al-Qouloub - La Vie des Cœurs d'Allamah Mohammed Bâqer Al-Majlissi - Volume Imamat - aux éditions de La Fondation de l'Imam Al-Hossein (s), Beyrouth, Liban ; voir aussi : Bihar Al-Anwar, volume 23, page 196, hadith 26 et A'lam Al-Hadayat, volume 9, pages 214-215.

1223. Commentant le Verset coranique : ( mon Seigneur a seulement interdit : les turpitudes apparentes ou cachées ), (Coran 7/33), l'Imam (s) déclara : " Le Coran possède des sens apparents et des sens cachés ; tout ce que Çááå-Dieu a interdit dans le Coran n'est pas permissible dans son apparent, quant à son non-apparent, il concerne les imams de l'Injustice, et tout ce que ááå-Dieu a permis dans le Coran est permissible dans son apparent et son non-apparent ce sont les Imams de la Vérité ". Bihar Al-Anwar, volume 24, page 189.

4

L'Imam Moussa Al-Kadhem confirme par le Saint Coran que seul Ali pouvait être l'Héritier du Messager Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

1224. A la question posée par l'Abbasside Haroun Al-Rachid sur la raison faisant que ce fut Ali (s) l'Héritier du Messager (pslf) et non son oncle Abbas, l'Imam Moussa Al-Kadhem (s) répondit : " Le Pro-phète ne pouvait pas faire hériter [d'après le Saint Coran] celui qui pouvait émigrer et qui ne l'a pas fait. Bien que ton ancêtre Abbas ait cru, il n'a pas émigré, alors que Ali (s) a cru et il a émigré. La Parole de Çááå-Dieu dit : ( Quant à ceux qui ont cru et n'ont pas émigré, vous ne serez pas liés à eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent ). (Coran 8/72) 54 Touhaf Al-Uqoul, éditions Al-A'lami, page 297.

1225. " L'Imamat d'Ali est mentionné dans tous les Livres des Pro-phètes et Çááå-Dieu n'a envoyé de Messager que par la Prophétie de Mohammed et l'Imamat d'Ali ". Rapporté par Mohammed Ben Al-Fadil Al-Kafi, volume 1, Kitab Al-Hujjah, page 437, hadith 6.

5

L'Imam Moussa Al-Kadhem confirme qu'il y a toujours Présence d'un Imam sur la Terre de Çááå-Dieu Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

1226. " La Terre [de Çááå-Dieu] n'est jamais vide de la Présence de la Preuve et, par Çááå-Dieu, je suis cette Preuve [de Çááå-Dieu pour mon époque] ". Rapporté par Hossein Ben Mohammed Ben Abu Ali Ben Rashed, cité dans Al-Kafi, volume 1, bâb Al-Ardh la taghlu min Hujjah, page 179, hadith 9.

1227. " Depuis la mort d'Adam (psl), Çááå-Dieu Tout-Puissant n'a ja-mais abandonné la Terre sans la Présence d'un Imam. Par lui, [celui qui le veut] est orienté vers Çááå-Dieu Tout-Puissant, il est l'Argument pour les Serviteurs. En toute Vérité de Çááå-Dieu Tout-Puissant, qui-conque le délaisse [l'Argument], se perd, quiconque s'attache à lui, est sauvé ". Rapporté par Safwan Ben Yahia, cité dans A'lam Al-Hadayat, volume 9, page 215, citant Kamal Al-Dîn, page 220.

6

L'Imam Moussa Al-Kadhem classe les Immaculés parmi les Nobles de descendance Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

1228. " Les hommes sont de trois sortes : le Noble de descendance pu-re, le Client protégé et le Vil de descendance impure ; nous [les Im-maculés (pse)] sommes les Nobles, nos Fidèles sont les Clients et ceux qui n'ont pas la même croyance que nous sont les Vils ". Al-Kulayni, Al-Rawda, 2/30.

