FLORILEGE DE PAROLES DE Çááå-DIEU ET DE VERITES CHOISIES DES QUATORZE IMMACULES
 
L'Imam Ali rappelle la nécessité absolue de la Présence terrestre d'un Imam Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

448. "ô mon Çááå-Dieu ! D'évidence, la Terre ne sera jamais dépour-vue d'un Qaïm [d'un homme qui veille] pour Çááå-Dieu, d'un Argu-ment, qu'il soit apparent et célèbre ou craintif et non apparent afin que les Arguments de Çááå-Dieu et Ses Preuves évidentes ne soient pas abo-lis. Combien sont-ils et où sont-ils ? Ils sont, par Çááå-Dieu un petit nombre mais ils ont la plus grande position auprès de Çááå-Dieu. Par eux, Çááå-Dieu préservera Ses Arguments et Ses preuves évidentes afin qu'ils les transmettent à leurs homologues et qu'ils les sèment dans les cœurs de ceux qui leur ressemblent. La Science les envahit par le clair discernement, ils possèdent l'esprit de la certitude, ils trouvent facile ce que les égarés trouvent difficile, ils se sentent rassurés eu égard à ce qui effraye les ignorants, ils accompagnent la Vie en des corps dont les âmes sont liées à l'Au-delà. Ils sont le Lieu-Tenant de Çááå-Dieu sur Sa Terre, ceux qui appellent à Sa Religion. Oh ! Oh ! Quel désir de les voir ! Tu peux partir, ô Koumeïl, si tu le veux ! ". Extrait d'un entretien entre l'Imam Ali (s) et Koumeil Ben Ziyad, cité dans la Maxime 147 de La Voie de l'éloquence-Nahj Al-Balagha.

12

L'Imam Ali rappelle la nécessité de se lier étroitement à la Famille du Messager autrement dit aux Immaculés Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

449. " Portez vos regards sur les Gens de la Famille du Prophète ; de-meurez sur leur Voie ; suivez leur direction [leurs pas] car ils ne vous laisseront jamais sans Guidance ni vous abandonneront à la dé-chéance ; s'ils s'assoient, asseyez-vous, s'ils se lèvent, levez-vous ; ne vous placez pas au devant d'eux, car vous vous égarerez ; ne traînez pas à l'arrière d'eux car vous périrez ". Extrait du Sermon 97 de Nahj Al-Balagha-La Voie de l'éloquence.

450. " Toute personne qui parvient jusqu'à nous pour se lier étroite-ment à nous, a atteint la Rive de la Délivrance ; toute personne qui po-sera les pieds sur une autre voie, s'égarera ; car, pour nos Amis, il y aura abondance de Miséricorde de Çááå-Dieu ; alors que pour nos ennemis et ceux qui font preuve d'hostilité à notre égard, il y aura abondance de Châtiment de Çááå-Dieu. Notre Voie est étroite et notre Ordre a pour effet la Délivrance et la Guidance ". Al-Khiçal, 627/10 ; Tafseer Furat Al-Koufi, 368/499.

13

L'Imam Ali confirme le statut divin d'exemption de toute souillure morale et physique de la Famille du Messager de Çááå-Dieu Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

451. " Le Messager de Çááå-Dieu (pslf) avait l'habitude de venir jusqu'à nous et de déclarer : " Que Çááå-Dieu vous fasse Miséricorde ! C'est le temps de la Prière ! : ( ô vous, les Gens de la Maison ! Çááå-Dieu veut seulement vous exempter de toute souillure et vous purifier totalement ) ". (Coran 33/33) Amali Al-Moufid, 318/4 ; Amali Al-Toussi, 89/138 ; Bicharat Al-Mustafa, 264.

14

Amir Al-Mu'minin Ali cite les Membres de la Famille du Messager Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

452. " Sa Sainteté le Prophète de l'Islam (pslf) s'étendit au sol et moi, mon épouse Fatima (s) et mes deux fils Al-Hassan (s) et Al-Hossein (s) nous nous étendîmes à ses côtés, alors, le Prophète (pslf) nous re-couvrit d'un tissu à rayures et ce fut le moment de la Révélation du Verset suivant : ( ô vous, les Gens de la Maison ! Çááå-Dieu veut seulement vous exempter de toute souillure et vous purifier totalement ) ". (Coran 33/33 - L'Archange Gabriel-Jibraël (s) déclara : " Je me mets aussi avec vous ". L'Archange Gabriel (s) fut donc le sixième avec nous ". Al-Khiçal, 580/1.

15

L'Imam Ali rappelle la Bientraitance et l'Affection dues aux Gens de la Famille du Messager Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

453. " Lorsque le Verset : ( Ceux dont les cœurs s'apaisent au souvenir de Çááå-Dieu ), (Coran 13/28), fut révélé, Sa Sainteté le Messager (pslf) le commenta ainsi : " Ce Verset s'adresse à celui dont l'Amour envers Çááå-Dieu est sincère, ainsi qu'envers Son Prophète et qui fait preuve d'affection envers Mes Ahlul Beyt et les Croyants qu'ils soient pré-sents ou absents. Constatez ! Le Souvenir de Çááå-Dieu les fait s'aimer les uns les autres ". Kenz Al-Ummal, 2/442/4448 ; Tafseer Al-Dar Al-Mansour, 4/642 ; Al-Ja'fariyat, 224.

454. " Le Messager de Çááå-Dieu (pslf) prit la main d'Al-Hassan et d'Al-Hossein (pse) et déclara ceci : Toute personne qui fait preuve d'Affection envers moi, envers ces deux fils et leurs parents, sera sur le même rang que moi-même au Jour de la Résurrection ". Sunan Al-Tarmidhi, 5/641/37733 ; Musnad Ibn Hanbal, 1/168/576 ; Tarikh Baghdad, 13/287.

455. " Craignez Çááå-Dieu dans l'affaire des enfants de votre Prophète ; ne permettez pas qu'ils soient persécutés alors que vous êtes en me-sure de les protéger ". Prescription inscrite par l'Imam Ali (s) dans son Testament, ci-tée dans Al-Kafi, 7/52/7 ; Al-Tahdhib, 9/177/714 ; Al-Faqih, 4/191/5433.

456. " La Demeure d'Ha-Mim est la nôtre ; seuls les Croyants font preuve d'Affection envers nous, puis l'Imam (s) récita le Verset : ( Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce n'est votre affection envers mes proches ), (Coran 42/23) ". Paroles de l'Imam Ali (s) rapportées par Zadhan, citées dans Tarikh Isbahane, 2/134/1309 ; Kenz Al-Ummal, 2/290/4030 ; Al-Sawaïq Al-Muhriqa, 170.

