Anthologie des Cls des Paradis
 
Les vertus et les mrites de certaines sourates et certains versets coraniques

Lors d'un accouchement difficile

* Selon l'Imam al-Baqir (p) quiconque rcite tous les Mustahabbt (les Surrogatoires), c'est--dire les sourates al-Hadd Chap. 57), al-Hachr (chap 59), al-aff (chap.61), al-Jum'ah (chap. 62), al-Taghbun (chap.64) al-A'l (chap.87), avant de dormir, ne mourrait pas avant la rapparition de l'Imam al-Mahdi ('aj), et s'il mourait avant, il serait ct du Prophte Muhammad (P).

* Selon le Prophte (P) "quiconque rcite les 4 premiers versets de la sourate al-Baqarah + le verset d'al-Kurs + les deux versets qui le suivent * les derniers 3 versets de la mme sourate (al-Baqarah), ne verra jamais le mal frapper sa personne ni ses biens, n'oubliera jamais le Coran, et Satan ne l'approchera jamais."

* Selon l'Imam al-Bqir (p) : "Quiconque rcite la sourate al-Qadr (chap.97) haute voix, aura le mme mrite que celui qui dgaine son pe et verse son sang (pour dfendre la Cause d'Allah), et quiconque la rcite 10 fois, lui seront pardonns 1000 de ses pchs" .

* L'Imam al-Sdiq (p) rapporte : "Mon pre disait que la sourate al-Tawhd (chap112) quivaut au tiers du Coran, et la sourate al-Kfirn (chap. 109) au quart du Coran"

* L'Imam Moussa al-Kdhim (p) : "Si tu crains quelque chose, lis n'importe quels 100 versets coraniques et dis ensuite 3 fois :

"Allhumma-k-chif 'ann al-bal'a"

(O Allah ! Ecarte de moi le malheur !)



* Selon l'Imam al-Sdiq (p) "Quiconque rcite la sourate al-Tawhd aprs chaque prire obligatoire, Allah lui accorde le bien de ce monde et de l'Au-del, et Il lui pardonne, ainsi qu' ses parents et ses enfants"

* Selon l'Imam Ali (P) "Quiconque rcite 3 fois la sourate al-Tawhd (al-Ikhl), lorsqu'il se met au lit pour dormir, Allah affecte cinquante mille anges pour le garder durant la nuit" .

* Selon l'Imam al-Sdiq (p) : "Quiconque rcite la sourate al-Takthur (chap. 102) avant de dormir, l'preuve de la tombe lui sera pargne" .

* Toujours selon l'Imam al-Sdiq (p) : "Si tu lis la sourate al-Hamd sur un mort 70 fois, il ne serait pas tonnant de le voir ressuscit ! "

* Selon l'Imam al-Sdiq (p) encore : "Lorsqu'on a sorti une copie du Coran qui tait tomb dans la mer, on a constat que tout tait effac, l'exception du verset suivant :

"Al il-llhi tar-ul-umr-u"



(C'est vers Allah que s'acheminent les affaires)"

Invocation lors de la 'aqqah (le sacrifice d'un animal pour la naissance d'un enfant)

'Aqqah dsigne l'animal gorg le septime jour de la naissance d'un enfant. Toutefois, tymologiquement, ce terme dsignait les cheveux (ou poils) qui couvrent les bbs (humains ou animaux) leur naissance. Par extension on dsigne comme 'aqqah l'animal prescrit et sacrifi pour le nouveau-n.

Lorsqu'on s'apprte gorger l'animal de 'aqqah, on doit rciter pralablement l'invocation suivante :

"Bism-illhi wa billhi. Allhumma 'aqqatun 'an...(prononcez le nom du nouveau-n), lahmuha bi-lahmihi, wa damuh bi-damihi, wa 'adhmuh bi-'adhmihi. Allhumma-j'alh wiq'an li-le Muhammadin 'alyhi wa lihi-s-salm-u"



(Au Nom d'Allah et par Allah ! O Allah, c'est une 'aqqah (sacrifice protecteur) pour Untel... (prononcez le nom du nouveau-n): sa chair contre sa chair, son sang contre son sang, ses os contre ses os ! O Allah fais-en (de cette 'aqqah) un prservatif (protection) pour les Membres de la Famille de Muhammad, que la paix soit sur lui et sur les siens !)

