FLORILEGE DE PAROLES DE Çááå-DIEU ET DE VERITES CHOISIES DES QUATORZE IMMACULES
 
L'Imam Al-Bâqer Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui rappelle la Pratique de la Crainte protectrice pieuse de Çááå-Dieu et la Trahison des Enseignements religieux par les Pseudo-Savants

822. " Par la Grâce du Nom de Çááå-Dieu, le Tout-Miséricordieux et Très-Miséricordieux ; je te recommande la pratique de la Crainte pro-tectrice pieuse de Çááå-Dieu car elle protège contre la perversion ; elle est d'un grand profit dans le Monde de l'Au-delà. Çááå-Dieu, La Gloire Lui revient et La Majesté, tient la personne Pieuse à l'écart des dan-gers desquels elle-même n'est pas consciente, en considération de sa pratique de la Crainte protectrice pieuse de Çááå-Dieu, Çááå-Dieu la délivre de l'Ignorance et de l'Aveuglement. C'est en considération de leur pratique de la Crainte protectrice pieuse de Çááå-Dieu que le Prophète Noé et ses Disciples ont pris place à bord de l'Arche pour s'assurer leur salut face au Déluge ; que le Prophète Salih et ses Disciples n'ont pas été atteints par l'?clair de la Foudre.

En considération de leur pra-tique de la Crainte protectrice pieuse de Çááå-Dieu, ceux qui firent preuve de Patience furent sauvés, ces personnes dignes et honorables furent sauvées ; maintenant, elles ont des frères qui ont pris la même Voie et qui recherche la même Vertu. Avertis du Châtiment lié à la commission d'actes coupables d'impiété, ils maîtrisent leurs passions et implorent Çááå-Dieu de leur accorder ce qu'IL a décrété pour eux, car IL est digne de La Louange qui Lui revient. Ils se reprochent à eux-mêmes leurs manquements car ils ressentent en eux qu'ils méritent des blâmes. Ils savent parfaitement que Çááå-Dieu, Exalté soit-IL et Le Très-Haut, Savant et Patient, est courroucé envers ceux qui ne vivent pas dans l'intention d'obtenir Sa satisfaction. Çááå-Dieu dénie Sa Divine Miséricorde à ceux qui négligent Sa Bonté ; IL laisse s'égarer seule-ment ceux qui refuse Sa Guidance. Çááå-Dieu leur accorde cependant la possibilité de se repentir en remplaçant leurs mauvaises œuvres par des bonnes, en invitant de façon répétée Ses Serviteurs au Repentir et à l'accomplissement sans limitation de leurs Prières et Invocations.

" Que la Malédiction de Çááå-Dieu soit sur ceux qui renient ce qu'IL a fait descendre. Çááå-Dieu s'est réservée la Miséricorde, ce faisant, Sa Miséricorde précède son Courroux, c'est ainsi que Sa Justice se mani-feste ; ainsi, Çááå-Dieu n'est pas courroucé contre eux tant qu'ils ne suscitent pas Son Courroux. Ceci est suffisamment clair pour ceux qui font preuve de Crainte protectrice pieuse de Çááå-Dieu, de Connaissance et de Foi. Tant qu'une Communauté renie la Connaissance du Livre, Çááå-Dieu lui en refuse l'accès également ; Çááå-Dieu la fait diriger par ses ennemis dès lors qu'elle en accepte les principes. L'un des signes de la méconnaissance du Livre est d'attacher trop d'importance aux mots et voyelles pour finalement en modifier le sens. Ils récitent les Versets sans les pratiquer dans leur vie. Les ignorants se satisfont de sa mémo-risation alors que les gens de la Connaissance se lamentent de s'apercevoir que les Versets ne sont pas mis en pratique.

" Un autre signe de la méconnaissance du Livre est dans le choix d'un groupe composé d'ignorants auxquels il est donné l'entière responsa-bilité du Livre de Çááå-Dieu, ces personnes entraînent les autres vers des changements fréquents et des envies, revêtant leur voie de la dévasta-tion ; ils modifient les Directives de la Religion et les remettent à un groupe formé d'ignorants et de personnes stupides. Puis, la Ummah est imprégnée de directives d'origine humaine auxquelles elle obéit au lieu de suivre et d'obéir aux Commandements de Çááå-Dieu, Exalté soit-IL et Le Très-Haut. Malheur aux personnes qui substituent le pouvoir des hommes au Pouvoir de Çááå-Dieu, qui attendent des compliments de la part des Hommes et espèrent des récompenses d'origine humaine au lieu d'obéir aux Ordres de Çááå-Dieu. Parmi les membres de la Ummah, il y a de dévots pratiquants des Règles islamiques, mais ils sont dans l'erreur. Ils sont enthousiasmés par les suggestions du Shaytan ; leur pratique adorative est source de confusion et de déviation, pour eux comme pour ceux qui les suivent.

" Il y a des avis et des leçons à tirer pour les Adorateurs de Çááå-Dieu dans la conduite de Ses Messagers. Un Prophète obéit à Çááå-Dieu en tout, et s'il vient à désobéir à Çááå-Dieu pour une seule fois, alors, Çááå-Dieu le chasse du Paradis ou le fait disparaître dans le ventre de la ba-leine, Çááå-Dieu viendra à son secours uniquement si celui-ci fait preuve de repentir sincère. Or, toi [Sa'd], tu connais ces pseudo savants, ces pseudo prêtres, qui ont occulté et falsifié le contenu du Livre de Çááå-Dieu. Ils n'étaient pas sur la Voie Droite ; leurs compromis ne leur se-ront d'aucun profit mais bien une grande perte. Donc, reconnais ceux qui leur ressemblent parmi les membres de la Ummah, ceux qui s'attachent aux paroles du Saint Coran pour finalement en détourner le sens et l'explication. Ces personnes marchent toujours à l'arrière des puissants de la société, et lorsque ces puissants disparaissent, ils mar-chent derrière ceux qui possèdent les meilleurs et plus conséquents biens de ce Monde. Leur Connaissance est semblable à leur conduite. Ils sont ballottés entre la cupidité et la honte ; énoncent des propos fu-tiles et de leur bouche on entend le son de la voix du Shaytan.

L'Homme de Connaissance fait preuve de patience à leur égard lors-qu'il entend de leur bouche des paroles dures et blessantes qui le prennent pour cible. Ces personnes sont celles qui critiquent les Hommes de la Connaissance lorsqu'ils leur rappellent la pratique de ce qui fut ordonné par Çááå-Dieu.

Alors que les Hommes de la Connaissance ressentent en eux la tromperie s'ils cessent de guider les personnes ou délaissent celui qui est dans l'erreur ou ne redonnent pas espoir à celui qui spirituellement est mort.

" ô combien ces personnes vont vers le mal ! Çááå-Dieu, Béni soit-IL et Le Très-Haut, a reçu d'eux une promesse dans le Saint Coran consis-tant à recommander le convenable et à interdire le blâmable, de s'entraider l'un l'autre dans la réalisation de ce qui est Bien et Vertu, et non de s'entraider à la réalisation de ce qui contrevient aux volontés divines, ni aux actes de transgression. Les Hommes de la Connais-sance en finissent par perdre leur patience face aux tracasseries susci-tées par ces ignorants.

