FLORILEGE DE PAROLES DE Çááå-DIEU ET DE VERITES CHOISIES DES QUATORZE IMMACULES
 
Florilège de Vérités choisies du Second Prince des Adolescents du Paradis AL-HOSSEIN IBN ALI Troisième Imam Remplaçant Que la Paix soit sur lui

Position : Troisième Imam successeur du Prophète Mo-hammed, que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur lui et sur sa Famille sanctifiée. Nom du père : Ali Ibn Abi Tâleb, premier successeur du Prophète et premier Imam, que la Paix soit avec lui.

Nom de la mère : Dame Fatima Az-Zahra Bint Moham-med, le Messager de Çááå-Dieu, que la Paix et les Bénédic-tions de Çááå-Dieu soient sur lui et sur sa Famille sanctifiée.

Nom familier : Abu Abdillah.

Noms honorifiques : Sayyid As-Shuhada / Prince des Mar-tyrs ; As-Sibt Al-Asghar.

Lieu et date de naissance : Médine, le 3 Cha'aban de l'an 4 de l'Hégire-08.01.626 après le Prophète Jésus, que la Paix soit avec lui.

Date de décès : Mort la tête tranchée d'un coup de sabre à la bataille de Karbala alors qu'il était en position de proster-nation le 10 Muharram de l'an 61 après l'Hégire-10.10.680 après le Prophète Jésus, que la Paix soit avec lui.

Lieu des funérailles : Sainte Karbala (At-Taff), Irak.

!

! ! ! !

!

Embrassant les lèvres d'Hossein (s),

le Messager de Çááå-Dieu (pslf) déclara :

" Tu es sayyed fils de sayyed ; tu es Imam fils d'Imam ; tu es frère d'Imam et père d'Imams, tu es l'Argument de Çááå-Dieu et le fils de Son Argument ainsi que le père de neuf de Ses Arguments de ta li-gnée ; le neuvième de tous est leur Qa'im ". Paroles du Messager (pslf) transmi-ses par Salman Al-Farisi, que Çááå-Dieu soit satisfait de lui, citées par Saduq Mohammed Ibn 'Ali Ibn Al-Hossein Ibn Musa Ibn Babawayh Al-Qummi dans son ouvrage Ikmal Al-Din wa 'Itman Al-Ni'mah.

!

Commentant le Verset

( Cependant, ceux qui sont liés par la parenté

sont encore plus proches les uns des autres,

d'après le Livre de Çááå-Dieu )

(Coran 8/75)

le Messager (pslf) déclara à l'Imam Al-Hossein (s) :

" Vous êtes les proches ; lorsque je mourrai, ton père, Ali, qui est mon plus proche, possède un droit prioritaire à ma Succession sur toute autre personne ; lorsque ton père décédera, ton frère Hassan possédera un droit prioritaire à sa Succession sur toute autre per-sonne ; et lorsque Hassan décédera, tu posséderas un droit prioritaire à sa Succession sur tout autre personne ". Commentaire coranique du Messager (pslf) transmis par l'Imam Al-Hossein (s), cité par Saduq Mohammed Ibn 'Ali Ibn Al-Hossein Ibn Musa Ibn Babawayh Al-Qummi dans son ouvrage Al-Nusus 'Ala Al-I'mah.

!

1

L'Imam Al-Hossein atteste de l'Unicité de Çááå-Dieu Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

666. " ( Çááå-Dieu atteste qu'il n'est de Çááå-Dieu que Lui, et de même les Anges et ceux qui ont la Science ), (Coran 3/18) ; " Comment Te démon-trerait-on par ce qui est, en son existence, dépendant de Toi ? Autre que Toi aurait-il une apparition que Tu n'aurais pas de sorte qu'il se-rait lui, celui qui Te fait apparaître ? Quand aurais-Tu été absent pour que Tu aies besoin d'un indice qui Te montre ? Quand aurais-Tu été éloigné pour que ce soient les traces qui mènent à Toi ". Prière de l'Imam Al-Hossein à Arafa citée dans Mafitah Al-Jinan.

667. " …Nous étions des Silhouettes de lumière tournant autour du Trône du Miséricordieux, et nous enseignions aux Anges la Louange, la Formule de l'Unicité et la Glorification ". Ibn Bâbûye, 'Ilal, bâb 18, page 23.

2

L'Imam Al-Hossein explique comment connaître Çááå-Dieu Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

668. " Hommes ! Çááå-Dieu créa Ses Serviteurs afin que ceux-ci LE connaissent, car lorsqu'ils LE connaissent, ils L'adorent et se libèrent ainsi de l'adoration de tout autre que Lui ". Un homme lui demanda : " Qu'est-ce que la Connaissance de Çááå-Dieu ? " - L'Imam (s) : " C'est pour les Gens de chaque époque, la connaissance de l'Imam auquel ils doivent obéissance ". Paroles de l'Imam Al-Hossein (s) rapportées par l'Imam As-Sâdeq (s), citées par Ibn Bâbûye, 'Ilal, bâb 9, 'Illa Khalq Al-Khalq, page 9, n° 1 ; voir éga-lement Ilahush Sharai, rapporté par l'Imam As-Sâdeq (s), cité dans Hayat Al-Qouloub - La Vie des Cœurs d'Allamah Mohammed Bâqer Al-Majlissi - Volume Imamat - aux éditions de La Fondation de l'Imam Al-Hossein (s), Beyrouth, Liban.

3

L'Imam Al-Hossein loue Çááå-Dieu Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

669. " Mon Çááå-Dieu ! C'est Toi qui exauça Adam et Eve, lorsque tous deux dirent : ( Notre Seigneur, nous nous sommes lésés nous-mêmes. Si Tu ne nous pardonnes pas et ne nous fais pas Miséricorde, nous serons au nombre des perdants ) (Coran 7/23). Noé T'avait imploré, Tu lui avais répondu, Tu l'avais sauvé ainsi que sa famille du terrible cataclysme. Tu avais éteint Le Feu de Nemrod qui se transforma en fraîcheur et paix pour Ton Ami intime Abraham.

Tu as exaucé Job, quand il T'implora : ( Le mal m'a touché, et cependant, Tu es Le plus Miséricor-dieux de ceux qui font miséricorde ! ) (Coran 21/83).

