FLORILEGE DE PAROLES DE Çááå-DIEU ET DE VERITES CHOISIES DES QUATORZE IMMACULES
 
Florilège de Vérités choisies du Premier Prince des Adolescents du Paradis AL-HASSAN IBN ALI Second Imam Remplaçant Que la Paix soit sur lui

Position : Deuxième Imam successeur du Prophète Mo-hammed, que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur lui et sur sa Famille sanctifiée. Nom du père : Ali Ibn Abi Tâleb, que la Paix soit sur lui.

Nom de la mère : Dame Fatima Az-Zahra Bint Moham-med, le Messager de Çááå-Dieu, que la Paix et les Bénédic-tions de Çááå-Dieu soient sur lui et sur sa Famille sanctifiée.

Noms familiers : Abu Mohammed

Noms honorifiques : Al-Mujtaba / L'?lu ou Le Choisi ; As-Sibt Al-Akbar.

Lieu et date de naissance : Médine, le 15 Ramadan de l'an 3 de l'Hégire-01.03.625 après le Prophète Jésus, que la Paix soit sur lui.

Date de décès : Mort empoisonné le 7 Safar de l'an 50 de l'Hégire-06.03.670 après le Prophète Jésus, que la Paix soit sur lui.

Lieu des funérailles : Médine la Sainte, Arabie.

!

! ! ! !

!

Paroles du Messager de Çááå-Dieu (pslf)

" Moi,

Ali,

Hassan,

Hossein

et neuf descendants de Hossein

sommes purs et purifiés ".

Paroles du Messager (pslf) rapportées par 'Asbagh Ibn Nabatah qui les avait reçues d'Ibn Ab-bas, citées par Saduq Mohammed Ibn 'Ali Ibn Al-Hossein Ibn Musa Ibn Babawayh Al-Qummi dans son ouvrage Ikmal Al-Din wa 'Itman Al-Ni'mah.

!

1

L'Imam Al-Hassan témoigne de l'Unicité divine

et de la Prophétie de Son envoyé Mohammed

Que la Paix et les Bénédictions de Dieu soient sur le Prophète et Sa Famille

573. " Louange à Çááå-Dieu, autant de fois qu'un Homme Le loue, je témoigne qu'il n'y a de Çááå-Dieu que Çááå-Dieu, autant de fois qu'un Homme en témoigne ; je témoigne que Mohammed est Son Serviteur et Son Messager, IL l'envoya porteur de la Guidance, IL lui confia La Révélation [du Saint Coran], que Çááå-Dieu le bénisse ainsi que sa Fa-mille ". Extrait de la Déclaration publique de l'Imam (s) prononcée avant son départ de Kufa pour Médine, citée dans Sulh Al-Hassan / Le Traité de Paix d'Al-Hassan (s) par Scheikh Radhi Al-Yassin ; page 254 et suivantes.

2

L'Imam Al-Hassan parle de Çááå-Dieu Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

574. En commentant le Verset coranique suivant :(Et quand Mes Serviteurs t'interrogent à Mon Sujet, en vérité, Je suis proche ; Je réponds à l'appel de celui qui M'invoque quand il M'invoque. Qu'ils répondent donc à Mon Appel ; et qu'ils aient foi en Moi , peut-être seront-ils bien dirigés) (Coran 2/186), l'Imam (s) déclara : " Répondez à Çááå-Dieu et ayez foi en Lui car il n'est pas permis, pour celui qui connaît la Grandeur de Çááå-Dieu d'être arrogant. Car la grandeur sublime de ceux qui connaissent la Grandeur de Çááå-Dieu est sans aucun doute dans leur humilité ; la dignité de ceux qui connaissent la Majesté de Çááå-Dieu est dans leur preuve de soumission à Lui ; la sécurité de ceux qui connaissent l'Omnipotence de Çááå-Dieu est de s'abandonner à Lui en toute confiance, de s'abstenir de Le renier après L'avoir connu et de s'abstenir de se détourner de Sa Voie après avoir connu Sa Gui-dance ". Touhaf Al-Uqoul 28, page 161.

575. " La Louange appartient à Çááå-Dieu Qui supervise toute Affaire ; si toutes les Créatures s'unissaient dans l'intention d'empêcher la ré-alisation d'un événement, elles ne pourraient y parvenir ! ". Extrait de la Déclaration publique de l'Imam (s), dans Sulh Al-Hassan, précité ; page 254 et suivantes.

576. " ô vous les Gens ! Celui qui agit pour Çááå-Dieu avec sincérité et dévotion, qui prend la Parole de Çááå-Dieu comme Guidance, sera bien dirigé sur la Voie la plus droite ; Çááå-Dieu lui accordera le succès sur le chemin de la rectitude, et le dirigera vers le Bien ". Touhaf Al-Uqoul, 161.

577. " Celui qui est proche de Çááå-Dieu est en sécurité et protégé. Alors que l'ennemi de Çááå-Dieu est craintif et délaissé ". Touhaf Al-Uqoul, p. 161.

578. " Soyez attentifs à l'égard de Çááå-Dieu par d'abondantes Invoca-tions ; craignez Çááå-Dieu de la Crainte révérencielle, et rapprochez-vous de Çááå-Dieu par l'obéissance, parce qu'en vérité IL est bien pro-che et IL exauce ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

579. Sachez que Çááå-Dieu ne vous a pas créés sans but et pour cette raison IL ne vous abandonnera pas à vous-mêmes ". Touhaf Al-Uqoul, 164.

580. " Çááå-Dieu a déterminé votre durée de vie, et partagé entre vous vos moyens de subsistance, ainsi l'homme qui réfléchit connaît sa si-tuation et comprend que tout ce qu'il reçoit lui a été destiné et ce qui ne lui est pas destiné ne lui parviendra pas ". Touhaf Al-Uqoul, page 164.

581. " Çááå-Dieu vous a comblé suffisamment pour ne pas vous préoc-cuper en cette Doun'ia afin de vous consacrer à Son adoration et à vous inciter à témoigner de remerciement [à Son égard]. IL a prescrit pour vous l'Invocation ; IL vous a recommandé la Crainte protectrice pieuse / Al-Taqwa, comme aboutissement à Sa Satisfaction ". Touhaf Al-Uqoul, page 164.