" En effet, lorsque les Hommes de la Connaissance font part de leur plus petite recommandation, ces ignorants les accusent de rébellion, et s'ils révèlent la Vérité qui fut occultée, ces mêmes ignorants les accu-sent d'être des ennemis de la Vérité ; s'ils guident celui qui vit en soli-taire, alors ils sont accusés de séparatisme envers la Ummah ; s'ils en appellent à la Raison, alors ils sont accusés d'hypocrisie ; et s'ils finis-sent par leur obéir, alors ils sont accusés de désobéissance envers Çááå-Dieu, Majestueux et Très-Haut.

" Que ces ignorants soient anéantis ! Ils ne possèdent aucune compré-hension de ce qu'ils lisent dans le Livre de Çááå-Dieu ; ils refusent de reconnaître comme vrai la totalité du Livre, leurs cœurs en acceptent que la moitié de son contenu et, de plus, ils en détournent le sens sans même penser que leur action viole les principes de l'éthique. Ils sont semblables à certains hommes de Religion, les premiers à suivre leurs caprices et passions, et personnes haut placées responsables de la dé-vastation.

" Il existe un autre groupe installé à mi-chemin entre la Guidance et l'Errement, qui ne reconnaît ni ceux qui sont sortis de l'erreur, ni ceux qui y demeurent ; ils soutiennent qu'aucune différence ne sépare ces personnes en matière de Religion. Néanmoins, lorsque le Messager de Çááå-Dieu (pslf) décéda, il laissa derrière lui une Shari'a claire et expli-cite ; pas la moindre tradition n'y fut changée, ni la moindre innova-tion apportée parmi eux ; ils n'étaient pas en conflit entre eux ; mais, lorsque tout fut enveloppé de l'obscurité à cause de la commission d'actes coupables d'impiété, alors, la distinction put se faire entre deux Guides : l'un guidant vers Çááå-Dieu, Exalté et Très-Haut ; l'autre guidant vers le Feu de l'Enfer. Ce fut le moment où Shaytan se fit en-tendre, sa voix fut écoutée parmi ses disciples qui s'en firent l'écho et dont le nombre était en augmentation, ils devinrent ses partenaires dans le partage des richesses et l'abondance d'enfants. Alors, ils dé-laissèrent Le Livre et la Sunna, le résultat fut une augmentation des pratiques contraires aux Dogmes ; mais les Amis de Çááå-Dieu demeurèrent fermement attachés au Livre et à la Sagesse, ils commencèrent à faire preuve de raison avec leurs opposants. A partir de ce jour, il y eut séparation entre les disciples de la Voie Droite et les égarés ; ceux qui étaient bien guidés refusèrent de coopérer avec ces derniers et peu disposés à prendre place à leurs côtés ; tandis que les égarés se soutenaient l'un l'autre au point où la multitude donna son appui à untel et untel. Voilà, connaît bien cette catégorie de personnes.

" Il existe un dernier groupe, observe-le attentivement en toute amabi-lité, la Noblesse d'âme est la caractéristique de ses Membres, ne te sépares jamais d'eux et ainsi tu pourras rejoindre ceux qui demeurent au Paradis car : ( Le Jour de la Résurrection, les perdants sont ceux qui se perdent eux-mêmes ainsi que leurs familles. - N'est-ce pas là une perte évi-dente ? ). (Coran 39/15) ". Dans un courrier de l'Imam Al-Bâqer (s) adressé à Sa'd Al-Khayr, rapporté par Yazid Ibn Abdallah, cité dans Al-Kafi, 8/52/16.

32

L'Imam Al-Bâqer (s) énonce les Qualités propres aux Partisans des Imams Immaculés Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

823. " Un jour que mon père [Mohammed Al-Bâqer (s)] et moi [son fils As-Sâdeq (s)] étions sortis de la maison, apercevant un groupe de nos Compagnons entre la Tombe et la Chaire, mon père [Mohammed Al-Bâqer (s)] s'approcha d'eux et dit : " Je jure par Çááå-Dieu que j'aime votre odeur et votre haleine ; faites-nous le plaisir de nous soutenir par votre Piété et la force de votre Effort [Djihad sur soi-même] ; sachez que nul ne pourra gagner notre Amitié autrement que par la Piété et l'Effort ; lorsque vous décidez de suivre quelqu'un, vous devez aussi agir comme lui ; vous êtes les Partisans de Çááå-Dieu ; vous êtes les Soldats de Çááå-Dieu ; vous êtes les Auxiliaires de Çááå-Dieu ; vous êtes les Premiers et les Derniers Précurseurs ; en cette Doun'ia vous êtes les Devanciers de ceux qui ont gagné notre Amitié et dans l'Au-delà, vous serez les Devanciers de ceux qui auront gagné le Paradis ; par la Promesse de Çááå-Dieu et de Son Prophète, nous vous promettons le Pa-radis ; vous êtes les Purs, vos épouses sont Pures, toute Femme croyante [en cette Doun'ia] est l'une des Houris du Paradis et tout Homme croyant est sincère dans ses paroles ". Rapporté par Ali Ibn Hamran, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 444, page 235 de l'arabe.

824. " Nos Partisans [véritables] sont sans péchés ; que Çááå-Dieu vous bénisse ; par votre Pureté vous êtes les Victorieux de Çááå-Dieu ; vous êtes ceux qui appellent les gens à Çááå-Dieu ; il n'y aura pour vous ni comptes à rendre ni crainte ni tourment ; vous êtes les Habitants du Paradis et le Paradis est à vous ; par la Satisfaction de Çááå-Dieu [à votre égard], vous êtes les Gens satisfaits de Çááå-Dieu ; étant les meilleurs de la Création, vous devez patienter même en voyant ce qui vous dé-plaît ; endurez jusqu'à ce que l'Ordre de Çááå-Dieu soit donné et vous verrez alors ce qu'IL vous avait promis ; vous êtes les Gens du Mys-tère de Çááå-Dieu ; votre Univers est le Paradis et vos décisions sont d'excellents gardiens pour vous ; vous avez été créés pour le Paradis et votre Voie mène droit au Paradis ; vous êtes jour et nuit, les Maîtres des Créatures ; Çááå-Dieu vous a comblés d'une Vie de pureté et vous continuerez d'être en état de pureté même morts ; vous parlez en ac-cord sur la Lumière divine, alors que les autres parlent en accord avec la dictée du Shaytan ; celui qui s'oppose à vous, est l'un des disciples d'Iblis ; votre Foi en Çááå-Dieu est tellement forte qu'Iblis ne peut par-venir à vous influencer ; Çááå-Dieu vous a dotés de Ses plus excellentes caractéristiques et cela avant même d'avoir créé Adam ; vos opposants méritent bien d'aller en Enfer dans l'Au-delà ; sachez que vous possé-der deux paires d'yeux : une paire sur le visage, une paire dans le Cœur ; sachez qu'il en est de même pour d'autres gens auxquels Çááå-Dieu leur a fermé les yeux et ouvert les vôtres ". Rapporté par l'Imam As-Sâdeq (s), cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, seconde partie du hadith 449, page 239 de l'arabe.