Ou

" Y qawmi inn bar'un mimm tuchrikn-a, inn wajjahtu wajh li-l-lath fatar-as-samwti wa-l-ardha hanfan musliman wa m an min-al-muchrikn-a. Inna alt wa nusk wa mahyya wa mamt lillhi Rabb-il-'lamn-a, l charka lahu, wa bi-thlika umirtu wa an min-al-muslimn-a. Allhumma minka wa laka, bi-smillh-i wa bi-llh-i wa-llhu Akbar-u. Allhumma alli 'al Muhammadin wa le Muhammadin wa taqabbal min...(prononcez le nom du nouveau-n) "



(O gens ! Je suis innocent de votre associationnisme ! Moi, j'ai dirig ma face, en vrai monothiste et musulman, vers Celui qui a cr les cieux et la terre, et je ne suis pas au nombre des associationnistes. Ma prire, mes actes de dvotion, ma vie et ma mort appartiennent Allah, le Seigneur des mondes; Il n'a nul associ. Voil ce qui m'a t ordonn, et je suis au nombre des Musulmans. O Allah, il est de Toi et Toi ! Au Nom d'Allah, par Allah et Allah est le Plus-Grand !O Allah ! Prie sur Muhammad et sur les Membres de sa Famille et accepte ceci de la part de...(prononcez le nom du nouveau-n)

* Selon al 'Allmah al-Hill , la 'aqqah est une sunna confirme (trs recommande) pour ceux qui ont les moyens de l'offrir, et mme obligatoire d'aprs certains ulma. Il est prfrable que l'animal soit gorg le septime jour de la naissance de l'enfant. Elle reste comme sunna la charge du pre, s'il retarde son excution jusqu' la pubert de l'enfant. A cette chance, l'acquittement de cette sunna passe de la responsabilit du pre celle de l'enfant lui-mme et ce jusqu' la fin de sa vie. Omar Ibn Yazd rapporte ce propos que lorsqu'il avait inform l'Imam al-Sdiq qu'il ne savait pas si son pre avait offert la 'aqqah ou non sa naissance, l'Imam lui ordonna de l'acquitter lui-mme, alors qu'il tait dj un vieillard.

Selon de nombreux hadith, la 'aqqah est obligatoire pour quiconque a un nouveau-n. En effet beaucoup de hadith laissent entendre que "tout nouveau-n est hypothqu par sa 'aqqah", ce qui veut dire que si on n'gorge pas pour lui l'animal prescrit cet effet, il sera expos divers malheurs et mme la mort. Selon l'Imam al-Sdiq (p) : "La 'aqqah est obligatoire pour quiconque a les moyens financiers de le faire. Quant au pauvre, il devrait le faire, s'il venait devenir conomiquement l'aise un jour; autrement, il en est dispens". Selon un autre hadith, on a demand l'Imam (p) : "Nous avons cherch un mouton pour la 'qqah, mais nous n'en avons pas trouv. Que devrions-nous faire votre avis ? Pourrions-nous offrir en aumne le prix de ce mouton de 'aqqah ? " L'Imam al-Sdiq rpondit : "Cherchez-le jusqu' ce que vous le trouviez, car Allah aime que l'on offre la nourriture et qu'on sacrifie un animal".

A la question de savoir si on doit offrir la 'aqqah pour un bb mort le septime jour de sa naissance, l'Imam la-Sdiq rpondit : "S'il meurt avant midi, on n'a pas offrir la 'aqqah pour lui, mais s'il meurt l'aprs-midi de ce jour, il faut l'acquitter".