457. " J'ai [l'Imam Ali (s)] entendu le Messager de Çááå-Dieu (pslf) dé-clarer : " Je suis le Maître de la Descendance d'Adam et vôtre Maître ! ô Ali ! Toi et les Imams qui viendront après toi, vous êtes les Chefs de ma Ummah. Toute personne qui fera preuve d'Affection envers nous, a fait preuve d'Amour envers Çááå-Dieu ; toute personne qui fera preuve d'Hostilité envers nous, aura fait preuve d'Hostilité envers Çááå-Dieu ; toute personne qui honore notre Amitié, fait honneur à l'Amitié de Çááå-Dieu ; toute personne qui fait preuve d'Hostilité envers nous, cultive contre elle l'Hostilité de Çááå-Dieu ; toute personne qui nous obéit, fait preuve d'Obéissance envers Çááå-Dieu ; toute personne qui nous désobéit, fait preuve de Désobéissance envers Çááå-Dieu ". Amali Al-Sadouq, 384/16 ; Bicharat Al-Mustafa, 151.

458. " Toute personne qui fait preuve de Grande Affection à notre égard, qui nous soutient en paroles et combat nos ennemis, sera sur le même rang que nous-mêmes au Paradis ; quant à la personne qui fait preuve d'Affection envers nous, qui nous soutient en paroles mais qui s'abstient de combattre nos ennemis, elle sera deux rangs en-dessous du nôtre au Paradis ; enfin, la personne qui fait preuve d'Affection en-vers nous mais qui s'abstient de nous soutenir dans le combat contre nos ennemis y compris en paroles, sera également accueillie au Para-dis ". Al-Khiçal, 629/10 ; Jama'a Al-Akhbar, 496/1377 ; Amali Al-Mufid, 33/8.

459. [S'adressant à Harith A'war] " Ta preuve d'Affection envers nous te sera bénéfique en trois occasions : Lorsque l'Ange de la Mort descendra à ta rencontre ; au Moment de l'Interrogatoire dans la Tombe ; lorsque tu seras face à Çááå-Dieu ". Paroles de l'Imam Ali (sà) s'adressant à Harith A'war citées dans 'Alam Al-Dîn, 461.

16

L'Imam Ali se plaint de la Maltraitance et de l'Hostilité à son égard de la part des Gens de la Ummah Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

460. " J'étais assis lorsque le sommeil me prit. A cet instant, j'ai vu en rêve apparaître devant moi, le Messager de Çááå-Dieu, que Çááå-Dieu le bénisse ainsi que sa famille ; j'ai dit : " ô Messager de Çááå-Dieu ! ô combien je souffre de l'inconstance et de l'hostilité des Gens de ta Communauté ! ". Le Messager de Çááå-Dieu répondit : " Implore [la Malédiction de] Çááå-Dieu sur eux ! ", alors, j'ai répondu : " Que Çááå-Dieu m'accorde en échange d'autres [gens] bien meilleurs qu'eux et qu'IL leur accorde en échange un autre [dirigeant] très mauvais par rapport à moi ". Rêve de l'Imam Ali (s) vécu à la fin de la nuit et veille du jour où il (s) fut mortellement blessé, rapporté dans son Sermon 70 de äåÌ ÇáÈáÇÛÉ-Nahj Al-Balagha-La Voie de l'éloquence.

461. " Certes, même si Çááå-Dieu accorde un temps à l'oppresseur ce dernier ne pourra échapper à Son Châtiment. Çááå-Dieu qui observe tout l'attend 17 au passage de sa voie, là où les poitrines suffoquent et où se ravale la salive. Par Çááå-Dieu Qui détient ma vie entre Ses Mains, ces gens [Mouawiyya et les siens] finiront par vous dominer non pas parce qu'ils possèdent un droit sur vous mais à cause de leur précipita-tion vers l'erreur de leur chef face à votre atermoiement envers mon droit [d'être suivi]. Les peuples craignent l'oppression de leurs diri-geants alors que moi je crains l'oppression de mes administrés ". Début du Sermon 97 de l'Imam Ali (s) dans äåÌ ÇáÈáÇÛÉ-Nahj Al-Balagha-La Voie de l'éloquence.

462. " D'évidence, il y a au-dessus de moi un solide bouclier de Çááå-Dieu. Lorsque mon jour arrivera, il s'éloignera de moi et m'abandonnera. A cet instant [de la mort], ni la flèche [de la mort] ne ratera sa cible, ni la blessure ne guérira ". Paroles de l'Imam Ali (s) prononcées lorsque certains voulaient l'effrayer à l'idée de son assassinat, citées dans le Sermon 62 de l'Imam Ali (s) dans äåÌ ÇáÈáÇÛÉ-Nahj Al-Balagha-La Voie de l'éloquence.

463. " Depuis le décès du Messager de Çááå-Dieu (pslf), je n'ai cessé d'être lésé ". Nahj Assaâdat, volume 2, page 448 - cité dans Mizan Al-Hikma, page 222, n° 1074.

464. " J'ai vu les gouvernants opprimer les administrés mais voilà une époque où ce sont les gouvernés qui oppriment le gouvernant ". Kenz Al-Ummal, n° 181 ; Bihar Al-Anwar, vol, 41, p. 5 ; Mizan Al-Hikma, page 222/1076.

465. " Aucune personne n'a subi ce que j'ai subi ". Charh Nahj Al-Balagha, Ibn Abi Hadid, volume 4, page 103 - cité dans Mizan Al-Hikma, page 222, n° 1075.

17

L'Imam Ali met en garde contre toute Preuve d'Hostilité et de Persécution à l'encontre des Immaculés Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

466. " Que ceux qui font preuve d'Hostilité envers nous s'attendent aux attaques du Courroux et de l'Insatisfaction de Çááå-Dieu ". Touhaf Al-Ouqoul, 116 ; Al-Khiçal, 627/10 .

467. " De suite, après que Çááå-Dieu ait repris l'?me de Son Messager, un groupe de personnes se détourna [de l'Islam pour s'égarer à nou-veau sur les chemins d'antan] ; ces chemins les menèrent à leur perte, elles placèrent leur confiance chez les intrigants de leurs Tribus, prêtè-rent leur attention à d'autres que les Gens de la Famille de Sa Sainteté le Messager (pslf), ce faisant, elles abandonnèrent le moyen de garan-tie stipulé dans l'Affection due aux Ahlul Beyt (pse) qui leur avait été prescrite, et finirent par faire basculer l'édifice de ses solides fonda-tions pour l'implanter en un autre lieu qui n'était pas le sien. Aussi, ces personnes furent la source de toutes les erreurs [et falsifications] et furent les portes ouvertes à tous ceux qui déambulent dans l'ignorance et l'égarement ; elles titubèrent dans les ténèbres de l'égarement, ivres [d'ignorance] sur les chemins des gens de Pharaon, suivant leurs com-portements, s'adonnant aux plaisirs de la Doun'ia en toute soumission, et s'éloignant de La Religion, l'abandonnant totalement ". Extrait du Ser-mon 150 de La Voie de l'éloquence-Nahj Al-Balagha.