Tu as écarté de lui le mal qu'il avait, Tu as rétabli sa famille et Tu l'as rendue deux fois plus nombreuse, par l'effet de Ta Miséricorde et comme un rappel pour les doués d'intelligence ! C'est Toi qui as exaucé l'Homme au Poisson 36 lorsqu'il T'a imploré, dans les ténèbres : ( En vérité, il n'y a de Çááå-Dieu que Toi ! Gloire à Toi ! Oui, j'étais au nombre des injustes ! ) (Coran 21/87). Tu l'as préservé de l'affliction. C'est Toi qui as exaucé Moïse et Aaron ! Lorsque Tu as dit : ( Votre Prière est exaucée, restez tous deux sur le chemin droit ! ) (Coran 10/89). Tu as englouti Pharaon et ses hommes.

Tu as pardonné à David sa faute et Tu as accepté son re-pentir par l'effet de Ta Miséricorde et comme un rappel ! Tu as rache-té Ismaël par un sacrifice, ( après que tous deux se furent soumis et qu'Abraham eut jeté son fils, le front à terre ) (Coran 37/103), Tu lui as annoncé la Bonne Nouvelle et le soulagement ! C'est Toi qui as exaucé Zacharie, quand il T'a imploré d'une invocation secrète : ( Mon Seigneur ! Mes os sont affaiblis, ma tête a blanchi. Mon Seigneur ! Jamais en Te priant, je n'ai été malheureux ! ) (Coran 19/4). Tu as dit : ( Ils Nous invoquaient avec amour et avec crainte. Ils étaient humbles devant Nous ) (Coran 21/90).

" C'est Toi Qui as répondu à ceux qui ont cru et accompli les bonnes œuvres afin de les récompenser de la meilleure façon et les combler de Ta Grâce ! Ne permets pas que je sois parmi les plus déconsidérés de ceux qui T'implorent et de ceux qui désirent se rapprocher de Toi ! Réponds-moi comme Tu leur as répondu ! Par leur droit que Tu as as-suré, purifie-moi par Ta Purification ! Agrée ma Prière et mon invoca-tion par un agrément favorable ! Embellis la vie qui me reste à vivre et embellis ma mort ! Fais-moi suppléer par mes successeurs ! Protège-moi, ô mon Seigneur, par ma supplication ! Fasse que ma descen-dance soit une bonne descendance et entoure-la de Ta Protection par laquelle Tu as entouré la descendance de chacun de Tes Amis et de Tes Serviteurs dévoués ! Par Ta Miséricorde ! ô Le plus Miséricor-dieux de ceux qui font miséricorde ! ô Celui Qui observe parfaitement toute chose ! Qui répond à chaque quémandeur parmi Tes Créatures ! Qui est proche de chaque demandeur ! Je T'implore ! ô ! Il n'y a de Çááå-Dieu que Toi, Le Vivant, Qui subsiste par Lui-même, l'Unique, L'Impénétrable, Qui n'engendre pas et n'est pas engendré, nul n'est égal à Lui !

" (Je T'implore) par tout Nom avec lequel : Tu as élevé Ton Ciel, Tu as étendu Ta Terre, Tu as posé les Montagnes, Tu as fait couler l'Eau, Tu as créé les Nuages, Le Soleil et la Lune, les étoiles, la Nuit et le Jour et Tu as créé toutes les Créatures ! Je T'implore par la Grandeur de Ta Face infinie à laquelle ont resplendi les Cieux et la Terre, et en ont illuminé les ténèbres ! Bénis Mohammed et la Famille de Mo-hammed, et accorde-moi la suffisance dans la Vie d'Ici-bas et dans l'Au-delà et la perfection dans tout ce qui m'intéresse ! Ne m'abandonne pas à moi-même, ne serait-ce l'instant d'un clin d'œil ! Accorde-moi la perfection en ce qui me concerne et concerne mes en-fants et soulage-moi de mes préoccupations à leur égard ! Enrichis-moi avec eux, de Ta Richesse, de Tes Trésors et de l'abondance de Ta Grâce qui ne s'épuise jamais ! Consolide, dans mon cœur, les sources de la Sagesse que Tu rendras profitables pour moi et utiles pour ceux parmi Tes Créatures dont Tu es satisfait ! A la fin des temps, fais de moi, un guide pour les pieux, comme tu as fait de l'Ami intime, Abra-ham, un Guide !

" En réalité, c'est par le Succès que Tu accordes que les victorieux obtiennent la Victoire, les repentants le repentir, les adorateurs par-viennent à T'adorer ! Par Ta Bonne Orientation, se perfectionnent les hommes de bien, les bienfaisants, les humbles, ceux qui T'adorent et Te craignent ! Par la Droiture dans Ta Direction, les préservés échap-pent au Feu redouté par les avisés d'entre Tes Créatures ! Par Ton abandon, s'égarent les imposteurs, périssent les injustes, se distraient les insouciants ! Mon Çááå-Dieu ! Dote mon âme de sa Piété ! Tu es son Souverain et son Maître ! Le Meilleur qui puisse la purifier ! Mon Çááå-Dieu ! Indique-lui la Voie de sa Bonne Guidance et inspire-lui sa Pié-té ! Annonce-lui la bonne nouvelle de mériter Ta Miséricorde, lorsque Tu l'accueilleras auprès de Toi ! Installe-la au plus élevé de Tes Jar-dins Paradisiaques et embellis sa mort aussi bien que sa vie ! Honore son retour à sa dernière Demeure, sa Demeure éternelle et son Abri de toujours ! Tu es certes, son Souverain et son Maître ! ". Mafatih Al-Jinan d'Al-Cheikh Abbas Al-Qummi comportant un lexique des termes d'Al-Cheikh Khalil Rizq Al-Amili.

4

L'Imam Al-Hossein s'informe au sujet du Comportement islamique du Messager Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

670. " J'ai demandé à mon père [Amir Al-Mu'minin Ali (s)] quelle était l'habitude de s'asseoir du Messager de Çááå-Dieu (pslf) ; mon père me répondit ceci : " Le Messager de Çááå-Dieu (pslf) était en constant état de Rappel de Çááå-Dieu-Dhikr ; il ne s'était réservé aucun endroit particulier pour s'asseoir, exhortant les autres à en faire autant. Lors-que le Messager de Çááå-Dieu (pslf) rejoignait un lieu où se tenait une assemblée, il avait coutume de s'asseoir à l'entrée et conseillait aux autres d'en faire autant.

