FLORILEGE DE PAROLES DE Çááå-DIEU ET DE VERITES CHOISIES DES QUATORZE IMMACULES
 
Au sujet de la Recommandation du Bien et de l'Interdiction du Mal

349. " Celui qui ordonne le Bien et interdit le Mal est le lieu tenant de Çááå-Dieu sur Terre, de Son Messager et de Son Livre ". Majma' Al-Bayan, volume 3.

350. Un membre de la Tribu Khasa'im rendit visite au Messager de Çááå-Dieu (pslf) et demanda : " ô Messager de Çááå-Dieu ! Dis-moi, s'il te plait, quelle est la plus noble forme de Soumission à Çááå-Dieu ? " - Le Messager répondit : " Avoir Foi en Çááå-Dieu ". - Puis, il demanda : " Ensuite ? " - Le Messager répondit : " Visiter les proches parents ". - Puis, il demanda : " Ensuite ? ". - Le Messager répondit : " Re-commander le Bien et Interdire le Mal ". - Le visiteur demanda : " Quel est l'acte le plus méprisé auprès de Çááå-Dieu ? " - Le Messager répondit : " Demeurer un Infidèle ". - Le visiteur demanda : " Quelle est la pire des actions ? " - Le Messager répondit : " Rompre les rela-tions avec les proches ". - Le visiteur demanda encore : " Ensuite ? " - Le Messager répondit : " La Recommandation du Bien et l'Interdiction du Mal ". Paroles du Messager de Çááå-Dieu (pslf) rapportées par l'Imam As-Sâdeq (s) et citées dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 228 page 133 de l'arabe.

351. " Dans un rêve j'ai vu un homme de ma Communauté, entouré par le Feu de l'enfer, puis, ses actions consistant à Recommander le Bien et Interdire le Mal arrivèrent à son secours et le sauvèrent du Feu pour le remettre aux Anges ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 226 page 133 de l'arabe.

352. " Que ferez-vous lorsque toutes vos femmes témoigneront de perversion et que votre jeunesse sera déviée et qu'aucun ordonnera le Bien et interdira le Mal ? " " Il fut demandé au Messager (pslf) : " ô Messager de Çááå-Dieu (pslf) ! Cela arrivera-t-il ? " " Le Messager (pslf) répondit : " Oui ! et pire encore ! Que ferez-vous lorsque les personnes encourageront le Mal et interdiront le Bien ? " " Il fut en-core demandé au Messager (pslf) ceci : " ô Messager de Çááå-Dieu (pslf) ! Est-ce que tout prendra cette voie ? " Le Messager (pslf) ré-pondit : " Oui, et pire encore ! Que ferez-vous lorsque les gens présen-teront le Vrai comme étant Faux et le Faux comme étant Vrai ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 229 page 133 de l'arabe.

353. Lorsque le Verset suivant fut révélé : ( ô vous les Croyants ! Pré-servez vos personnes et vos familles d'un Feu… ) (Coran 66/6), un Musulman s'asseye à terre et versa des larmes, disant : " Je suis incapable de me protéger par moi-même du Feu, voilà maintenant qu'il m'est ordonné d'en protéger aussi ma famille ". Alors, le Messager de Çááå-Dieu (pslf) déclara : " Il te suffira de lui faire Recommander le Bien et d'Interdire le Mal de la même manière que tu le fais pour toi-même ". Paroles du Messager (pslf) rapportées par l'Imam As-Sâdeq (s) et citées dans Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 230 page 135 de l'arabe.

354. " Les gens seront prospères tant qu'ils coopéreront ensemble pour appeler au convenable et interdire le blâmable. Mais, dès qu'ils cesseront cette pratique, les bontés leur seront reprises et certains s'imposeront aux autres, ils ne bénéficieront d'aucune aide sur Terre ni dans les Cieux ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 243 page 139 de l'arabe.

53

Au sujet du Savoir et des Gens de Religion

355. " Le Savoir est utile à condition que vous l'utilisiez plutôt que de laisser libre cours à vos désirs égoïstes ; Satan fuira devant l'ombre de celui qui triomphe de ses désirs égoïstes ; Çááå-Dieu, Exalté soit-IL, dé-clara au Prophète David (psl) : " Il est interdit de mettre en place en tant que Dirigeant des Gens Pieux tout homme possédant du Savoir mais ne pouvant résister à la sensualité excessive ". Mishkat Al-Anwar, pré-cité, hadith 405 page 217 de l'arabe.

356. " Fréquenter les gens de Religion est source de dignité dans ce Monde et dans celui de l'Au-delà ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 524 page 271 de l'arabe.

54

Au sujet des meilleurs Serviteurs de Çááå-Dieu

357. " Les meilleurs des Serviteurs de Çááå-Dieu sont ceux qui accom-plissent les pratiques obligatoires, et les plus grands vertueux sont ceux qui s'abstiennent d'accomplir des actes interdits ; celui qui craint le plus Çááå-Dieu est celui qui dit toujours la vérité qu'elle soit en sa faveur ou contre lui ; les plus Pieux sont ceux qui s'abstiennent de se quereller même à raison ; les plus laborieux sont ceux qui abandon-nent la commission d'actes répréhensibles ; les plus honorables sont les plus Vertueux ; les plus élevés sont ceux qui s'abstiennent d'intervenir dans ce qui ne les regarde pas ; les plus prospères sont ceux qui s'associent avec les personnes dignes de respect ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 410 page 217 de l'arabe.

358. " Lorsque Çááå-Dieu accorde une faveur à Son Serviteur, IL a plaisir à voir sur lui les signes de ce bienfait ". Nahj Al-Façahah, hadith n° 686.