468. " Je prends Çááå-Dieu à Témoin pour dire que j'empêcherai nos ennemis de s'approcher du Bassin Paradisiaque-Al-Kawçar du Mes-sager de Çááå-Dieu (pslf) et que j'en faciliterai l'accès à nos Amis avec ces deux petites mains qui sont miennes ". Bicharat Al-Mustafa, 95 ; Kashf Al-Ghumma, 2/15.

18

L'Imam Ali confirme la Similitude de Rôle existant entre l'Arche de Noé et les Immaculés Ahlul Beyt Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

469. " ô Koumeil ! Un jour du Mois de Ramadhan, après avoir ac-compli la Prière du soir, Sa Sainteté le Messager (pslf), debout auprès du Minbar, entouré de Muhadjiroun et d'Ançars, déclara : " Ali (s) et mes petits-enfants de sa progéniture immaculée sont de moi et je suis d'eux ; ils sont les purs immédiatement après leur mère ; leur rôle est semblable à celui de l'Arche de Noé, toute personne qui monta à bord fut sauvée, toute personne qui s'y refusa, fut anéantie ; tous ceux qui furent sauvés, habiteront le Paradis, tous ceux qui furent laissés à l'arrière, seront jetés en Enfer ". Bicharat Al-Mustafa, 30.

19

L'Imam Ali confirme la Similitude de Rôle existant entre la Porte de la Rémission et les Immaculés Ahlul Beyt Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

470. " Nous sommes la Porte de la Rémission-Bâb Al-Hittah, autre-ment dit la Porte du Salut-Bâb Al-Salam ; toute personne qui la fran-chira, sera pardonnée, et toute personne qui passera à côté, sera anéan-tie ". Al-Khiçal, 626/10 ; Tafseer Fourat Al-Kafi, 367/499 ; Ghurar Al-Hikam, 10.002.

471. " écoutez ! La Science d'Adam (s) et tout ce que les Prophètes - jusqu'au dernier d'entre eux - ont apporté, se trouvent dans la Des-cendance du Sceau des Prophètes et Messagers. Où allez-vous ainsi comme des égarés et des rebelles ? La Présence de cette Descendance parmi vous est identique à celle des Gens de la Caverne et au rôle de la Porte de la Rémission-Bâb Al-Hittah ; ils sont la Porte du Salut. Çááå-Dieu révéla ceci : ( ô vous qui croyez ! Entrez tous dans le Salut ; ne suivez pas les traces du Shaytan : il est votre ennemi déclaré ) ". (Coran 2/208). Yanabi' Al-Mawadda, 1/332/4 ; Tafseer Al-Ayachi, 1/102/300.

20

L'Imam Ali confirme que les Imams Immaculés sont des Gardiens et des Transmetteurs parfaits Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

472. " Les Successeurs sont les Gardiens du Sirat et se tiennent des-sus ; n'entrera au Paradis que celui qui les a connus et qu'eux connais-sent ; ne sera jeté en enfer que celui qui les aura reniés et qu'eux au-ront renié car, ils sont ceux que Çááå-Dieu a choisis en tant que Succes-seurs et avec lesquels IL a conclu un Pacte ; Çááå-Dieu les a mentionnés dans Son Livre : ( Et aux Frontières connues - Al-'Araf - se dressent des Hommes qui reconnaissent tous les êtres à leurs marques distinctives ). (Coran 7/46) Ils sont les Témoins pour leurs Amis et Sa Sainteté le Mes-sager (pslf) est le Témoin pour Eux (pse) ". Dans un exposé de l'Imam Ali (s) concernant la Résurrection cité dans Basaïr Al-Darajat, 498/9 ; Tafseer Al-Ayyachi, 2/18/43; Bihar Al-Anwar, 24/252/13.

473. " …il y a d'abord le transmetteur hypocrite qui forge ou déforme délibérément les Traditions, cherchant à semer le trouble ; ensuite ce-lui qui est dans l'erreur sans le savoir, l'inconscient qui ignore de bonne foi la réalité de l'Enseignement ; en troisième lieu vient celui qui n'est pas au courant de différentes abrogations, enfin le transmet-teur parfait, en l'occurrence l'Imam lui-même, connaissant " l'Abrogeant " et " l'Abrogé ", " le Clair " et " l'Ambigu ", " le Gé-néral et le Particulier ", croyant fermement à la Cause des Imams, sin-cère et vertueux. C'est l'absence de ces qualités qui est à la base de l'hostilité des Imams à l'égard des " transmetteurs professionnels " de Traditions, tels les prédicateurs, les collectionneurs de hadiths ou les sermonneurs publics ". Basâ'ir d'Al-Saffar, section 10, chapitre 22, 537-538 ; Uçul d'Al-Kulayny, 1/62, n° 6.

21

L'Imam Ali confirme que les Imams Immaculés sont les Piliers de la Vérité Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

474. " Attention, sûrement Çááå-Dieu, Le Glorifié, a doté de vertu ceux qui la méritent en tant que Piliers de la Vérité [capables de la suppor-ter] et comme Protection de l'Obéissance [contre toute déviation] ". Extrait du Sermon 214 de La Voie de l'éloquence-Nahj Al-Balagha.

475. " Ne délaissez ni la Vérité ni celui qui en est le titulaire ; toute personne qui choisit quelqu'un d'autre que nous-mêmes, se condamne à la ruine dans ce Monde et dans l'Autre ". Ghurar Al-Hikam, 10413 ; Al-Khiçal, 626/10.

22

L'Imam Ali confirme que les Immaculés sont la Vie de la Science Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

476. " Ils sont la Vie de la Science et la Mort de l'Ignorance. Leur to-lérance vous informe de leur Science, leur apparence vous révèle leur mystère et leur silence [exprime] la Sagesse de leur raisonnement. Ils ne s'opposent pas à la Vérité et ne se contredisent pas [entre eux] à son sujet, ils sont les Piliers de l'Islam et les Refuges de sa protection ; par eux, la Vérité retrouva son rang, le Faux abandonna sa place et sa langue fut sévèrement arrachée de sa racine. Ils ont compris et protégé la Religion de façon intelligente et parfaite, et non par la simple com-préhension se limitant à l'écoute et à la transmission. Ceux qui trans-mettent la Science sont nombreux, mais ceux qui la comprennent et la préservent sont rares ". Nahj Al-Balagha-La Voie de l'éloquence, Sermon 239.