7

L'Imam Moussa Al-Kadhem confirme la filiation des Imams Immaculés avec le Messager de Çááå-Dieu Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

1229. A la question posée par l'Abbasside Haroun Al-Rachid sur la raison faisant que les Imams Immaculés (pse) liaient leur filiation à leur aïeul le Messager de Çááå-Dieu (pslf) et non à leur père l'Imam Ali (s), l'Imam (s) répondit : " Çááå-Dieu a lié la filiation du Messie Jésus fils de Marie à Son Ami Intime Abraham (psl) par sa Mère Marie la Vierge, l'Immaculée qu'aucun homme n'a jamais touchée : ( Et, parmi ses Descendants : David, Salomon, Job, Joseph, Moïse, Aaron, Nous récompensons ainsi ceux qui font le Bien. Zacharie, Jean, Jésus, élie, ils étaient tous au nombre des Justes ). (Coran 6/84-85) Ainsi Çááå-Dieu a lié la filiation [du Prophète Jésus fils de Marie (pse)] au Prophète Abraham, " Son Ami Intime " par le seul maillon de sa Mère comme IL a lié la filiation de David, Salomon, Job, Moïse et Aaron (pse) à leur père et mère, uniquement par bonté envers Jésus et envers la Station élevée de sa Mère. Et cela par Sa Parole dans l'histoire de Marie (s) : ( En Vérité, ô Marie ! Dieu t'a choisie ! IL t'a purifiée ; IL t'a choisie de préférence à toutes les femmes de l'Univers ) (Coran 3/42), avec le Messie qui n'est pas né d'un homme. De la même façon, notre Seigneur a préféré Fatima (s)55 , IL l'a purifiée, IL l'a préférée à toutes les femmes des Univers avec Al-Hassan et Al-Hossein, les Souverains des Adolescents du Paradis… ". Touhaf Al-Uqoul, éditions Al-A'lami, page 297.

8

L'Imam Moussa Al-Kadhem (s) confirme les critères permettant de reconnaître l'Imam Remplaçant suivant

1230. Il a été demandé à l'Imam Moussa Al-Kadhem (s) : " A quoi reconnaît-on l'Imam [Remplaçant auquel l'Obéissance est due] ? ". - L'Imam (s) répondit : " En premier, son père doit avoir parlé de lui, doit l'avoir fait connaître aux gens et leur avoir désigné en tant que Repère au point d'être compris comme l'Argument pour eux. Ainsi il en a été du Messager de Çááå-Dieu (pslf) qui désigna Ali (s) comme un Repère et le fit connaître aux gens.

De même pour les Imams [des Ahlul Beyt (pse)] qui font connaître leur Successeur aux gens, leur dé-signent pour qu'il le reconnaisse, pour que s'ils le questionnent, il leur réponde [en accord avec le Saint Coran et la Sunna du Messager (pslf)], pour que s'ils ne le questionnent pas, il s'adresse à eux et les informe sur les événements à venir, et ce en toutes langues [si néces-saire] ". […] Puis l'Imam (s) ajouta : " ô Abu Mohammed ! Aucun langage n'échappe à l'Imam, ni celui des Hommes, ni celui des oi-seaux, ni celui des animaux, ni de quiconque possédant un esprit. Par ces exceptionnelles facultés l'Imam (s) [Remplaçant] est reconnu. Au cas où ces facultés feraient défaut, alors il ne s'agirait pas de l'Imam [Remplaçant ayant prééminence sur tous les autres mais d'un impos-teur. Note des auteurs] ". Bihar Al-Anwar, volume 48, page 47, hadith 33 ; Dala'ïl, page 166 ; Al-Kafi, volume 1, page 285.

1231. " ô Suleyman [Ibn Hafas Al-Marûzi] ! Ali [Al-Redha] est mon fils, mon Légataire, l'Argument pour les gens ; il est l'élite de mes fils ; si tu continues de vivre après mon décès, témoigne de cela en sa faveur auprès de mes Partisans, auprès de ceux qui m'auront prêté Serment d'Allégeance et qui se questionneront au sujet de l'Imam Successeur après mon décès 56 ". Bihar Al-Anwar, volume 49, page 15 ; Uyoun Al-Akhbar, volume 1, page 26 ; Al-A'lam Al-Hadâyat, volume 9, page 220, hadith 9.