359. " Celui auquel est accordé un bienfait et que cela ne se voit pas sur lui, est semblable à un ennemi de Çááå-Dieu et un opposant à Sa Générosité ". Tafser Qurtubi, volume 10, p. 7192 ; Al-Kafi, volume 6, tradition hadith n° 2.

360. " Un Musulman est celui dont les mains et la langue ne sont pas utilisées contre tous les autres Musulmans ". Al-Kafi, volume 2 - Fayd al-Kashani, al-Mahajjat al-bayda, volume 3, p. 358.

55

Au sujet de la Confiance

361. " N'est pas de nous celui qui trahit la Confiance ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 250 page 143 de l'arabe.

362. " Ne prenez pas seulement en considération le temps passé en Prières ou en Jeûne d'une personne, le nombre de fois qu'elle a ac-compli le Pèlerinage, le nombre de bonnes Œuvres qu'elle a accompli et le nombre de nuits passées en supplications ; mais prenez plutôt en compte son Honnêteté et si elle est digne de Confiance ". Mishkat Al-Anwar, précité, hadith 255 page 143 de l'arabe.

56

Au sujet de l'Histoire de la Terre

363. A propos du verset citant la Terre : ( Ce Jour-là elle racontera sa propre histoire ) - le Prophète (pslf) demanda aux gens : " Savez-vous de quoi il s'agit dans les termes ( …sa propre histoire ) ? " - Ils répondirent : " Çááå-Dieu et Son Messager sont plus informés que nous ". - Alors, le Prophète (pslf) expliqua : ( …sa propre histoire ) signifie qu'elle a été témoin de tout ce qui s'est fait par chaque serviteur lorsqu'il était sur sa surface.

Elle dira : Untel et Untel ont fait cela et cela tel jour. C'est cela sa propre histoire ". Nur Al-Thaqalayn, volume 5, p. 649.

364. " Prenez soin de vos ablutions ; et la meilleure des actions parmi vos œuvres est la prière. Puis, protégez la Terre, parce qu'elle est votre mère ; et aucun de ceux qui sont sur elle agissant en bien ou en mal n'échappera à son témoignage ". Majma Al-Bayan, volume 10, p. 256.

!

_____________________________________________________________________________________

3

Florilège de Vérités choisies de FATIMA AZ-ZAHRA Souveraine des Femmes des Mondes et du Paradis Que la Paix soit sur elle

Position : Fille de Sa Seigneurie le Messager Mohammed Ibn Abdullah (pslf) ; Epouse d'Ali Ibn Abi Tâleb (s) ; mère des deuxième et troisième Imams, que la Paix soit sur eux.

Nom du père : Mohammed Ibn Abdullah (pslf).

Nom de la mère : Dame Khadidja Bent Khouwayled (s).

Nom familier : Umm Abihâ.

Noms honorifiques : Az-Zahrâ ; As-Siddiqah ; Al-Batul ; Sayyidatu 'n-Nisâ ; La Radieuse ; La Véridique ; La Pure (La Vierge) ; La Souveraine des femmes.

Lieu et date de naissance : La Sainte Mecque, 20 Jumada 2, dans la cinquième année faisant suite au début de la Ré-vélation descendue sur le Prophète Mohammed (pslf) -02.01.615 après le Prophète Jésus (s), fils de Marie (s).

Date de décès : Mort par blessure, le 3 Jumada 2 de l'an 11 de l'Hégire-26.08.632 après le Prophète Jésus (s), fils de Marie (s).

!

! ! ! !

!

Lorsque Khadidja (s) était enceinte

le Messager de Çááå-Dieu (pslf) lui dit ceci :

" L'Archange Gabriel (s) m'a annoncé que c'est une fille, qu'elle est la créature pure et fortunée, que c'est d'elle que sera créé par Çááå-Dieu, Exalté soit-IL, ma descendance et de sa descendance IL en fera des Imams pour guider ma Communauté. Ils seront Ses lieutenants dès la fin de Sa Révélation ".

Bihar Al-Anwar - Volume 16 - page 80 ; voir également Fatima Zara : La femme modèle en Islam - Al-Alama Ibrahim Al-Amini - version arabe - éd.

Ansanriyan Publications - Qom - R.I. d'Iran. pages 21-22.

!

Paroles du Messager de Çááå-Dieu (pslf)

" ô Fatima ! Tu n'es pas sans savoir que nous sommes les Ahlul Beyt pour lesquels Çááå-Dieu a préféré le Monde de l'Au-delà à ce monde et que Çááå-Dieu, Celui Qui répand Ses Bienfaits, Le Très-Haut, contempla les habi-tants de la Terre et me choisit d'entre toutes Ses Créatures ; puis, Çááå-Dieu contempla à nouveau toutes Ses Créatures et choisit ton époux, ensuite IL m'inspira de te donner à lui en mariage, de le prendre pour ami, de le nom-mer en tant que mon Ministre et Successeur pour tous mes disciples. Ainsi, ton père est le plus excellent de tous les Prophètes et ton époux le plus ex-cellent de tous les exécuteurs testamentaires. Tu seras la première à me re-joindre ". Paroles du Messager (pslf) transmises par Salman Al-Farisi, que Çááå-Dieu soit sa-tisfait de lui, citées par Saduq Mohammed Ibn 'Ali Ibn Al-Hossein Ibn Musa Ibn Babawayh Al-Qummi dans son ouvrage Ikmal Al-Din wa 'Itman Al-Ni'mah.

!

Oum Al-Mu'minin Aïcha (s) a dit :

" Je ne connais aucune personne ressemblant autant au Messager de Çááå-Dieu (pslf), dans l'éloquence et le discours, que Fatima. Lorsque Fatima rentrait chez lui, le Messager l'accueillait chaleureusement, il se levait, il allait vers elle, il lui prenait la main, il l'embrassait et lui faisait prendre place là où il s'asseyait. " Al-Mustadrak, selon les deux Sahihs, volume 3, page 167, récit 4732.