477. " ô Koumeïl Ben Ziad ! Ces cœurs sont des réceptacles et les meilleurs d'entre eux sont les plus réceptifs, retiens de moi ce que je vais te dire : Les hommes se répartissent en trois catégories : un sa-vant inspiré de Çááå-Dieu, un autre qui apprend pour s'assurer son salut et une multitude sociale ignorante qui va vers quiconque jacasse ; elle ploie au gré des vents ; elle ne s'éclaire pas à la lumière de la Science ; elle ne prend pas refuge auprès de l'abri sûr.

" ô Koumeïl ! La Science est meilleure que la richesse, la Science te protège et toi tu protèges la richesse ; la richesse diminue par les dé-penses et la Science prospère par la diffusion ; le bienfait de la ri-chesse disparaît avec la disparition de celle-ci.

" ô Koumeïl Ben Ziyad ! L'acquisition du Savoir est un acte religieux ayant sa récompense ; par la Science l'homme gagne l'obéissance [des autres] dans sa Vie et [laisse] de bons souvenirs après sa mort. La Science gouverne mais la richesse est gouvernée ".

" ô Koumeïl ! Les amasseurs de richesses disparaissent de leur vivant mais les Savants demeurent aussi longtemps que la Vie existera [sur Terre] : [même si] leur personne est absente, leur image est présente dans les cœurs. Ici [en indiquant sa poitrine] existe une Science im-mense. Ah ! Si je pouvais lui trouver des hommes capables de la por-ter ! Certes, j'ai rencontré la personne susceptible de saisir rapidement la Science mais à laquelle on ne peut faire confiance car elle utilise la caution de la Religion au service de la Doun'ia, elle use des bienfaits de Çááå-Dieu pour exploiter Ses Créatures et pour argumenter contre Ses Amis ; ou une autre personne qui écoute les détenteurs de la Vérité sans méditer sur ce qui l'entoure, son cœur manifeste l'incertitude dès le premier obstacle d'une contrariété ; ni la première ni la seconde n'en sont capables [de porter la charge de cette Science]. Une autre personne est enfouie dans les plaisirs, enchaînée à ses passions ; et une autre encore passionnée par l'amas et l'accumulation des richesses, les deux sont loin d'être des Gardiens de la Religion, elles sont sembla-bles aux animaux en pâturage. Et c'est ainsi que meurt la Science par la mort de celui qui la possède ". Extrait d'un entretien entre l'Imam Ali (s) et Koumeil Ben Ziyad, cité dans la Maxime 147 de La Voie de l'éloquence-Nahj Al-Balagha.

478. " …Les hommes sont de trois catégories : le Sage divin, le Dis-ciple initié cheminant sur le Sentier de la Délivrance et de stupides moutons obéissant à n'importe appel, se dévoyant par n'importe quel vent ; ceux-là ne sont point éclairés par la Lumière de la Science et ne s'appuient sur aucun ferme pilier… ". Ibn Bâbûye, Kamal Al-Dîn, bâb 26, n° 2, page 290.

23

L'Imam Ali confirme qu'il possède l'Interprétation du Saint Coran Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

479. " Tout ce qui est dans le Coran est dans la Fatiha ; tout ce qui est dans la Fatiha est dans " ÈöÓÜÜÜÜÜã Çááåö ÇáÑøóÍãóäö ÇáÑøóÍöíãö - Grâce au Nom de Çááå-Dieu, Le Tout-Miséricordieux et Très-Miséricordieux " ; tout ce qui est là-dedans est dans le Bâ' et tout ce qui est dans le Bâ' est dans le point [sous le Bâ'] : et je suis le point sous le Bâ' ". Sharh, page 88.

480. " Questionnez-moi au sujet du Livre de Çááå-Dieu, Le Tout-Puissant ! Par Çááå-Dieu ! Sa Sainteté le Messager (pslf) m'a communiqué chacun des Versets révélés de nuit ou de jour, en chemin ou ailleurs, ainsi que son interprétation ". Ibn Al-Kawwa demanda à l'Imam (s) : " ? Amir Al-Mu'minin Ali !

Que répondras-tu au sujet des Versets révélés à Sa Sainteté le Messager (pslf) alors que tu n'étais pas en sa compagnie ? ". L'Imam Ali (s) répondit ceci : " Lorsque je n'étais pas en compagnie du Messager (pslf) qui mémorisait chaque Verset révélé, il m'en informait et donnait la signification lors de visites réciproques tout en me déclarant au préalable : " ô Ali ! Après ton départ, Çááå-Dieu m'a révélé les Versets suivants et leur signification est celle-ci ". Donc, Sa Sainteté le Messager (pslf) me tenait au courant de la Révélation des Versets et de leur Interprétation ". Amali Al-Toussi, 523/1158 ; Bicharat Al-Mustafa, 219 ; Al-Ihtijaj, 1/617/140.

481. " Pas un Verset du Coran, n'est descendu sur l'Envoyé de Çááå-Dieu sans qu'il ne me le fit réciter et me le dictât. Alors je l'écrivais de ma main et il m'en enseignait l'explication littérale et l'exégèse spirituelle, l'abrogeant et l'abrogé, l'immuable et l'ambigu, le propre et le général. Et il priait Çááå-Dieu d'agrandir ma compréhension et ma mémoire. Je n'ai pas oublié un seul Verset du Livre ni une seule con-naissance qu'il me dictat, depuis qu'il pria Çááå-Dieu ainsi pour moi. Ensuite, il posait sa main sur ma poitrine, et demandait à Çááå-Dieu qu'il remplisse mon cœur de connaissance et de compréhension, de juge-ment et de lumière ". Sharh, page 440.

24

L'Imam Ali rappelle à son fils Al-Hassan quelques fondamentaux de l'éducation islamique Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

482. " ô mon fils ! Fais de ton être la balance [à la juste pesée] de ce qui est entre toi et les autres. De plus, souhaite aux autres ce que tu désires pour toi-même, et déteste pour les autres ce que tu détestes pour toi-même. N'opprime pas alors que tu ne supporterais pas d'être opprimé. Sois bon envers autrui de la même manière que tu souhaite-rais que les autres soient bons envers toi ; considère comme mauvais pour toi, tout ce que tu considères comme mauvais pour les autres. Ne parle pas de ce dont tu n'as aucune connaissance, pas même du peu que tu pourrais en connaître, et ne dis pas aux autres ce que tu répu-gnerais que l'on te dise. Apprends que la vanité est contraire à la droi-ture, qu'elle fausse tout jugement et qu'elle est le fléau de l'Intelligence. Persévère dans ton effort, ne sois pas comme celui qui thésaurise pour autrui, et si tu as été convenablement orienté vers ton objectif, sois, alors, le plus soumis à ton Seigneur ". Extrait du Commande-ment-Testament adressé à son fils Al-Hassan (s), classé 31 dans la seconde partie " Lettres " de l'Imam Ali (s) dans äåÌ ÇáÈáÇÛÉ-Nahj Al-Balagha- La Voie de l'éloquence.