582. " La Crainte protectrice pieuse est la Porte du repentir, la tête de toute sagesse et l'honneur de toute action. C'est par la Crainte protec-trice pieuse qu'ont réussi les Vertueux d'autrefois ; Çááå-Dieu, Exalté soit Son Nom dit : ( Ce sera un succès pour ceux qui craignent Çááå-Dieu ) Coran 78/31.

Et Çááå-Dieu dit aussi : ( Çááå-Dieu sauvera pour leur bonheur, ceux qui Le craignent, nul mal ne les touchera, ils ne seront plus jamais affligés ) Coran 39/61 ". Touhaf Al-Uqoul, page 164.

583. " Vous devez vous convaincre de l'impossibilité de connaître la véritable Crainte protectrice pieuse de Çááå-Dieu si vous n'avez pas compris l'Esprit de la Guidance ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

3

L'Imam Al-Hassan s'informe au sujet du Comportement islamique du Messager Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

584. " J'ai questionné mon oncle Hind Ibn Abi Halah Al-Tamimi au sujet de l'attitude de Sa Sainteté le Messager (pslf) et sa façon de s'exprimer, mon oncle me répondit ceci : " Sa Sainteté le Messager (pslf) était toujours posé et pensif ; jamais désœuvré ; le Messager (pslf) parlait seulement lorsque cela était nécessaire ; il (pslf) gardait le silence la plupart du temps ; le Messager (pslf) parlait sagement sans mouvements de bouche exagérés ; ses discours étaient compré-hensibles et clairs ; le Messager (pslf) ne prononçait aucune parole inutile ; il était humble, courtois, sans aucune agressivité ni brutalité ; il méditait beaucoup sur ce que Çááå-Dieu lui accordait sans juger si c'était peu. Le Messager (pslf) n'exprimait jamais son opinion con-cernant ce qu'il mangeait ; les affaires de ce Monde ne le rendaient jamais inquiet ; s'il apparaissait un empêchement à l'établissement de la Vérité, alors, le Messager (pslf) s'en alarmait jusqu'à ce qu'il re-mette les choses en bonne place ; le Messager (pslf) ne s'est jamais inquiété pour lui-même, ni fit preuve de supériorité envers quiconque ; lorsque le Messager (pslf) montrait quelque chose, il le faisait la main grande ouverte ; il exprimait l'étonnement en tournant la main ; lors-que le Messager (pslf) parlait, il posait la paume de sa main droite en contact avec le pouce de sa main gauche ; lorsqu'il était exaspéré, le Messager (pslf) détournait son visage en fronçant les sourcils ; lorsque le Messager (pslf) était joyeux, il baissait les yeux ; il souriait plutôt que s'esclaffer aux éclats ; et, lorsque le Messager (pslf) souriait, on pouvait voir ses dents semblables à des rangées de perles ". Dalaïl Al-Noubouwa de Al-Bayhaqi, 1/286 ; Chou'ab Al-'Iman, 2/154/1430 ; Al-Tabaqat Al-Koubra, 1/422.

4

L'Imam Al-Hassan loue sa Mère Fatima Az-Zahra Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

585. " J'ai vu ma mère Fatima (s), en son lieu de Prière, la nuit précé-dent le jour de Jumu'a, implorant et demeurant en position d'inclinaison jusqu'à l'aube. J'ai remarqué que ses Invocations étaient faites au nom des Croyants et Croyantes, énonçant leur identité, im-plorant abondamment pour eux et pour elles sans jamais se citer elle-même. J'ai posé la question suivante : " Mère ! Pour quelle raison ne pas implorer pour toi-même de la même manière que tu implores pour les autres ? ". - Ma mère me répondit ceci : " Mon fils ! D'abord les voisins, ensuite les Gens de la Maison " ". Dalaïl Al-Imamat, 152/65 ; Ilal Al-Chara'ï', 181/1 ; Kachf Al-Ghoumma, 2/94 ; Dhiyafat Al-Ikhwan, 265.

5

L'Imam Al-Hassan loue son Père Imam Ali Ibn Abi Tâleb Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

586. " Cette nuit est décédé l'Homme qui fut premier en Bonnes Ac-tions à l'époque des premiers Musulmans, et aucun après eux ne l'a égalé en aucun domaine. Il avait toujours combattu aux côtés du Mes-sager de Çááå-Dieu (pslf), le protégeant au péril de sa vie. Le Messager de Çááå-Dieu (pslf) avait pour habitude de l'envoyer devant avec son ?tendard alors que Gabriel le soutenait à sa droite et Michaël à sa gauche. Il ne revenait jamais avant que Çááå-Dieu lui donne la Victoire entre les mains. Il est mort en la même nuit où Jésus fils de Marie (pse) fut élevé au Ciel, où Josué, fils de Nûn, le Légataire de Moïse, décéda. Il laissa derrière lui ni or ni argent excepté 700 dirhams de son salaire avec lesquels il avait souhaité acquérir une servante pour sa famille ". Rapporté par Abu Mikhnaf Lût Ben Yahyâ Al-Azdi, cité dans Maqatil Al-Talibiyyin, 51-70, d'Abu Al-Faraj Al-Isfahani.

587. " Celui qui rejette la précellence de l'?mir des Croyants - Imam Ali (s) - celui-là inflige un démenti à la Torah, à l'évangile, aux Psaumes, aux écrits d'Abraham et à tous les autres Livres de Çááå-Dieu descendus du Ciel. Car rien n'est révélé dans ces Livres, sans que le plus important de ce qui s'y trouve après l'Attestation de l'Unique et l'Attestation de la Mission des Prophètes, ne soit l'attestation de l'Autorité à l'égard d'Ali et des Imams ". Tafsir d'Al-Ayyâshi.

588. En commentant les paroles suivantes du Messager (pslf) : " Si une Communauté désigne un Homme à l'Exercice de l'Autorité alors qu'il y a parmi elle un Homme plus capable, cette Autorité sera de nul effet jusqu'à son retour à celui auquel elle a été enlevée ", l'Imam (s) déclara : " En effet, les Béni Israël abandonnèrent Aaron pour suivre Al-Samiri / le Samaritain alors qu'ils savaient qu'Aaron était le Suc-cesseur de Moïse pour eux, et cette Communauté [du Prophète Mo-hammed (pslf)] abandonna mon père [Premier Imam Successeur], et prêta Serment d'Allégeance à un autre, alors qu'elle avait entendu le Messager de Çááå-Dieu déclarer : " Tu [Ali (s)] es à mon égard ce qu'était Aaron pour Moïse, la Prophétie [qui me revient] en moins ". Puis, ils virent le Messager de Çááå-Dieu désigner mon père [Ali (s) à la fonction de Premier Imam Successeur] au Jour de Ghadir Khumm et entendirent son Ordre donné aux présents de transmettre aux ab-sents ". Extrait de la Déclaration publique de l'Imam (s), dans Sulh Al-Hassan ; page 254 et suivantes.