Le Messager (pslf) faisait preuve d'un même degré de considération envers chacun de ses Compagnons, ce faisant, chacun se sentait à ses côtés sur un même pied d'égalité. Lorsqu'une personne était en sa pré-sence ou occupée à une tâche collective, Sa Sainteté le Messager (pslf) faisait preuve de patience jusqu'à la fin ; à toute requête formulée par une personne, le Messager (pslf) répondait ou lui adressait des bonnes paroles ; son approche aimante à l'égard de l'autre s'appliquait à tous, elle était celle d'un parent à l'égard de ses proches ; le Messager (pslf) respectait les droits de chacun ; sa conduite en assemblée reflétait son caractère fait de patience, d'humilité et de confiance ; jamais une voix s'élevait forte et autoritaire ni un mauvais propos ne s'y faisait enten-dre ni une critique désagréable n'y était formulée ; les rapports entre tous les présents étaient fondés sur la devise de l'égalité et tous fai-saient preuve de modestie, seuls les Pieux méritaient une distinction particulière, ils marquaient le respect envers les personnes âgées et l'affection envers les plus jeunes, ils donnaient la priorité aux nécessi-teux sur eux-mêmes et accordaient aux étrangers une attention toute particulière et chaleureuse ". Puis j'ai demandé à mon père ceci : " Quelle était la conduite du Messager de Çááå-Dieu (pslf) à l'égard de ses Compagnons ? " Mon père me répondit : " Le Messager de Çááå-Dieu (pslf) faisait preuve d'une très grande indulgence, de bonté et d'excellentes manières à leur encontre, il n'insultait personne, n'élevait jamais la voix ni protestait de façons bruyantes ; le Messager de Çááå-Dieu (pslf) ne pratiquait ni la ruse ni la farce, n'étalait pas ce qu'il détestait, n'encourageait ni ne décourageait jamais personne à ce sujet. Le Messager de Çááå-Dieu (pslf) déconseillait trois attitudes : celle de l'entêté, celle du bavard et celle du paresseux ; il n'émettait aucune opinion défavorable à l'encontre d'une personne ni un reproche ni re-cherchait en elle un défaut ; il parlait avec le sentiment que ses paroles devaient mériter la Récompense divine ; lorsque le Messager de Çááå-Dieu (pslf) commençait à parler, ses Compagnons ne bougeaient plus et marquaient le silence comme si un oiseau était venu se percher sur la tête de chacun ; lorsque le Messager de Çááå-Dieu (pslf) gardait le si-lence, ses Compagnons commençaient à parler ; jamais ils ne se que-rellaient en sa présence ; lorsqu'une personne prenait la parole, ils l'écoutaient jusqu'à la fin de son intervention ; le Messager de Çááå-Dieu (pslf) répondait à chacun selon son tour ; il exprimait la gaieté lorsque les autres étaient gais et la tristesse lorsqu'ils étaient tristes ; le Messager de Çááå-Dieu (pslf) gardait son calme envers l'étranger qui s'adressait à lui de façon brutale ; il avait coutume de recommander à ses Compagnons de porter assistance à celui qui appelait à l'aide ; il n'acceptait l'éloge que du Musulman sincère, n'interrompait jamais un orateur même s'il se lançait dans une volubile explication ni lui or-donnait de se taire préférant se lever et quitter les lieux ". Dalaïl Al-Noubouwa de Al-Bayhaqi, 1/290.

5

L'Imam Al-Hossein (s) rappelle des paroles du Messager exhortant à la Demande de Bénédictions sur lui Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

671. " L'ingrat est celui auprès de qui je [Messager (pslf)] suis cité et qui n'invoque pas la demande de grâce sur moi ". Musnad d'Ahmad, 1/201 ; Sunan d'Al-Tarmidhi, 13/62-63 ; Kenz Al-Ummal, 1/437-438 ; Tafseer Al-Dar Al-Manthour, 5/218 ; Ryadh al-sa'lihîn, 382.

6

L'Imam Al-Hossein rappelle l'Affection et le Soutien dus aux Gens de la Famille du Messager Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

672. " Toute personne qui fait preuve d'Affection envers nous en vue d'y gagner quelque chose en ce Monde-ci doit savoir que les gens at-tachés à ce monde sont appréciés à la fois des bonnes personnes et des malfaiteurs, mais, toute personne qui fait preuve d'Affection envers nous pour l'Amour de Çááå-Dieu sera avec nous au Jour du Jugement ". Al-Mu'ajam Al-Kebir, 3/125/2880.

673. " Si vous ne nous soutenez pas, si vous n'êtes pas justes avec nous, les tyrans se développeront en force, vous domineront et œuvre-ront à l'extinction de la Lumière de votre Prophète. ?-Dieu nous suf-fit, nous plaçons toute notre confiance en Lui, vers Lui nous nous tournons et vers Lui se fait le Retour ". Extrait d'un long hadith cité dans Touhaf Al-Ouqoul 37, 171.

7

L'Imam Al-Hossein confirme le statut divin d'exemption de toute souillure morale et physique de la Famille du Messager de Çááå-Dieu Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

674. Il a été rapporté de l'Imam Al-Hossein (s) un extrait du débat en-tre l'Imam (s) et Marwan Ibn Hakam : " Ne t'approche pas de moi, tu es tellement malsain, nous sommes les Gens de la Demeure de la Pu-reté et de l'exemption de toute souillure, les Gens au sujet desquels Çááå-Dieu révéla le Verset suivant : ( ô vous, les Gens de la Maison ! Çááå-Dieu veut seulement vous exempter de toute souillure et vous purifier to-talement ) ". (Coran 33/33).

Maqtal Al-Hossein (s) - L'assassinat d'Al-Hossein (s) de Al-Khawarizmi, 1/185 ; Al-Foutouh, 5/17.

675. " Toi Qui as enlevé la souillure des cœurs de Tes bien-aimés si bien qu'ils n'aiment que Toi… Que peut trouver celui qui T'a perdu ? Et que perd-t-il celui qui T'a découvert ? Il est perdant évidemment, celui qui accepte un autre que Toi. " Dans son Invocation du Jour d'Arafat, Bihar Al-Anwar ; volume 98 ; page 226.