825. " Cela suffit-il pour celui qui proclame faire partie de nos Parti-sans de manifester seulement son amitié à l'égard des Habitants de la Sainte Demeure ? Je prends Çááå-Dieu à Témoin pour dire que personne ne peut se targuer de faire partie de nos Partisans tant qu'il ne craint pas Çááå-Dieu et ne Lui obéit pas ; nos Partisans sont connus pour leur humilité et leurs nombreux rappels de Çááå-Dieu ; jeûnant ; priant ; se-courant l'orphelin, le démunis, l'endetté et les voisins dans le besoin ; lisant le Saint Coran ; s'entretenant avec affabilité avec autrui ; ils font toujours preuve de fidélité envers leur tribu ". - Jabir demanda à l'Imam (s) : " ô Petit-Fils du Messager ! Je ne connais personne pos-sédant toutes ces qualités ! " - " L'Imam Al-Bâqer (s) répondit : " ô Jabir ! Ne te laisse pas contaminer par les différentes sectes. Crois-tu qu'il suffit pour un Partisan de s'arrêter à dire qu'il aime l'Imam Ali (s), qu'il en est un Partisan sans produire le moindre effort pour soute-nir sa réclamation ? Ou bien encore se limitant à dire qu'il aime le Prophète qui est d'un rang plus élevé que l'Imam Ali (s) sans pour au-tant imiter son exemple, suivre ces actes et agir en accord avec sa Tra-dition ; se limiter seulement à l'amour du Prophète n'est d'aucune uti-lité pour une telle personne. Donc, crains Çááå-Dieu, agis de telle façon d'obtenir ce qui est près de Çááå-Dieu car il n'y a aucun lien de filiation entre Çááå-Dieu et autrui ; le plus aimé de Çááå-Dieu est celui qui est le plus Pieux et le plus honoré est celui qui craint Çááå-Dieu et Lui obéit ; je prends Çááå-Dieu à Témoin pour dire qu'il est impossible de parvenir à être dans la Proximité de Çááå-Dieu sans Lui obéir, et nous ne possédons pas la clé qui préserve du Feu de l'Enfer, de plus, personne n'a d'autorité au-dessus de Çááå-Dieu ; celui qui obéit à Çááå-Dieu, est notre Ami ; celui qui désobéit à Çááå-Dieu, est notre ennemi ; personne ne peut s'assurer notre amitié sans posséder Dignité et Crainte révérencielle de Çááå-Dieu ". Entretien de l'Imam (s) avec Jabir cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 290, page 157 de l'arabe.

826. S'adressant à Amr Ibn Sa'ïd Ibn Bilal accompagné d'un groupe de personnes qui lui (s) rendaient visite, l'Imam (s) dit : " Penchez de préférence pour les coussins médians et ainsi ceux qui seront allés trop loin, reviendront à vous, et ceux qui auront été trop lents, vous rejoin-dront. Par Çááå-Dieu, ô Partisans de la Famille de Mohammed ! Prenez garde au fait qu'il n'y a aucune relation filiale entre Çááå-Dieu et nous et que nous ne possédons aucune autorité sur Çááå-Dieu. Personne ne peut se rapprocher de Çááå-Dieu sans Lui obéir. Notre Amitié est utile à ceux qui obéissent à Çááå-Dieu et sans intérêt pour ceux qui ne Lui obéissent pas ". - Amr déclara que l'Imam (s) se tourna face à eux et déclara : " Ne soyez point stupides ni accusateurs ! 44 " - Amr demanda : " Qu'est-il entendu par " coussins médians ? ". - " N'as-tu jamais re-marqué que lorsqu'un groupe de personnes entre dans une demeure dans laquelle il y a divers coussins posés à même le sol, elles vont à ceux du milieu et s'y reposent ? ". Entretien avec l'Imam (s) d'Amr Ibn Sa'ïd Ibn Bilal accompagné d'un groupe de personnes, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 291, page 159 de l'arabe.

827. " Les Partisans sincères de l'Imam Ali (s) sont ceux qui se parta-gent leur fortune en considération de notre affection ; qui sont amis les uns les autres en considération de notre affection ; qui ne persécutent personne lorsqu'ils se mettent en colère ; qui ne gaspillent pas lors-qu'ils sont comblés ; ils sont des Bénédictions pour leurs voisins ; ils sont sources de bien-être et d'utilité pour leurs associés ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 296, page 161 de l'arabe.

828. " ô Abi Al-Miqdam ! La valeur attachée à l'acte de nourrir un de mes Partisans est supérieure à l'acte de nourrir un horizon rempli de personnes ! ". - Abi Al-Miqdama demanda à l'Imam (s) : " De com-bien de personnes s'agit-il ? " - L'Imam (s) répondit : " 100 000 ! ". Rapporté par Abi Miqdam, cité dans Mishkat Al-Anwar, hadith 473, page 253 de l'arabe.

829. " Pour chacun de nos Partisans qui se tient debout en Prière, des Anges, au nombre de nos ennemis, se tiennent debout derrière lui pour prier en son nom jusqu'à ce qu'il termine de prier ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 377, page 205 de l'arabe.

830. " ô Maysarah ! Veux-tu que je te dise qui sont nos Partisans ? " - Il répondit : " Que je te sois un dévoué serviteur ! Bien sûr ! " - L'Imam (s) reprit : " Ils sont pareils à de solides forteresses dans leurs Cœurs remplis de Foi. Ils ont de puissantes pensées. Ils ne cachent pas la Vérité. Ils ne sont ni futiles ni ostentateurs. La nuit, ils sont des Adorateurs [de Çááå-Dieu] et pleins de courage tels des lions durant la journée ". Rapporté par Maysarah, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 298.

831. Commentant le Verset coranique suivant : ( Un Prophète, pris parmi vous, est venu à vous. Le Mal que vous faites lui pèse ; il est avide de votre Bien. Il est Bon et Miséricordieux envers les Croyants ) (Coran 9/128), l'Imam Al-Bâqer (s) déclara : " Cela signifie que tout Mal qui vous harcèle, nous est pénible à supporter et que nous sommes avides de votre Bien. Il est ardemment préoccupé pour votre bien-être et les Croyants envers lesquels il déverse sa Bonté et Miséricorde, sont nos Partisans ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 452, page 241 de l'arabe.

33

L'Imam Al-Bâqer confirme l'Interccession du Messager Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

832. " Il n'y a aucune personne du début des Temps à leur fin qui pourra se passer de la nécessité de l'intercession de Mohammed (pslf) au jour de la Résurrection ". - Puis l'Imam Al-Bâqer (s) ajouta : " En vérité, le Messager de Çááå-Dieu (pslf) possède l'autorité de l'intercession pour sa Ummah, et nous sommes agréés du pouvoir d'intercession pour nos Partisans, et nos Partisans ont la faculté d'intercéder pour leurs familles. Il est évident qu'un Croyant peut intercéder en faveur d'un grand nombre de gens tel celui des tribus de Rabi'ah et de Mudar. Il peut aussi intercéder en faveur de son serviteur en disant : ô mon Seigneur ! Je dois le remercier car il m'a protégé de la chaleur et du froid ! ". Voir à propos de l'Intercession et des Intercesseurs dans Al-Mizan fi Tafsir Al-Quran - Al-Allama As-Sayyed Mohammed Hossein Al-Tabatabaï - précité, volume 1 - pages 154 à 185.