589. " Je prends Çááå-Dieu à Témoin pour vous avouer que si les Gens avaient prêté Serment d'Allégeance à mon père [Imam Ali (s)] lorsque le Messager de Çááå-Dieu les quitta, le Ciel leur aurait procuré ses Pluies et la Terre ses Bienfaits… ". Extrait de la Déclaration publique de l'Imam (s), dans Sulh Al-Hassan, précité ; page 254 et suivantes.

6

L'Imam Al-Hassan se présente au public Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

590. " Je suis le [petit]-fils de celui qui apporta la Bonne Nouvelle ; je suis le [petit]-fils de l'Avertisseur ; je suis le [petit]-fils de l'Homme qui, avec la Permission de Çááå-Dieu, appela les Gens à Çááå-Dieu ; je suis le [petit]-fils de la Lumière qui illumine le Monde ; je suis de la De-meure que Çááå-Dieu exempta de toute souillure et que Çááå-Dieu purifia totalement ; je suis de la Demeure pour laquelle Çááå-Dieu a réclamé de faire preuve d'Affection dans Son Livre, lorsque Çááå-Dieu Le Très-Haut demanda à Son Messager : ? Dis : " Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n'est votre Affection envers mes Proches ". A celui qui accomplit une Belle Action, Nous répondrons par quelque chose de plus beau encore ? (Coran 42/23). La Belle Action est la preuve d'Affection envers nous, les Gens de la Demeure ". Extrait d'une Déclaration de l'Imam Al-Hassan (s) rapportée par Hichem Ibn Hassan ; voir aussi Bihar Al-Anwar, volume 10, page 99, ainsi que Al-Mas'udi.

591. Après avoir loué et glorifié Çááå-Dieu, l'Imam Al-Hassan (s) appela les Bénédictions sur Mohammed, le Prophète (pslf) et sur sa Famille, puis, déclara : " Il y a parmi vous ceux qui me connaissent ; quant à ceux qui ne me connaissent pas, qu'ils sachent que je suis Al-Hassan, le [petit]-fils du Messager de Çááå-Dieu, le [petit]-fils de l'Annonceur de la Bonne Nouvelle et de l'Avertisseur, le [petit]-fils de l'?lu pour [transmettre] le Message divin ; le [petit]-fils de celui pour lequel les Anges ont appelé les Bénédictions de Çááå-Dieu ; le [pe-tit]-fils de celui par qui la Umma a été honorée ; le [petit]-fils de celui vers qui l'Ange Gabriel a été envoyé comme ?missaire de Çááå-Dieu ; le [petit]-fils de celui qui a été envoyé en tant que Miséricorde pour les Mondes, que les Bénédictions soient sur lui et sur sa Famille ". Extrait de la réponse de l'Imam Al-Hassan (s) à l'ennemi Mouawiyya qui se vantait de ses supposés mérites, citée dans Touhaf Al-Uqoul.

592. " Je suis le [petit]-fils de celui dont l'Invocation est exaucée ; je suis le [petit]-fils de celui qui était à une distance de deux portées d'arc ou moins encore 29 [dans sa proximité avec son Seigneur] ; je suis le [petit]-fils de l'Intercesseur obéi ; je suis le [petit]-fils de La Mec-que et de Mina ; je suis le [petit]-fils de celui auquel les Qouraïches se sont soumis à contrecœur ; je suis le [petit]-fils de celui dont les Dis-ciples seront heureux et ses adversaires malheureux ; je suis le [petit]-fils de celui pour qui la Terre est devenue un lieu de pureté et de pros-ternation ; je suis le [petit]-fils de celui pour qui les Nouvelles en pro-venance du Ciel lui parvenaient continuellement ; je suis le [petit]-fils de ceux que Çááå-Dieu a exemptés de toute souillure et purifiés totale-ment 30 ". Extrait de la réponse de l'Imam Al-Hassan (s) à l'ennemi Mouawiyya qui se van-tait de ses supposés mérites, citée dans Touhaf Al-Uqoul.

593. Un matin, il a été demandé à l'Imam Al-Hassan (s) : " Comment vas-tu-kaïfa asbahta, ô fils du Messager de Çááå-Dieu (pslf) ? ". - Il (s) a répondu : " Je suis en compagnie d'un Seigneur au-dessus de moi ; le Feu devant moi ; la mort me réclamant et le compte me poursuivant. Je suis hypothéqué par mon œuvre. Je ne trouve pas ce que j'aime. Je ne peux repousser ce que je désapprouve. La situation est hors de ma portée et entre les mains de Çááå-Dieu. Si Çááå-Dieu le veut, IL me châtiera ou me pardonnera. Y a-t-il un nécessiteux plus nécessiteux que moi ? ". Bihar Al-Anwar, volume 78, page 113.

594. S'il m'était possible de réduire cette Doun'ia à une bouchée de nourriture que j'offrirais à un serviteur profondément dévoué à Çááå-Dieu, je me considérerais, malgré tout, encore redevable à son égard. Et si je pouvais empêcher l'infidèle de bénéficier des bienfaits de ce monde au point de souffrir la faim et la soif, et que je lui donnais une gorgée d'eau, ce serait un acte de prodigalité de ma part ". Tanbi Al-Khawatir wa Nouzhat Al-Nawazir.

7

L'Imam Al-Hassan confirme le statut divin d'exemption de toute souillure morale et physique de la Famille du Messager de Çááå-Dieu Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

595. Il a été rapporté de l'Imam Al-Hassan (s) le récit suivant : " Lorsque le Verset de la Pureté (Coran 33/33) fut révélé, Sa Sainteté le Prophète (pslf) nous avait recouverts d'une couverture de Khaybar qui appartenait à Umm Salama et implorait Çááå-Dieu ainsi : "ô mon Çááå-Dieu ! Ce sont Mes Ahlul Beyt et ma Descendance, exempte-les de toute souillure et purifie-les totalement ". Al-Manaqib de Ibn Al-Maghazili, 302/346 ; Amali Al-Toussi, 559/1173.

