FLORILEGE DE PAROLES DE Çááå-DIEU ET DE VERITES CHOISIES DES QUATORZE IMMACULES
 
L'Imam As-Sâdeq rappelle des Comportements islamiques du Messager Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

1007. " Du jour où Çááå-Dieu, Exalté soit-IL, octroya la Prophétie à no-tre Saint Prophète (pslf) jusqu'à son retour à Çááå-Dieu, parmi les attitudes que le Messager de Çááå-Dieu (pslf) dédaignait le plus, il y avait celles de s'allonger ou d'étendre les jambes en public. Lorsque le Messager de Çááå-Dieu (pslf) serrait la main d'une personne, il attendait que celle-ci retire sa main la première de la sienne. Jamais le Messa-ger de Çááå-Dieu (pslf) ne faisait preuve de critique sévère envers les personnes dont la conduite était exécrable car Çááå-Dieu, Béni et Exalté soit-IL, avait ordonné à Son Messager (pslf) ( repousse le Mal par le Bien ), (Coran 23/96). Le Messager de Çááå-Dieu (pslf) n'a jamais repoussé le pauvre, au contraire, il avait coutume de donner ce qu'il possédait ou de demander à Çááå-Dieu de donner au pauvre. Le Messager de Çááå-Dieu (pslf) n'a jamais rien donné sans la Permission de Çááå-Dieu même lorsqu'il s'agissait d'un accueil au Paradis ". Al-Kafi, 8/164/175.

41

L'Imam As-Sâdeq confirme que Croire, Savoir et Agir sont liés Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

1008. " La connaissance est la compagne de l'action. Celui qui sait, doit agir ; celui qui agit, doit savoir. La connaissance appelle soit à agir soit à se retenir ". Uçul Al-Kafi d'Al-Kulayni, 1/63/ hadith 108, éditions Al-Uswa, Téhéran, 1418 de l'Hégire lunaire.

1009. " Le discours de l'érudit qui n'honore pas son savoir ne pénètre pas les cœurs, tout comme l'eau de pluie ne pénètre pas la roche ". Uçul Al-Kafi d'Al-Kulayni, 1/63/ hadith 109, éditions Al-Uswa, Téhéran, 1418 de l'Hégire lunaire.

1010. " Quel est le Droit de Çááå-Dieu sur Ses créatures ? " - Il (s) ré-pondit : " Il consiste à révéler ce qu'elles savent ; à se taire à propos de ce qu'elles ignorent. L'accomplissement de cette recommandation est un devoir envers Çááå-Dieu ". Réponse de l'Imam (s) donnée à Hichem Ibn Salim, citée dans Uçul Al-Kafi d'Al-Kulayni, 1/70/ hadith 135, éditions Al-Uswa, Téhéran.

1011. " ô Hichem, établis la Vérité au service de Çááå-Dieu car il n'y a pas de salut sans obéissance ; pas d'obéissance sans connaissance ; pas de connaissance sans enseignement ; pas d'enseignement sans rai-son croyante : pas de savoir en dehors du savant inspiré du Souverain car il n'y a pas de savoir sans raison ". Extrait du hadith 12 cité dans Uçul Al-Kafi, 1/30, éditions Al-Uswa, Téhéran, 1418 de l'Hégire lunaire.

1012. " Il n'y a rien au sujet duquel il n'y ait un Verset du Coran ou une Tradition ". Uçul d'Al-Kulayni, 1/77.

1013. " Tout doit se reporter au Coran ou à la Sunna, un hadith en contradiction avec le Coran, n'est qu'un mensonge bien déguisé ". Uçul d'Al-Kulayni, 1/89.

1014. " Quiconque mémorise quarante de nos hadiths, Çááå-Dieu le res-suscitera le Jour de la Résurrection au rang du savant et du Faqih-Docteur en Principes de la Science de la Loi Islamique ". Uçul Al-Kafi d'Al-Kulayni, 1/69/ hadith 130, éditions Al-Uswa, Téhéran, 1418 de l'Hégire lunaire.

42

L'Imam As-Sâdeq dénonce les Comportements non-islamiques à son égard d'un savant Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

1015. Invité à Koufa par Abu Hanifa pour interdire aux gens d'insulter la mémoire des Compagnons, l'Imam As-Sâdeq (s) répondit : " Ils n'accueilleraient pas ce que je leur dirai. - A. H. : Comment ne l'accueilleraient-ils pas de toi, toi qui es le fils descendant de l'Envoyé de Çááå-Dieu ? - L'Imam (s) : Toi, tu es le premier à faire fi de moi. Tu es entré chez moi sans ma permission. Tu t'es assis sans mon ordre. Tu parles sans mon avis. Il m'est parvenu que tu discours par syllo-gismes ? - A. H. : Oui. - L'Imam (s) : Prends garde, ô No'man ! le premier à faire un syllogisme fut Iblis (Satan), lorsqu'il reçut l'ordre de s'incliner devant Adam : Tu [Çááå-Dieu] m'as créé de feu, dit-il, alors que lui [Adam] Tu l'as créé d'argile ". [Ensuite l'Imam As-Sâdeq (s) se met à poser à Abu Hanifa une série de questions concernant le Fiqh et le Tafsir…] Extrait d'un entretien entre l'Imam As-Sâdeq (s) et Abu Hanifa cité dans Jâmi' Al-Asrar d'Haydar Amoli, pages 424-425.

43

L'Imam As-Sâdeq rappelle la ferveur mise dans l'accomplissement des Prières par les Immaculés Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

1016. " Mon père accomplissait des Prières au milieu de la nuit et res-tait si longtemps en prosternation que nous pensions qu'il s'y était en-dormi ". Qourb Al-Isnad, 5/15.

44

L'Imam As-Sâdeq désavoue tout Extrémisme religieux concernant les Immaculés Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

1017. " ô Salih ! Je prends Çááå-Dieu à Témoin pour dire que nous avons été créés en tant que Serviteurs ; que nous avons un Seigneur que nous adorons et que si nous ne L'adorions pas, nous en serions châtiés ". Paroles de l'Imam As-Sâdeq (s) rapportées par Salih Ibn Sahl, citées dans Rijal Al-Kachi, 2/632 ; Al-Manaqib de Ibn Chahr Achoub, 4/219.