!

1

Fatima Az-Zahra témoigne de l'Unicité de Çááå-Dieu

Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur elle

365. " Je témoigne qu'il n'y a de Çááå-Dieu que Çááå-Dieu ! Qu'IL est Un et sans associé à Ses côtés, un témoignage de Foi qui nécessite une preuve de dévotion profonde et sincère pour bien comprendre sa signi-fication. Les cœurs en sont les réceptacles, et les esprits éclairés en découvrent les preuves. IL est Celui qu'aucun regard ne peut attein-dre ; qu'aucune langue ne peut décrire et qu'aucune imagination ne peut en définir Son Essence ". Extraits de la Déclaration publique de Fatima Az-Zahra, dans Awalim Al-Ouloum wa Moustadrakatiha. L'ouvrage de Fatima-Az-Zahra (s), vo-lume 2, pages 652 à 697, chapitre 5, récit 1er et pages 744 à 748, chapitre 6, récit 2ème.

2

Fatima Az-Zahra appelle à Çááå-Dieu Tout-Puissant

Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur elle

366. " Obéissez à Çááå-Dieu, Exalté soit-IL, dans ce qu'IL vous a or-donné et dans ce qu'IL vous a interdit, car ( parmi Ses serviteurs seuls les savants craignent vraiment Çááå-Dieu ) (Coran 35/28). Extraits de la Déclaration publique de Fatima Az-Zahra, dans Awalim Al-Ouloum wa Moustadrakatiha ; précité.

367. " Pour quiconque est sincère dans l'adoration de Çááå-Dieu, Çááå-Dieu lui accordera Ses bienfaits ". Bihar Al-Anwar - volume 71 - page 184. 368. " Çááå-Dieu est le Salam. De Lui provient le Salam. A Lui s'adresse le Salam ". Bihar Al-Anwar - volume 43 - page 28.

3

Fatima Az-Zahra célèbre la Gloire de Çááå-Dieu Tout-Puissant

Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur elle

369. " Gloire à Çááå-Dieu le Possesseur de la Puissance éminente et transcendante !

" Gloire à Celui Qui possède la Magnificence sublime !

" Gloire à Celui Qui détient le Royaume éclatant depuis l'éternité !

" Gloire à Celui Qui S'est orné de la grâce et de la splendeur !

" Gloire à Celui Qui S'est paré de lumière et de majesté !

" Gloire à Celui Qui voit les traces des oiseaux dans l'atmosphère !

" Gloire à Celui Qui est ainsi et nul autre n'est ainsi ! ".

Il a été rapporté que Fatima Az-Zahra (s) pratiquait une prière de deux rakats que l'Ange Gabriel (s) lui avait enseignée. Elle (s) récitait dans la première rakat après la Sourate 1 Al-Fatiha-L'Ouverture, cent fois la Sourate 97 Al-Qadr-La Destinée. Puis, lors de la seconde rakat après la Sourate Al-Fatiha, une fois ou cent fois selon les sources, la Sourate Al-Ikhlas-Le Culte Pur ; voir Mafatih Al-Jinan-Les clés des Paradis - Cheikh Abbas Al-Qumi - édition La Maison des Thakalaïn - Beyrouth - Liban - 1997-1418 de l'Hégire - pages 91-92 .

4

Fatima Az-Zahra témoigne de l'éminence du Saint Coran

Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur elle

370. " …le Coran véridique, la Pure Lumière, la Voie Eclairée. Son contenu est inégalable en Vérité ; Ses Secrets y sont clairement révé-lés ; Ses Recommandations y sont mentionnées ; et Ses disciples y sont bénis. Le Coran guide ses adeptes vers la Satisfaction [de Çááå-Dieu] ; l'écouter porte au Salut ; en lui se trouvent les Preuves éclatan-tes de Çááå-Dieu, Ses Prescriptions explicites, Ses Interdits irrécusables, Ses Règles claires, Ses Arguments irréfutables, Ses Pratiques non obligatoires, Son Autorisé et Son Détestable et Ses Lois écrites ". Ex-traits de la Déclaration publique de Fatima Az-Zahra, dans Awalim Al-Ouloum wa Mousta-drakatiha ; précité.

5

Fatima Az-Zahra témoigne de la Prophétie de son Père

Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur elle

371. " Je témoigne aussi que mon père Mohammed est Son Serviteur et Son Messager ; IL l'a choisi avant même de l'envoyer parmi nous, IL l'a nommé à ce rang avant même de l'avoir créé, IL l'a instruit avant même qu'il vienne à l'existence ". Extraits de la Déclaration publique de Fatima Az-Zahra, dans Awalim Al-Ouloum wa Moustadrakatiha ; précité.

6

Fatima Az-Zahra loue son Père-Prophète et son époux Ali Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur eux

372. " Mon père : ( Certes un Messager pris parmi vous est venu à vous. Le mal que vous faites lui pèse ; il est avide de votre bien ; il est bon et mi-séricordieux envers les croyants ) (Coran 9/128). […] Quelle excellente origine il (pslf) possède ! Et quelle honorable filiation nous avons avec lui (pslf) ! Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur lui et sur sa descendance ! ". Extraits de la Déclaration publique de Fatima Az-Zahra, dans Awalim Al-Ouloum wa Moustadrakatiha ; précité.