596. Après le martyre de l'Imam Ali Ibn Abi Tâleb (s), l'Imam Al-Hassan (s) déclara dans un Sermon après avoir loué Çááå-Dieu : " Je suis le fils de l'Homme aux Bonnes Nouvelles et Recommandations ; le fils de celui qui appelle à Çááå-Dieu avec Sa Permission ; je suis le fils du Luminaire éclatant ; je suis d'une Demeure dans laquelle descen-dait l'Archange Gabriel (s) et je suis de la Descendance de cette De-meure ; je suis d'une Demeure dans laquelle Çááå-Dieu exempta tous ses Membres de toute souillure, les rendit totalement purs et immaculés ". Al-Mustadrak selon les Deux Sahihs, 3/188/4802 ; Al-Irchad, 2/7 ; Bicharat Al-Mustafa, 240.

8

L'Imam Al-Hassan confirme l'Obéissance due aux Imams Immaculés Que la Paix soit sur eux

597. " Faites preuve d'Obéissance à notre égard, nous obéir est un Devoir, car la preuve d'Obéissance à notre égard est liée à la preuve d'Obéissance envers Çááå-Dieu et envers Son Prophète. En effet, Çááå-Dieu révéla : ( ô vous qui croyez ! Obéissez à Çááå-Dieu ! Obéissez au Prophète et à ceux d'entre vous qui détiennent l'Autorité. Portez vos dif-férends devant Çááå-Dieu et devant le Prophète ). (Coran 4/59) - ( Si on l'avait rapporté au Prophète et à ceux qui, parmi eux, détiennent l'Autorité, pour leur demander leur avis, ils auraient su s'il fallait l'accréditer, car on se réfère habituellement à leur opinion ). (Coran 4/83) ". Rapporté par Hisham Ibn Hassan et cité dans Amali Al-Mufid, 349/4 ; Amali Al-Toussi, 122/188.

598. " Obéissez-nous car cette obéissance est d'obligation rigoureuse, puisqu'elle est intimement liée à l'obéissance qu'on doit à Çááå-Dieu, à Son Envoyé et aux détenteurs du pouvoir parmi vous. ( Portez vos différends devant Çááå-Dieu et devant le Prophète ) (Coran 4/59), ( Si on l'avait rapporté au Prophète et à ceux qui, parmi eux, détiennent l'Autorité) (Coran 4/83). Prenez garde de prêter l'oreille aux tentations de Satan : car ( il est pour vous un ennemi déclaré ) (Coran 2/168), et vous seriez comme ses affidés auxquels il dit : ( Personne au monde ne vous vaincra aujourd'hui. Je suis votre protecteur ! Mais lorsque les deux troupes furent en présence, il [le démon] tourna les talons et il dit : oui je vous désavoue ! Je vois ce que vous ne voyez pas ). (Coran 8/48) Vous serez entourés d'une ceinture de lances ; le sabre mettra votre chair en lambeaux ; vous tomberez sous les coups de massue et sous les flèches [dont votre poitrine] sera le but. Alors ( La profession de foi ne sera d'aucune utilité à quiconque, avant cela, ne croyait pas ou à celui qui, avec sa foi, n'aurait fait aucun bien ) (Coran 6/158) ". Murudj Al-Dhahab wa Ma'adin Al-Djuwhar, Abi Al-Hassan Ali Ben Al-Hossein Ben Ali Al-Mas'udi, en 4 volumes, volume 3, pages 10-11.

9

L'Imam Al-Hassan exprime les Vertus très particulières aux Immaculés de la Famille du Messager Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soit sur eux

599. " Nous sommes le Parti de Dieu [marqué du sceau du] salut, les plus proches parents de Son Prophète, les Membres purs et saints de sa Famille, et l'un des deux biens légués par l'Envoyé de Çááå-Dieu ; l'autre est le Livre de Çááå-Dieu où se trouve le détail de toute chose, et où l'erreur ne s'y glisse de nulle part 31 ; c'est l'appui le plus solide en toute circonstance ". Murudj Al-Dhahab wa Ma'adin Al-Djuwhar, Abi Al-Hassan Ali Ben Al-Hossein Ben Ali Al-Mas'udi, en 4 volumes, volume 3, page 10.

600. " Nous sommes les Victorieux du Parti de Dieu ; nous sommes les Proches de la Famille du Messager de Çááå-Dieu (pslf) ; nous som-mes les Excellents et Purs Membres de Sa Demeure ; nous sommes l'une des Deux Charges inestimables que le Messager de Çááå-Dieu (pslf) a laissées derrière lui pour Sa Communauté ; l'autre étant Le Li-vre de Çááå-Dieu dans lequel il y a la réponse à tout ce qui concerne l'existence-ci ; (L'erreur ne s'y glisse ni par-devant, ni par-derrière) (Coran 41/42) ; donc, la confiance fut placée en nous au sujet de son interprétation car nous ne sommes pas sujets au doute dans son explication ; partant, faites preuve d'obéissance envers nous car elle vous fut rendue obligatoire de la même manière qu'elle vous fut rendue obligatoire envers le Messager de Çááå-Dieu (pslf) ; Çááå-Dieu, Le Très Grand et Majestueux, révéla ceci : ( ô vous qui croyez ! Obéissez à Çááå-Dieu ! Obéissez au Prophète et à ceux d'entre vous qui détiennent l'Autorité. Portez vos différends devant Çááå-Dieu et devant le Prophète ) (Coran 4/59). - Puis, l'Imam Al-Hassan (s) ajouta : ( Lorsqu'une nouvelle leur parvient, objet de sécurité ou d'alarme, ils la font connaître autour d'eux. Si on l'avait rapportée au Prophète et à ceux qui, parmi eux, dé-tiennent l'autorité, pour leur demander leur avis, ils auraient su s'il fallait l'accréditer, car on se réfère habituellement à leur opinion ) (Coran 4/83). Extrait d'une Déclaration de l'Imam Al-Hassan (s) rapportée par Hichem Ibn Hassan ; voir aussi Bihar Al-Anwar, volume 10, page 99, ainsi que Al-Mas'udi.