Selon un autre hadith attribu l'Imam al-Sdiq (p): "On nomme le nouveau-n au 7e jour de sa naissance, on fait en son nom la 'aqqah, on coupe ses cheveux et on offre en aumne une quantit d'argent quivalente au poids de ces cheveux. On donne les pieds et les cuisses de l'animal gorg la sage-femme qui a assist la mre dans son accouchement et on offre le reste en aumne (sous forme de plat cuisin, de prfrence) ".

Dans un autre hadith, l'Imam al-Sdiq (p) dit : "Quand tu as un nouveau-n, garon ou fille, tu dois gorger le 7e jour un mouton ou un chameau, lui donner un nom, raser ses cheveux et les peser pour offrir en aumne une quantit d'or ou d'argent, quivalente leur poids. Selon un autre hadith encore, on donne la sage-femme le quart (ou le tiers selon certains rcits) du mouton gorg, et en l'absence de celle-ci, la mre le donnera qui elle voudra, et on nourrira avec le reste dix Musulmans ou mme plus, et c'est encore mieux. Le pre doit s'abstenir de manger de cette viande.

L'animal de la 'aqqah doit tre selon l'avis le plus connu des ulmas, un mouton (de six ou de sept mois), un chameau ( de cinq ans accomplis) ou une chvre (d'un an accompli). Il ne doit pas tre castr et il faut que ses oreilles et ses cornes soient intactes, qu'il n'ait pas une fracture qui atteigne la moelle (de l'os). Il ne doit pas non plus tre trs maigre, ni aveugle, ni boiteux. Mais selon un autre hadith attribu l'Imam al-Sdiq (p), la 'aqqah n'tant pas considre comme Sacrifice (que l'on accomplit lors du plerinage de la Mecque), il suffit qu'il soit un mouton quelconque, peu importe comment il est : le but de la 'aqqah tant la viande de l'animal, il est prfrable de choisir une bte dont la viande ait le meilleur got. Toutefois il est recommand, selon certains ulmas qu'on gorge un animal mle pour un garon et femelle pour une fille. Mais selon de nombreux hadith il vaudrait mieux que ce soit un mle pour les deux sexes.

Il est sunna que le pre et surtout la mre du nouveau-n, (et mme tous les membres de la famille qui habitent dans la maison des parents) ne mangent pas de la viande de la 'aqqah. Il est galement trs recommand que la 'aqqah soit offerte en aumne aprs tre cuite et non crue . Et comme nous l'avons constat dans un hadith prcdent de l'Imam al-Sdiq (p), il faut s'abstenir d'offrir en aumne le prix de la 'aqqah, si l'acquisition de l'animal prescrit s'avre difficile; il faut dployer l'effort ncessaire pour le trouver.

Qaunt aux personnes auxquelles la viande de la 'aqqah est destine, il n'y a pas de conditions spcifiques cet effet. Mais il vaut mieux les choisir parmi les gens pieux et les pauvres .

Voir le Prophte (P) ou tout autre en rve

* Quiconque dsirerait voir en rve un Prophte (P), un Imam (p), les parents ou toute autre personne, qu'il rcite la sourate al-Chams (chap. 91), la sourate al-Layl (chap. 92), la sourate al-Qadr (chap. 97), la sourate al-Kfirn (chap. 109), la sourate al-Ikhl (112), la sourate al-Falaq (chap.113) la sourate al-Ns (chap. 114), suivies de sourate al-Ikhl encore 100 fois, suivie de 100 fois "Allhumma alli 'al Muhammadin wa le Muhammad-in" (O Allah prie sur Muhammad et sur les membres de la Famille de Muhammad); aprs quoi qu'il se couche, en tat d'ablution, sur le ct droit .