373. " Gloire à Çááå-Dieu ! Mon père, le Messager de Çááå-Dieu (pslf), ne s'est jamais éloigné ni s'est opposé aux préceptes inscrits dans le Li-vre de Çááå-Dieu, ni pratiqué, ni inventé, ni légiféré des lois qui lui soient contraires. Il (pslf) a strictement et toujours pris à la lettre les Recommandations et Commandements divins, il (pslf) s'en est tou-jours tenu à l'application des Versets coraniques. Conspirerez-vous encore contre sa mémoire après son décès ? Allez-vous énoncer de faux témoignages et propos en son absence, selon la manière habi-tuelle qui engendraient complots et séditions, dont mon père était la victime sa vie durant ? ! ". Extraits de la Déclaration publique de Fatima Az-Zahra, dans Awalim Al-Ouloum wa Moustadrakatiha ; précité.

374. " Les pères [spirituels] de cette Communauté sont Mohammed et Ali. Ils protègent ceux qui les suivent et les écoutent, des effets néfastes de la tourmente perpétuelle dans ce monde d'ici-bas et dans le monde de l'Au-delà. Ils sont les Guides sur la Voie de l'éternel bonheur dans ce monde d'ici-bas et dans le monde de l'Au-delà pour ceux qui s'adressent à eux ". Bihar Al-Anwar - volume 23 - page 259.

7

Fatima Az-Zahra cite les Grands Principes Universels établis par Çááå-Dieu Tout-Puissant et Très-Majestueux Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur elle

375. " 1. La Foi, comme moyen pour vous purifier des séquelles du polythéisme. - 2. La Prière, comme moyen pour écarter de vous l'arrogance [et comme preuve de votre humilité]. - 3. L'Aumône lé-gale (Azzakat), comme moyen de purification de l'âme et d'accroissement des ressources. - 4. Le Jeûne, comme moyen de con-firmation de la sincérité [et d'amplification de la dévotion et de la pié-té]. - 5. Le Pèlerinage, comme moyen d'édification de la Religion.

- 6. La Justice, comme moyen d'unité des cœurs [dans l'harmonie de l'agir et du vivre ensemble]. - 7. L'Obéissance à notre égard comme Ordre pour la Communauté. - 8. Notre Guidance (Imamat des Ahlul Beyt (pse), comme moyen sûr de protection contre la division et de sauvegarde certaine de l'Unité et de l'Entente. - 9. Le Djihad, comme moyen de garantir et de réaliser la Gloire de l'Islam. - 10. La Pa-tience, comme moyen d'acquisition certaine des Bienfaits de Çááå-Dieu, Exalté soit-IL. - 11. Le Commandement d'instaurer le Bien, comme moyen d'assurer l'intérêt commun, [de consolider la Paix publique et les bonnes relations entre les gens]. - 12. La Bonté envers les parents, comme moyen de protection contre le Courroux de Çááå-Dieu. - 13. Le Maintien d'étroites relations familiales avec les proches, comme moyen de longue vie et de multiplication abondante de la descen-dance. - 14. Le Droit au versement du prix du sang, comme moyen de mettre un terme aux expéditions punitives sanglantes. - 15. Le Res-pect des engagements, comme moyen d'obtenir le Pardon. - 16. La Juste mesure dans la pesée et en tout, comme moyen de prévenir l'injustice et l'usurpation des droits d'autrui. - 17. L'Interdiction des boissons enivrantes, comme moyen de protection de l'âme contre l'abomination, [et d'éradication de la violence alcoolique et de l'affaiblissement de l'intellect]. - 18. L'Abandon de l'insulte, comme moyen de protection contre la malédiction et l'affliction. - 19. Le Re-fus de voler, comme moyen de conserver un esprit pur et sain. - 20. Çááå-Dieu, Exalté soit-IL, a interdit le polythéisme pour permettre une sincère et fidèle adoration de Son Unicité. - Dès lors, ( craignez Çááå-Dieu de la façon dont IL doit être véritablement craint, et ne mourez pas en dehors des Principes de l'Islam) .

Extraits de la Déclaration publique de Fatima Az-Zahra, dans Awalim Al-Ouloum wa Moustadrakatiha ; précité.

8

Fatima Az-Zahra exhorte à la Recommandation du Bien et à l'Interdiction du Mal Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur elle

376. " Vous les Serviteurs de Çááå-Dieu, Exalté soit-IL, vous êtes res-ponsables de l'application de Son commandement d'instaurer le bien et d'interdire le mal ". Extraits de la Déclaration publique de Fatima Az-Zahra, dans Awalim Al-Ouloum wa Moustadrakatiha ; précité.

377. " A quoi bon le jeûne d'une personne si sa langue, son ouïe, sa vue et ses membres ne s'abstiennent pas de commettre le mal ". Bihar Al-Anwar - volume 96 - page 295.

378. " Méfiez-vous de l'avarice ! Elle est un mal contre la générosité ! Méfiez-vous de l'avarice ! Elle provient d'un arbre planté au sein de l'Enfer dont les branches parviennent jusqu'à la Terre. Quiconque s'agrippe à l'une d'entre elles prendra le chemin qui mène en Enfer. La générosité ! C'est un arbre dont les racines sont implantées au Paradis et les branches s'étalent sur la Terre. Quiconque s'agrippe à l'une d'entre elles prendra le chemin qui mène au Paradis ". Dalaïl Al-Imamah - Les arguments de l'Imamat - Tabari - p. 4.