8

L'Imam Al-Hossein rappelle la Composition de la Famille du Messager de Çááå-Dieu Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

676. Musa Ibn 'Abd Rabbih déclara ceci : " J'ai entendu l'Imam Al-Hossein Ibn Ali (s) citer son père Ali (s) qui avait rapporté dans la Mosquée du Prophète-Masjid Al-Nabi les paroles prononcées par Sa Sainteté le Messager de Çááå-Dieu (pslf) : " Prenez garde ! Mes Ahlul Beyt sont des avertisseurs pour vous, faites preuve d'affection à leur égard si vous voulez que je fasse preuve d'affection à votre égard, at-tachez-vous à eux fermement si vous désirez ne pas vous égarer ". - Il lui fut demandé : " ô Messager de Çááå-Dieu (pslf), qui sont tes Ahlul Beyt ? ". - Le Messager (pslf) répondit : " Ali (s), deux de mes petits-fils et neuf enfants de la progéniture d'Al-Hossein, ils sont les Imams Véridiques et Infaillibles ; prenez en compte qu'ils sont Mes Ahlul Beyt et Ma Descendance, qu'ils sont de ma chair et de mon sang ". Ki-fayat Al-Athar, 171.

9

L'Imam Al-Hossein confirme le Total Abandon des Immaculés au Décret de Çááå-Dieu Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

677. " La Louange appartient à Çááå-Dieu ! Ce qui arrivera est ce qui plaira à Çááå-Dieu ! Il n'y a de Puissance qu'en Çááå-Dieu ; que les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur Son Messager. La mort est la parure de la Descendance d'Adam (psl) de la même manière que le collier est la parure du cou de la jeune femme ; grande est ma hâte de rencontrer ceux qui nous ont quittés ! Il s'agit du même sentiment ressenti par Jacob lorsqu'il était désireux de rencontrer Joseph. Le lieu de mon martyre a déjà été choisi ; je peux y voir les loups du désert mettre en pièces ma dépouille entre Navavis et Karbala, mon corps servira à calmer l'appétit des affamés et à remplir les estomacs vides. Il n'existe aucune issue face au Décret et Ordonnance de Çááå-Dieu.

Nous les Gens de la Demeure de Sa Sainteté le Messager de Çááå-Dieu (pslf), sommes heureux et satisfaits par tout ce qui plaît à Çááå-Dieu ; nous faisons preuve de patience et Çááå-Dieu nous récompensera de la Récompense prévue pour les Patients. Aucune partie de chair rattachée [par filiation] au corps du Prophète (pslf) ne peut en être séparée ; toutes ses parties seront regroupées dans l'Enceinte du Sanctuaire où le Prophète sera comblé de les voir et où se réalisera ce qui a été promis. Toute personne prête au martyre en l'honneur de notre cause et désireuse de nous rencontrer (ou de rencontrer Çááå-Dieu), doit s'attendre au départ pour demain matin, plaise à Çááå-Dieu ". Extrait d'un Sermon de l'Imam Al-Hossein (s) prononcé avant son départ pour l'Iraq, cité dans Kachf Al-Ghoumma, 2/241 ; Al-Malhouf, 126 ; Nathr Al-Darr, 1/333.

678. " Çááå-Dieu, dans Son Décret, a commencé par ordonner ce qui est Bien et interdire ce qui est Mal, sachant parfaitement que si ce Com-mandement religieux était convenablement appliqué, alors, toutes les autres obligations légères ou pesantes le seraient aussi. Car, en ordon-nant la réalisation d'œuvres portées au Bien et l'interdiction de celles portées au Mal, équivaut en définitive à appeler à l'Islam dont le Fon-dement repose sur rendre les Droits à ceux qui en ont été dépossédés, s'opposer à la persécution, répartir les biens et les revenus du Trésor public de façon équitable, collecter la Zakat et la redistribuer égale-ment de façon équitable ". Extrait d'un long Sermon de l'Imam Al-Hossein (s) cité dans Touhaf Al-Ouqoul, page 169.

10

L'Imam Al-Hossein confirme par le Saint Coran la Position particulière du Prophète Mohammed et de ses Proches Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

679. Commentant les Versets coraniques suivants : ( Par le soleil et sa clarté ! ), (Coran 91/1), l'Imam Al-Hossein (s) déclara : " Ici, l'expression ( le Soleil ) désigne Sa Sainteté le Messager (pslf) ; ( Par la lune quand elle le suit ), (Coran 91/2), l'expression ( la lune ) désigne Amir Al-Mu'minin Ali (s) qui est semblable à Sa Sainteté le Messager (pslf) en matière de perfection ; ( Par le jour quand il éclaire la Terre ), (Coran 91/3), ce Verset désigne le Qa'ïm de la Descendance de Moham-med qui remplira la Terre de Justice ; ( Par la nuit quand elle l'enveloppe ), (Coran 91/4), ce Verset fait allusion aux Béni Umayya-des ". Rapporté par Haris A'avar, ité dans Hayat Al-Qouloub - La Vie des Cœurs d'Allamah Mohammed Bâqer Al-Majlissi - Volume Imamat - aux éditions de La Fondation de l'Imam Al-Hossein (s), Beyrouth, Liban.

680. Lorsque Çááå-Dieu, Le Très-Haut, révéla le Verset : ? Cependant, ceux qui sont liés par la parenté sont encore plus proches les uns des au-tres, d'après le Livre de Çááå-Dieu ? (Coran 8/75), il a été demandé au Messager de Çááå-Dieu (pslf) d'en fournir l'explication ; alors le Messager de Çááå-Dieu (pslf) dit en s'adressant à Al-Hossein (s) : " Vous êtes les proches ; lorsque je mourrai, ton père, Ali, qui est mon plus proche, possède un droit prioritaire à ma Succession sur toute autre personne ; lorsque ton père décédera, ton frère Hassan possédera un droit prioritaire à sa Succession sur toute autre personne ; et lorsque Hassan décédera, tu posséderas un droit prioritaire à sa Succession sur toute autre personne ". Cité par Al-Saduq dans son ouvrage Al-Nusus 'Ala Al-I'mah après en avoir mentionné les sources remontant jusqu'à l'Imam Al-Hossein Ibn Ali (s).