Voir un mort dans le rve

* Quiconque dsire voir un mort dans le rve qu'il rcite le du'' suivant lorsqu'il se met au lit :

Allhumma Anta-l-Hayy-ul-lath l yafu wa-l-mnu yu'rafu minhu, Minka badat-il-achy'u wa ilayka ta'du, m aqbala minh kunta malja'ahu wa manjhu wa m adbara minh lam yakun lahu malja'un wa l manj Minka ill Ilayka, fa-as'aluka bi-l ilha ill Anta wa as'aluka bi-Bism-Illh-ir-Rahmn-ir-Rahm-i, wa bi-haqqi Habbaka Muhammadin allllhu 'alayhi wa lihi, Sayyid-il-Nabiyyna, wa bi-haqqi 'Aliyyin khayr-il-waiyyna wa bi-haqqi Ftimata Sayyidati nis'-il-'lamna, wa bi-haqqi-l-Hasani wa-l-Husayni-l-lathayni ja'altahum Sayyiday chabbi ahl-il-Jannati 'alayhim ajma'na-s-salmu, an tualliya 'al Muhammadin wa le Muhammad-in wa an turyan mayyit f-l-hl-il-lat huwa fh.



(O Allah, Tu es le Vivant indescriptible et Celui de Qui on connat la Foi. Les choses (les vnements) ont commenc partir de Toi et elles retourneront vers Toi : contre celles d'entre elles, qui viennent Tu es son refuge et son sauveur, et contre celles d'entre elles, qui sont passes, il n'avait face Toi d'autre refuge et salut que Toi-Mme. Aussi Te demande-je, par (la formule de) "il n'y a de Dieu que Toi" et par "au Nom d'Allah, le Tout-Misricordieux, le Trs-Misricordieux", et par Ton Bien-aim Muhammad - que la Prire d'Allah soit sur lui et sur sa Famille -, le Matre des Prophtes, et par Ali, le meilleur des hritiers-prdsigns, et par Ftimah, la Matresse des femmes des mondes, et par al-Hassan et al-Hussain que Tu as nomms Matres de la jeunesse des gens du Paradis - que la paix soit sur eux tous - de prier sur Muhammad et sur la Famille de Muhammad, et de me montrer mon (prochain) mort l'tat o il est).

Rcitation des Noms d'Allah

* L'Imam al-Redh (p) rapporte qu'il vit son pre dans le rve lui dire de multiplier la rcitation de "Y Ra'fu, Y Rahmu" (O Clment ! O Trs-Misricordieux), lorsqu'il se trouve en difficult .

* Selon al-Kaf'am dans "Mafth al-Ghayb" (Les Cls du Mystre), quiconque crit (ou affiche) la formule "Bism-illh" (Au Nom d'Allah) sur le ct extrieur de sa porte, sera l'abri de la mort, lors bien mme, il est mcrant (kfir). Et on dit que si Allah n'a pas fait mourir rapidement Pharaon, malgr sa prtention la seigneurie, c'est parce qu'il avait crit "Bism-illh" sur sa porte extrieure. A cet gard, Allah rvla Moise qui voulait la mort rapide de Pharaon : "Toi, tu regardes sa mcrance, mais Moi, Je regarde ce qu'il a crit sur sa porte"

* Selon l'Imam Ali (p), quiconque rcite n'importe quel verset coranique suivi de 7 fois la mention "Y Allh ! " (O mon Dieu !), pourrait alors arracher une roche, s'il prie contre elle.

Protection par la bague d'agate

* Selon l'Imam al-Bqir (p) : "Quiconque se rveille en portant la main droite une bague d'agate et qu'il tourne celle-ci vers le creux de la main en la regardant avant d'avoir pos son regard sur personne et en rcitant la sourate al-Qadr, suivie de l'invocation suivante :

"mantu billhi Wahdahu l charka lahu wa kafartu bi-l-jibti wa-t-tghti wa mantu bi-sirri le Muhammadin wa 'alniyyatihim, wa dhhirihim wa btinihim wa awwalihim wa khirihim"



(Je crois en Allah unique et sans associ, et je mcroie en les idoles et le Tght. Je crois galement en ce que les Membres de la Famille du Prophte gardent secret ou manifestent, en leurs apparences et en leur intrieur, et en le premier et le dernier d'entre eux) , Allah -Il est Puissant et Sublime- le protge durant toute la journe contre tout ce qui descend du ciel et ce qui y monte, de tout ce qui entre dans la terre et ce qui en sort, et il reste sous la protection d'Allah jusqu' la nuit."