833. En commentant le Verset coranique suivant : ( Nulle intercession ne sera utile devant Çááå-Dieu à part l'intercession pour la personne en faveur de laquelle Il l'aura permise ) (Coran 34/23), l'Imam Al-Bâqer (s) déclara : " Exception faite pour le Messager de Çááå-Dieu et les Imams, aucune autre personne ne peut intercéder auprès de Çááå-Dieu sans Sa permission. Parce que Çááå-Dieu a accordé au Prophète Mohammed (pslf), avant même le Jour de la Résurrection, la permission de l'intercession. Elle lui a été accordée ainsi qu'aux Imams de sa Famille puis elle le sera ensuite aux autres Prophètes ". Tafseer-Al-Qummi, voir à propos de l'Intercession et des Intercesseurs dans Al-Mizan fi Tafsir Al-Quran - Al-Allama As-Sayyed Mohammed Hossein Al-Tabatabaï - précité, volume 1 - pages 154 à 185.

834. Après avoir cité les Paroles du Messager (pslf) : " Mon intercession est réservée à ceux de ma Ummah qui ont commis de grands péchés ; quant à ceux qui ont œuvré dans le bien ils n'ont aucune crainte à avoir ". - Il a été demandé au Septième Imam Mousa Al-Kadhem (s) : " ô descendant du Messager de Çááå-Dieu ! Comment l'intercession peut-elle être attribuée à ceux qui ont commis de grands péchés alors que Çááå-Dieu dit : ( […] ils n'intercèdent qu'en faveur de ceux que Çááå-Dieu agrée […] ) (Coran 21/28), donc celui qui a commis de grands péchés ne peut pas être agréé ? " - Il (s) a répondu : " Aucun Croyant ne reste avec un péché, à condition qu'il s'en repente et qu'il en ait honte. Le Prophète a dit : " C'est suffisant de faire preuve de repentir ". Il a aussi ajouté que : " Quiconque fait le bien et combat le mal est un Croyant ". Cependant, quiconque n'a pas de remords ni honte de ses péchés, n'est pas un Croyant, l'intercession ne peut lui être accordée car il est considéré comme une personne injuste. Car Çááå-Dieu dit : ( […] les injustes ne trouveront aucun ami zélé, aucun intercesseur susceptible d'être écouté ). (Coran 40/18) - Il lui (s) a été aussi demandé : " ô fils du Messager de Çááå-Dieu (pslf) ! Comment est-ce possible qu'une personne qui n'a ni remords ni honte de ses péchés, sorte de la Croyance ? " - Il (s) a répondu ceci : " Quiconque commet un péché grave, sachant qu'il sera châtié en conséquence, doit, en vérité, faire preuve de remords pour le fait accompli. Car dès qu'il pénètre dans la sphère du remords il fait acte de repentir et est donc bénéficiaire de l'acte de l'intercession. Dans le cas contraire, s'il ne fait preuve d'aucun remords, cela signifie qu'il persiste dans le péché, et un pécheur entêté n'est pas pardonné car il ne croit pas dans le châtiment de ce qu'il a commis de mal. Ce qui revient à dire que s'il croit dans la punition, il doit être envahi du remords. Car le Prophète a dit : " Aucun péché grave ne peut être exclu du domaine de l'excuse, et aucun péché mineur ne peut rester mineur dans l'obstination ". Quant aux paroles de Çááå-Dieu : ( […] ils n'intercèdent qu'en faveur de ceux que Çááå-Dieu agrée […] ), elles veulent dire qu'ils n'intercèdent que pour celui dont Çááå-Dieu accepte la Religion. La Religion est une reconnaissance du fait que les bonnes œuvres et les mauvaises ont les unes et les autres leurs conséquences. En effet, si une religion est reconnue, chacun doit faire preuve de remords pour les péchés commis parce qu'il doit en connaître les conséquences fâcheuses au Jour de la Résurrection ". Paroles du Prophète (pslf) rapportées par le Septième Imam Al-Kadhem (s) d'après son père qui les tenait de son père et ainsi jusqu'à l'Imam Alî (s) qui les tenait du Prophète (pslf) ; At-Tawhid, voir aussi à propos de l'Intercession et des Intercesseurs dans Al-Mizan fi Tafsir Al-Quran - Al-Allama As-Sayyed Mohammed Hossein Al-Tabatabaï - précité, volume 1 - pages 154 à 185.

34

L'Imam Al-Bâqer énonce les Comportements propres aux Partisans des Imams Immaculés Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

835. " ô Partisans de la Famille de Mohammed (pslf) ! Je vous re-commande d'être pareils aux coussins médians pour qu'ainsi ceux qui exagèrent et ceux qui sont restés à l'arrière rejoignent votre position ". Quelqu'un demanda à l'Imam (s) quels étaient les exagérateurs. - L'Imam (s) répondit : " Ils sont ceux qui nous attribuent ce que nous-mêmes nous ne nous sommes jamais attribués ; ils ne sont pas de nous et nous ne somme pas d'eux ". Puis quelqu'un d'autre demanda quels étaient ceux restés à l'arrière. - L'Imam (s) répondit : " Ils sont ceux recherchant le Bon. Ils le trouveront et ils en recevront la Récompense appropriée ". - Puis l'Imam (s) se tourna vers nous et déclara : " Je jure par Çááå-Dieu que nous ne possédons aucune autorité sur Çááå-Dieu et que vous ne pourrez vous rapprocher de Çááå-Dieu qu'en Lui obéissant. En conséquence, vous pourrez tirer profit de notre amitié seulement si vous obéissez à Çááå-Dieu et si l'un d'entre vous venait à désobéir à Çááå-Dieu, il ne tirerait aucun bénéfice de notre Amitié ". Rapporté par Amr Ibn Yazid, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 310, page 175 de l'arabe.

836. Alqamah fit remarquer à l'Imam Al-Bâqer (s) ceci : " Abu Bakr [le Compagnon] avait coutume de dire que les gens se combattaient les uns les autres à propos d'Ali, béni soit-il ? " - L'Imam Al-Bâqer (s) dit : " Je connais ton tempérament qui, face à quelqu'un qui inju-rierait l'Imam Ali (s), tu lui trancherais le nez si tu en avais les moyens ; n'est-ce pas vrai ? " - Alqamah répondit à l'Imam (s) : " Oui ! Je le ferais " - L'Imam (s) : " Non ! Tu ne dois pas agir ain-si ! J'ai entendu une personne injurier mon Grand-Père Ali (s) et je me suis tenu à l'écart pour qu'elle ne me voit pas jusqu'à la fin de ses in-jures ; puis, je me suis approché d'elle et je lui ai serré la main ". Rapporté par Abi Bakr Al-Hadhr, frère d'Alqamah, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 322, page 181 de l'arabe.

837. " Mon bien aimé [fils], je jure par Çááå-Dieu qu'il n'y a rien de plus cher pour moi sur la Terre que la Dissimulation de la Foi. Çááå-Dieu élèvera le rang de quiconque pratique la Dissimulation de la Foi, et Çááå-Dieu rabaissera quiconque ne la pratique pas. ô mon bien aimé fils ! Que les gens vivent en Paix. Mais si le Décret pour la pratique du Saint Djihad est prononcé par l'Imam (s), alors les Partisans n'auront plus à dissimuler leur Foi ". Rapporté par l'Imam As-Sâdeq (s), fils de l'Imam Al-Bâqer (s), cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 174, page 111 de l'arabe.