9

Fatima Az-Zahra rappelle aux Bédouins leurs horribles conditions de vie d'autrefois Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur elle

379. " Oui ! Au milieu de cette sombre époque vous aviez prononcé le postulat de la Reconnaissance de l'Unicité-Al-Tawhid devant un groupe de purs (les Ahlul Beyt (pse). Vous étiez encore parmi les mi-séreux et les affamés, à deux doigts de basculer dans le gouffre de l'Enfer. Vous étiez comparables au peu d'importance qu'à la goutte de rosée pour l'assoiffé ; au peu de consistance qu'à la miette de nourri-ture pour celui qui a faim ; à l'éphémère de l'empreinte qui disparaît rapidement ; à l'impureté du paillasson sur lequel les pieds s'essuient. Vous buviez des eaux nauséabondes pour étancher votre soif et vous mangiez des viandes fétides pour apaiser la faim de vos estomacs. Vous étiez des êtres méprisés et avilis. Vous n'aviez que mépris et soupçons les uns pour les autres, toujours envahis de la crainte d'être capturés, de voir vos enfants enlevés par ceux qui vous dominaient ". Extraits de la Déclaration publique de Fatima Az-Zahra, dans Awalim Al-Ouloum wa Mous-tadrakatiha ; précité.

10

Fatima Az-Zahra reproche aux Bédouins d'avoir rétabli l'injustice après le décès de son Père-Prophète Que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur le Prophète et sur sa Famille

380. " Alors, l'injustice s'est réinstallée dans vos cours [après le décès de son Père-Prophète (pslf)]. Vous avez porté des marques à des cha-meaux qui ne sont pas les vôtres [sous-entendu : vous avez désigné des dirigeants qui ne sont pas les vôtres] ; vous êtes allés vous désalté-rer à l'eau d'une source qui n'est pas la vôtre [sous-entendu : vous êtes guidés par des successeurs qui ne sont pas les vôtres] ".

381. " Comment acceptez-vous de vous laissez détourner de la Véri-té ! Et pourtant, le Livre de Çááå-Dieu est toujours parmi vous ; ses Textes y sont clairement exposés ; ses Directives manifestement énon-cées ; ses Signes clairement visibles ; ses Restrictions intelligemment formulées ; et ses Commandements loyalement évidents. Malgré tout, vous l'avez jeté par-dessus vos épaules ! Comment avez-vous osé agir de la sorte ! Auriez-vous du dédain pour lui ôu bien pensez-vous qu'en agissant ainsi vous serez à même de gouverner selon des princi-pes autres que les siens ? ( Quel mauvais échange pour les injustes ! ) (Coran 18/50). ( Le culte de celui qui recherche une religion en dehors de l'Islam n'est pas accepté. Cet homme sera, dans la vie future, au nombre de ceux qui ont tout perdu ) (Coran 3/85) ".

382. " Vous avez allumé le foyer de la sédition, vous l'avez ravitaillé en braises ardentes, vous avez répondu à l'ordre du Démon vous invi-tant à éteindre la Lumière de la Religion ainsi que l'éclat de l'Immaculée Tradition du Saint Prophète (pslf). Vous avez échangé ses propos sages et réfléchis pour des paroles futiles et vides de sens. Vos apparences étaient trompeuses. Vos complots à l'égard des mem-bres de sa famille sont semblables à la lance qui pénètre le cœur.

383. " Vous prétendez que je ne possède aucun droit ! Que je ne peux pas hériter de mon père ! En conséquence de quoi vous rompez mes liens de filiation avec lui (pslf) ! Çááå-Dieu aurait-IL révélé un verset vous concernant et duquel IL en aurait exclu mon père ôu bien, irez-vous jusqu'à dire : Fatima et son père ne sont pas disciples de la même religion, ils ne peuvent donc hériter l'un de l'autre ? Ne sommes-nous pas, mon père et moi, disciples de la même Religion, de la même Croyance et de la même Foi ôu bien êtes-vous davantage versés en sciences religieuses coraniques que mon père (pslf) et que mon cousin Ali (s) ? ".

384. " N'oubliez pas, toutefois, que le Jour du Jugement est le Jour des justes comptes ! Le moment où Çááå-Dieu, Exalté soit-IL, sera Le Meilleur Juge [de toute cette douloureuse affaire] et Mohammed (pslf) sera mon défenseur. Rendez-vous est donné pour le Jour de la Résur-rection ! Le Jour où se dressera l'heure, ce Jour là, les imposteurs se-ront perdus. Vos remords ne vous seront d'aucun bénéfice ! Chaque nouvelle est annoncée en son temps !

Vous saurez bientôt qui sera frappé d'un châtiment humiliant et sur qui s'abattra un châtiment sans fin.11

385. " Voyez le ciel, il en est tout assombri depuis le Sublime retour de l'âme du Prophète (pslf) à Son Créateur ; les étoiles ont cessé de briller avec toute leur splendeur originelle ; les espérances se sont évanouies ; les montagnes en tremblent encore ; le respect des femmes est abandonné ; la dignité humaine a disparu, et le sens réel de la vie est rabaissé par la force et la soumission imposée de l'injustice ".

386. " Oui ! Par Çááå-Dieu, Exalté soit-IL, l'absence de mon père est une bien grande affliction ainsi qu'une grande calamité à venir ; il n'y a aucune autre adversité au-dessus de celle-ci, ni aucun événement aux conséquences si désastreuses. C'est la calamité annoncée dans le Livre de Çááå-Dieu ".

387. " Pourquoi cette confusion en vous après avoir connu la cohé-rence et la clarté ? Pourquoi délaisser les bons principes après les avoir proclamés ? Pourquoi retourner sur vos talons après avoir avan-cé dans la voie ? Pourquoi associer d'autres à Çááå-Dieu après avoir glorifié la Reconnaissance de Son Unicité ? ( Ne combattrez-vous pas des gens qui ont violé leurs serments et qui ont cherché à expulser le Messager? Ce sont eux qui vous ont attaqués les premiers. Les redouterez-vous ? Alors que Çááå-Dieu mérite plus qu'eux d'être redouté, si vous êtes Croyants ) (Coran 9/13).