11

L'Imam Al-Hossein confirme le respect des engagements et la pratique de la Dissimulation de la Foi / Al-Taqiyyah Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

681. [Après le Traité de Paix entre l'Imam Al-Hassan (s) et l'ennemi Mouawiyya, les mécontents rendirent visite à son frère Al-Hossein (s) pour le contraindre par la parole à devenir leur Guide. Cette rencontre a été rap-portée par Ali Ibn Mohammed Ibn Bashir : " Accompagné de Sufyan Ibn Abi Layla, nous arrivâmes à Médine pour d'abord rencontrer Al-Hassan Ibn Ali (s). Arrivés près de lui (s) alors qu'il (s) était en compagnie de Musayyib Ibn Nadjba et d'autres personnes, je l'ai salué ainsi : " Que la Paix soit avec ce-lui qui a humilié les Croyants ! " - " Que la Paix soit avec toi, répondit cal-mement l'Imam, assieds-toi. Je n'ai jamais eu l'intention d'humilier les Croyants d'autant qu'ils me sont chers. J'ai accepté ce Traité avec l'unique préoccupation de vous protéger et rien d'autre ! ". - Puis le rapporteur poursuit : " Nous sommes allés ensuite rendre visite à son frère Al-Hossein (s) aux fins de l'informer de la réponse donnée par Al-Hassan "]. - " Alors l'Imam Al-Hossein (s) répliqua : " Abu Mohammed [Al-Hassan] a dit la vérité.

Chacun de vous devra rester chez-lui tant que cet homme [Mouawiyya] sera en vie, s'il venait à mourir et que vous soyez en-core en vie, que Çááå-Dieu fasse alors ce qui est bien pour nous et qu'IL ne nous laisse point livrés à nous-mêmes ! ". Ansab Al-Ashraf, volume 1, page 150 ; Akhbar Al-Tiwal, page 221 ; Al-Imama Wa Al-Siyasa, volume 1, page 187. - Lors-qu'il fut demandé à l'Imam Al-Hossein (s) de se soulever, il (s) ré-pondit : " Ce n'est point mon intention, que Çááå-Dieu vous fasse misé-ricorde, demeurez assis au sol, restez chez vous, évitez d'être suspec-tés tant que Mouawiyya sera en vie ! ".

Akhbar Al-Tiwal, page 222.

12

L'Imam Al-Hossein confirme la tendance au Pardon des Immaculés Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

682. Dans l'ouvrage " Al-Mu'jam Al-Awssat ", selon Ismaïl Ben Ra-ja', selon son père : " J'étais dans la Mosquée du Messager de Çááå-Dieu (pslf) en compagnie d'un groupe comprenant Abu Saïd Al-Khudhri et Abdallah Ben Amru, lorsqu'Al-Hossein Ben Ali (s) passa et salua le groupe ; ce dernier lui répondit par la salutation de rigueur, excepté Abdallah [Ben Amru] qui garda le silence ; puis, les autres ayant ter-miné de saluer, il éleva la voix et le salua ainsi : " Que le Salut de Çááå-Dieu, ainsi que Sa Miséricorde et Ses Bénédictions, soient sur toi ! ". - Alors, le fils d'Amru se tourna vers le groupe et ajouta : " Désirez-vous que je vous informe sur la personne la plus aimée d'entre les ha-bitants de la Terre par les Habitants du Ciel ? " - " Bien évidem-ment ! " répondirent-ils. - Il leur dit : " C'est cet homme distingué et honorable ! Par Çááå-Dieu ! Nous ne nous sommes plus adressés la pa-role depuis les nuits de Siffin. Par Çááå-Dieu ! S'il m'accordait son pardon et qu'il soit satisfait de moi, cela me serait bien plus préférable que la valeur d'Uhoud ! ". - Abu Saïd Al-Khudhri lui demanda : " Ne veux-tu pas lui rendre visite ? ". - " Bien sûr ! " répondit-il. - Ensem-ble, ils s'étaient promis de rendre visite à Al-Hossein (s) et je les avais accompagnés. Abu Saïd demanda la permission d'entrer, elle lui fut accordée et j'entrai avec lui. Abu Saïd demanda à Al-Hossein l'autorisation d'entrée pour Abdallah Ben Amru, il insista tellement qu'Al-Hossein accepta. Il entra, le voyant entrer, Abu Saïd se poussa pour lui laisser place mais Al-Hossein (s) le rapprocha de lui, et le fils d'Amru resta debout.

Enfin, Al-Hossein (s) laissa faire Abu Saïd qui s'écarta un peu pour qu'Abdallah soit entre lui et Al-Hossein (s) et se mit à raconter à Al-Hossein l'histoire récente d'Abdallah à la Mos-quée. - Al-Hossein (s) lui demanda : " Est-ce vrai, ô fils d'Amru ? Sais-tu vraiment que je suis le plus aimé d'entre les habitants de la Terre par les Habitants du Ciel ? ". - " Le fils d'Amru répondit : " Oui ! Par Le Seigneur de la Ka'ba ! Tu es le plus aimé d'entre les habitants de la Terre par les Habitants du Ciel ". - " Alors, qu'est-ce qui t'a poussé à nous combattre mon père et moi au Jour de Siffin ? Par Çááå-Dieu, mon père est encore meilleur que moi ! ". - " Sûrement ! Mais Amru s'étant plaint de moi au Messager de Çááå-Dieu (pslf) en lui disant : " Abdullah prie la nuit et jeûne le jour ". Le Messager de Çááå-Dieu (pslf) me dit : " Prie, dors, jeûne, romps ton jeûne et obéis à Amru ! ". Lors de la Bataille de Siffin, il m'a fait jurer de lui obéir. Par Çááå-Dieu ! Je n'ai pas mobilisé pour eux la foule et je n'ai pas dé-gainé un seul sabre, ni lancé une seule lance, ni tiré une seule flèche ". - Al-Hossein (s) lui dit : " Ne savais-tu pas qu'il n'y a pas d'obéissance à une Créature qui ordonne la désobéissance au Créa-teur ? " - Il acquiesça par : " C'est vrai ! ". Al-Mu'jam Al-Awssat : 4/181/3917 ; Ussud Al-Ghaba : 3/347/3092 ; Al-Manaqib par Ibn Chahr Achoub : 4/73.

13

L'Imam Al-Hossein dénonce le mépris des Directives de Çááå-Dieu, des Droits des Imams Immaculés et de ceux des Faibles Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

683. " Vous avez méprisé les Droits des Imams, vous avez négligé les Droits des faibles ; mais, ce que vous prétendez être votre Droit, vous le réclamez.