838. " La Dissimulation de la Foi sert à protéger les Vies et à éviter de faire couler le sang. Mais il n'y a aucune raison de dissimuler la Foi si le sang est versé ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 178, page 113 de l'arabe.

839. " La Dissimulation de la Foi est nécessaire dans tous les cas [où il faut dissimuler la Foi] ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 191, page 117 de l'arabe.

35

L'Imam Mohammed Al-Bâqer (s) rappelle que le Messager et Ali sont les Deux " Pères " spirituels de la Communauté Que la Paix et les Bénédictions de Dieu soient sur le Prophète et sa Famille

840. " Toute personne qui fait preuve de très grand respect et grati-tude envers Son Seigneur, se doit de faire preuve de très grand respect et gratitude envers ses deux très honorables " pères " spirituels Mo-hammed et Ali ; en conséquence de quoi, la preuve de très grand res-pect et gratitude envers Son Seigneur est liée à sa preuve de très grand respect et gratitude envers ces deux très Haut Dignitaires ". Hayat Al-Qouloub - La Vie des Cœurs d'Allamah Mohammed Bâqer Al-Majlissi - Volume Imamat.

36

L'Imam Al-Bâqer rappelle que les Douze Imams Remplaçants guident tous vers Çááå-Dieu et portent tous l'épée de la Justice Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

841. Abu Na'ïm rendit visite à l'Imam Al-Bâqer (s) alors qu'il (s) était à Médine et lui dit : " J'ai fait le vœu entre le Rukn et le Maqam de te rencontrer et de quitter Médine seulement après avoir appris si tu étais Al-Qa'ïm issu de la Famille de Mohammed ou non ". - Après 30 jours, l'Imam (s) ne m'avait toujours rien répondu. Puis, il me ren-contra sur un chemin et dit : " ô Hakam ! Tu es toujours ici ! ". - J'ai répondu : " Je t'ai mis au courant du vœu que j'ai fait devant ááå-Dieu et tu ne m'as rien dit de faire ou ne pas faire, ni donné une réponse ". - L'Imam (s) reprit : " Viens me voir le matin chez-moi ". Je me suis rendu chez-lui comme convenu. Il me dit : " Demande-moi ce dont tu as besoin ". - J'ai répondu : " Entre le Rukn et le Maqam, j'ai fait le vœu devant ááå-Dieu de te rencontrer, de donner l'aumône, de jeûner et de faire preuve de charité et de quitter Médine seulement après avoir appris si tu étais Al-Qa'ïm issu de la Famille de Mohammed et que si tu l'étais, je resterais ici et me mettrais à ton service, et que si tu ne l'étais pas, je parcourrais la région à la recherche de mes moyens de subsistance ".

" Alors, l'Imam (s) me dit : " ô Hakam, nous [les Imams Issus des Ahlul Beyt (pse)] sommes tous des Apôtres de l'Ordre de ááå-Dieu ". - J'ai ajouté : " Es-tu Al-Mahdi [attendu] ? ". - L'Imam (s) répondit : " Nous [les Imams issus des Ahlul Beyt (pse)] sommes tous [pour les Gens] des Guides vers ááå-Dieu ! ". - Je lui ai demandé : " Es-tu celui qui porte l'épée [de la Justice] ? ". Il m'a répondu : " Chacun de nous porte l'épée [de la Justice] et en est l'Héritier ". - J'ai reprit : " Bien ! Es-tu celui qui exterminera les ennemis de ááå-Dieu ? Est-ce bien par toi que les Amis intimes de ááå-Dieu seront victorieux et que la Reli-gion de ááå-Dieu se manifestera ? ". - L'Imam (s) répondit : " ô Ha-kam, comment le serais-je alors que j'ai atteint l'âge de 45 années et que le Maître attendu pour cette Affaire sera tellement jeune qu'il sera proche du lait de sa mère et beaucoup plus léger que moi sur le dos d'une monture ". Rapporté par Abu Na'ïm dans Al-Kafi, cité dans Bihar Al-Anwar, édition bilingue arabe-anglais, volume 51, Hadith 14, page 209 de l'arabe.

37

L'Imam Al-Bâqer rappelle le triomphe planétaire à venir de la Guidance et Gouvernance des Immaculés après le Soulèvement d'Al-Sufyani Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

842. En commentant le Verset coranique suivant : ( Puis, IL [Çááå-Dieu] a décrété un Terme pour chacun de vous, un Terme fixé par Lui ), (Coran 6/2), l'Imam (s) déclara : " Il y a deux Termes, un inévitable et un autre en suspens ". - Hamran [Ben A'yun] demanda à l'Imam (s) : " Quel est celui qui est inévitable ? " - L'Imam (s) répondit : " Il s'agit d'une affaire décrétée par la Volonté de Çááå-Dieu ! ". - Hamran reprit : " J'espère que le Terme concernant Sufyani est un terme en sus-pens ! ". - L'Imam (s) ajouta : " Non ! Ce ne sera pas ainsi ! Par Çááå-Dieu, il fait partie des Termes inévitables ! ". Tafsir Al-Burhan, volume 1, page 517 ; Bihar Al-Anwar, volume 52, page 249 ; Mo'jam Al-Hadith Al-Imam Al-Mahdi, volume 5, page 96 ; Al-Ghayba / L'Occultation de Scheikh An-Nu'mani.

843. " Les événements sont de deux sortes : en suspens ou inévitables. Le soulèvement d'Al-Sufyani est inévitable et il arrivera [tôt ou tard] ". Ithbat Al-Hudat, volume 3, page 739 ; Bihar Al-Anwar, volume 52, page 249 ; Al-Ghayba / L'Occultation de Scheikh An-Nu'mani.

844. Jabir Al-Ju'fi ayant questionné l'Imam (s) au sujet d'Al-Sufyani, l'Imam (s) répondit : " Al-Sufyani ne se soulèvera pas tant qu'Al-Shaysabani ne se sera pas soulevé le premier à Kufa. Son mouvement s'écoulera tel un flot continu. Il massacrera votre communauté. Après, vous devrez vous attendre au soulèvement d'Al-Sufyani puis viendra le soulèvement d'Al-Qa'ïm ". Bihar Al-Anwar, volume 52, page 250 ; Mo'jam Al-Hadith Al-Imam Al-Mahdi (s), volume 3, page 268 ; Al-Ghayba / L'Occultation de Scheikh An-Nu'mani.

845. Un homme dit à l'Imam (s) : " Je souhaite que la Parousie d'Al-Qa'ïm ait lieu prochainement sans être précédée du soulèvement d'Al-Sufyani ! " - L'Imam (s) répondit : " Par Çááå-Dieu ! Cela ne sera pas ainsi ! Il s'agit d'un événement inévitable ! ". Bihar Al-Anwar, volume 52, page 249 ; Al-Ghayba / L'Occultation de Scheikh An-Nu'mani.