1018. " ô Ismaël ! N'élève pas un immeuble plus haut de ce qu'il peut supporter car il s'effondrera ! Considère-nous avant tout en tant que créés puis dis à notre propos ce que tu désires ! ". Paroles de l'Imam As-Sâdeq (s) rapportées par Ismaël Ibn Abd Al-Aziz, citées dans Basaïr Al-Darajat, 236/5 ; Al-Khara'ïj wa Al-Jara'ïh, 2/735/45 ; Al-Thaqib fi Al-Manaqib, 402/330.

1019. " Méfiez-vous de ceux qui dépassent la mesure car ils feront dévier vos enfants ; ceux qui dépassent la mesure sont les pires des Créatures de Çááå-Dieu ; ils portent atteinte à la Grandeur de Çááå-Dieu et attribuent le statut de divinité à Ses Créatures ; je prends Çááå-Dieu à Témoin pour déclarer que ceux qui dépassent la mesure sont plus éga-rés encore que les Juifs, les Chrétiens, les Mages et les Polythéistes ". Amali Attoussi, 650/1349.

1020. " La plus petite chose qui éloigne le Croyant de sa Foi est celle de s'asseoir en compagnie d'un extrémiste, de prêter attention à ce qu'il dit et d'être d'accord avec ses paroles. Mon père [le Cinquième Imam Mohammed Al-Bâqer (s)] citant son père [le Quatrième Imam Al-Sadjdjad (s)] et ainsi de suite jusqu'au Messager de Çááå-Dieu (pslf) ayant déclaré : " Il existe deux catégories de personnes parmi les rangs de ma Ummah qui ne tirent aucun bénéfice de l'Islam : les extrémistes et les partisans de la doctrine du libre arbitre - Al-Qadariyya ". Al-Khiçal, 72/109

45

L'Imam As-Sâdeq (s) énonce les Qualités propres aux Partisans des Imams Immaculés et dénonce l'égarement de certains d'entre eux Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

1021. " En vérité, Çááå-Dieu, Ses Anges et l'Esprit de tous Ses Prophè-tes demandent le Pardon pour les Partisans et leur adressent sans dis-continuité des Bénédictions jusqu'au Jour de la Résurrection ". - L'Imam (s) ajouta : " Vous êtes les Serviteurs de Çááå-Dieu et vous de-vez accomplir ce que Çááå-Dieu aime que vous accomplissiez ". Rapporté par l'oncle du fils d'Hashim, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 447, page 239.

1022. " Çááå-Dieu ne tiendra pas compte des péchés mineurs commis par les Partisans mais tiendra compte de leurs péchés majeurs. Je sou-haite que Çááå-Dieu ne rencontre aucun de vous ayant commis un péché majeur ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 448, page 239 de l'arabe.

1023. Jabir Ibn Yazid demanda à l'Imam (s) : " Çááå-Dieu a-t-il assuré aux gens qu'ils seraient pardonnés ? " - L'Imam (s) répondit : " Non ! Çááå-Dieu accordera Son Pardon seulement à nos Partisans [pour leurs péchés mineurs] ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 450, page 241 de l'arabe.

1024. " Je jure par Çááå-Dieu que vous êtes les seuls à obéir au Messa-ger de Çááå-Dieu (pslf) et que vous êtes les seuls à faire preuve de Foi pure en Çááå-Dieu ; vous êtes la Force de l'Islam ; vous êtes la Source de tout ce qui est Bien ; à celui d'entre vous qui fait preuve de patience dans les moments d'épreuves, il lui sera remis une Récompense équi-valent à celle de mille Martyrs ; je souhaite que ni vous glissiez ni vous tombiez lorsque vous serez interrogés [dans l'Au-delà] ". Mishkat Al-Anwar, précité, première partie du hadith 449, page 239 de l'arabe.

1025. Il fut demandé à l'Imam (s) de commenter le Verset coranique suivant : ( " Ceux qui savent et les ignorants sont-ils égaux ? " Les Hommes doués d'intelligence sont les seuls qui réfléchissent ), (Coran 39/9). L'Imam (s) répondit : " Nous sommes ceux qui savent et nos en-nemis sont ceux qui ignorent ; quant à nos Partisans, ils sont les doués d'intelligence ". Rapporté par Mohammed Ibn Marwan ayant demandé à l'Imam As-Sâdeq (s) de commenter le Verset cité en début de ce hadith 451, dans Mishkat Al-Anwar, précité, page 241 de l'arabe.

1026. " En vérité, Çááå-Dieu nous créa de la plus noble matière [paradi-siaque], puis Çááå-Dieu créa les Cœurs de nos Partisans de la même ma-tière et leurs corps d'une matière de valeur sensiblement inférieure, par conséquent, leurs Cœurs sont attirés vers les nôtres et languissent pour eux ; quant à nos ennemis, Çááå-Dieu les créa de la fumée de l'Enfer et créa leurs partisans de la même fumée, par conséquent, les Cœurs de ces derniers sont attirés vers nos ennemis ". Rapporté par Abi Khalid Al-Qam'mat, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 454, page 245 de l'arabe.

1027. " Le Partisan d'Ali est celui qui fait attention à ce qu'il mange, qui protège sa Dignité, il est dur à l'ouvrage, œuvre pour [plaire à] son Créateur, n'attend de récompense que de Lui et craint son Châtiment. Lorsque vous rencontrez de tels hommes, ils sont aussi mes Parti-sans ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 283, page 155 de l'arabe.