25

L'Imam Ali confirme le haut degré d'éducation islamique et de Connaissance des Partisans des Quatorze Immaculés Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

483. " Nos Partisans font preuve de générosité l'un envers l'autre se-lon leur degré d'intimité à notre égard ; ils font preuve d'affection l'un envers l'autre selon leur degré d'attachement à nous ; ils se visitent l'un l'autre pour perpétuer notre mémoire ; ils sont ceux qui, lorsqu'ils sont offensés, ne pratiquent aucune répression à l'encontre de l'offenseur, lorsqu'ils sont satisfaits, ne font preuve d'aucun conten-tement excessif ; ils sont sources de Bontés pour leurs voisins ; ils ex-hortent à la concorde lorsqu'ils se mêlent aux autres ". Al-Kafi, 2/236/24 ; Sifat Al-Chiat, 91/23 ; Touhaf Al-Ouqoul, 300 ; Michkat Al-Anwar, 6.

484. " Je prends Çááå-Dieu à Témoin pour dire que mes Partisans sont des gens patients, connaissant Çááå-Dieu et Sa Religion, ils sont attachés à l'Obéissance et au Service de Çááå-Dieu, ils trouvent leur Direction à la lumière de l'Amour de Çááå-Dieu ; ils sont très occupés dans l'Adoration, les Prières et sont les Partisans de la Sobriété ; ils possè-dent des visages sérieux et fatigués à cause de la pratique adorative nocturne ; leurs yeux sont gonflés à force de verser des larmes, leurs lèvres sont asséchées à force de pratiquer le Dhikr, leurs ventres sont plats à force de jeûner ; un éclat divin coloré émane de leurs visages ; leur Piété s'exprime dans leur conduite ; ils sont des lumières capables d'éclairer tout type d'obscurité et, telles des fleurs, ils rendent sans ef-fet tout type de laideur ; ils ne se détournent pas des Musulmans ni s'y opposent ; ils sont exemptés de tout type de mal, leurs cœurs sont en peine, ils sont chastes, leurs besoins sont infimes, leurs âmes sont ha-bituées aux épreuves et les gens sont à l'aise en leur compagnie ; ils sont intelligents et sages, honnêtes et dignes ; ils sont très engagés dans la protection de leur Religion ; lorsqu'ils se mêlent aux autres, ils sont discrets et leur absence n'est pas souhaitée ; ceux-là sont Mes purs Partisans et les plus dignes de Mes Frères. ? ! Combien je suis heureux de les voir ! ". Description des Partisans des Immaculés (pse) donnée par l'Imam Ali (s) à Nawf Ibn Abd Allah Al-Bikali, citée dans Amali Al-Toussi, 576/1189.

485. " ô mes Partisans ! Faites preuve de patience dans ce que vous entreprenez et pour lequel vous souhaitez sa récompense ; abstenez-vous d'accomplir des actions pour lesquelles vous ne pourrez endurer le châtiment qui les accompagne. Nous avons trouvé plus facile de faire preuve de patience dans l'Obéissance aux Commandements de Çááå-Dieu que d'endurer Son Châtiment. Rappelez-vous de votre durée de vie qui est limitée, des souhaits à long terme et des respirations comptées. Sans doute aucun, vous cesserez de vivre et vos respirations seront comptées et vos souhaits se dissiperont ". Ici, l'Imam (s) versa des larmes et récita le Verset suivant : " Alors que des Gardiens veil-lent sur vous : de Nobles Scribes qui savent ce que vous faites ". (Coran 82/10.11.12) ". Amali As-Sadouq, 96/5 ; Raoudhat Al-Wa'ïdhin, 535.

486. " Nous formons une Famille à laquelle il fut dit de nourrir l'affamé, d'offrir des présents aux gens et d'accomplir des Prières lorsque les autres dorment ". Al-Kafi, 4/50/4.

487. " Le commencement de toute action de celui qui voit par le cœur et agit les yeux ouverts doit avoir été établi sur la connaissance : lui permettant ainsi de savoir si son acte est pour ou contre son intérêt. S'il lui est favorable, il peut l'accomplir, mais s'il est contre lui, il de-vra s'en abstenir. En effet, celui qui agit sans Science est semblable à celui qui marche sans emprunter une Voie ; ce faisant, son éloigne-ment de la Voie claire ne fera que l'éloigner davantage de son but ; quant à celui qui agit avec Science, il est semblable à celui qui marche sur la Voie claire. Donc, celui qui voit, doit savoir s'il avance ou s'il recule ". Extrait du Sermon 154 de La Voie de l'éloquence- Nahj Al-Balagha.

488. " Personne ne peut faire preuve de foi véritable tant qu'il n'aura pas compris qu'il n'obtiendra que ce qui lui est destiné et qu'il n'obtiendra rien de ce qui est destiné à autrui ". Rapporté par l'Imam Al-Bâqer (s), cité dans Mishkat Al-Anwar fi Ghurar Al-Akhbar ; précité ; hadith 22, page 45 de l'arabe.

26

L'Imam Ali confirme l'interdiction de révéler les défauts et péchés des autres Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

489. " Ceux qui sont protégés des péchés et qui sont préservés de les commettre doivent faire preuve de mansuétude envers les pécheurs et autres désobéissants parmi les gens. Que leur gratitude envers Çááå-Dieu [pour avoir été préservés] soit la bienveillance qui conduit à leur in-dulgence et la barrière protectrice qui les préservera [de rechercher les défauts] des autres. Que dire du médisant qui blâme son frère et lui re-proche son mal ? A-t-il oublié que Çááå-Dieu voila ses péchés alors qu'ils étaient plus grands que les péchés qu'il reproche à son frère ? Comment peut-il le blâmer pour un péché alors qu'il a commis le même péché ? Et même s'il n'a pas commis le même péché, il en a commis d'autres bien plus grands ! Par Çááå-Dieu ! Même s'il n'a pas commis de grands péchés mais seulement des mineurs, le fait d'oser médire les gens est en lui-même un grand péché !