846. " Craignez Çááå-Dieu, soyez Pieux, faites preuve de Patience face aux calamités de la Doun'ia et obéissez à Çááå-Dieu. Le sommet de la Sérénité pour un Croyant est lorsqu'il pense à la Vie future et qu'il se détourne de cette Doun'ia et de ses plaisirs. Lorsque l'un d'entre vous atteindra ce degré de Foi, qu'il sache qu'il atteindra par la même occasion le sommet de la Félicité, de l'Honneur et de la Récompense d'être au Paradis. Il ressentira être sauf de tout ce qu'il craignait, il se-ra convaincu d'avoir été avec la Vérité et que tous ceux qui s'opposaient à sa Croyance étaient sûrement sur la Voie de l'Erreur et qu'ils seront anéantis. Soyez convaincus aussi que vous obtiendrez ce que vous attendez. Ne voyez-vous point comment vos ennemis se pré-cipitent vers les péchés et s'entretuent l'un l'autre pour les seuls plai-sirs de cette Doun'ia alors que vous êtes saufs dans vos demeures et loin d'eux ? Il vous suffira qu'Al-Sufyani se venge pour vous sur vos ennemis. Il s'agira de l'un des signes pour vous. Bien que tout cela se-ra immoral, vous en serez protégés durant un mois ou deux durant son soulèvement jusqu'à ce qu'il se mette à tuer beaucoup de gens autres que vous ". - Puis, certains de ses Compagnons dirent : " Que faire de nos familles si cela arrivait ? ". - L'Imam (s) répondit : " Les Hom-mes devront se dérober à lui [Al-Sufyani] car sa fureur aura pour cible nos Partisans, quant aux femmes elles seront sauves, si Çááå-Dieu veut ! ". - Il lui (s) a été demandé : " Vers où les Hommes pour-ront lui échapper ? ". - L'Imam (s) répondit : " Celui qui voudra lui échapper, devra se rendre soit à Médine, soit à La Mecque, soit dans une autre région ! ". - Puis, l'Imam (s) ajouta : " Mais que ferez-vous à Médine puisque son armée l'attaquera ô vous devrez donc vous ren-dre à La Mecque qui sera le lieu de votre Rassemblement. Il s'agira d'une sédition qui ne durera pas plus de neuf mois, si Çááå-Dieu veut ". Bihar Al-Anwar, volume 52, page 140 ; Mo'jam Al-Hadith Al-Imam Al-Mahdi (s), volume 3, page 271 ; Al-Ghayba / L'Occultation de Scheikh An-Nu'mani.

847. " Sahib Al-Amr - Le Maître de l'Autorité [sous-entendu le Dou-zième Imam Al-Mahdi (s)] possède des similitudes avec quatre Pro-phètes, nommément Moïse, Jésus, Joseph et Mohammed (pse) ". - J'ai demandé : " Quelles sont ses similitudes avec Moïse ? " - L'Imam ré-pondit : " Il est inquiet et il observe [de tous côtés] (Voir Coran 28/21) ". - J'ai demandé : " Quelles sont ses similitudes avec Jésus ? " - L'Imam répondit : " Il a été dit de lui ce qui fut dit de Jésus ". 45 - J'ai demandé : " Quelles sont ses similitudes avec Joseph ? " - L'Imam répondit : " L'Emprisonnement et l'Occultation ". 46 - J'ai demandé : " Quelles sont ses similitudes avec Mohammed (pslf) ? " - L'Imam répondit : " Lorsqu'il se lèvera, il suivra la Voie du Messager de Çááå-Dieu (pslf), en outre, il clarifiera la Tradition de Mohammed et durant huit mois, il luttera par le Sabre [de la Justice] là où il y aura du désordre jusqu'à la Satisfaction de Çááå-Dieu ". - J'ai demandé : " Quand saura-t-il que Çááå-Dieu est satisfait de lui ? " - L'Imam répondit : " Lorsque Çááå-Dieu lui remplira le Cœur de Miséricorde ! ". Bihar Al-Anwar, 52/347/97.

848. " Lorsque notre Qaïm se lèvera, qu'il étendra ses mains de l'Autorité au dessus des têtes des Serviteurs, alors, il leur donnera le développement de l'intellect, comblera leur patience et leur perspica-cité. Ensuite, Çááå-Dieu leur développera la vue et l'ouïe au point où il n'y aura plus de barrières entre eux et le Qaïm lorsqu'il décidera de leur parler, ils l'entendront et ils pourront le voir à l'endroit où il se trouvera ". Yaoum Al-Khalas par Kasil Sulayman, Dar Al-Kitab Al-Lubnani, Beyrouth, 1979 /1399, page 269.

849. " Le Crieur proclamera qu'Al-Mahdi est de la Famille de Mo-hammed. Il clamera le nom d'Al-Mahdi et de son père. Alors le Shay-tan clamera que la Vérité est avec untel [sous-entendu avec un mem-bre des Béni Umayya] et ses compagnons ". Al-Ghayba / L'Occultation de Scheikh An-Nu'mani ; Bihar Al-Anwar, volume 52, page 294 ; Mu'jam Al-Hadith Al-Imam Al-Mahdi (s), volume 3, page 281.

850. " Commentant le Verset : ( Rivalisez de Bien. Où que vous soyez,Çááå -Dieu vous amènera tous ensemble ) (Coran 2/148), l'Imam Al-Bâqer (s) déclara : " ( Rivalisez de Bien. ) c'est l'Amour fidèle pour l'Imam ; (Où que vous soyez,Çááå -Dieu vous amènera tous ensemble ) désigne les Compagnons du Qa'ïm, les 313, qui se rassembleront en une heure comme s'amassent les nuages d'automne ". Al-Kulayni, Al-Rawda, 2/145.

851. " Commentant le Verset : ( Dis : La Vérité est venue, l'Erreur a disparu. L'Erreur doit disparaître ). (Coran 17/81), l'Imam Al-Bâqer (s) déclara : " Lorsque le Qa'ïm réapparaîtra, tous les dirigeants injustes périront, que Çááå-Dieu en hâte le soulagement ". Al-Kafi, 8/287/432.

852. " Lors du Soulèvement du Qa'ïm, Çááå-Dieu l'assistera par les ( Anges Guerriers / ÇáãóáÇÆößóÉö ãõÓóæøöãöíä ) (Coran 3/125), les ( Anges les uns à la suite des autres / ÇáãóáÇÆößóÉö ãÑúÏöÝöíäó ), les ( Anges descendus d'en haut / ÇáãóáÇÆößóÉö ãäóÒöáöíäó ) et les " Chérubins ". Gabriel se tiendra devant lui, Michaël à sa droite et Séraphiel à sa gauche ". Al-Nu'mani, Kitab Al-Ghayba - L'Occultation, bâb 13, page 337.

853. "Çááå -Dieu, qu'IL soit glorifié et exalté, avait prévu l'an 70 pour accomplir cette affaire [le Retour et la Joie qui le suit], mais lors-qu'Al-Hossein (s) fut assassiné, Çááå-Dieu fut pris de colère contre les Habitants de la Terre et décida de la retarder jusqu'à l'an 140 et nous en avons parlé avec vous [les Disciples], mais vous avez divulgué nos propos et écarté le Voile du Secret, alors Çááå-Dieu décida de ne plus déterminer pour nous, un délai connu ". Uçul d'Al-Kulayni, n° 1, 2/190.

854. " C'est comme si je voyais parfaitement des personnes se lever à l'Est et réclamer leurs Droits mais sans succès ; elles insisteront mais toujours sans succès. Alors, face à cette situation, elles dégaineront leurs sabres et il leur sera donné ce qu'elles réclamaient mais elles le refuseront tant qu'elles ne pourront pas le remettre à vôtre Qa'ïm. Tous ceux qui donnent leur vie dans cette voie sont considérés comme martyrs. Sachez que si je venais à vivre jusqu'à ce Temps, je tenterai de préserver ma propre vie par amour pour lui ". Al-Ghaybat de Al-Nou'mani, 273/50.