1232. " ô Ziyad [Ibn Marwan Al-Qindi] ! C'est mon fils [Ali Al-Redha], son Manifeste est le mien, son Sujet est le mien, son Messa-ger est le mien, son Verbe est le mien ". Rapporté par Ziyad Ibn Marwan Al-Qindi, cité dans Al-Kafi, volume 1, page 312, hadith 6 ; Bihar Al-Anwar, volume 49, page 19.

1233. Après avoir rassemblé quelques proches, l'Imam Moussa Al-Kadhem (s) leur déclara : " Attestez que ce fils [montrant Ali Al-Redha] est mon Légataire, qu'il agit selon mon Ordre, qu'il est mon Successeur. Que celui auquel je dois des valeurs, qu'il les récupère chez lui et que celui avec lequel je suis en affaire, qu'il continue avec lui ; que celui qui doit me contacter, qu'il le fasse savoir par un mes-sage écrit de sa main ". Al-Kafi, volume 1, page 312, hadith 7 ; Bihar Al-Anwar, vo-lume 49, page 16.

1234. " Tous mes pères ont travaillé de leurs mains [comme moi]. C'est une des besognes des Prophètes, des Messagers, des Successeurs et des Vertueux ". Bihar Al-Anwar, volume 48, partie du hadith 33, page 117.

9

L'Imam Moussa Al-Kadhem cite celui qui ne peut pas être compté parmi les Partisans des Immaculés Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

1235. " Celui qui ne tient pas les comptes de ses actions quotidiennes afin d'y déceler les bonnes et implorer Çááå-Dieu de lui en accorder encore davantage ou pour y déceler les mauvaises et implorer le Pardon de Çááå-Dieu en faisant preuve d'un repentir sincère, celui-là n'est pas des nôtres ". Al-Kafi, 2/453/2 ; Touhaf Al-Ouqoul, 396 ; Al-Ikhtiças, 26 et 243 ; Miskat Al-Anwar, 70.

1236. " Quiconque est compté parmi nos ennemis, est l'ennemi de Mohammed (pslf) ; quiconque est compté parmi les ennemis de Mo-hammed, est compté parmi les ennemis de Çááå-Dieu ; quiconque est ennemi de Çááå-Dieu, Exalté soit-IL, doit s'attendre à être jeté dans le Feu. Personne ne pourra lui porter secours ". Kamal Al-Ziyarat, 336.

10

L'Imam Moussa Al-Kadhem met en garde contre tout usage du Raisonnement analogique Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

1237. " Ils se sont égarés avant vous tous ceux qui ont raisonné par analogie [en établissant une ressemblance par l'imagination entre des sujets de pensée essentiellement différents] ; Çááå-Dieu Béni et Exalté soit-IL n'a pas repris l'?me de Son Prophète sans qu'auparavant il n'ait complété la totalité des éléments concernant le Licite et l'Illicite de Sa Religion. Par conséquent, tout ce qui vous est nécessaire et tout ce que vous appelez à l'aide vous sont parvenus l'un et l'autre par son biais durant son existence et par le biais de sa Famille après son décès, tout a été conservé chez les Gens de sa Famille jusqu'au prix à régler juridiquement pour une simple égratignure [ou blessure superficielle et sans gravité] ". Bihar Al-Anwar, volume 26, page 34, hadith 56.

1238. " Vous n'avez rien à faire avec le raisonnement analogique ; ceux qui vous ont précédé ont péri à cause de la pratique de ce raison-nement.

Lorsqu'il s'agit d'un cas sur lequel vous avez reçu des indica-tions, parlez-en ; dans le cas contraire, gardez le silence ". Uçul d'Al-Kulayni, 1/73-74.