1028. Lorsque Çááå-Dieu décréta de faire descendre les Versets corani-ques qui vont suivre, ils s'accrochèrent au Trône et dirent : " ô Çááå-Dieu ! Veux-TU nous envoyer à ceux qui sont dans l'Erreur et les Pé-chés ? " - Çááå-Dieu voulut qu'ils descendent et dit : " Je jure par Ma Puissance et Majesté que tout Partisan de la Famille de Mohammed qui récitera ces Versets après chaque Prière, Je le ferai demeurer au Paradis avec tout ce qu'il contient. Je porterai sur lui Mon Regard soixante-dix fois par jour et à chaque Regard Je subviendrai à soixante-dix de ses besoins, le plus petit d'entre eux sera le Pardon ac-cordé à ses péchés ". Les Versets en question du Saint Coran sont les suivants : ( Il existe auprès de Nous, sublime et sage, dans la Mère du Livre ), (Coran 43/4). - ( Çááå-Dieu [seul], point de Çááå-Dieu hormis Lui, est Le Vivant et Le Sustentateur 50 : ni somnolence ni sommeil ne s'emparent de Lui. A Lui ce qui est dans les Cieux et ce qui est sur Terre : qui [donc pourrait] intercéder auprès de Lui, si ce n'est par Sa Permission ? IL sait ce qui est devant eux et [sait] ce qui est derrière eux, alors que de Sa Science ils ne connaissent rien hormis ce qu'IL veut [bien].

Le Marchepied [de Son Trône] comprend les Cieux et la Terre, et de les maintenir ne Le fait point ployer : IL est Le Très-Haut et l'Immense ), (Coran 2/255). - ( Çááå-Dieu témoigne et avec Lui les Anges et ceux qui sont doués d'intelligence : " Il n'y a de Çááå-Dieu que Lui ; Lui qui maintient la Jus-tice… Il n'y a de Çááå-Dieu que Lui, Le Puissant, Le Sage ! ), (Coran 3/18). - ( Dis : " ô Çááå-Dieu ! Souverain du Royaume : Tu donnes la royauté à qui Tu veux et Tu enlèves la royauté à qui Tu veux, Tu honores qui Tu veux et Tu abaisses qui Tu veux. Le Bonheur est dans Ta Main, Tu es, en vérité, puissant sur toute chose ), (Coran 3/26) ". Rapporté par Abdallah Ibn San'an, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 443, pages 233-235 de l'arabe.

1029. " En effet, les Partisans de l'Imam Ali (s) furent des personnes sincères et écoutées par les tribus ; les gens leur étaient agréables ; ils avaient coutume de veiller la nuit pour prier ; ils étaient de claires sources - de Guidance - durant la journée ". Mishkat Al-Anwar, précité, ha-dith 300, page 165 de l'arabe.

1030. " Il y a sur la Terre, quelques Serviteurs de Çááå-Dieu qui luttent dans le but de répondre aux besoins d'autres gens ; ils seront sauvés au Jour de la Résurrection ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 285, page 155 de l'arabe.

1031. " Quel grand bien il y a pour une personne éloquente de garder le silence ! Il y a des occasions d'écarts pour la langue qui parle qui mènent à l'échec ! ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 286, page 157 de l'arabe.

1032. " Il y a des Serviteurs de Çááå-Dieu qui sont éloquents, sages et cultivés dont les Cœurs débordent de la Crainte de Çááå-Dieu et qui ont cessé de parler. Ils rivalisent l'un l'autre dans l'accomplissement des Bonnes Actions pour se rapprocher de Çááå-Dieu. Ils ne surestiment pas leurs actions et sont insatisfaits du peu d'actions accomplies. Malgré qu'ils soient intelligents et de bonnes gens, ils ne se considèrent pas de très grande valeur ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 287, page 157 de l'arabe.

1033. " Çááå-Dieu humiliera celui qui humilie un Croyant pour sa pau-vreté. Il demeurera en cet état d'humiliation jusqu'à ce qu'il se re-pente ". - L'Imam (s) a aussi déclaré : " Au Jour de la Résurrection, les Croyants seront fiers ! ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 288, page 157 de l'arabe. 1034. " Je vous exhorte à la prudence dans ce que vous dites et à la protection de votre dignité ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 292, page 159 de l'arabe.

1035. " Les Ulamas sont les dignes de confiance ; ceux qui craignent Çááå-Dieu, sont ceux qui gardent fermement la Religion ; et ceux qui œuvrent en accord avec les Décrets religieux, sont les Maîtres de la Religion ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 293, page 161 de l'arabe.

1036. " A quoi reconnais-tu tes fidèles Partisans ? " - L'Imam (s) ré-pondit : " Nos Partisans sont ceux qui suivent notre Voie ". Question po-sée à l'Imam As-Sâdeq (s) par Foruh ; Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 304, page 167 de l'arabe.

1037. " Il y a trois groupes de gens : le premier est le groupe de nos Partisans, ils sont de nous et nous sommes d'eux ; le second groupe utilise leur relation avec nous pour se mettre en valeur et le troisième groupe mène une vie sans nous ". Rapporté par Abi Basir, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 305, page 167 de l'arabe.

1038. " Nos Partisans se répartissent en trois groupes : nos réels Amis qui sont véritablement de nous ; ceux qui nous utilisent et utilisent leur association avec nous pour préserver leur honneur ; ceux qui nous uti-lisent pour gagner leur vie. Or quiconque nous utilisent pour gagner sa vie deviendra pauvre ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 366, page 201 de l'arabe.

1039. " Nos Partisans seront mis à l'épreuve en trois occasions : leur respect du temps d'accomplissement des Prières ; comment ils protè-gent de nos ennemis les secrets de nos Partisans ; et s'ils utilisent leurs richesses et leurs biens pour aider leurs Frères [en Religion] ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 367, page 201 de l'arabe.

1040. " Tous nos Partisans seront accueillis au Paradis qu'ils soient bons ou mauvais, mais le rang de chacun au Paradis sera fonction de ses Œuvres ". Rapporté par Sodir Al-Sayr, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 440, page 233 de l'arabe.