388. " Vous vous écartez de celui qui est le plus capable d'entre vous tous, à guider et à vous diriger. Vous êtes devenus silencieux. Vous avez opté pour la médiocrité, rompant avec l'excellence et la grandeur d'âme, renonçant à vos responsabilités. ( Si vous êtes ingrats, vous et tous ceux qui sont sur la Terre, sachez que Çááå-Dieu se suffit à Lui-Même et qu'Il est digne de louanges ) (Coran 14/8).

389. " ô ! Vous les gens qui suivez les mensonges et gardez le silence sur les actions ignobles qui mènent à l'égarement (ne méditent-ils donc pas sur le Coran ôu y a-t-il des cadenas sur leurs cœurs ? ) (Coran 47/24). Invraisemblable ! Mais le mal que vous accomplissez dans vos actions a scellé vos cœurs et verrouillé votre ouïe et votre vue. Quel mauvais jugement ! Quel prétexte malsain ! Combien est nocif ce à quoi vous vous attachez ! Vous trouverez, par Çááå-Dieu, son fardeau très lourd, et ses conséquences douloureuses, lorsque le voile sera levé sur vos agissements actuels et apparaîtra enfin le châtiment. ( Ce que vous ne pressentiez pas vous apparaîtra alors, de la part de Çááå-Dieu ! (Co-ran 39/47) Ceux qui profèrent des mensonges sont alors perdus) (Coran 40/78) ". Extraits de la Déclaration publique de Fatima Az-Zahra, dans Awalim Al-Ouloum wa Moustadrakatiha ; précité.

11

Sainte Fatima Az-Zahra a rapporté l'événement de la Couverture Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur elle

390. " Un jour, lors d'une visite de mon père bien-aimé à ma demeure, le Saint Prophète Mohammed (pslf), il (pslf) m'a dit : " ô Fatima ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! ". - Je lui ai répondu : "ô mon Père ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! ". - Puis il continua : " Je ressens en moi une certaine fatigue ". - Je lui ai dit : " Que Çááå-Dieu fasse que tu ne sois pas malade ". - Alors il m'a dit : " Fatima ! apporte-moi la couverture yéménite et déplie-la sur moi ".

J'ai apporté la couverture du Yémen et j'en ai couvert mon bien-aimé père. J'ai aussi remarqué que son visage, malgré tout, étincelait comme une pleine lune. Quelques instants plus tard, mon Fils bien-aimé Hassan entra et dit : " ô ma mère bien-aimée ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! ". - Je lui ai répondu : "ô mon Fils bien-aimé ! fruit de mes yeux, l'ineffable joie de mon cœur ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit aussi sur toi ! ". - Il me dit : " ô ma tendre mère ! Je sens le parfum de mon grand-père bien-aimé ! ". - Je lui répondis : " En effet, ton bien-aimé grand-père est là, sous la couverture ". - Puis Hassan s'approcha de son grand-père et dit : "ô mon grand-père ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! Puis-je passer sous la couverture ? ". - Mon père bien aimé répondit ceci : "ô mon fils ! Possesseur de mon Bassin paradisiaque (Al-Kaouçar) ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! Oui, viens sous la couverture ". - Alors Hassan se glissa sous la couverture.

Presque aussitôt après mon fils bien-aimé Hossein entra dans la demeure et dit : " ô ma mère bien-aimée ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! ". - Je lui ai répondu : "ô mon fils bien-aimé, fruit de mes yeux, ineffable joie de mon cœur ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! ". - Il continua en me disant : " Je sens le parfum de mon affectueux grand-père ! ". - J'ai répondu : " En effet, ton bien-aimé grand-père ainsi que ton frère aîné Hassan sont sous la couverture ". - Hossein s'approcha alors de la couverture et dit : "ô mon tendre grand-père ! Le Prophète élu de Çááå-Dieu ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! Puis-je aussi me glisser sous la couverture pour être parmi vous deux ? ". - Mon père bien-aimé répondit ceci : "ô mon fils, l'intercesseur pour ma Communauté ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! Oui, tu peux te glisser sous la couverture ". - Donc, Hossein pénétra sous la couverture.

Ensuite Ali Ibn Taleb fit son apparition dans la demeure et dit ceci : " ô fille bien-aimée du Saint Prophète ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! ". - Je lui ai répondu : " ô père d'Hassan, Commandeur des Croyants ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! ". - Il continua en disant : " Je sens le parfum de mon frère, le fils de mon oncle ! ". - J'ai continué : " Oui ! Il est avec tes deux fils sous la couverture ". - Alî s'approcha de la couverture et dit : " ô Prophète de Çááå-Dieu ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! Puis-je pénétrer avec vous tous sous la couverture ? ". - Mon père bien-aimé dit : " Que la Paix de Çááå-Dieu soit aussi sur toi, mon Frère, mon Légataire, mon Successeur, mon Porte étendard ! Tu peux aussi t'y glisser parmi nous ! ". - Alî se glissa donc parmi eux sous la couverture.

Puis, m'approchant de la couverture, j'ai demandé : " Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi,ô mon père bien-aimé ! ? le Prophète de Çááå-Dieu ! Puis-je pénétrer parmi vous sous la couverture ? ". - Mon père bien-aimé me répondit ceci : " Que la Paix de Çááå-Dieu soit aussi sur toi, ma fille bien-aimée ! Douceur de mon cœur ! Tu as aussi ma permission de nous y rejoindre ". - A l'instant suivant j'étais avec eux sous la couverture.

Maintenant que nous étions tous rassemblés sous elle, mon affectueux père en tenant les deux bords de la couverture, leva sa main droite vers les Cieux et dit : " ô Çááå-Dieu ! Ce sont là mes Ahlul Beyt ! Ils sont mes Confidents et mes Soutiens. Leur chair est ma chair et leur sang est mon sang.