601. " Nous sommes [nous les Imams issus des Ahlul Beyt E] bien plus aptes que quiconque à l'Exercice du Pouvoir et ceci est confirmé par Le Livre de Çááå-Dieu Tout-Puissant et Très-Majestueux et par la Parole de Son Prophète ". Extrait de la Déclaration publique de l'Imam (s), dans Sulh Al-Hassan, précité ; page 254 et suivantes.

602. " Le Calife authentique est celui qui applique les pratiques du Messager de Çááå-Dieu (pslf), qui agit en complète Obéissance à Çááå-Dieu. Je jure par ma vie, nous sommes indéniablement les Emblèmes de la Guidance et les Flambeaux éclatants de la Crainte protectrice pieuse 32 / Taqwa ". Extrait de la réponse de l'Imam Al-Hassan (s) à l'ennemi Moua-wiyya qui se vantait de ses supposés mérites, citée dans Touhaf Al-Uqoul.

10

L'Imam Al-Hassan confirme la Persécution des Imams Immaculés et la Spoliation de leurs Droits Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

603. " Nous, les Gens de la Demeure [du Messager (pslf)], nous avons été et sommes encore persécutés depuis que Çááå-Dieu a rappelé à Lui Son Prophète.

Mais Çááå-Dieu est [Témoin] entre nous et celui qui nous opprime, qui nous domine, qui incite les Gens à être contre nous, qui nous prive de notre part du Butin et dépossède notre Mère [Fatima Az-Zahra (s)] de ce qu'elle a reçu en héritage du Messager de Çááå-Dieu ". Extrait de la Déclaration publique de l'Imam (s), dans Sulh Al-Hassan, précité .

604. " Par Celui Qui envoya Mohammed avec la Vérité, pour qui-conque nous dénie notre Droit, à nous les Gens de la Demeure [du Messager (pslf)], Çááå-Dieu lui déniera [le succès] de son action. Lors-que l'oppression s'abat sur nous, son résultat final est toujours à notre avantage et ( vous en aurez sûrement des nouvelles dans quelque temps ) (Coran 38/88) ". Extrait de la Déclaration publique de l'Imam (s), dans Sulh Al-Hassan, pré-cité ; page 254 et suivantes.

11

L'Imam Al-Hassan loue Al-Qaïm [Hadhrat Sahib Al-Amr - Son éminence le Maître de l'Autorité] Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

605. " Ignorez-vous que le seul d'entre nous [les Douze Imams de la Demeure] qui ne prêtera jamais Serment d'Allégeance à un tyran, est Al-Qaïm [Hadhrat Sahib Al-Amr - Son éminence le Maître de l'Autorité], à l'arrière duquel priera l'Esprit de Çááå-Dieu Jésus fils de Marie (pse). Par Çááå-Dieu ! Tout-Puissant et Très-Majestueux, Qui dé-robera sa naissance et occultera son existence, il n'y aura ainsi aucun engagement d'Allégeance qui pèsera sur ses épaules au Jour de sa Pa-rousie. Il sera le neuvième descendant de mon frère Al-Hossein, fils de la Souveraine des Femmes pieuses œuvrant au Service de Çááå-Dieu. Çááå-Dieu prolongera son existence dans l'Occultation, puis IL le fera apparaître par Sa Puissance sous l'aspect d'un homme jeune d'une quarantaine d'années et ainsi il sera reconnu que Çááå-Dieu est Tout-Puissant sur toutes choses ". Bihar Al-Anwar, volume 51, " L'Occultation ", compi-lation de Allamah Mohammed Bâqer Al-Majlisi, d'après ce qui a été rapporté dans Ikmal Al-Dîn selon Abu Sa'ïd 'Uqaisa' et dans Al-Ihtijaj selon Hannân Ibn Sudair.

12

L'Imam Al-Hassan recommande d'aller vers ceux qui savent Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

606. " Ne laissez pas ceux qui n'ont pas la Connaissance vous entraî-ner dans l'Ignorance ; recherchez la Connaissance auprès de ceux qui la détiennent et en sont les Maîtres, car ils sont, en vérité, l'?lite, la Lumière dont l'intensité éclaire l'esprit et les Guides dont la conduite doit être le modèle à imiter ; par eux, la Connaissance reste vivante et se perpétue et l'Ignorance s'estompe et disparaît ; ils sont ceux dont la Clémence vous démontre leur facilité à pardonner ; dont la qualité de leur Jugement vous instruit sur leur attitude calme et silencieuse ; dont leur extérieur vous renseigne sur leur intérieur ; ils n'agissent jamais en contradiction avec le Droit, ni sont en désaccord avec lui. Ils sont dépositaires d'une Tradition divine de la part de Çááå-Dieu et un Décret de Çááå-Dieu s'applique à eux, en particulier ; c'est là, en vérité, un Rappel pour ceux qui se rappellent ; lorsque vous l'entendez, vous de-vez le prendre comme un avertissement effectif et non comme une simple information ; car les rapporteurs de récits sont, bien sûr, nom-breux, mais ceux qui en tiennent compte et tirent leçon de l'avertissement sont rares ; Çááå-Dieu est Celui dont le Secours est im-ploré ". Touhaf Al-Uqoul, pages 161-162.

13

L'Imam Al-Hassan met en garde contre le Shaytan Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

607. " Je vous mets en garde contre les suggestions du Shaytan car il est pour vous un ennemi déclaré, si vous succombiez à ses tentations, alors vous seriez semblables à ses disciples auxquels il dit : ( " Per-sonne au monde ne vous vaincra aujourd'hui. Je suis votre protecteur ! " Mais lorsque les deux troupes furent en présence, il tourna les talons et il dit : " Oui, je vous désavoue ! Je vois ce que vous ne voyez pas ; je redoute Çááå-Dieu ! Çááå-Dieu est terrible dans Son Châtiment " ) (Coran 8/48) ; donc : ( Le Jour où un Signe de ton Seigneur viendra, la profession de foi ne sera d'aucune utilité à quiconque, avant cela, ne croyait pas ou à celui qui, avec la foi, n'aurait fait aucun bien ) (Coran 6/158). Extrait d'une Déclara-tion de l'Imam Al-Hassan (s) rapportée par Hichem Ibn Hassan ; voir aussi Bihar Al-Anwar, volume 10, page 99, ainsi que Al-Mas'udi.