1041. " A chaque fois que l'un de nos Partisans sort et rentre chez-lui, ses Actions sont notées comme positives en compensation de toutes les insultes reçues durant sa sortie même s'il n'a pas accompli des Ac-tions bonnes durant son séjour en dehors de chez-lui ". Rapporté par Ja'far Ibn Rabia Ibn Madrak, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 441, page 233 de l'arabe.

1042. L'Imam (s) dénonce l'égarement de certains Partisans : Ibn Abu Ya'fûr raconte un entretien avec l'Imam As-Sâdeq (s) : " J'étais chez As-Sâdeq (s) lorsque Moussa [fils de l'Imam (s)] entra et prit place. Alors l'Imam (s) me déclara ceci : " ô fils d'Abu Ya'fûr ! Il est l'élite de mes fils et mon plus aimé d'entre eux. Néanmoins, Çááå-Dieu Tout-Puissant égarera certains de nos Partisans ; mais apprends qu'ils seront comptés parmi les gens qui n'auront aucune rétribution dans la Vie de l'Au-delà. Çááå-Dieu ne s'adressera pas même à eux au Jour du Juge-ment Dernier, ni leur fera rémission [de leurs péchés] ; ils seront con-damnés à un Châtiment douloureux ". - Ibn Abu Ya'fûr reprit la pa-role : " Que je te sois une rançon ! Mon Cœur s'est très tôt écarté de ces gens ! ".

" L'Imam (s) poursuivit : " Un groupe de nos Partisans s'égarera après sa mort [de son fils Imam Moussa Al-Kadhem (s)], allant jus-qu'à nier les Imams (pse) [des Ahlul Beyt (pse) qui viendront] après lui. Ils appelleront les Partisans à leur ruine. Ils s'arrogeront nos Droits et anéantiront la Religion de Çááå-Dieu. ô fils d'Abu Ya'fûr ! Mon Çááå-Dieu et Son Messager les ont méprisés et nous les méprisons à notre tour ". Bihar Al-Anwar, volume 48, page 268, hadith 28, citant 'Ilm Al-Rijal d'Al-Kashi, page 287.

46

L'Imam As-Sâdeq (s) énonce les Comportements propres aux Partisans des Imams Immaculés Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

1043. Il a été posé à l'Imam As-Sâdeq (s) la question suivante : " Il y a des personnes parmi nous qui ont foi dans le Califat d'Amir Al-Mu'minin Ali (s) allant jusqu'à le considérer supérieur à toute autre personne mais qui n'ont pas foi en ta position particulière, partant, pouvons-nous faire preuve d'amitié à leur égard ? " - L'Imam (s) ré-pondit : " Oui, absolument ! N'y a-t-il pas chez Çááå-Dieu ce qui ne se trouve pas chez le Messager de Çááå-Dieu ? N'y a-t-il pas chez le Mes-sager de Çááå-Dieu ce qui ne se trouve pas chez nous? N'y a-t-il pas chez nous ce qui ne se trouve pas chez vous ?

N'y a-t-il pas chez vous ce qui ne se trouve pas chez les autres ô Çááå-Dieu, Exalté soit-IL, a fractionné l'Islam en sept parties et les a réparties parmi les gens. El-les sont : la Persévérance ; l'Honnêteté ; la Certitude ; la Satisfaction ; la Loyauté ; la Connaissance ; et la Patience. Celui qui les possède toutes, possède une Foi parfaite et il est convaincu ; Çááå-Dieu en remit une seule à certains, deux à d'autres, trois, quatre, cinq, six et sept ; partant tu ne peux pas attendre de celui qui n'a reçu qu'une part de Foi d'être autant responsable que celui qui en a reçu deux ; tu ne peux pas accabler celui qui a reçu deux parts de Foi de ce que tu demanderais à une personne qui en aurait reçu trois ; et ainsi de suite. En outre, si tu attends trop de leur part, tu risques de les ennuyer au point de les faire sortir de la Religion. En revanche, tu dois faire preuve de patience, les traiter avec compassion et rendre tout facile pour eux.

" Maintenant, je vais te citer un exemple : Il y avait un Musulman qui avait pour ami un voisin non croyant, bien sûr, le Musulman voulût aider son ami à se convertir à l'Islam en essayant de lui montrer à quel point l'Islam était raisonnable tout en insistant pour qu'il s'y conver-tisse. Après ses efforts, son voisin devint Musulman. Le jour suivant, il se rendit chez son voisin devenu Musulman et lui demanda de l'accompagner à la Prière de l'Aube.

Rendus ensemble à la Mosquée, ils accomplirent la Prière et, après sa fin, il demanda à son voisin de s'asseoir et de réciter le Coran jusqu'au lever du jour. Ils restèrent à la Mosquée et récitèrent le Coran jusqu'au lever du jour.

" Puis, il fit remarquer à son voisin qu'il serait judicieux de jeûner ce jour et d'étudier le Coran jusqu'au zénith ; son voisin accepta. Après avoir accompli la Prière du Zénith et celle de l'Après-midi, il suggéra au nouveau Musulman de rester à la Mosquée jusqu'au crépuscule, d'y accomplir les Prières, puis de rentrer chez eux. Le jour suivant, il se rendit chez son voisin et lui demanda de l'accompagner à la Mos-quée mais il reçut la réponse suivante : " Laisse-moi tranquille ! Cette Religion est trop exigeante, je ne peux pas la poursuivre ! "

" La leçon à tirer de tout ceci de ta part est qu'il ne faut pas contrain-dre les gens. Sais-tu que l'autorité des Béni Umayyah était unique-ment basée sur l'emploi de la contrainte, du sabre et de l'oppression ? Mais nous, nous gouvernons les cœurs des gens par la patience, la compassion, en gardant secret leur degré de Foi, en entretenant des re-lations courtoises, en faisant preuve d'humilité et par l'effort. Fais de ton mieux pour attirer les gens à ta Religion ". Réponse donnée par l'Imam As-Sâdeq (s) à la question posée, rapportée dans Al-Ikhlaç où Abi Ja'far Ibn Babuweyh cite Am'mar Ibn Al-Ahvas l'ayant rapportée, citée également dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 435, page 227 de l'arabe.