" ô Serviteurs de Çááå-Dieu ! Ne vous empressez pas de critiquer qui-conque pour son péché, il se pourrait qu'il en soit pardonné [par Çááå-Dieu], et ne vous sentez pas en sécurité pour votre plus petit péché, il se pourrait que vous en soyez châtiés [par Çááå-Dieu]. Donc, que chacun d'entre vous, connaissant les péchés des autres, s'abstienne de les dé-voiler à autrui, en considération de ce qu'il connaît des siens propres et que la gratitude envers Çááå-Dieu soit sa préoccupation majeure pour avoir été préservé de ce qui atteignit les autres ". Sermon 140 de l'Imam Ali (s) dans äåÌ ÇáÈáÇÛÉ-Nahj Al-Balagha.

27

L'Imam Ali rappelle quelques fondamentaux de l'Action au Service de Çááå-Dieu Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

490. " Mène la lutte pour Çááå-Dieu comme elle Lui est due et ne crains pas le blâme de celui qui blâme 18 en matière de Commandement de Çááå-Dieu. Prends des risques pour la cause du Vrai où qu'il soit. Acquiers la Connaissance des Lois religieuses. Accoutume ton être à l'endurance devant l'adversité car l'excellent trait de caractère est l'endurance au service de la Vérité ! ". Extrait du Commandement-Testament adressé à son fils Al-Hassan (s), classé 31 dans la seconde partie " Lettres " de l'Imam Ali (s) dans äåÌ ÇáÈáÇÛÉ-Nahj Al-Balagha-La Voie de l'éloquence.

491. " Œuvrez ! Que Çááå-Dieu vous fasse Miséricorde ! En agissant conformément aux Signes évidents car la Voie est claire et mène à la Demeure du Salut alors que vous êtes en un lieu à la recherche de la Satisfaction de Çááå-Dieu, en ayant le temps suffisant ainsi que l'opportunité [pour y parvenir], les pages [du registre des bonnes ac-tions] sont ouvertes et les calames [Les Plumes des Anges rappor-teurs] en activité alors que vos corps sont encore en bonne santé, vos langues sont libres, le repentir est accordé et les [Bonnes] actions agréées". Extrait du Sermon 94 de l'Imam Ali (s) dans äåÌ ÇáÈáÇÛÉ-Nahj Al-Balagha.

492. " Œuvrez [dans le Bien] alors que vous êtes encore dans la pléni-tude de la vie, [pendant que] les livres sont ouverts [pour comptabili-ser les œuvres bonnes et mauvaises], que le Repentir est [encore] agréé, que celui qui s'éloigne [de Çááå-Dieu] est invité [à se rapprocher de Çááå-Dieu] et qu'il est encore donné l'espoir [d'être pardonné] au pécheur avant que l'agir prenne fin, avant que le temps accordé s'achève et que survienne le terme de la Vie, que la Porte du Repentir soit définitivement fermée et que les Anges [comptables] retournent au Ciel ". Extrait du Sermon 237 de Nahj Al-Balagha- La Voie de l'éloquence.

493. " Je vous ai appelés à la pratique du Djihad 19 mais vous n'êtes pas venus. Je vous ai prévenus mais vous n'avez pas écouté. Je vous ai appelés en secret et ouvertement mais vous n'avez pas répondu. Je vous ai donnés des conseils sincères mais vous ne les avez pas accep-tés. Seriez-vous présents mais en réalité aussi semblables a des ab-sents ? Des serviteurs érigés en maîtres ? Je vous dicte les principes de Sagesse, mais vous les fuyez, je vous exhorte de la meilleure des ex-hortations, mais vous l'écartez, je vous incite à la pratique du Djihad face aux gens de la rébellion mais avant même d'avoir terminé mon discours, vous vous êtes déjà dispersés comme les fils de Saba. Puis, vous rentrez chez-vous et vous dupez vos âmes par la négligence des exhortations. Je vous redresse le matin mais vous me revenez le soir courbés comme l'arc. Le Redresseur est devenu las et ceux qui doi-vent être redressés sont devenus incorrigibles ". Premières parties du Sermon 97 de l'Imam Ali (s) dans äåÌ ÇáÈáÇÛÉ-Nahj Al-Balagha-La Voie de l'éloquence.

494. " Certes, le Djihad est l'une des Portes du Paradis ouverte par Çááå-Dieu à Ses Amis Privilégiés. Il est l'Habit de la Piété et l'Armure pro-tectrice de Çááå-Dieu ainsi que Son robuste Bouclier. Celui qui l'abandonnera, Çááå-Dieu le vêtira de l'Habit de l'Humiliation et sera envahi de Détresse. Il portera la marque du mépris et de la honte, son cœur sera voilé de ce qui n'est pas conforme à la raison. Il sera privé de tout Droit [et de la Vérité] pour avoir abandonné le Djihad. Il sera frappé d'infamie et la Justice lui sera déniée ". Première partie du Sermon 27 de l'Imam Ali (s) dans äåÌ ÇáÈáÇÛÉ-Nahj Al-Balagha-La Voie de l'éloquence.

495. " Serviteurs de Çááå-Dieu ! Soupesez-vous [pour connaître ce que vous valez] avant d'être pesés [au Jour du Jugement] et demandez des comptes à votre propre conscience avant que les comptes lui soient demandés [au Jour du Jugement], reprenez votre souffle avant l'ultime expiration sortant de votre poitrine ; soumettez-vous avant d'être sévè-rement traités ; sachez que celui qui ne s'oblige pas à agir tel le de-mande son conseiller et protecteur intérieur [sous-entendu sa cons-cience], ne trouvera en dehors de lui ni protecteur ni conseiller ". Extrait du Sermon 90 de l'Imam Ali (s) dans äåÌ ÇáÈáÇÛÉ-Nahj Al-Balagha-La Voie de l'éloquence.

496. " A mes yeux, le faible est fort jusqu'à ce que je lui rende ses droits et le fort est faible jusqu'à ce qu'il rende ce qu'il a pris injuste-ment. Nous sommes satisfaits du Décret de Çááå-Dieu et nous sommes soumis à l'Ordre de Çááå-Dieu". Extrait du Sermon 37 de l'Imam Ali (s) dans äåÌ ÇáÈáÇÛÉ-Nahj Al-Balagha.

497. " …C'est un siège [celui de Juge] qui ne peut être occupé que par un Prophète, un Légataire de Prophète ou bien un malheureux… ". Ibn Bâbûye, 3/chapitre 1, n° 8.