14

L'Imam Al-Hassan se refuse de mettre en péril la Vie des Croyants Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

608. " [Petit-]fils du Messager de Çááå-Dieu, pour quelle raison as-tu conclu un Traité avec Mouawiyya et as-tu fait la Paix avec lui ? Pour-tant, tu sais que le Droit [au Califat] est de ton côté et non du sien et que Mouawiyya est un égaré et un tyran ? " - " Abu Sa'ïd, ne suis-je pas la Preuve de Çááå-Dieu, l'Exalté, pour Ses Créatures et leur Guide après mon père ? " demanda l'Imam (s). - " Bien sûr ! " répondit Abu Sa'ïd. - " N'est-ce pas ainsi que le Messager de Çááå-Dieu l'a exprimé, me concernant et concernant mon frère, lorsqu'il déclara : " Al-Hassan et Al-Hossein sont deux Imams, qu'ils soient debout ou as-sis ? " demanda l'Imam (s). - " Bien sûr " répondit Abu Sa'ïd. - L'Imam (s) reprit : " Donc, je demeure l'Imam, que je sois debout ou assis ! ". - Puis l'Imam (s) ajouta : " Abu Sa'ïd, la raison de ma déci-sion de conclure la Paix avec Mouawiyya est identique à la raison de la décision du Messager de Çááå-Dieu de faire la Paix avec les Béni Damrah, les Béni Ashja et les Mecquois lorsqu'il quitta Udhaybiyya. Ces Gens étaient des Mécréants d'après le Saint Coran, de même, Mouawiyya et ses partisans sont des Mécréants d'après l'exégèse [du Saint Coran]. Abu Sa'ïd, puisque je suis un Imam par [la Volonté de] Çááå-Dieu, Exalté soit Son Nom, il n'est pas permis de sous-estimer ma décision de faire la Paix ou la Guerre. Même si le fond de Sagesse dans cette décision t'échappe ! Tu dois savoir que lorsque Al-Khidr coula l'embarcation, tua l'enfant et construisit le mur , Moïse en fut indigné car il ne saisissait pas la Sagesse de ses actes, il ne la comprit que lorsque Al-Khidr l'en informa, alors il en fut satisfait. Et ainsi, il en est pour moi. Vous vous indignez de ma conduite à cause de votre ignorance du fond de sa Sagesse. Si n'était ce que j'ai décidé, tous mes Partisans partout sur Terre eurent été massacrés ! ". Al-Majlissi dans Bihar Al-Anwar, volume 10, page 101 ; voir aussi Sulh Al-Hassan par Scheikh Radhi Al-Yassin, pages 178-179.

609. " J'avais constaté que la grande majorité des gens était favorable au Traité bien plus qu'elle ne l'était en faveur de la lutte et jamais je n'aurais accepté de lui imposer ce qu'elle refusait ". Akhbar Al-Tiwal, page 220.

610. " J'avais constaté combien vous étiez devenus faibles et combien vous refusiez de combattre et je ne suis pas de ceux qui vous contrain-draient à faire ce qui vous déplait ". Akhbar Al-Tiwal, page 217.

611. " Par Çááå-Dieu, je me suis résigné car je n'avais aucun soutien, si un seul m'avait soutenu, je l'aurais combattu jour et nuit jusqu'à ce que Çááå-Dieu juge entre lui et moi ! ". Bihar Al-Anwar, volume 44 ; Al-Ihtijaj d'Al-Tabrisi, page 151.

612. " J'ai accepté le Traité pour l'unique raison de préserver les vies de nos Partisans ; j'ai retardé l'affrontement pour un autre jour car Çááå-Dieu crée chaque jour quelque chose de nouveau 34 ". Akhbar Al-Tiwal, page 220 ; Manaqib Ibn Shahr Ashub, volume 4, page 35.

613. " Dans le but de préserver vos vies, j'ai conclu le Traité avec Mouawiyya après avoir constaté une faiblesse chez mes compagnons et leur rejet de tout combat ". Akhbar Al-Tiwal, page 221.

614. " Si je n'avais pas agi ainsi, aucun de nos Partisans ne serait resté en vie sur Terre ! ". 'Ilal Al-Shara'i, volume 1, page 211 ; 'Awalim Al-'Ulum, volume 16, page 174.

615. " ô Hudjr ! Tout le monde ne pense pas comme toi ; j'ai agi ainsi avec l'unique intention de préserver ta vie et celle des autres. Çááå-Dieu crée chaque jour quelque chose de nouveau 35 ". Réponse de l'Imam Al-Hassan (s) à Hudjr Ibn Adi qui contredisait sa décision, citée dans Bihar Al-Anwar, vol.

44, pages 29, 57 ; Manaqib Ibn Shahr Ashub, volume 4, page 35 ; 'Awalim Al-'Ulum, vol. 16, page 170.

616. " ô malik ! Ne dis pas ça, car lorsque j'ai constaté le peu de gens demeurés avec moi, ayant craint que vous soyez tous supprimés de la surface de la Terre, alors j'ai décidé de maintenir vivante la Voix de la Religion sur Terre ". Réponse de l'Imam Al-Hassan (s) à Malik Ibn Damra qui contre-disait sa décision, citée dans Tardjamat Al-Imam Al-Hassan (s) d'Ibn Asakir, page 203.

617. " Par Çááå-Dieu ! Ce que j'ai décidé est meilleur pour mes Parti-sans que tout ce qui se trouve sous le lever et le coucher du soleil ". Fa-ra'ïd Al-Simtayn, volume 2, page 124 ; Bihar Al-Anwar, volume 44, page 19.

618. " Je n'ai aucune inclination à nuire à un seul Musulman ni ne souhaite aucune disgrâce pour lui ". Extrait de la Déclaration publique de l'Imam (s), dans Sulh Al-Hassan, précité ; page 254 et suivantes.

619. " Assurément, l'Unité est préférable à la Division ; je prends bien plus soin de vous que vous ne le faites pour vous-mêmes ". Extrait de la Déclaration publique de l'Imam (s), dans Sulh Al-Hassan, précité ; page 254 et suivantes.