1044. " Celui qui est seulement d'accord avec nous par la parole et qui est opposé à nos actions et propos, n'est pas de nos Partisans. Seuls sont [nos] Partisans ceux qui sont d'accord avec nos propos, qui ap-prouvent nos écrits et qui nous suivent dans tout ce qu'ils font. Ils sont nos véritables Partisans ". Rapporté par Mohammed Ibn Omar Ibn Hanzalah, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 331, page 183 de l'arabe.

1045. " Ce n'est pas suffisant de dire que vous êtes nos Partisans, vous devez accepter nos Décrets et les protéger de la même manière que Çááå-Dieu les a protégés, vous devez les honorer de la même ma-nière que Çááå-Dieu les a honorés, vous devez agir en accord avec ce que Çááå-Dieu a ordonné ". Rapporté par Al-Mufaz'zil, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 332, page 185 de l'arabe.

1046. " Craignez Çááå-Dieu, soyez une source de fierté pour nous et non une source d'infamie, rejetez les pernicieuses et injustes accusations portées contre nous. Nous ne sommes pas ce qui est dit de nous. Il y a un Droit pour nous de cité dans le Saint Coran et nous sommes les Descendants du Messager de Çááå-Dieu (pslf). Nous sommes les Purifiés par Çááå-Dieu et nous sommes nés Purs, nul ne peut prétendre être né pur, menteur serait celui qui le prétendrait. Souvenez-vous souvent de Çááå-Dieu ainsi que de la Mort. Récitez le Coran. Demandez d'innombrables Bénédictions sur le Prophète (pslf) car il y a Dix biens de comptabilisés pour cela. Retenez mes recommandations. Je vous remets à la Protection de Çááå-Dieu ". Mishkat Al-Anwar, précité, fin du hadith 307, page 173 de l'arabe.

1047. " ô vous ! Les Partisans associés avec nous ! Soyez une source de Dignité pour nous et non une source d'infamie. Pour quelle raison ne vivez-vous pas parmi les gens de la même manière que le faisait les Compagnons de l'Imam Ali (s) ? Chacun d'eux était le leader des gens qui l'entouraient et celui qui les appelait à la Prière là où il vivait. Il était digne de confiance et gardien de leurs biens. S'il vous plait, ren-dez visite au malade, participez aux cérémonies funèbres, et priez dans les Mosquées. Ne laissez pas les autres vous devancer dans la réalisa-tion des Bonnes Actions. Je jure par Çááå-Dieu que vous n'êtes pas supérieurs à eux dans ce domaine ". - Puis, l'Imam (s) porta son regard sur Amr Ibn Aban qui était le plus jeune des présents dans l'assemblée et dit : " Toi qui est le plus jeune de tous, ne sois pas nonchalant, rends leur visite souvent pour qu'ainsi ils deviennent tes partisans. Mais sache que Çááå-Dieu est meilleur pour toi qu'eux ". Rapporté par Amr Ibn Aban, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 311, page 177 de l'arabe.

1048. " Restituez le Dépôt qui vous a été confiés à son propriétaire, même si celui-ci aurait été le meurtrier de l'Imam Al-Hossein (s) ". Dans Al-Mahasin, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 245 page 141 de l'arabe.

1049. " Craignez Çááå-Dieu et restituez le Dépôt qui vous a été confiés, puisque moi-même j'aurais restitué tout Dépôt au meurtrier de l'Imam Ali (s) s'il m'en avait confié un ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 246 page 141 de l'arabe.

1050. Abdullah Ibn San'an s'adressant à l'Imam (s), lui dit : " ô petit-fils du Messager de Çááå-Dieu ! Différents dirigeants m'ont confié un Dépôt [de valeurs] mais s'abstiennent de t'en verser ton droit équiva-lant au cinquième, dois-je leur rendre leur Dépôt ? " - L'Imam As-Sâdeq (s) répondit : " Je jure trois fois par le Seigneur de cette Qi-bla que même si Ibn Muljam, l'assassin de mon Grand-père [Imam Ali (s)], m'avait confié en Dépôt son bien, je lui aurais restitué ". Question posée par Abdullah Ibn San'an ayant déclaré avoir rencontré l'Imam As-Sâdeq (s) à la Mos-quée alors qu'il avait terminé d'accomplir la Prière de l'Après-midi et qu'il était assis face à la Qibla et réponse citées dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 247 page 141 de l'arabe.

1051. Au sujet de la Parole de Çááå-Dieu : ( Oui, Nous avions proposé le Dépôt de la Foi aux Cieux, à la Terre et aux Montagnes. Ceux-ci ont refu-sé de s'en charger, ils en ont été effrayés. Seul, l'Homme s'en est chargé, mais il est injuste et ignorant ) (Coran 33/72), l'Imam As-Sâdeq (s) fut questionné : " En quoi consistait ce qui leur avait été confiés ? De quoi l'Homme se chargea-t-il ? De quoi s'agissait-il ? ". - " Il s'agissait, en fait, de l'établissement de la Confiance entre les Hom-mes et cela fut fait durant la Création des Créatures ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 249 page 141 de l'arabe.

1052. " Çááå-Dieu n'a jamais désigné à la Prophétie un être qui ne soit honnête et digne de confiance ; nous devons rendre à son propriétaire ce qui nous a été confiés qu'il soit de ceux qui font le bien ou de ceux qui font le mal ". Dans Sifat Al-Shi'ia, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 217, page 125 de l'arabe.

1053. " ô [mes] enfants ! Honorez ce qui vous a été confiés et ainsi votre Vie terrestre et votre Vie céleste vous resteront profitables ; soyez dignes de confiance et vous n'aurez besoin de rien d'autre ". Des compagnons de l'Imam As-Sâdeq (s) ont témoigné que ces paroles s'adressaient à ses enfants, citées dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 252, page 143 de l'arabe.