498. " Il n'est que trois Savoirs : un Signe solide, un Devoir juste ou une Pratique établie ; tout ce qui est en dehors de cela est en supplé-ment ". Uçul Al-Kafi, 1/32, Kitab fadhl al-'ilm, bâb sifati l-'ilm …, hadith 1.

499. " Des Bienfaits perdus sont rarement retrouvés ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 112, page 85 de l'arabe.

28

L'Imam Ali confirme que sa Science et sa Connaissance proviennent du Messager Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

500. " Le Messager de Çááå-Dieu (pslf) m'a enseigné mille portes de la Science, chacune d'elle m'en ouvrit mille autres ". Al-Irshad, Sheikh Al-Mufid, récit remontant à Abdullah b. Mas'ûd, page 22.

501. " Pour chaque question posée à Sa Sainteté le Messager (pslf), le Messager (pslf) m'en a communiqué la réponse et, lorsque je gardais le silence, le Messager (pslf) commençait à parler ". Sunan Al-Tarmidhi, 5/637/3722 ; Al-Mustadrak selon les deux Sahihs, 3/135/463 ; voir également At-Tâj al-Jâmi' lil-Usul, volume 3, page 335 ; Tarikh al-Khulafa' d'As Suyuti, page 170 ; As-Sawa'iq al-Muhriqa d'Ibn Hajar, pages. 126-127.

502. " …Tout le reste est une Science que Çááå-Dieu enseigna à Son Prophète qui me l'a enseignée, et qui implora [Çááå-Dieu] pour que ma poitrine la retienne et que mes côtes en supportent la charge ". La Voie de l'éloquence-Nahj Al-Balagha, Sermon 128.

29

L'Imam Ali confirme la tendance au Pardon des Immaculés Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

503. " Je prends Çááå-Dieu à Témoin pour déclarer que Talha, Zoubeyr et Aïcha sont parfaitement au courant de mon bon droit [en cette af-faire] et qu'ils sont égarés. Néanmoins, je les invite à suivre la Vérité et la Justice, la Paix et la Réconciliation. S'ils acceptent mon invita-tion, je leur pardonnerai et je fermerai les yeux sur leur culpabilité et sur leur erreur ". Extrait d'un Sermon délivré par l'Imam Ali (s) rapporté par Ibn Abd Al-Barr, cité dans Al-Isti'ab, au sujet de Talha ; Al-'Aqd Al-Farid, Histoire de la Bataille du Chameau ; Al-Aghani, 11/119.

504. " ô vous, les gens de Bassora ! Je vous pardonne. Néanmoins, écartez-vous de la sédition car vous êtes les premiers à avoir renié vo-tre Serment d'Allégeance et fragmenté l'Unité de la Ummah ". Al-Baladhuri dans Ansab Al-Achraf, 2/264/337 ; Al-Irchad, 1/257 ; Al-Jamal, 407.

30

L'Imam Ali rappelle la ferveur mise dans l'accomplissement des Prières par les Immaculés Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

505. " ô Çááå-Dieu ! Je T'adore non pas en vue d'être accueilli au Paradis ni par crainte d'être jeté en Enfer, tout simplement parce que T'estimant Le Seul Digne d'Adoration, je T'adore ". Awali Al-La'ali, 1/404/63 ; Charh Ma'at Kalima Li Amir-Al-Mu'minin Ali (s), 235.

506. Alors qu'il était engagé dans la Bataille de Siffin, l'Imam Ali (s) surveillait en même temps la course du soleil. Ibn Abbas lui deman-da : " ô Amir Al-Mu'minin ! Que fais-tu là ? " Sa Sainteté l'Imam (s) lui répondit ceci : " Je surveille le moment où je dois accomplir mes Prières ". Ibn Abbas posa une autre question à l'Imam (s) : " Est-ce le moment de penser aux Prières ? La Bataille nous fait oublier le temps des Prières ". L'Imam (s) : " Pour quelle raison les combattons-nous ? Notre raison de les combattre concerne justement [l'accomplissement] des Prières ". Irchad Al-Qouloub, 217.

507. " Maintenant est venu le temps de rendre compte du Dépôt que Çááå-Dieu, Le Très Haut, avait offert aux Cieux, à la Terre et aux Mon-tagnes et qui le refusèrent, mais l'Homme accepta de s'en charger et moi, avec toute ma faiblesse, je ne sais comment m'y prendre pour as-sumer un tel engagement ". Al-Manaqib de Ibn Chahr Achoub, 2/124 ; Awali Al-La'ali, 1/324/63 ; Ihqaq Al-Haq, 18/4.

508. " Du jour où j'ai entendu Sa Sainteté le Prophète (pslf) déclarer : " La dernière Prière de la Nuit est Lumière ", je ne l'ai plus jamais dé-laissée ". Al-Manaqib de Ibn Chahr Achoub, 2/123.

31

L'Imam Ali rappelle sa dotation par le Messager Çááå-Dieu de Dix Vertus majeures Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

509. " ô vous, les gens ! Le Messager de Çááå-Dieu m'a gratifié de dix vertus qui me sont plus chères que tout ce qui se trouve sous les rayons du soleil. Le Messager de Çááå-Dieu m'a dit : Ali, tu es mon frère dans ce monde et dans le monde futur ; d'entre toutes les créatures tu es le plus proche de moi pour jusqu'au Jour du Jugement ; ta Demeure au Paradis est face à la mienne ; tu es mon Héritier, l'Exécuteur de mon testament après mon décès comprenant mes engagements pris par moi et ma famille ; tu es le Protecteur de mes Ahlul Beyt durant mon absence ; l'Imam de ma Nation ; celui qui rendra la Justice parmi mes disciples ; ton Ami est mon Ami, et mon Ami est l'Ami de Çááå-Dieu, ton ennemi est mon ennemi, et mon ennemi est l'ennemi de Çááå-Dieu ". Paroles de l'Imam Ali (s) prononcées du haut de la chaire de la Mosquée de Kufa, citées par Scheikh Al-Ta'ifah Abu Ja'far Mohammed Ibn Hassan Al-Tusi dans son ouvrage Amali.