11

L'Imam Moussa Al-Kadhem met en garde contre toute Preuve d'Hostilité à l'encontre des Immaculés Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

1239. " Quiconque est compté parmi nos ennemis, est l'ennemi de Mohammed (pslf) ; quiconque est compté parmi les ennemis de Mo-hammed, est compté parmi les ennemis de Çááå-Dieu ; quiconque est ennemi de Çááå-Dieu, Exalté soit-IL, doit s'attendre à être jeté dans le Feu. Personne ne pourra lui porter secours ". Kamal Al-Ziyarat, 336.

12

L'Imam Moussa Al-Kadhem (s) énonce les Qualités propres aux Partisans des Imams Immaculés Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

1240. " ô Ben Bokir, laisse-moi te citer les paroles que mon grand-père [Imam Al-Bâqer (s)] avait coutume de dire : " Notre Qaïm [l'Imam des Ahlul Beyt en charge de l'Autorité] aurait régné s'il y avait eu parmi vous le même nombre de combattants présents à la Ba-taille de Badr ". ô Abdullah ! Nous prenons soin des gens et nous sa-vons exactement ce qu'ils sont ; certains sont sincères dans leur amitié envers nous et prêts à se sacrifier pour nous ; d'autres ne croient pas totalement à ce qu'ils disent et d'autres, enfin, sont nos ennemis qui nous espionnent. Ils écoutent ce que nous disons mais peuvent devenir les pires de nos ennemis s'ils demeurent attachés au moindre bien de cette Doun'ia. Comment peuvent-ils être heureux avec de tels senti-ments ? Certains soutiennent la Vérité, d'autres le Faux. Deux groupes suivant des voies différentes. Ceux qui soutiennent la Vérité, attendent nos ordres et souhaitent que Çááå-Dieu nous rendent puissants, ils ne cachent pas la Vérité, ni se vantent ni parlent en vain. Ils n'attendent rien de matériel de notre part ni font preuve de convoitise. Ils sont les Gens de Bien de la Nation [du Prophète Mohammed (pslf)], Lumière guidant dans les Ténèbres de la Terre, Lumière éclatante guidant dans les Ténèbres des Fitnas, Lumière de la Guidance par laquelle les autres se guident.

Ils n'interdisent pas à leurs amis d'accomplir des Bonnes Actions et leurs ennemis ne parviennent pas à les concurrencer [dans leur haut degré de Foi].

Ils sont heureux lorsqu'ils entendent quelqu'un dire du Bien de nous, cela met en paix leur esprit et rend éclatant leur visage. Par contre, lorsqu'ils entendent quelqu'un dire du mal de nous, ils s'en offusquent, en tremblent [d'humiliation] et s'assombrissent. Puis, ils arborent [fièrement leur soutien [à notre cause], dévoilent ce qu'ils ont dans leurs Cœurs et agissent en accord avec nos Instructions. Chacun peut remarquer les marques de la Piété sur leurs visages, et voir qu'ils n'occupent pas leurs journées et leurs nuits de la même manière que les autres. Ils prient et demandent à Çááå-Dieu d'apporter des améliorations aux affaires des Gens par notre biais, puisque Çááå-Dieu nous a établis comme Moyens de Sa Miséricorde sur les faibles et les opprimés de cette Nation. ô Abdullah ! Ils sont nos Partisans, les Membres de notre Parti, nous sommes d'eux et ils sont nos Amis ". Rapporté par Abi Abdallah Ibn Bokir, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 306, page 167 de l'arabe.

13

L'Imam Moussa Al-Kadhem (s) énonce les Comportements propres aux Partisans des Imams Immaculés Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

1241. " Ordonnez à vos compagnons de maîtriser leur langue, d'abandonner leur hostilité à l'égard de la Religion et de se consacrer à l'Adoration de Çááå-Dieu. Dites-leur d'accomplir parfaitement bien leurs Prières obligatoires chaque fois qu'ils s'y préparent ; dites-leur d'accomplir chaque étape de la Prière : l'inclinaison, la prosternation et de ne point se laisser distraire par les affaires de cette Doun'ia. J'ai entendu l'Imam As-Sâdeq (s) dire que l'Ange de la Mort regarde la face de chaque Croyant lors de l'accomplissement de ses Prières obli-gatoires ". Rapporté par Ali Ibn Yaqtayn, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 316, page 179 de l'arabe.