1054. " L'Homme le plus estimé auprès de Çááå-Dieu est celui qui est sincère dans ses propos, qui accomplit ses Prières, qui réalise ce qui lui est prescrit et qui restitue ce qui lui a été confié ". - Puis, l'Imam (s) ajouta : " Celui auquel il a été confié un Dépôt et qui le restitue, a en fait défait mille nœuds du Feu de l'Enfer entourant son cou. Par conséquent, cherchez à vous surpasser l'un l'autre dans le statut de Dignes de Confiance, sachez, en outre, qu'Iblis attache cent de ses partisans à quiconque est reconnu comme Digne de Confiance pour le séduire. Ils tenteront de le persuader de violer la Confiance et ainsi le mener à la ruine. Seuls ceux bénéficiant de la Protection de Çááå-Dieu Tout-Puissant et Très-Majestueux, seront sauvés ". Mishkat Al-Anwar, pré-cité, hadith 254, page 143 de l'arabe.

1055. " Il y a trois attitudes qui nous sont prescrites quoi qu'il arrive : honorer ce qui nous a été confiés, que cela appartienne à une bonne personne ou à une mauvaise ; honorer nos promesses, qu'elles aient été données à une bonne personne ou à une mauvaise ; et faire preuve de bonté envers nos parents qu'ils soient bons ou mauvais ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 256, page 143 de l'arabe.

1056. " ô Zayd ! Fais preuve de patience avec tes ennemis car tu ne pourras jamais combattre ceux qui se rebellent contreÇááå -Dieu excepté qu'en Lui étant obéissant.Çááå -Dieu veut maintenir Ses Serviteurs à l'écart du Mal de la même manière que tu écarterais une chamelle étrangère qui ne t'appartient pas du troupeau de tes males. ô Zayd ! Çááå -Dieu a choisi et établi l'Islam, par conséquent traite les gens avec douceur et bonté ". Rapporté par Zayd Al-Shuh'ham, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 315, page 179 de l'arabe.

1057. " Ne soyez pas malhonnêtes avec les gens car vous en perdrez tous vos amis ". Rapporté par Abi Basir, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 494, page 261 de l'arabe.

1058. " S'il y a un mauvais augure dans quelque chose, c'est bien dans la langue qu'il se trouve. Surveillez ce que vous dites de la même manière que vous surveillez vos biens ; évitez vos désirs égoïstes de la même manière que vous évitez vos ennemis. Pour un homme, il n'y a rien de plus mortel que suivre ses désirs égoïstes et que les consé-quences de ce qu'il dit [sans maîtrise de sa langue] ". Rapporté par Abi Mohammed Al-Vabeshi, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 317, page 179 de l'arabe.

1059. " Fréquentez les gens puisque, selon leur opinion, votre Affec-tion offerte à Fatima et Ali n'aurait aucun effet sur vous et que rien n'est plus désagréable pour eux que d'entendre cités les noms d'Ali et de Fatima ". Rapporté par Anbasat Ibn Musab, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, ha-dith 319, page 179 de l'arabe.

1060. " CraignezÇááå -Dieu et soyez amis avec les autres [Croyants] ; rendez-leur visite ainsi qu'à vos proches ; soyez aimables et cléments avec tous ; soyez de bons frères [en Religion] pour eux ". Rapporté par Ja'far Ibn Kulayb, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 325, page 181 de l'arabe.

1061. " Agissez en toute équité et détournez-vous de ce qui n'a aucun intérêt pour vous ; écartez-vous de vos ennemis ; évitez vos amis - qu'ils soient d'une tribu ou d'une autre - tant qu'ils ne seront pas di-gnes de confiance. Nul n'est réellement digne de confiance tant qu'il ne craint pasÇááå -Dieu.

Ne fréquentez pas les malfaiteurs et ne les in-formez pas de nos secrets. Quant à vos affaires, consultez ceux qui craignent leur Seigneur ". Rapporté par Mouawiyya Ibn Vahaeb, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 323, page 181 de l'arabe.

1062. " Ne surestimez pas vos Bonnes actions ni mésestimez vos pé-chés mineurs qui, accumulés, deviendront beaucoup. CraignezÇááå -Dieu et soyez équitables même en privé. Précipitez-vous vers l'Obéissance àÇááå -Dieu. Soyez honnêtes. Restituez tout bien [confié] à son propriétaire car cela vous sera profitable. N'opprimez pas. Ne vous engagez pas dans ce qui est interdit car cela vous portera préju-dice ". Rapporté par Soma'at, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 333, page 185 de l'arabe.

1063. " Ne laissez pas les gens vous distraire car seulement vous, et non eux, verrez les conséquences de vos actions. Ne laissez pas votre temps se perdre car il y a un Ange près de vous qui enregistre ce que vous faites. Ne mésestimez pas vos Bonnes Actions infimes car vous serez surpris en bien d'en voir les conséquences [heureuses] plus tard [dans l'Au-delà]. Ne mésestimez pas vos Mauvaises Actions minimes car vous serez surpris en mal d'en voir les conséquences [malheureu-ses] plus tard [dans l'Au-delà]. Réalisez des Bonnes Actions car je n'ai rien vu de plus souhaitable qu'elles ni connu rien de mieux pour dissiper les mauvaises tel le déclareÇááå -Dieu Tout-Puissant et Très-Majestueux : ( Les Bonnes Actions dissipent les mauvaises. Ceci est un Rappel pour ceux qui se souviennent ) (Coran 11/114) ". Rapporté par Ibn Ya'qoub, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 335, page 185 de l'arabe.

1064. " Il n'y a personne ayant accompli une Bonne Action en privé pour lequel Çááå-Dieu ne fasse apparaître tôt après le résultat de sa Bonne Action. De même il n'y a personne ayant accompli une Mau-vaise action pour lequel Çááå-Dieu ne fasse apparaître tôt après le résul-tat de sa Mauvaise Action ". Rapporté par Abi Basir, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 341, page 187 de l'arabe.