Du'' pendant l'occultation d'al-Mahdi ('aj)

L'Imam al-Sdiq (p) apprit Zurrah le du'' suivant pour tre rcit lors de l'occultation de l'Imam du Temps ('aj) et des preuves que subissent les Chiites (adeptes d'Ahl-ul-Bayt):

"Allhumma 'arrifn Nafsaka fa-Innaka in lam tu'arrifn Nafsaka lam a'rif Nabiyyaka. Allhumma 'arrifn Raslaka, fa-Innaka in lam tu'arrifn Raslaka lam a'rif Hujjataka. Allhumma 'arrifn Hujjataka fa-Innaka in lam tu'arrifn Hujjataka dhalaltu 'an dn"



(O Allah ! Fais-moi connatre Toi-Mme, car si Tu ne me fais pas connatre Toi-Mme, je ne connatrais pas Ton Prophte ! O Allah ! Fais-moi connatre Ton Messager, car si Tu ne me fais pas connatre Ton Messager, je ne connatrais pas Ton Argument (l'Imam al-Mahdi) ! O Allah! Fais-moi connatre Ton Argument, car si Tu ne me fais pas connatre Ton Argument, je dvierais de ma Religion!)

Contre les trous de mmoire

L'Imam al-Sdiq (p) dit l'un de ses compagnons: "Si tu veux rapporter un de nos hadith que le Chaytn (satan) aurais fait oublier, pose ta main sur ton front et dis :

"all-llhu 'al Muhammadin wa le Muhammadin. Allhumma inn as'aluka Y Muthakkir-ul-khayri wa F'ilahu wa-l-?miru bihi, thakkirn m ansnh-uch-chaytn-u" "



(Allah prie sur Muhammad et sur les Membres de sa Famille. O mon Dieu, je te demande O Toi Qui fais rappeller le bien, le fais et l'ordonnes, rappelle-moi ce que le Chaytn m'a fait oublier.

* Quiconque voudrait renforcer sa mmoire, qu'il utilise le miswk, qu'il fasse le jene, qu'il lise le Coran et notamment yat al-kurs , et qu'il s'habitue manger les raisins secs jeun, (notamment 21 grains de raisin rouge), car ceci (le raisin sec) est trs utile pour la comprhension, l'esprit et la mmorisation. De mme le miel, les lentilles, les sucreries aident la mmorisation. On doit galement viter les choses qui favorisent l'oubli, savoir, les pommes aigres, le fromage, uriner dans une eau stagnante, lire les transcriptions des pierres tombales (les dalles des tombes), marcher entre deux femmes, jeter un pou vivant par terre, laisser pousser ses ongles, abandonner la sieste, s'adonner aux pchs, se soucier beaucoup des affaires de ce bas-monde, regarder un crucifi, passer entre une procession de chameaux .

Du'' pour complter et garantir la stabilit de notre Foi

Muhammad Ibn Sulaymn al-Daylami, cit par al-Ts, rapporte : "J'ai dit l'Imam al-Sdiq (p) un jour : "Tes Chiites disent que la foi est de deux sortes : l'une est fixe et stable, l'autre dpos et phmre. Apprends-moi donc un du'' par lequel je parferais ma foi, pour qu'elle ne me quitte plus, lorsque je l'aurai lu". L'Imam (p) m'a recommand alors de lire le du'' suivant aprs chaque prire obligatoire" :

"Radhaytu billh Rabban wa bi-Muhammadin all-llhu 'alayhi wa lihi nabiyyan, wa bi-l-Islmi Dnan, wa bi-l-Qur'ni Kitban wa bi-l-K'abati qiblatan, wa bi-'Aliyyin waliyyan wa Imman, wa bi-l-Hasani wa-l-Husayni wa 'Aliyy-Ibn-il-Husayn-i wa Muhammad-ibni 'Aliyyin wa Ja'far-ibni Muhammad-in wa Ms-bni Ja'far-in wa 'Aliyy-ibni Ms wa Muhammad-ibni 'Aliyy-in wa 'Aliyy-ibni Muhammad, wa-l-Hasan-ibni 'Aliyyin wa-l-Hujjat-ibni-l-Hasan-i alawt-ullhi 'alayhim A'immatan ! Allhumma inn radhaytu bihim A'immatan, fa-r-dhan lahum, Innaka 'Al kulli chay'in qadr-un".