32

L'Imam Ali rappelle qui il est Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

510. " Je suis Amir Al-Mu'minin [Le Commandeur des Fidèles] ! - Je suis la Langue des Véridiques ! - Je suis le Ministre de l'?lu [Le Mes-sager de Çááå-Dieu] ! - Je suis le Dépositaire de la Science de Çááå-Dieu et Son Choisi parmi Ses Créatures ! - Je suis celui qui conduira les Pre-miers au Paradis ! - Je suis celui qui rembourse les emprunts du Mes-sager de Çááå-Dieu ! - Je suis celui dont l'oncle [Ja'far Al-Tayyar] est le Souverain des Martyrs au Paradis ! - Je suis le frère de Ja'far Al-Tayyar qui est au Paradis parmi les Anges ! - Je suis celui qui porta la Sourate Al-Tawba aux gens de La Mecque sur Ordre de Çááå-Dieu Tout Puissant ! - Je suis celui que Çááå-Dieu a choisi parmi Ses Créatures ! - Je suis la Corde Solide, Le Pacte de Çááå-Dieu, auquel Çááå-Dieu a ordonné à Ses Créatures de s'y attacher fortement par Sa Sainte Parole : ( Attachez-vous tous au Pacte de Çááå-Dieu ) (Coran 3/103) ! - Je suis l'étoile de Çááå-Dieu, resplendissante ! - Je suis celui qui est visité par les Anges des Cieux ! - Je suis la Langue exprimant ce que dit Çááå-Dieu! - Je suis l'Argument de Çááå-Dieu Le Très Haut, face à Ses Créa-tures ! - Je suis la Main Puissante de Çááå-Dieu ! - Je suis le Rappro-chement dans la Proximité de Çááå-Dieu ! - Je suis l'Anse de Çááå-Dieu, la plus solide et qui ne se brise pas, Çááå-Dieu est Celui qui entend, L'Omniscient ! - Je suis la Porte de Çááå-Dieu par laquelle on parvient à Lui ! - Je suis l'?tendard de Çááå-Dieu sur le Sirat [la Voie droite] ! - Je suis la Demeure de Çááå-Dieu, quiconque y entre, s'y trouve en sécuri-té ! - Je suis celui qui protège du Feu toute personne s'attachant à son Autorité et à son Affection ! - Je suis celui qui combattit les traîtres [Al-Nakithine], les injustes [Al-Qassitine, ceux qui se sont écartés, in-justement, de la Vérité] et les renégats [Al-Mariqine] ! - Je suis celui qui combattit les infidèles ! - Je suis le Père des orphelins ! - Je suis l'Abri des veuves ! - Je suis : " Sur quoi s'interrogent-t-ils mutuelle-ment ? " (Coran 78/1) 20 , sur le sujet de mon Autorité au Jour de la Résur-rection ! - Je suis La Grâce de Çááå-Dieu par laquelle Çááå-Dieu a gratifié Ses Créatures ! - Je suis celui pour qui Çááå-Dieu a dit à son sujet et au sujet de son droit : "

Aujourd'hui, J'ai rendu votre Religion parfaite ; J'ai parachevé Ma Grâce sur vous ; J'agrée l'Islam comme étant votre Re-ligion " (Coran 5/3) - Je suis " l'Annonce solennelle " (Coran 78/2) ! - Je suis celui par lequel Çááå-Dieu a rendu La Religion parfaite au Jour de Gha-dir Khumm ! - Je suis celui duquel le Messager de Çááå-Dieu a dit : " Celui pour qui je suis le Maître, Ali est son Maître ! " - Je suis la Prière du Fidèle [Salat Al-Mu'minin] ! - Je suis : " Venez à la réus-site " [Hayya ala Al-falah] 21 ! - Je suis : " Venez à la meilleure des œuvres " [Hayya ala Khayri Al-Amal] 22 ! - Je suis celui qui invitera les hommes à se présenter au Bassin ! - Je suis le Père des Imams Im-maculés de ma Descendance ! - Je suis la Balance de l'équité au Jour du Jugement ! - Je suis le Haut-Dignitaire de La Religion ! - Je suis le Guide des Fidèles vers les Bontés ! - Je suis celui dont les Disciples sont en sécurité tout en étant bien guidés ! - Je suis celui dont les Dis-ciples entrent au Paradis sans Jugement ! - Je suis celui qui tient dans sa main le Registre portant les noms de ses Disciples ! - Je suis l'Appui des Fidèles Croyants et leur Intercesseur auprès du Seigneur des Mondes ! - Je suis celui qui frappe des deux épées [à la fois] ! - Je suis celui qui décoche deux flèches [à la fois] ! - Je suis celui qui combattit les infidèles à Badr et à Honayn ! - Je suis celui qui frappa Omar ben Abd Wud au Jour des Coalisés ! - Je suis celui qui combattit Marhab ! - Je suis celui qui combattit la cavalerie de Khaybar ! - Je suis celui en faveur de qui l'Ange Gabriel déclara : " Il n'y a point de sabre en dehors de Dhul Fiqar 23 et il n'y a point de jeune homme [vail-lant] en dehors d'Ali ! " - Je suis celui à qui revient la faveur de la Li-bération de La Mecque ! - Je suis celui qui brisa Allat et Al-Uzza 24 ! - Je suis celui dont les Djinns craignent la vigueur ! - Je suis l'Interprète de Çááå-Dieu Tout Puissant ! - Je suis le Dépositaire de la Science de Çááå-Dieu Tout Puissant ! - Je suis celui qui répartit entre le Paradis et l'Enfer ! ". Recueilli en langue arabe sur la Chaîne de Télévision Az-Zahra puis adapté à la langue française par les auteurs A.&H. Benabderrahmane.

33

L'Imam Ali appelle les Gens à le questionner Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur lui

511. " Après la Louange rendue à Çááå-Dieu et Ses Glorifications, ô vous, les Gens ! J'ai mis l'œil de la Fitna hors d'état de nuire. Nul hormis moi ne s'est précipité contre elle alors que son obscurcisse-ment allait se répandre et que sa démence s'intensifiait. Aussi, ques-tionnez-moi avant de me perdre car, par Çááå-Dieu, Qui possède ma vie entre Ses Mains, si vous me demandiez ce qui arrivera entre au-jourd'hui et le Jour du Jugement ou sur le groupe qui, tout en guidant 100 personnes, les égarera, je vous dirai quel est celui qui appelle à elle, quel est celui qui la dirige et quel est celui qui est derrière ; je vous dirai les endroits où ses montures s'arrêteront [pour se reposer] et le lieu où elles séjourneront, ainsi que [les noms de] ses gens qui se-ront tués et ceux qui mourront de mort naturelle ". Extrait du Sermon 3 de La Voie de l'éloquence-Nahj Al-Balagha.

512. " ô gens ! Questionnez-moi avant que vous ne me perdiez ! Voi-ci le Panier de la Science ! Voici la salive du Prophète qu'il me fit boire goutte par goutte ! Questionnez-moi car je détiens la Science des Origines et des Fins ". Paroles de l'Imam Ali (s) prononcées à son accession au cali-fat, portant le turban, la chemise, les sandales et le glaive du Prophète (pslf), citées par Ibn Bâbûye, Amâlî, " majlis " 55, n° 1, page 341.

34