1065. S'adressant à Hamran, l'Imam (s) lui dit : " Considère toujours la situation de ceux qui te sont inférieurs [en position] et non celle de ceux qui te sont supérieurs, cela développera ta satisfaction et ton bonheur pour la part de subsistance quotidienne qui t'est attribuée [par Çááå-Dieu], et te rendra aussi sujet à une augmentation décrétée par Çááå-Dieu de cette part. Sache également qu'une petite quantité d'œuvres réalisées avec certitude est plus estimée par Çááå-Dieu qu'une grande quantité d'œuvres réalisées sans certitude ; sache aussi qu'aucune forme de Piété n'est meilleure que celle consistant en l'abandon de tout acte interdit, en l'abandon de la médisance et du mal fait aux Mu-sulmans. Aucune forme de réunion n'est plus agréable qu'une réunion avec une personne clémente et de bon caractère. Aucune richesse n'est autant utile que celle d'être satisfait du minimum vital. Aucune igno-rance n'est autant pleine d'amertume que celle de la vanité ". Rapporté par Hishem Ibn Salim, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 342, page 189 de l'arabe.

1066. " Comment peut-on reconnaître ceux qui seront sauvés ? ". - L'Imam (s) répondit : " Celui dont les actes et les paroles sont en ac-cord, sera sauvé ; quant à celui dont les actes ne sont pas en accord avec ses paroles, sa croyance est chancelante ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 401, page 215 de l'arabe.

47

L'Imam As-Sâdeq confirme la pratique de la Dissimulation de la Foi Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

1067. " ô Mu'alla [Ibn Khunaïs] ! Dissimule nos secrets et ne les di-vulgue pas car Çááå-Dieu honorera celui qui dissimule nos secrets en cette Doun'ia et lui attribuera une lumière le guidant vers le Paradis dans l'Au-delà. ô Mu'alla ! Çááå-Dieu rabaissera quiconque divulguera nos secrets en cette Doun'ia et obscurcira son chemin dans l'Autre Monde qui le mènera en Enfer ! ô Mu'alla ! La Dissimulation de la Foi est une partie de ma Religion et de la Religion de mes Pères anté-rieurs. Quiconque ne la pratique pas, n'est pas religieux. Çááå-Dieu aime être adoré en secret de la même manière qu'IL aime être adoré en pu-blic. ô Mu'alla ! Quiconque divulgue nos secrets est pareil à celui qui les nie ". Rapporté par l'Imam As-Sâdeq (s), cité dans Mahasin et repris dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 172, page 111 de l'arabe.

1068. En commentant l'affirmation de Çááå-Dieu : ( Voilà ceux qui recevront une double Rétribution, parce qu'ils ont été constants, parce qu'ils ont répondu au Mal par le Bien ) (Coran 28/54), l'Imam (s) déclara : " Cela signifie que par leur Constance dans la Dissimulation de leur Foi, ils recevront une Double Récompense ; et, ici, Bien signifie dissimuler la Foi et Mal signifie divulguer nos secrets ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 175, page 113 de l'arabe.

1069. " La Dissimulation de la Foi s'applique aux époques où il est impératif de la dissimuler et la personne qui dissimule sa Foi, doit sa-voir quand il faut la dissimuler ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 177, page 113.

1070. " Maîtriser sa colère lors des époques où les ennemis détiennent le Pouvoir, c'est une forme de Dissimulation de la Foi, elle protège ce-lui qui dissimule sa Foi et le soustrait aux troubles de la Doun'ia ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 180, page 113 de l'arabe.

1071. Ibn Miskan rapporta ce que l'Imam (s) lui avait dit : " Je pense que si quelqu'un insultait l'Imam Ali (s) face à toi, tu le saisirais par le bout du nez si tu le pouvais ". - J'ai répondu : " Que je sois ton dé-voué serviteur ! Oui, ma famille et moi sommes du même avis ! ". - L'Imam (s) reprit : " Abstiens-toi de faire ainsi. Je jure par Çááå-Dieu qu'il y eut maintes fois où j'ai entendu quelqu'un insulter l'Imam Ali (s) alors qu'il n'y avait qu'un mince pilier entre l'homme qui insultait l'Imam Ali (s) et moi. Je suis resté derrière le pilier jus-qu'à terminer ma Prière, puis je suis allé à lui, je l'ai salué et je lui ai serré la main ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 181, pages 113-115 de l'arabe.

1072. " Quiconque ne croit pas dans la pratique de la Dissimulation de la Foi, n'est pas un Partisan de l'Imam Ali (s) ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 183, page 115 de l'arabe.

1073. " Quiconque ne croit pas dans la pratique de la Dissimulation de la Foi, n'est pas religieux ; en vérité, l'étendue de la pratique de la Dissimulation de la Foi est plus vaste que tout ce qui existe entre les Cieux et la Terre ". Rapporté dans Taqiyyah Lil-Ayashi, repris dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 184, page 115 de l'arabe.

1074. " Quiconque croit en Çááå-Dieu et dans le Jour de la Résurrection et vit sous un Gouvernement injuste, doit s'exprimer en dissimulant sa Foi ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 185, page 115 de l'arabe.

1075. " Maîtriser votre colère face à vos ennemis lorsqu'ils détiennent le Pouvoir, c'est une partie de la Dissimulation de la Foi et un moyen de protection pour vous contre les épreuves de cette Doun'ia. Vous disputer avec l'ennemi et jurer contre lui sans pratiquer la Dissimula-tion de la Foi est une forme d'abandon des Commandements de Çááå-Dieu. Par conséquent, traitez les gens avec considération ainsi vous éviterez que vos ennemis prennent le contrôle sur vous en raison de leur animosité à votre égard ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 314, page 177 de l'arabe.

1076. L'Imam (s) déclara que Çááå-Dieu réprimanda une tribu pour ne pas avoir dissimulé la Foi et révéla : (Lorsqu'une nouvelle leur parvient - objet de sécurité ou d'alarme - ils la font connaître autour d'eux -) (Coran 4/83) Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 186, page 115 de l'arabe.

1077. " Il n'y a rien de bon chez celui qui ne croit pas dans la pratique de la Dissimulation de la Foi, et celui qui ne pratique pas la Dissimu-lation de la Foi n'a tout simplement pas de Foi ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 187, page 115 de l'arabe.