Vous n'avez jamais distribué aucun bien ni mis en danger votre vie ni combattu avec un clan pour la Cause de Çááå-Dieu ; néan-moins vous aspirez au Paradis, à la proximité des Prophètes et à la ré-mission du Châtiment de Çááå-Dieu ". Extrait d'un long hadith cité dans Touhaf Al-Ouqoul, page 170.

684. " Vous gardez le silence au sujet des Directives de Çááå-Dieu qui ne sont pas respectées, mais dès que vous remarquez que l'un des con-trats de vos pères n'est pas honoré, vous vous sentez gravement affli-gés et remplis d'inquiétude ; vous voyez parfaitement que les Avertis-sements de Sa Sainteté le Messager (pslf) sont négligés et que l'aveugle, le muet et le malade ne sont pas secourus dans les villes ; jamais vous n'en prenez le moindre soin, ni faites quelque chose pour ces personnes ; pas davantage vous n'apportez une aide à ceux qui s'en occupent. Vous flattez les oppresseurs et cela vous suffit pour vous sentir heureux. ááå-Dieu a ordonné que vous vous absteniez de commettre de tels actes et de les interdire également aux autres. Mais vous faites preuve de négligence [dans votre charge] […] ô mon Çááå-Dieu ! Tu sais que ce que nous avons fait n'avait pas pour but de riva-liser pour obtenir le Pouvoir, ni pour accaparer des biens de ce Mon-de ; le but était de rendre manifestes les Signes de Ta Religion et d'instaurer la Droiture sur la Terre afin que les opprimés vivent en sé-curité, trouvent le bien-être et qu'ils obéissent à Tes Dogmes et Prin-cipes. Si, vous, les gens, vous nous refusez votre aide et ne venez pas de notre côté, les tyrans vous domineront et tenteront d'éteindre la Lumière de votre Prophète. Çááå-Dieu nous suffit ; nous plaçons toute notre confiance en Lui et c'est vers Lui que nous retournerons ". Extrait d'un long hadith cité dans Touhaf Al-Ouqoul, 170.

685. " A Mouawiyya - J'ai reçu ta missive dans laquelle tu parles de choses qui te déplaisent et que tes agents, semeurs de discorde, t'ont rapporté. Tes associés sont les associés du Shaytan et, à vous tous, vous formez le Parti de l'Oppression et de l'Obscurantisme. Tu as fait assassiner Hujr Ben Ouday et ses amis alors qu'ils accomplissaient la Prière, des Pieux parce qu'ils dénonçaient ton injustice, tu les as fait assassiner après leur avoir promis la sécurité et de ne pas les tuer, une promesse pleine de perfidie qui confirme ton degré de reniement des Directives divines. Tu as imposé Ziyad Ben Soumaya aux Gens de l'Islam, il les assassine, il leur tranche les mains et les pieds, il leur crève les yeux et les crucifie sur des troncs de palmiers, il rend capti-ves leurs femmes. Tu agis comme si tu ne faisais pas partie de cette Communauté et que ces Musulmans ne sont pas des vôtres. Tu as trahi ton Pacte en faisant assassiner ces gens qui n'ont commis aucun acte coupable d'impiété, tu leur reproches seulement de citer nos vertus et de reconnaître la légitimité de notre Droit ; tu as expulsé de leur terre natale vers des terres étrangères les Amis de Çááå-Dieu qui sont les Hommes du Bien… ". Hussein Ben Ali de Mohammed Kamil Al-Mouhami, page 19.38

686. " ô mon Grand-Père ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! ô Messager de Çááå-Dieu ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! ? Mohammed ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! Je suis Hossein, fils de ta fille Fatima, ton descendant, fils de ton descendant, ton petit-fils que tu as désigné pour guider ta Nation. Témoigne contre eux, ô Pro-phète de Çááå-Dieu, qu'ils m'ont abandonné, malmené et laissé sans protection, cette plainte t'est déposée jusqu'à notre rencontre ". Maqtal Al-Awalim, page 54 ; Bihar Al-Anwar, volume 10, page 172.

687. " Quelle est la raison de votre coalition contre moi ? N'avez-vous pas compris que si vous me tuez, vous tuerez en même temps l'Argument de ááå-Dieu à votre service ? Non, par ááå-Dieu, il n'existe pas entre Jabilqa et Jabirsa , un [Petit-]Fils de Prophète par lequel l'Argument de ááå-Dieu vous sert autre que moi ! ". Kitab Al-Irshad, Scheikh Al-Mufid, page 198, édition Beyrouth, Liban.

688. " Vous êtes devenus les alliés de vos ennemis contre vos amis sans qu'ils répandent parmi vous la justice, ni vous assurant un quel-conque espoir auprès d'eux. Malheur à vous ! Est-ce ceux-là que vous soutenez et nous que vous trahissez ? Par Çááå-Dieu ! Vous ne resterez, après cela, que l'instant d'être sur votre monture, puis, viendra pour vous le moment de tourner sur vous-mêmes tel le fait la roue du mou-lin autour de son axe… ". Aïmmatouna / Nos Imams d'Ali Mohammed-Ali Dakhil, volume 1, page 201.

689. " Malheur à vous qui refusez de m'écouter pour ne pas entendre mes paroles, néanmoins, je vous appelle à suivre la voie de la raison… Hélas ! Tous, vous désobéissez à ma recommandation, vous n'écoutez pas mes paroles car vos ventres sont pleins d'illicite et vos cœurs sont scellés… ". Paroles de l'Imam Al-Hossein (s) adressées à Omar Ben Sâ'ad et à ses hordes de mercenaires qui avaient encerclé l'Imam (s) à Karbala, citées dans Bihar Al-Anwar ; vo-lume 45 ; page 8.

690. " Et voilà le résultat ! Ce né hors mariage engendré par un autre né hors mariage, m'oblige à choisir entre l'asservissement ou le com-bat ; loin de moi et de ma Famille l'intention d'accepter une telle si-tuation dégradante ; Çááå-Dieu, Son Messager, les Croyants et nos Purs Parents refusent un tel choix : préférer l'asservissement à une mort noble et honorable ". Al-'Ihtijaj, 2/97/167.