1242. " Méfiez-vous de ceux qui ont l'esprit conflictuel et des men-teurs car ils ont abandonné ce qu'ils avaient été ordonnés de faire ! ô Abi Ubaydah ! Traite les gens selon leurs habitudes et tente de les trai-ter mieux qu'ils te traitent. Nous ne considérons pas une personne comme raisonnable tant qu'elle ignorera comment s'adresser aux au-tres ". Puis l'Imam (s) récita le verset suivant : (Tu les reconnaîtras à la fausseté de leurs paroles ) (Coran 47/30). Rapporté par Abi Ubaydah, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 318, page 179 de l'arabe.

1243. " Dites la Vérité même s'il vous en coûte un dommage, mais cela est impératif pour obtenir le salut. Abandonnez le Faux même si votre liberté en dépend, car le Faux mène à votre destruction ". Rapporté par Sa'dan Ibn Muslim, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 324, page 181 de l'arabe.

1244. " N'est pas des nôtres celui qui n'établit pas le compte de ses actions quotidiennes ; il doit aussi implorer Çááå-Dieu de lui accorder la faveur d'augmenter ses bonnes actions, ainsi que se repentir et de-mander le Pardon de Çááå-Dieu au cas où il en aurait commis des mau-vaises. ". Rapporté par Ibrahim Ibn Omar, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 329, page 183 de l'arabe.

1245. " Les Prières obligatoires accomplies en début de leur temps et selon leurs Règles dégagent une douce saveur pareille à celle d'une branche fraîchement coupée d'un arbre de myrte. Par conséquent je vous recommande d'accomplir vos Prières dans leur temps ". Rapporté par Sa'd Ibn Khalaf, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 345, page 191 de l'arabe.

1246. A un Partisan emprisonné en sa compagnie, l'Imam Moussa Al-Kadhem (s) dit : " Fais-toi couper courts les cheveux. Il y a trois con-duites qu'une personne n'abandonnera jamais dès qu'elle les mettra en pratique. La première est de porter les cheveux courts car dès qu'une personne les portera courts, elle en ressentira un tel bien-être qu'elle ne les portera plus jamais longs ; la seconde est de porter court [au-dessus de la cheville ou à mi-mollet] la robe chasuble car celui qui porte une robe chasuble tombant sur les pieds et la raccourcit un peu, en ressentira un tel bien-être qu'il n'en portera plus jamais une lon-gue ; la troisième concerne le mariage et le divorce, celui qui divorce une épouse libre pour épouser ensuite une servante, n'épousera plus jamais une femme libre car la servante est peu exigeante et très obéis-sante aux ordres du mari. Çááå-Dieu Très-Majestueux et Tout-Puissant déclara au Prophète : ( Purifie tes vêtements ! ), (Coran 74/4). Déclaration qui s'est faite pour les vêtements du Prophète qui étaient purs, par contre Çááå-Dieu lui ordonna de les porter courts [au-dessus des chevil-les] ". Rapporté par Abder Rahman Ibn Abi Layla, compagnon de prison de l'Imam Mous-sa Qal-Kadhem (s), cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 1544, page 649 de l'arabe.

14

L'Imam Moussa Al-Kadhem (s) rappelle que le Messager et Ali sont les Deux " Pères " spirituels de la Communauté Que la Paix et les Bénédictions de Dieu soient sur le Prophète et sa Famille

1247. " Ce qui rapporte le plus de Récompense est la Prière car celui qui l'accomplit invoque la Demande de Bénédictions sur ses deux très respectés " pères " spirituels Mohammed et Ali ". Cité dans Hayat Al-Qouloub - La Vie des Cœurs d'Allamah Mohammed Bâqer Al-Majlissi - Volume Imamat - aux éditions de La Fondation de l'Imam Al-Hossein (s), Beyrouth, Liban.

15