1078. " La Dissimulation de la Foi est une partie de la Religion de Çááå-Dieu ". - Il fut répété à l'Imam (s) : " C'est une partie de la Religion de Çááå-Dieu ? " - Il répondit : " Oui, je jure par Çááå-Dieu que lorsque Joseph déclara ( ô vous les caravaniers ! Vous êtes des voleurs ! ) (Coran 12/70), ils n'avaient en réalité rien volé et aussi lorsqu'Abraham décla-ra : ( Oui, je suis en effet malade ! ) (Coran 37/89), par Çááå-Dieu, il n'était pas malade ". Rapporté par Abu Basir, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 190, page 117 de l'arabe.

1079. " ô Mufadhdhal ! Si l'un élève une objection contre un diri-geant oppresseur et qu'il en est châtié par ce dirigeant, il ne devra pas s'attendre d'en obtenir une quelconque récompense et il ne lui sera pas accordé de la Patience ". Paroles de l'Imam (s) adressées à Mufaz'il Ibn Zayd et rapportées par lui, citées dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 235, page 135 de l'arabe.

1080. " Ne confie pas tes secrets à ton ami même si tes secrets ne te produiraient aucun tort s'ils parvenaient à tes ennemis, mais sache qu'un jour ou l'autre, ton ami peut se changer en ennemi contre toi ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 1898, page 787 de l'arabe.

1081. " Lorsque l'époque de La Parousie de l'Imam Mahdi (s) appro-chera, la pratique de la Dissimulation de la Foi sera rendue plus diffi-cile ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 192, page 117 de l'arabe.

48

L'Imam As-Sâdeq recommande la pratique de la Crainte protectrice pieuse de Çááå-Dieu Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

1082. En commentant l'Affirmation de Çááå-Dieu : ( Craignez Çááå-Dieu de la Crainte qu'IL mérite ) (Coran 3/102), l'Imam As-Sâdeq (s) déclara : " Cela signifie qu'IL doit être obéi et ne connaître aucune révolte contre Lui, qu'IL doit être rappelé et non outragé en prononçant des blasphèmes contre Lui ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 195 page 121 de l'arabe.

1083. " Le Jour de la Résurrection est le Jour de la Félicité pour ceux qui auront fait preuve de Crainte [du Châtiment] de Çááå-Dieu ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 198 page 121 de l'arabe.

1084. " Ne soyez pas assez stupides pour accepter leurs cris car la Crainte révérencielle de Çááå-Dieu est enracinée dans les ?mes ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 199 page 121 de l'arabe.

1085. En commentant l'Affirmation de Çááå-Dieu : ( IL est Celui Qui est le plus digne d'être craint et c'est Lui qui détient le Pardon ! ) (Coran 74/56), l'Imam As-Sâdeq (s) déclara : " Çááå-Dieu exprime qu'IL est le plus digne d'être craint par Ses Serviteurs et que même s'ils ne Le craignent pas, IL a le Droit pour Lui de les pardonner ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 200 page 121 de l'arabe.

1086. " Pratique la Crainte protectrice pieuse de Çááå-Dieu et ainsi tu protègeras ta Religion ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 201 page 121 de l'arabe.

1087. " Tout raisonnement établi sans Crainte protectrice pieuse de Çááå-Dieu, est un raisonnement illusoire ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 202 page 123 de l'arabe.

1088. " Personne n'obtient quelque chose sans produire des efforts, mais vous n'obtiendrez pas ce qui est près de Çááå-Dieu sans faire preuve de Crainte révérencielle de Çááå-Dieu ". Mishkat Al-Anwar, précité, ha-dith 203 page 123 de l'arabe.

1089. " Transmets nos salutations à tous ceux que tu rencontreras et dis-leur - par Çááå-Dieu - qu'aucun de nous ne leur sera d'une quel-conque utilité tant qu'ils n'auront pas établi en eux la Crainte révéren-cielle de Çááå-Dieu. Prends garde à ce que tu diras et feras, et sois l'un de ceux qui patientent et qui prient car Çááå-Dieu est Le Secours de ceux qui sont patients ". Paroles de l'Imam (s) adressées à Fuzayl qui les rapporte, citées dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 204 page 123 de l'arabe.

1090. " Ceux qui craignent le plus Çááå-Dieu sont ceux qui s'abstiennent de tout ce que Çááå-Dieu a interdit ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 206 page 123 de l'arabe.

1091. " Appelle les gens à la Religion par des moyens autres que des paroles ordinaires, montre-leur tes efforts [fructueux], ton honnêteté et ta Crainte révérencielle de Çááå-Dieu ". Paroles de l'Imam (s) adressées à Ibn Abi Ya'four qui les rapporte, citées dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 219 page 125.

1092. " Je vous recommande de craindre Çááå-Dieu, d'être Vertueux, Honnêtes, Dignes de Confiance, Agréables avec vos voisins et de vous prosterner souvent devant Çááå-Dieu car Mohammed (pslf) nous a re-commandé de faire ainsi ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 308 page 173.

49

L'Imam Ja'far As-Sâdeq (s) rappelle que le Messager et Ali sont les Deux " Pères " spirituels de la Communauté Que la Paix et les Bénédictions de Dieu soient sur le Prophète et sa Famille

1093. " Toute personne qui a reconnu le Droit de ses très respectables " pères " Mohammed et Ali, et qui néglige le droit de ses parents bio-logiques et les droits des Serviteurs de Çááå-Dieu, ne sera pas inquiétée au Jour du Jugement car les deux " pères " spirituels envers lesquels elle aura fait preuve de bonté et de gratitude, rendront heureux et satis-faits ses parents biologiques envers elle ". Cité dans Hayat Al-Qouloub - La Vie des Cœurs d'Allamah Mohammed Bâqer Al-Majlissi - Volume Imamat - aux éditions de La Fondation de l'Imam Al-Hossein (s), Beyrouth, Liban.