855. " Lorsqu'Al-Qa'ïm issu des Ahlul Beyt apparaîtra, il divisera la richesse [du Monde] en parts égales et gouvernera les Gens en toute Justice. Celui qui lui obéira, obéira à Çááå-Dieu, celui qui lui désobéira, désobéira à Çááå-Dieu. Il est nommé Al-Mahdi parce qu'il guidera vers une Affaire cachée. Il prendra la Torah et les autres Livres de Çááå-Dieu dans la Grotte d'Antioche. Il jugera les Gens de la Torah par la Torah, les Gens de l'Evangile par l'Evangile, les Gens des Psaumes [de Da-vid (psl)] par les Psaumes et les Gens du Coran par le Coran. Les ri-chesses du Monde viendront à lui du dessus et du dessous de la Terre. Il dira aux Gens : venez là où vous avez rompu vos liens de parenté et là où vous avez versé le sang injustement ! Venez aux péchés que vous avez commis ! Il offrira quelque chose que personne avant lui n'aura jamais offert. Il remplira la Terre de Justice, d'?quité et de Lumière après avoir été remplie d'Injustice, d'Oppression et de Mal ". Ilal Al-Sharayi', page 161 ; Iqd Al-Durar, page 39 ; Ithbat Al-Hudat, volume 3, page 497, 540 ; Hilyat Al-Abrar, volume 2, page 556 ; Bihar Al-Anwar, volume 51, page 29, volume 52, page 350 ; Mo'jam Ahadith Al-Imam Al-Mahdi, volume 3, page 322 ; Al-Ghayba / L'Occultation de Scheikh Ibn Abu Zayneb An-Nu'mani, version bilingue arabe-anglais, page 323 pour l'arabe, hadith 26.

856. " Notre Gouvernement sera le dernier de tous ; toutes les autres formes de Gouvernement doivent apparaître avant la nôtre ; ainsi, au-cune réclamation possible pour essayer de prouver que d'autres for-mes seraient meilleures que celle des Ahlul Beyt. Çááå-Dieu révéla ceci : ( L'heureuse fin sera pour ceux qui Le craignent ), (Coran 7/128) ". Al-Ghayba de Tousi, 472/493 ; Rawdat Al-Waïdhine, 291.

857. " Par Çááå-Dieu ! Un homme de chez nous [les Ahlul Beyt (pse)] gouvernera pendant 313 années puis pour une autre période de 9 an-nées ". - J'ai [Jabir Ben Yazid Al-Ju'fi] demandé à l'Imam (s) : " Quand cela aura-t-il lieu ? " - L'Imam (s) répondit : " Après le décès d'Al-Qa'ïm ! ". - J'ai ajouté : " Quelle sera la durée du Gou-vernement d'Al-Qa'ïm avant son décès ? ". - L'Imam (s) répondit : " Il s'écoulera 9 années entre le moment de sa Parousie et de son dé-cès ". Tafsir Al-Ayyashi, volume 2, page 326 ; Al-Khtisas, page 257 ; Al-Ghayba de Tous-si, page 478 ; Mukhtasar Basa'ir Al-Darajat, pages 38, 49, 213 ; Muntakhab Al-Anwar Al-Mudhi'a, page 202 ; Al-E'eqadh Min Al-Haj'a, page 337 ; Ithbat Al-Hudat, volume 3, page 557 ; Hilyat Al-Abrar, volume 2, page 640 ; Tafsir Al-Burhan, volume 2, page 465 ; Bihar Al-Anwar, volume 52, page 298, volume 53, pages 100, 103, 146 ; Al-Raj'a, page 71 ; Mo'jam Al-Hadith Al-Imam Al-Mahdi (s), volume 3, page 329 ; Al-Ghayba / L'Occultation de Scheikh Ibn Abu Zayneb An-Nu'mani.

858. " ô Seigneur Tout-Puissant ! Je T'implore en toute humilité d'établir une conduite exemplaire par laquelle Tu feras droit à l'Honneur et à la Gloire des Musulmans ; par laquelle Tu rabaisseras les hypocrites et l'hypocrisie ; installe-nous parmi ceux qui témoi-gnent de Ton Obéissance et qui sont les pionniers de Ton Alliance ; par tout cela, accorde-nous la Faveur de la Grâce dans ce Monde et dans celui de l'Au-delà ". Paroles de l'Imam Al-Bâqer (s) prononcées dans le second Sermon de la Prière de Jumu'a, citées dans Al-Kafi, 3/424/6.

38

L'Imam Al-Bâqer loue la Nuit de la naissance 47 du Sceau des Imams remplaçants (pse)

859. " Quelqu'un l'ayant interrogé sur l'excellence de cette Nuit de la mi-Sha'bân, l'Imam Al-Bâqer (s) répondit : " C'est la plus auguste des Nuits après la Nuit du Destin - Laylat Al-Qadr -. En cette Nuit, Çááå-Dieu dispense Ses Grâces à Ses Adorateurs et leur pardonne en Sa Miséricorde. Appliquez donc vos efforts à chercher l'approche intime de Çááå-Dieu en cette Nuit-là, car en vérité c'est elle, cette Nuit en la-quelle Çááå-Dieu s'est juré à Lui-Même de ne renvoyer les mains vides quiconque alors L'invoquerait, à condition que celui-ci ne Lui de-mande point une transgression. C'est une Nuit que Çááå-Dieu a instituée à cause de nous et pour nous, les Membres de la Maison prophétique - Ahlul Beyt - pour correspondre à la Nuit du Destin instituée pour no-tre Prophète. Appliquez-vous donc à l'Invocation et à la Louange di-vine ; quiconque magnifie Çááå-Dieu cent fois en cette Nuit, Çááå-Dieu lui pardonnera toutes ses fautes et pourvoira à ses besoins dans cette Doun'ia et dans l'Au-delà ". Bihar Al-Anwar, tome 20, page 115 et suivantes.

39

Au sujet des Croyants

860. " Au Jour de la Résurrection, Çááå-Dieu laissera des Croyants libres de faire ce qu'ils veulent ". - Jabir demanda à l'Imam (s) où cela était mentionné dans le Livre de Çááå-Dieu. - L'Imam (s) cita le Verset coranique suivant : ( Ils trouveront là tout ce qu'ils voudront et il y aura encore davantage auprès de Nous ), (Coran 50/35). - Puis l'Imam (s) poursuivit : " ô Jabir ! Ne recherche aucune aide chez nos ennemis, ne leur demande aucune eau ni nourriture car ils sont destinés à demeurer éternellement en Enfer ; [en ce Jour] s'ils y verront un Croyant passer près d'eux, ils clameront l'avoir aidé [en cette Doun'ia], consterné, le Croyant les sauvera du Feu ; raison pour laquelle le Croyant est nommé " Mu'min ", signifiant en langue arabe : " Celui qui accorde la Dispense ". A chaque fois qu'un Croyant accorde la Dispense à quelqu'un, Çááå-Dieu l'accorde ". Rapporté par Jabir Ibn Yazid Al-Juafa, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 467, page 251 de l'arabe.