Quiconque les combat me combat. Quiconque les offense, m'offense. Quiconque est en paix avec eux est en paix avec moi. Quiconque fait preuve d'animosité à leur égard fait preuve d'animosité à mon égard. Quiconque est leur ami est mon ami. Parce qu'il sont de moi et je suis d'eux. ô Çááå-Dieu !

Accorde-moi ainsi qu'à eux Ta Paix, Ta Bienveillance, Ta Miséricorde , Ton Pardon et Tes Bienfaits. Tiens-les à l'écart de toute souillure, accorde-leur la pureté et purifie-les minutieusement ".

Puis Çááå-Dieu, Exalté soit-IL, dit : " ô Mes Anges ! ô les pensionnaires des Cieux ! J'ai créé le firmament solide, bien étendu la Terre, donné un bel éclat à la lune, fait briller le soleil, donné le mouvement aux astres, fait onduler les océans, naviguer les vaisseaux, et créé tout dans les Mondes pour le bien et l'amour de ces Cinq Personnes qui sont sous la Couverture ". - Alors l'Archange Gabriel demanda : "ô mon Seigneur ! Qui sont ceux recouverts par la couverture ? ". - Çááå-Dieu répondit ceci : " Ce sont les Gens de la Demeure de la Prophétie et la Source du Message divin, les loués de la Prophétie. Ils sont : Fatima, son père, son mari et leurs deux fils ". - Gabriel demanda : " ô Seigneur ! Accorde-moi la faveur de descendre sur Terre et de me joindre à eux en tant que sixième sous la couverture ". - Le Seigneur : " Tu en as la permission ".

Alors, l'Archange Gabriel descendit sur Terre et déclara : " ô Prophète de Çááå-Dieu ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur toi ! Sa Majesté, Çááå-Dieu l'Exalté, t'envoie Ses Salutations et Ses Bénédictions pour étendre sur toi Sa Grâce et Sa Miséricorde. Il m'a dit : " Par Ma Grâce et Ma Grandeur ! J'ai créé le firmament solide, bien étendu la Terre, donné un bel éclat à la lune, fait briller le soleil, donné le mouvement aux astres, fait onduler les océans, naviguer les vaisseaux et créé tout dans les Mondes pour le bien de l'amour de toi-même et des Gens de ta Famille (ceux qui sont sous la couverture) ". Çááå-Dieu , Exalté soit-IL, m'a accordé la faveur de me joindre à vous sous la couverture. ô Prophète de Çááå-Dieu ! Puis-je me glisser dessous et être parmi vous ? ". - Le Saint Prophète dit : " ô Porteur des Révélations divines ! Que la Paix de Çááå-Dieu soit aussi sur toi ! Oui tu peux venir parmi nous ". - L'Archange Gabriel se glissa sous la couverture. Puis, il dit à mon affectueux père : " Çááå-Dieu vous envoie Sa Révélation : En vérité, Çááå-Dieu a décidé de te maintenir, toi et tes Ahlul Beyt, immunent de toute souillure et de vous purifier d'une purification minutieuse et totale ".

Alors, Ali demanda à mon père bien-aimé : " Dis-moi ! Quel mérite y a-t-il, devant Çááå-Dieu, dans le fait d'être sous la couverture ? ". - Le Saint Prophète lui répondit ceci : " Par l'Existant Qui m'a fait Prophète, et Qui m'a inscrit dans la Prophétie pour sauver l'humanité ! A chaque fois que nos Partisans et leurs amis, se rassemblent en quelque endroit de cette terre et citent ce hadith, Çááå-Dieu étend sur eux Ses Bienfaits et sa Miséricorde ; les Anges les encerclent de toutes parts aussi longtemps qu'ils restent ensemble, les Anges implorent le Pardon de leurs erreurs ".

A ce niveau de la réponse, Alî dit : " Par Çááå-Dieu ! Nous et nos Partisans sommes dorénavant les triomphants ". - Le Saint Prophète ajouta : " ô Alî ! Par l'Existant, Qui m'a fait le Prophète vertueux, juste et droit, qui m'a inscrit dans la Prophétie pour l'amour de sauver l'Humanité, lorsque nos Partisans et leurs amis se rassembleront dans un lieu de cette Terre, transmettront ce hadith nous concernant, sache que s'il y a parmi eux une personne affligée, Çááå-Dieu lui enlèvera sa souffrance ; et si quelqu'un est dans la difficulté Çááå-Dieu le libérera de ses soucis ; et si quelqu'un se trouve dans une extrême nécessité, Çááå-Dieu donnera une réponse à ses besoins ". Alors Ali dit : " Par Çááå-Dieu ! En ce lieu [sous la couverture], nous avons été couronnés de la Victoire et des Bénédictions divines ; et par le Seigneur de la Ka'âba, nos Partisans sont devenus les triomphants et les bénis dans ce monde et dans l'Autre ". Rapporté par Jabir Ibn Abdullah Al-Ansari, que Çááå-Dieu soit satisfait de lui, sous l'autorité de Dame Fatima, la fille bien aimée du Saint Prophète, que la Paix de Çááå-Dieu soit sur elle ; voir en arabe : Mafatih Al-Jinan - Cheikh Abbas Al-Qommi - éditions Dar Al-Thakalaïn - Beyrouth - Liban - 1997 - pages 681-683.

12

Au sujet de ceux qui aiment Ali Ibn Abi Tâleb et des Partisans des Quatorze Immaculés Que la Paix de Çááå-Dieu soit sur eux

391. Mon père m'a dit : " Voilà ! Gabriel m'a révélé que le plus heureux des heureux est celui qui aime Ali de son vivant et après son décès. Que le plus malheureux des malheureux est celui qui déteste Ali de son vivant et après son décès " ". Bihar Al-Anwar - vol. 39 - page 257.