.

(J'ai agr Allah comme Seigneur, Muhammad -que la Prire d'Allah soit sur lui et sur sa Famille- comme Prophte , l'Islam comme Religion, le Coran comme Livre, la Ka'bah comme Direction (Qiblah), Ali comme Matre obi (waliyy) et Imam, al-Hassan et al-Hussain, Ali fils de Hussain, Muhammad fils de Ali, Ja'far fils de Muhammad, Mss fils de Ja'far, Ali fils de Mss, Muhammad fils de Ali, Ali fils de Muhammad, al-Hassan fils de Ali, et l'Argument fils d'al-Hassan, que la prire d'Allah soit sur eux tous, comme Imams. O mon Dieu ! Je les ai agrs comme Imams, fais-les donc m'agrer, Tu as certes Pouvoir sur toute chose"

* Quiconque recite les cinq versets suivants 11 fois par jour, Allah dissipera tt ou tard tous ses soucis de ce monde et du monde futur. Il est dit que ces versets contiennent le Nom d'Allah l'Immense (Ism-Allh al-A'dham) Lequel commence par le mot Allah et se termine par le mot Lui (Huwa).

Ces deux mots ont la particularit de ne comporter aucune lettre sumonte de points (nuqtah, nuqt), contrairement la majorit des lettres arabes, et de ne changer jamais de forme quelle que soit leur place grammaticale dans la phrase. On les trouve ensemble dans cinq versets de cinq sourates coraniques ci-aprs :

1- Sourate al-Baqarah (Chapitre 2), le Verset d'al-Kurs (yat al-Kurs) versets 255-257 (voir p. 145)

.......

2- Sourate le 'Imrn (Chap. 3), verset 3

Allhu l Ilha ill Huwa-l-Hayy-ul-Qayym-u, nazzala alayk-al-Kitba bi-l-Haqqi muaddiqan lima bayna yadayhi wa anzala-t-Tawrta wa-l-Injla min qablu hudan li-n-nsi wa anzal-al-Furqn-a

(Il a fait descendre sur toi le Livre en toute vrit, confirmant ce qui tait crit avant lui. Il avait fait descendre la Tora et l'Evangile.)



3- Sourate al-Nis' (chap. 4) verset 87

Allhu l Ilha ill Huwa la-yajma'annakum il Yawmi-l-Qiymati l rayba fhi wa man adaqa min-Allhi Hadthan (Allah ! Il n'y a de Dieu que Lui ! Il vous rassemblera certainement le Jour de la Rsurrection; aucun doute l-dessus. Et qui serait donc plus vridique qu'Allah en parole ?)



4- Sourate Th (chap.20 ) verset 8

Allhu l Ilha ill Huwa lahu-l-Asm'-il-Husn

( Allah, il n'y a de Dieu que Lui ! Les plus beaux Noms Lui appartiennent !)



5-Sourate al-Taghbun (Chap.64 ) verset 13

Allhu l Ilha ill Huwa wa 'al-llhi fa-l-yatawakkal-il-mu'minn-a

(Allh, il n'y a de Dieu que Lui. Que les croyants se confient donc Allah ! )

.

L'Invocation d'Allah (le thikr) et ses mrites d'aprs le Prophte (P) qui dit :

* " Invoque Allah dans ton souci lorsque tu es soucieux, dans ta langue lorsque tu juges et dans ta main lorsque tu partages " .