861. " Un Croyant doit conseiller son Frère croyant ". Rapporté par Abi Ubaydah Al-Haz'za'ï, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 484, page 257 de l'arabe.

862. " Lorsqu'un Croyant exprime du mépris à l'égard d'un autre Croyant, peu de temps après ils ne seront plus amis ; lorsqu'un Croyant traite d'ennemi son Frère croyant, cela signifie que l'un d'eux est devenu un infidèle, or Çááå-Dieu n'agrée pas comme Bonne Action le fait de blâmer un Croyant. IL n'agrée aucune Action faite par un Croyant enclin aux soupçons envers un autre Croyant. Si le Voile de l'Occulte était levé, les gens pourraient voir les Liens qui rattachent le Croyant à Çááå-Dieu, et, alors, ils feraient preuve d'humilité envers les Croyants ; ce que les Croyants leur demandent de faire, leur devien-drait alors facile et de même il leur serait rendu facile d'obéir aux Croyants ". Rapporté par Abi Hamza Al-Somali, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 488, pages 257-259 de l'arabe.

863. " La pire des choses qui fait devenir infidèle, c'est de vous rappe-ler les fautes de votre Frère croyant dans l'intention de les lui rappeler plus tard ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 499, page 263 de l'arabe.

864. Abu Ishaq Al-Laythi demanda à l'Imam Al-Bâqer (s) : " ô fils du Messager de Çááå-Dieu ! Eclaire ma réflexion. Est-ce qu'un Croyant, possédant un haut niveau de connaissances religieuses ayant contribué à en faire un homme véridique, peut s'abandonner à l'acte de la fornication ? Il a répondu : Par Çááå-Dieu ! Non. J'ai insisté par ceci : Peut-il se laisser aller à la sodomie ? Il a répondu : Par Çááå-Dieu ! Non ! Puis j'ai continué par cela : Peut-il voler ? Il a répondu : Non. Peut-il commettre certains péchés graves ou se satisfaire de ses infamies. Il a répondu : Non ! Est-il en état de péché ? Il a répondu Oui, et il est à considérer comme un Croyant menteur mais soumis. Alors je lui ai demandé : Qu'est-ce que le terme soumis implique ? Il a répondu : Un Croyant soumis est celui qui ne persiste pas dans le péché, qui se garde de s'y abandonner ". Dans 'Ilalu 'Sh-Shara'i', voir aussi voir aussi à propos de l'Intercession et des Intercesseurs dans Al-Mizan fi Tafsir Al-Quran - Al-Allama As-Sayyed Mohammed Hossein Al-Tabatabaï - précité, volume 1 - pages 154 à 185.

40

Au sujet du Comportement des Musulmans entre eux

865. " Aime ton Frère musulman, aime pour lui ce que tu aimes pour toi, et dédaigne pour lui ce que tu dédaignes pour toi ; demande-lui de l'aide pour ce dont tu as besoin et subviens à ses besoins s'il te de-mande de l'aider ; ne lui dissimule rien de bon tant que lui-même ne l'aura pas fait ; sois son soutien de la même manière qu'il est le tien ; lorsqu'il est absent, continue de le soutenir durant son absence jusqu'à son retour ; honore-le et respecte-le car tu es de lui et lui est de toi ; s'il te blâme, ne te sépares pas de lui ; laisse-le exprimer ce qui l'inquiète [à ton sujet], ainsi il en sera soulagé ; loue Çááå-Dieu lorsqu'il lui arrive quelque chose de bien ; aide-le et soutiens-le lorsqu'une ca-lamité le fait souffrir ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 393, page 213 de l'arabe.

41

Au sujet du Témoignage de Remerciement

866. " Le Témoignage de Remerciement des Serviteurs de Çááå-Dieu est incessant ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 109, page 85 de l'arabe.

867. " Ne restez pas en compagnie des riches car, dès que l'homme est en leur compagnie, il témoigne des Bienfaits de Çááå-Dieu répandus sur lui, mais dès qu'il sort de leur compagnie, il n'en témoigne plus ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 132, page 91 de l'arabe.

868. Abi Ubeydah Al-Haz'za déclara : " Accompagnant l'Imam Al-Bâqer (s) sur la route de Médine, il (s) se prosterna soudainement, puis se releva et me demanda si son geste m'avait surpris, j'ai répondu : " Que je te sois un Serviteur dévoué ! Bien sûr ! ". - Il (s) ajouta : " Je me suis souvenu d'avoir été comblé d'un Bienfait de Çááå-Dieu et j'ai ressenti une difficulté à poursuivre mon chemin sans en témoigner du Remerciement à Çááå-Dieu ". Mishkat Al-Anwar, hadith 106, page 83 de l'arabe.

42

Au sujet de la Crainte protectrice pieuse de Çááå-Dieu

869. " Craignez toujours Çááå-Dieu et marchez sur la Voie de votre Re-ligion et sachez que ce n'est pas suffisant d'y marcher mais que vous devez aussi faire preuve de Crainte révérencielle de Çááå-Dieu ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 208, page 123 de l'arabe.

870. Khaysamah étant venu saluer l'Imam Al-Bâqer (s), celui-ci lui dit : " Transmets nos salutations à nos Amis et dis-leur d'établir en eux la Crainte révérencielle de Çááå-Dieu. ô Khaysama ! Informe-les qu'ils ne seront point dans la Proximité de Çááå-Dieu autrement que par leurs efforts et qu'ils ne seront point comptés parmi nos Amis autre-ment que par leur preuve de Crainte révérencielle de Çááå-Dieu. Au Jour du Jugement, celui qui aura admiré un Homme juste mais qui aura agi autrement que lui pour suivre quelqu'un d'autre, sera le plus affligé ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 220, page 127 de l'arabe.

43

Au sujet du Bien et du Mal

871. " La Recommandation du Bien et l'Interdiction du Mal, sont deux Créatures de Çááå-Dieu, quiconque leur apportera son soutien, sera honoré par Çááå-Dieu et quiconque les abandonnera, sera abandonné par Çááå-Dieu ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 224, page 133 de l'arabe.

872. " Prescrire le Bien et interdire le Mal sont la Ligne de conduite des Prophètes et la Discipline des Réformateurs ; il s'agit de l'Obligation magistrale sur laquelle repose toutes les obligations [de conscience], qui met en sécurité les confessions et les gains licites, qui repoussent les injustices, qui construit le Monde, qui dévoilent les en-nemis et qui maintient l'Ordre. Désapprouvez par le Cœur, récriminez par la langue, réprouvez frontalement, ne craignez point le blâme de ceux qui font profession de blâmer ". Wasa'il Al-Shi'at, volume 16, page 119.

873. " Çááå-Dieu Le Très-Haut révéla au Prophète Shu'aïb (psl) : " JE punirai 100 000 personnes de ta Nation ; 40 000 seront des mauvaises et 60 000 seront des bonnes personnes ". - Alors, Shu'aïb demanda : " TU puniras les mauvaises personnes, mais pour quelle raison seront aussi punies les bonnes ? " - Çááå-Dieu Très-Puissant et Très-Majestueux lui révéla : " Il s'agira de personnes qui restèrent en com-pagnie des pécheurs sans donner d'importance à Ma Colère ". Rapporté par Jabir et cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 242, page 139 de l'arabe.

!