620. " A Siffin vous aviez donné la priorité à votre Religion sur cette Doun'ia, alors qu'aujourd'hui, vous donnez la priorité à cette Doun'ia sur votre Religion. Vous êtes animés par l'esprit de vengeance de deux catégories de morts : les uns pleurent la mort d'un proche à Sif-fin, les autres réclament vengeance pour un proche tué à Narahwân. Les uns font preuve d'un sentiment de défection, les autres d'un sen-timent de rébellion ". Rapporté par Ibn Tawûs dans Al-Malahim Wa Al-Fitan.

621. " Par Çááå-Dieu, je n'ai accepté la Réconciliation que lorsque j'ai désespéré de trouver des Combattants. Si j'en avais trouvé, je l'aurais combattu jour et nuit jusqu'à ce que Çááå-Dieu juge entre moi et lui ". 'Adil Al-Adib " Al-A'immah Al-Ithnâ-'Achar ", page 98.

622. " Crains Çááå-Dieu ! Abandonne l'oppression et cesse de faire cou-ler le sang des Musulmans. Choisis la Paix et l'Obéissance. Cesse ta dispute avec les Gens de l'Autorité car ils y ont plus de droit que toi… ". Paroles adressées par l'Imam Al-Hassan (s) à Mouawiyya Ibn Abu Sufyan, dans un courrier rapporté par Abu Al-Faraj Al-Asfahani ; Sharh Nahj Al-Balagha d'Ibn Abu Al-Hadid, volume 4, page 12.

15

L'Imam Al-Hassan exprime la différence entre Foi et Certitude Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

623. L'Imam Ali (s) ayant demandé à l'Imam Al-Hassan (s) et à l'Imam Al-Hossein (s) de lui donner la différence entre Foi et Certi-tude, ils gardèrent le silence. Ensuite, il (s) demanda à l'Imam Al-Hassan (s) de lui répondre, celui-ci déclara : " Il n'y a que la largeur d'une main entre les deux ". - L'Imam Ali (s) demanda : " Comment cela ? ". - L'Imam Al-Hassan (s) répondit : " Alors que la Foi est en relation avec ce que nous entendons et admise par les Cœurs, la Certi-tude, elle, est en relation avec ce que nous voyons et sert à argumenter en faveur de ce que nous ne pouvons voir ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 35, page 51 de l'arabe.

16

L'Imam Al-Hassan décrit le Frère-croyant vertueux Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

624. " A mes yeux, il était le plus éminent de tous. Le secret de son éminence à mes yeux était dû au fait du peu d'importance de cette Doun'ia à ses yeux. Il était hors de l'empire de l'Ignorance. Il n'entreprenait aucune action sans être certain de son utilité. Il ne se lamentait pas, ne s'emportait pas et ne se lassait pas. Il gardait le si-lence la majorité de son temps, et lorsqu'il parlait, il était le plus élo-quent de tous. Il paraissait fragile ; toutefois, au moment opportun il agissait avec la force du lion. En présence des savants, il désirait da-vantage écouter que parler.

Il ne parlait qu'en cas de nécessité. Il ne disait jamais ce qu'il ne faisait pas, et faisait ce dont il ne parlait pas. Face à deux alternatives dont il ne savait laquelle des deux était la plus agréable à son Seigneur, il repoussait celle qui lui paraissait la plus at-trayante. Il ne reprochait pas à une personne d'avoir accompli ce pour quoi il y avait une excuse acceptable ". Touhaf Al-Uqoul, page 167.

17

L'Imam Al-Hassan (s) rappelle que le Messager et Ali sont les Deux " Pères " spirituels de la Communauté Que la Paix et les Bénédictions de Dieu soient sur le Prophète et sa Famille

625. " Mohammed et Ali sont les deux " Pères " spirituels de cette Ummah, heureux celui qui reconnaît leur Droit et qui fait preuve de continuelle obéissance à leur égard ; Çááå-Dieu le fera entrer au Paradis, IL le comblera de Sa Grâce et de Sa Félicité ". Cité dans Hayat Al-Qouloub - La Vie des Cœurs d'Allamah Mohammed Bâqer Al-Majlissi - Volume Imamat - aux éditions de La Fondation de l'Imam Al-Hossein (s), Beyrouth, Liban.

18

Au sujet de la source de la perdition

626. " Vous ne pourrez pas vous attacher fermement au Pacte du Li-vre si vous ne connaissez pas celui qui l'a rejeté ; vous ne réciterez jamais convenablement Le Livre tant que vous ne connaîtrez pas celui qui l'a manipulé. Lorsque vous connaîtrez tout cela, alors vous recon-naîtrez les hérésies et les intrusions des malintentionnés ; vous décou-vrirez les paroles qui constituent des mensonges sur Çááå-Dieu et les falsifications, alors, vous connaîtrez la source de la perdition ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

19

Au sujet de l'Intelligence

627. " Il est préférable de demander à la bonne personne ". - Alors, les gens lui ont demandé : " Quelle est cette bonne personne ? " - Al-Hassan (s) a répondu : " Elle est celle dont Çááå-Dieu a fait mention dans Son Livre : ( les hommes doués d'intelligence sont les seuls qui ré-fléchissent ) Coran 39/9. ". Paroles de l'Imam Al-Hassan (s) rapportées par l'Imam As-Sâdeq (s), extraites du hadith 12 cité dans Uçul Al-Kafi, 1/30, éditions Al-Uswa, Téhéran, 1418 de l'Hégire lunaire.

628. " Sans Intelligence une personne est sans éducation ; pas d'ambition pour celui qui n'a pas le sens de l'honneur ; pas d'amour-propre pour celui qui n'a pas de Religion. Le plus haut niveau de l'Intelligence c'est fréquenter les gens avec bonté. Par l'Intelligence se gagne les deux Mondes ". Bihar Al-Anwar, volume 78, page 111.

20

Au sujet de la Patience

629. " Nous n'avons pas trouvé plus excellent que la Patience et rien de plus dommageable que sa perte. Elle guérit tous les maux sans né-cessiter aucun remède pour elle-même ". Dans Commentaire de Nahj Al-Balagha par Ibn Abi Al-Hadid.

630. A Kufa, en chaire et après avoir récité le Verset coranique sui-vant : ( Soyez patients ! Çááå-Dieu est avec ceux qui sont patients ) (Coran 8/46), l'Imam (s) déclara : " ô vous, les Gens ! Soyez patients face à ce que vous dédaignez car vous ne pourrez atteindre ce que vous préfé-rez… ". Maqatil Al-Talibiyyin, page 69 ; Al-Mada'ni cité dans A'yan Al-Shiah, volume 4 ; Ibn Abi Al-Hadid dans Sharh Nahj Al-Balagha, volume 16.