* " Il n'y a pas un Musulman qui dise L Ilha ill-Allh (Il n'y a de dieu qu'Allah) ( ) haute voix, sans que, peine qu'il termine, ses pchs ne tombent et se dispersent comme tombent les feuilles d'un arbre. "

* " Celui qui invoque Allah par rapport ceux qui omettent de le faire est pareil un combattant parmi les fuyards (dans le champ d'honneur). Or la demeure finale de ce dernier est le Paradis " .

* " La diffrence entre une maison dans laquelle Allah est invoqu et une autre o cette invocation manque est la mme diffrence entre un vivant et un mort. "

* " Si vous passez par les "Jardins du Paradis" (Riydh al-Jannah), pturez-y ". (On demanda alors au Prophte : "Mais qu'est-ce que "les Jardins du Paradis" ? ". Il (P) rpondit: "Ce sont les cercles d'invocation d'Allah".

* " Rptez autant que possible la formule "L Ilha Ill-llh" (il n'y a de dieu qu'Allah), ainsi que la formule de l'istighfr (Astaghfir-ullha wa atbu ilayh-i) = (Je demande Pardon Allah et je me repens auprs de Lui) " .

* " Rptez autant que possible la formule: L Hawla wa l quwwata ill billh-i (il n'y a pas de puissance ni de force en dehors d'Allah ), car elle conjure quatre-vingt-dix-neuf maux dont le moins grave est le souci " .

* " Quiconque rpte la formule L ilha ill-llh (il n'y a de dieu qu'Allah) sincrement et du fond du cur sera le plus heureux de mon intercession (auprs d'Allah) en sa faveur ".

* " La meilleure des paroles est: " Subhnallh-i wal-hamdu lillh-i wa l ilha illllahu wallhu akbar " (Gloire Allah et louanges Allah, et il n'y a de dieu qu'Allah, et Allah est le plus Grand) ".

* " Multipliez les Invocations d'Allah dans toutes les circonstances, car il n'y pas d'acte plus aim d'Allah - Le Trs-Haut - et plus salutaire pour Son serviteur dans la vie d'ici-bas et dans l'Au-del que l'invocation d'Allah ".

* " Si vous passez par les "Jardins du Paradis" (Riydh al-Jannah), pturez-y. On demanda alors au Prophte : "Mais qu'est-ce que "les Jardins du Paradis ? ". Il rpondit: "Ce sont les cercles d'invocation d'Allah"".

* " Rptez autant que possible la formule "L Ilha Ill-llh" (il n'y a de dieu qu'Allah), ainsi que la formule de l'istighfr (Astaghfir-ullha Rabb wa atbu ilayh-i) = (Je demande Pardon Allah, mon Seigneur et je me repens auprs de Lui) ".

* " Rptez autant que possible la formule: "L Hawla wa l quwwata ill billh-i" (il n'y a pas de puissance ni de force en dehors d'Allah ), car elle conjure quatre-vingt-dix-neuf maux dont le moins grave est le souci. "

* " Quiconque rpte la formule "L ilha ill-llh" (il n'y a de dieu qu'Allah) ( ) sincrement et du fond du cur sera le plus heureux de mon intercession (auprs d'Allah) en sa faveur. "

* " La meilleure des paroles est: "Subhnallh-i wal-hamdu lillh-i wa l ilha illllahu wallhu akbar" (Gloire Allah et louanges Allah, et il n'y a de dieu qu'Allah, et Allah est le plus Grand).

* " Multipliez les Invocations d'Allah dans toutes les circonstances, car il n'y pas d'acte plus aim d'Allah - Le Trs-Haut - et plus salutaire pour Son serviteur dans la vie d'ici-bas et dans l'Au-del que l'invocation d'Allah. "

* " Quiconque a les quatre qualits suivantes, Allah l'inscrit parmi les gens du Paradis: 1- si le slogan de son immunit est l'attestation de foi: "L ilha illallh" ( ) (il n'y de dieu qu'Allah); 2- lorsqu'il reoit un bienfait d'Allah, il dit: "Alhamdu lillh" ( ) (louanges Allah); 3- lorsqu'il commet un pch, il dit: "Astagh-firullh" (Je demande pardon Allah) ; 4- et lorsqu'il lui arrive un malheur, il dit: "Inn lillhi wa inn ilayhi rji'n" ( ) (Nous appartenons Allah et nous retournerons Lui). "