691. " En vérité, les Hommes sont esclaves de ce Monde ; leur Reli-gion n'est qu'en surface, seulement au bout de leur langue. Ils font preuve d'attention à son égard tant que leurs biens matériels leur par-viennent, mais, dès qu'ils sont soumis aux épreuves, le nombre parmi eux de dévots sincères diminue ". Bihar Al-Anwar, volume 44, page 374.

L'Imam Al-Hossein cite les critères du Partisan des Immaculés Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

692. " Nul ne peut se considérer comme étant l'un de nos véridiques Partisans tant qu'il n'est pas le reflet fidèle de la Vérité ou un Mar-tyr ". - Zayd demanda à l'Imam (s) : " Comment cela est-ce possible s'il trouve la mort dans son lit ? " - L'Imam (s) répondit : " N'as-tu point lu le Livre de Çááå-Dieu : ( Le s Véridiques sont ceux qui croient en Dieu et en Ses Prophètes ; ils sont les Témoins en présence de leur Sei-gneur ) (Coran 57/19). - Puis, Zayd dit : " Tu as raison, que je te sois un dévoué serviteur ! Je n'avais pas lu ce Verset ainsi ". - L'Imam Al-Hossein (s) poursuivit : " Si être un " Martyr " signifiait seulement être tué par le sabre, alors Çááå-Dieu n'aurait sûrement pas utilisé l'expression " Les Témoins ". Rapporté par Zayd Ibn Arqam, cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 442, page 233 de l'arabe.

15

L'Imam Al-Hossein cite des bons Comportements islamiques Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

693. " Prendre place parmi les pieux est le commencement de la pié-té ; la civilité envers les savants est un complément indispensable de l'intelligence ; obéir aux détenteurs de la justice est un honneur trans-cendant ; investir son capital c'est l'excellence du caractère ; orienter celui qui cherche c'est l'accomplissement de la véritable bienfai-sance ; mettre un terme au Mal, à l'offense ou au tort est un acte d'intelligence, en lui se trouve le respect de l'intégrité de la personne, à court et long terme ". Paroles de l'Imam Al-Hossein (s) rapportées par l'Imam As-Sâdeq (s), extraites du hadith 12 cité dans Uçul Al-Kafi, 1/30, éditions Al-Uswa, Téhéran, 1418 de l'Hégire lunaire.

694. " J'ai une fille à marier, quels conseils me donneras-tu dans le choix de son époux ? " - L'Imam (s) : " Donne-la en mariage à celui qui fait preuve de Crainte révérencielle envers Çááå-Dieu, L'Omnipotent et L'Exalté, car, il l'aimera et la respectera, et s'il rencontre quelques difficultés avec elle, il ne la brutalisera pas ". Al-Mustatraf, vo. 2, page 218.

695. " Pour quiconque recherche la Satisfaction de Çááå-Dieu de préfé-rence à la satisfaction des gens, Çááå-Dieu lui évitera d'avoir besoin d'eux, mais Çááå-Dieu l'abandonnera s'il préfère la satisfaction des gens [à son égard] au risque de s'attirer l'Insatisfaction de Çááå-Dieu ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 129, page 89 de l'arabe.

696. " En réalité, je ne suis pas sorti en insolent, ni en rebelle, ni en malfaisant ni en oppresseur mais je suis sorti pour réhabiliter le Bien dans la Nation de mon grand-père (pslf) ". Maqtal par Al-Khawarizmi, volume 1, page 188 ; Al-Chahada wa Al-Thaoura / Le Martyre et la Révolution, d'Al-Allamah Al-Madrissi, page 46.

697. " Je suis l'assassiné qui fait fondre en larmes inépuisables. Tout Croyant qui m'évoque suscite en lui le besoin de verser des larmes ". Bihar Al-Anwar, volume 44, page 279, citant Kamal Al-Ziyarat, pages 108-109.

16

L'Imam Al-Hossein (s) rappelle que le Messager et Ali sont les Deux " Pères " spirituels de la Communauté Que la Paix et les Bénédictions de Dieu soient sur le Prophète et sa Famille

698. " Quiconque reconnaîtra le Droit de ses deux très honorables " Pères " spirituels [de la Communauté], qui fera preuve d'obéissance à leur égard car ils sont ceux envers lesquels l'obéissance a été rendue obligatoire, à celui-là, au Jour du Jugement, il lui sera accordé la fa-veur de résider en tous lieux dans le vaste et spacieux Paradis ". Cité dans Hayat Al-Qouloub - La Vie des Cœurs d'Allamah Mohammed Bâqer Al-Majlissi - Vo-lume Imamat - aux éditions de La Fondation de l'Imam Al-Hossein (s), Beyrouth, Liban.

!

_____________________________________________________________________________________

7

Florilège de Vérités choisies du Maître des Prosternés ALI ZAYN AL-ABIDIN Quatrième Imam Remplaçant Que la Paix soit sur lui

Position : Quatrième Imam successeur du Prophète Mo-hammed, que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur lui et sur sa Famille sanctifiée. Nom du père : Al-Hossein Ben Abi Tâleb, que la Paix soit sur lui.

Nom de la mère : Dame Chah Zanân, fille du roi persan Yazdagurd.

Nom familier : Abu Mohammed.

Noms honorifiques : Zaïn Al-Abidin ; Sayyidu 's-Sajidin ; Al-Sadjdjad / L'Ornement des Hommes de Piété, Celui qui est en constante Adoration.

Lieu et date de naissance : Médine, le 5 Cha'aban de l'an 38 de l'Hégire-06.01.659 après le Prophète Jésus, que la Paix soit sur lui.

Date de décès : Mort empoisonné le 25 Muharram de l'an 94/95 de l'Hégire-31.10.712 ou 20.10.713 après le Prophète Jésus, que la Paix soit sur lui.

Lieu des funérailles : Cimetière Al-Baqi'*, Médine la Sainte, Arabie.