392. "ô mon Çááå-Dieu ! TU es toute Espérance ! Par elle je T'implore de ne pas châtier par le Feu ceux qui m'aiment et qui aiment ma Descendance ". Beit Al-Ahzan Al-Qumi - page 27.

393. A la question d'une personne, Fatima répondit par ce que lui avait dit son Père : " Quiconque nous adresse, à toi et moi, ses salutations durant trois jours, sera inscrit par Çááå-Dieu pour être parmi les gens du Paradis ". - La personne demanda : " De votre vivant ? " - Elle (s) répondit : " Oui ! Même après notre décès ! " ". Réponse de Fatima (s) à une personne qui la questionnait dans Wassaïl Al-Chiah - volume 10 - page 287.

394. Mon père m'a dit : " Si une personne fait du bien à l'un des descendants de ma famille sans que celui-ci la récompense, il m'incombe de la récompenser ". Bihar Al-Anwar - volume 96 - page 225.

395. " Nos Partisans sont les meilleures des personnes. Elles vont au Paradis ". Bihar Al-Anwar - volume 68 - page 155.

396. " Quiconque agit selon ce que nous lui avons recommandé, et s'abstient de ce que nous lui avons interdit, fait partie de nos Partisans. Quiconque n'agit pas de la sorte ne fait pas partie d'eux ". Bihar Al-Anwar - volume 68 - page 155.

397. Mon père m'a dit : " Celui pour lequel je suis le Maître, Ali est aussi son Maître. Celui pour lequel je suis l'Imam, Ali est aussi son Imam ". Uyun Akhbar Al-Ridha (s) - volume 2 - page 64.

13

Au sujet du Croyant

398. S'adressant à son époux Ali (s) : " Approche-toi ! Je vais te dire ce qui existe et ce qui existera jusqu'au jour de la Résurrection ! [...] ô ! Aba Al-Hassan ! Çááå-Dieu, Exalté soit-IL, a créé ma lumière pour qu'elle LE glorifie, exalté soit-Il [...] ô ! Aba Al-Hassan ! Le Croyant ne peut voir et contempler qu'à travers la Lumière de Çááå-Dieu ". Bihar Al-Anwar - volume 43 - page 8.

!

_____________________________________________________________________________________

4

Florilège de Vérités choisies d'Amir Al-Mu'minin ALI IBN ABI TALEB Premier Imam Remplaçant Que la Paix soit sur lui

Position : Premier et seul humain à être né à l'intérieur de la Sainte Ka'ba ; Premier Homme à avoir embrassé l'Islam ; à avoir prié en compagnie du Messager ; à avoir été fait frère du Messager par la Volonté de Çááå-Dieu ; Premier Imam Successeur au Messager, que la Paix et les Bénédictions de Çááå-Dieu soient sur lui et sur sa Famille sanctifiée.

époux de : Fatima Az-Zahra Bint Mohammed, que la Paix soit sur elle.

Nom du père : Abu Tâleb Ben Abdi Al-Mutâleb Ben Ha-chim.

Nom de la mère : Dame Fatima Bent Assad Ben Hachim Ben Abd Manaf.

Noms familiers : Abu 'l-Hassan ; Abu 'l-Hassanayn.

Noms honorifiques : Amir Al-Mu'minin ; Al-Wasi : Al-Murtadha ; Haydar ; Commandeur des Croyants ; l'Agréé.

Lieu et date de naissance : à l'intérieur de la Maison de Çááå-Dieu, la Sainte Kaaba, La Mecque, le 13 Rajab de la dixième année précédant le début de la Révélation descen-due sur le Prophète Mohammed (pslf)-25.05.601 après le Prophète Jésus fils de Marie, que la Paix soit sur eux.

Date de décès : Par blessure d'un coup de sabre empoison-né sur la tête alors qu'il était en prière, le 21 Ramadan de l'an 40 de l'Hégire-28.01.661 après le Prophète Jésus fils de Marie, que la Paix soit sur eux. Son assaillant s'appelait Abderrahmane ben Mouldjim.

Lieu des funérailles : Sainte An-Nadjaf, al-Ashraf, Irak.

Père : des Imams Al-Hassan et Al-Hossein, que la Paix soit sur eux.

!

! ! ! !

Paroles de l'Imam Ali (s) :

" Le Jour du Jugement, nous séjournerons entre le Paradis et l'Enfer et, chaque personne qui nous aura soutenus, nous la reconnaî-trons à l'éclat de sa face et nous lui ferons prendre la direction du Pa-radis ; chaque personne qui aura fait preuve d'hostilité à notre égard, nous la reconnaîtrons également, et nous lui ferons prendre la direc-tion de l'Enfer ". Paroles de l'Imam Ali (s) rapportées par Asbah Ibn Nabatah, citées dans Tafseer Al-Burhan, volume 2 ; Tafseer As-Safi ; The Light of the Holy Qur'an-La Lu-mière du Saint Coran - 5/358, 1e édition.

!

" Par Celui Qui fait pousser une plante à partir d'une graine, Qui fait souffler des brises fraîches et douces, le Prophète m'a assuré que seul le Croyant m'aimera et seul l'hypocrite me détestera ". Cité par Muslim dans son Sahih, 1/46 ; Ibn Abd Al-Barr dans le chapitre traitant de Ali (s) dans son ouvrage Isti'abah et sous l'autorité de nombreux compagnons du Messager de Çááå-Dieu (pslf).

!

" Çááå-Dieu me fit don d'une langue qui questionne et d'un cœur raisonnable ". Al-Ittiqân d'As-Suyuti, 4/234.

!

1