21

Au sujet de la Générosité

631. L'Imam Al-Hassan (s) a été questionné à propos de sa générosi-té : " Pourquoi ne t'avons-nous jamais vu refuser quoi que ce soit à un demandeur, même en étant sur le dos d'une chamelle ? " - Il (s) a ré-pondu : " Je suis un demandeur de Çááå-Dieu ; en LUI j'espère. J'ai honte d'être un demandeur et repousser un demandeur. Car Çááå-Dieu m'a accoutumé à la Tradition d'être comblé de Ses bienfaits, et moi, j'ai pris l'engagement devant Çááå-Dieu de répandre Ses bienfaits sur les gens, pour cette raison, je crains que si j'arrête cette habitude, Çááå-Dieu interrompra pour moi Sa tradition ". Nour Al-Absar, page 123 ; Kenz Al-Madfoon, page 434.

22

Au sujet de la Satisfaction

632. S'adressant à son visiteur Abdallah Ibn Ja'far, l'Imam (s) dit : " ô Abdallah ! Comment peut parvenir au statut de Croyant celui qui n'est pas satisfait de ce que Çááå-Dieu lui a destiné, qui estime mauvaise sa situation malgré ce que Çááå-Dieu lui a destiné. J'affirme que seront agréées les Invocations de ceux qui pensent seulement dans la Satis-faction de Çááå-Dieu ". Rapporté par l'Imam As-Sâdeq (s), cité dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 138, page 95 de l'arabe.

23

Au sujet de la Promesse

633. " La personne sollicitée demeure libre tant qu'elle n'a pas pro-mis. Celle qui promet demeure responsable jusqu'à l'acquittement de son engagement ". Bihar Al-Anwar, volume 78, page 113.

24

Réponses célèbres de l'Imam Al-Hassan Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

634. " Qu'est-ce l'Ascétisme ? C'est un désir ardent de piété, et un dé-sintéressement pour ce monde ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

635. " Qu'est-ce l'Indulgence ? Contenir sa colère et se maîtriser ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

636. " Qu'est-ce la Droiture ? C'est repousser le Mal par le Bien ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

637. " Qu'est-ce l'Honneur ? C'est marquer du respect envers son proche entourage et assumer la responsabilité de ses mauvaises ac-tions ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

638. " Qu'est-ce le Secours ? C'est porter assistance au voisin, patien-ter dans les circonstances difficiles et affronter courageusement les adversités ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

639. " Qu'est-ce la Notoriété ? C'est donner dans l'indigence et de pardonner la faute ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

640. " Qu'est-ce le sens de l'Honneur ? La défense de la Religion ; la dignité envers soi ; l'indulgence ; la générosité ; s'acquitter de ses obligations ; et faire preuve d'amabilité envers les gens ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

641. " Qu'est-ce la Générosité ? Donner avant d'être sollicité, et nourrir les gens en période de disette ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

642. " Qu'est-ce l'Infamie ? C'est attacher de l'importance au futile et s'abstenir de donner l'infime ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

643. " Qu'est-ce la Petitesse ? C'est le manque de générosité et la pa-role obscène ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

644. " Qu'est-ce l'Altruisme ? C'est être dévoué à autrui que l'on soit dans la joie comme dans la peine ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

645. " Qu'est-ce la Parcimonie ? C'est considérer ce qui est dans la main comme une réserve de dignité, et ce qui est gaspillé comme une perte ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

646. " Qu'est-ce la Fraternité ? C'est demeurer fraternel aussi bien dans les moments d'embarras que dans les moments d'aisance ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

647. " Qu'est-ce la Lâcheté ? C'est celui qui fait preuve de bravoure face à ses amis et qui fuit devant ses ennemis ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

648. " Qu'est-ce la Richesse ? C'est la satisfaction de l'âme pour ce qui lui a été octroyé quand bien même ce serait peu ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

649. " Qu'est-ce la Pauvreté ? L'avidité de l'âme pour toutes cho-ses ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

650. " Qu'est-ce la Libéralité ? C'est offrir le meilleur ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

651. " Qu'est-ce la Générosité ? C'est être plein d'attentions dans la difficulté comme dans l'aisance ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

652. " Qu'est-ce la Bravoure ? C'est répondre au défi des adversai-res ". Touhaf Al-Uqoul, page 160.

653. " Qu'est-ce la Puissance ? C'est l'intensité de la Force et relever le défi des hommes les plus forts ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

654. " Qu'est-ce l'Humilité ? C'est ressentir de la crainte dans la sin-cérité ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

655. " Qu'est-ce la Stupidité ? C'est d'affronter ton Dirigeant ou quelqu'un capable de te faire du mal ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

656. " Qu'est-ce la Sublimité ? C'est pratiquer tout ce qui est parfait et de s'écarter du mauvais ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

657. " Qu'est-ce faire preuve de Détermination ? C'est endurer avec patience, être compréhensif envers les Dirigeants et prudents envers tout le monde ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

658. " Qu'est-ce la Dignité ? C'est s'accorder avec les frères et entre-tenir de bonnes relations de voisinage ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

659. " Qu'est-ce la Privation ? C'est d'abandonner ta chance qui s'est présentée à toi ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

660. " Qu'est-ce la Bêtise ? C'est s'abandonner à la bassesse et s'associer aux séducteurs [qui égarent] ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

661. " Qu'est-ce le Parler inintelligible ? C'est jouer avec les poils de sa barbe en bégayant tout en parlant ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

662. " Qu'est-ce le Courage ? C'est défier les adversaires et résister dans les combats ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

663. " Qu'est-ce l'Ingérence ? C'est t'immiscer dans des affaires qui ne te concernent pas ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

664. " Qu'est-ce le Sot ? C'est celui qui agit stupidement avec sa for-tune et qui néglige sa dignité ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

665. " Qu'est-ce la Mesquinerie ? C'est ne se préoccuper que de soi, et ne porter aucune attention, pas même un regard, à son épouse ". Touhaf Al-Uqoul, page 161.

!

_____________________________________________________________________________________

6