* A partir du 10e siècle après le Prophète Jésus fils de Marie, que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux, l'histoire de Médine se confond avec celle du hijaz et de toute la partie occidentale de l'Arabie. Ensuite, comme La Mecque, la ville connut une occupation ottomane inter-rompue, en 1804, par l'incursion des wahhabites qui s'emparèrent des trésors de la Mosquée et qui interdirent les visites à la tombe du Pro-phète Mohammed Ibn Abdullah (pslf). La souveraineté des Ottomans fut rétablie en 1815 et prit fin après la Première Guerre mondiale. En 1926 Médine fut ensuite rattachée au nouveau royaume d'Arabie Saoudite. Les wahhabites, en vertu d'une fatwa délivrée par le scheikh Mohammed Al-Tayyib, détruisirent les tombes de personnages célè-bres des premiers temps de l'Islam, notamment les tombes des Pro-ches parents du Messager (pslf) et des Imams issus de sa Descen-dance, afin d'y empêcher des visites spirituelles pieuses qu'ils condamnaient. En effet, au cours des siècles, les Partisans de l'Imamat duodécimain avaient peuplé le Cimetière Al-Baqi' de pieux et riches monuments en hommage à la Mémoire des Imams et proches de la Famille du Prophète (pslf) qui y sont enterrés.

Lorsque les Wahhabi-tes, après leur entrée à La Mecque en 1924, eurent instauré leur pou-voir sur l'Arabie musulmane, tout cet ensemble fut abattu par purita-nisme fanatique, et converti en un champ de ruines. C'est à l'occasion d'un pèlerinage à La Mecque, en 1956, que le Souverain iranien fit, accompagné de toute sa suite, une longue visite au Baqi', stationnant devant l'emplacement des tombes des Imams et proches de la Famille du Messager (pslf). On promit alors des restaurations qui demeurèrent sans suite. Les wahhabites déconseillèrent aussi la vénération de la Mosquée du Prophète (pslf) et de sa tombe, mais le roi Abd Al-Aziz autorisa les Pèlerins à visiter la Mosquée pour y prier.

!

! ! ! !

1

L'Imam Zayn Al-Abidin témoigne de l'Unicité de Çááå-Dieu, de Sa Grandeur et Puissance Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

699. " Tu Es Çááå-Dieu ! Il n'y a de Çááå-Dieu que Toi ! L'Unique dans l'Unicité, Le Solitaire Qui a décidé de sa Solitude. Tu es Çááå-Dieu ! Il n'y a de Çááå-Dieu que Toi ! Le Généreux, Le Donateur généreux ; Le Très Grand, L'Exalté Très Grand ; Le Magnifique, Le Glorifié magni-fique. Tu Es Çááå-Dieu ! Il n'y a de Çááå-Dieu que Toi ! Le Très-Haut, Le Sublime élevé, Le Puissant dans le châtiment. Tu Es Çááå-Dieu ! Il n'y a de Çááå-Dieu que Toi ! Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux, Le Parfait Connaisseur, Le Sage par excellence. Tu Es Çááå-Dieu ! Il n'y a de Çááå-Dieu que Toi ! Celui Qui entend parfaitement, Celui Qui voit parfaitement, L'éternel, Le parfaitement Connaisseur. Tu Es Çááå-Dieu ! Il n'y a de Çááå-Dieu que Toi ! Le Généreux, Le Plus Généreux, L'éternel, L'éternel infini. Tu Es Çááå-Dieu ! Il n'y a de Çááå-Dieu que Toi ! Celui Qui Est avant quiconque ; Celui Qui demeure après toute multitude. Tu Es Çááå-Dieu ! Il n'y a de Çááå-Dieu que Toi ! Le Proche dans Son ?lévation, Le Très-Haut dans Sa Proximité. Tu Es Çááå-Dieu ! Il n'y a de Çááå-Dieu que Toi ! Détenteur de la Splendeur et de la Gloire, de la Magnificence et de la Louange ". Extrait de son Invocation 47 du recueil Assahifat As-Sadjdjadiyya.

2

L'Imam Zayn Al-Abidin loue Çááå-Dieu Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

700. " Louange à Çááå-Dieu, le Premier sans premier devant Lui, le Dernier sans dernier derrière Lui. Les regards des serviteurs ne peuvent Le voir, l'imagination de ceux qui décrivent est incapable de Le décrire. IL a donné la vie aux Créatures par Sa Puissance créatrice, IL les a conçues en accord avec Sa volonté de faire naître. Puis, IL les a installées sur la Voie de Son dessein, IL les a invitées au chemin de Son amour. Elles ne peuvent revenir en arrière de ce qu'IL a prévu pour elles, pas plus qu'elles ne peuvent aller au-delà de ce qu'IL a décidé pour elles ". Lorsque l'Imam Ali Zayn Al-Abidin (s) commençait une invocation, il débutait par la Louange et la Glorification réservées à Çááå-Dieu, début de son Invocation 1.

701. " Louange à Çááå-Dieu, Celui qui fit preuve de Bonté à notre égard à travers Mohammed - Que Çááå-Dieu le bénisse ainsi que les Gens de Sa Demeure - ce qui n'avait pas été accordé aux communautés précédentes, aux époques antérieures, par Son Pouvoir face auquel rien, aussi immense soit-il, ne peut faire obstacle, et rien, aussi petit soit-il, ne peut lui échapper. IL a scellé par nous tout ce qu'IL a créé ; IL nous a désignés comme Témoins face à ceux qui [Le] dénient, IL a augmenté notre nombre par Sa bienveillance face à ceux qui sont peu nombreux ". Début de son Invocation 2 du recueil Assahifat As-Sadjdjadiyya.

3

L'Imam Zayn Al-Abidin confirme les Bontés divines liés au Souvenir de Çááå-Dieu Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

702. " Mon Çááå-Dieu ! Qu'elles sont agréables, pour les cœurs, les pensées inspirant à Ton Souvenir ? Qu'il est plaisant, lors des médita-tions, le voyage qui mène à Toi par les chemins des mystères ; qu'elle est délicieuse la saveur de l'amour envers Toi ; qu'il est exquis le nec-tar de Ta Proximité ! Aussi, mets-nous à l'abri de Ton Exclusion et de Ton éloignement ; installe-nous parmi l'élite de Tes Connaisseurs, les plus vertueux de Tes Serviteurs, les plus véridiques en obéissance en-vers Toi, les plus sincères de Tes Adorateurs ! ô Le Tout-Puissant ! ô Le Majestueux ! ô Le Généreux ! ô Le Maître de la Grâce ! Par Ta Miséricorde et par Ta Bienveillance ! ô Le Plus Miséricordieux de ceux qui font miséricorde ! ". Extrait de son Invocation 80 du recueil Assahifat As-Sadjdjadiyya.

4