* " A toute maladie un remde, celle des pchs est l'istigh-fr (dire: Astaghfir-ullh Rabb wa atbu ilayhi = je demande pardon Allah, mon Seigneur, et je me repens auprs de Lui). "

* " Lorsque quelqu'un rcite la formule: "Louanges Allah pour tous Ses Bienfaits qui mritent les louanges: ceux que nous connaissons et ceux que nous ignorons. Louanges Allah dans tous les cas, louanges qui soient la hauteur de tous Ses Bienfaits et une reconnaissance du plus qu'IL m'a accord moi et toute Sa crature", Allah - qu'IL soit Bni et Exalt - dit alors: "Mon serviteur a exagr (les louanges) pour obtenir Ma satisfaction. Aussi l'informe-Je qu'il sera satisfait au Paradis"".

* " Il n'y a pas de parole plus aime d'Allah - IL est Puissant et Exalt - que la formule "L ilha illallh" ( ) (il n'y a de Dieu qu'Allah). "

* " Dictez vos mourants la formule "L ilha illallh" ( ), car celle-ci dtruit les pchs (...). Elle est une scurit pour le Croyant dans sa vie, lors de sa mort et sa rsurrection. "

* " Quiconque dit sincrement "L ilha illallh", entrera au Paradis et sa sincrit le prserve de tout ce qu'Allah - IL est Puissant et Exalt - a interdit. "

* " Je n'ai jamais dit ni personne avant moi n'a jamais dit une formule meilleure que "L ilha illallh." "

* " Chaque fois qu'un croyant rcite la formule "L ilha illallh" une partie des pchs inscrits dans son registre est efface et ce jusqu' ce qu'ils y soient remplacs par autant de bons actes. "

* " Quiconque sort tt le matin de sa maison en prononant la formule "Bism-illh wa l hawla wal quwwata ill billh, tawakkaltu 'alllh"

(Au Nom d'Allah et il n'y a pas de force ni de pouvoir en dehors d'Allah, je me suis confi Allah), les deux Anges (qui escortent tout croyant) disent: "Tu es satisfait, protg et guid", et Satan dit alors:

"Que faire contre un serviteur satisfait, protg et guid!".

Les Mrites de la lecture du Coran d'aprs le Prophte (P), lequel dit :

* " Les nobles de ma Communaut sont les mmorisateurs du Coran et ceux qui veillent la nuit pour accomplir des actes d'adoration. "

* " Les plus riches des gens sont les mmorisateurs du Coran. "

* " Lisez le Coran, car Allah ne torturera pas un cur qui aura contenu le Coran. "

* " Le meilleur d'entre vous est celui qui apprend le Coran et l'enseigne. "

* " Illuminez vos maisons par la lecture du Coran, et ne les transformez pas en tombes comme l'ont fait les Juifs et les Chrtiens qui accomplissaient leurs prires dans les glises et les synagogues en dsertant leurs foyers, car plus on lit le Coran dans une maison, plus les bienfaits y augmentent, ses habitants vivent dans la largesse et sa lumire s'tend aux gens du Ciel tout comme les toiles du Ciel apportent de l'clairage aux gens de la Terre. "

* " Quiconque apprend le Coran sans suivre ses enseignements, prfrant l'amour et la parure de la vie d'ici-bas, appellera la Colre d'Allah et sera class dans le rang des Juifs et des Chrtiens qui rejettent le Livre de Dieu derrire leurs dos. "

* " Quiconque lit le Coran pour se faire une bonne rputation et rechercher un intrt mondain, rencontrera Allah, le Jour de la Rsurrection, avec un visage osseux et compltement dcharn. On lui mettra le Coran dans le dos et on le jettera en Enfer avec les autres. "

* " Quiconque lit le Coran sans se conformer ses enseignements, sera amen aveugle le Jour du Jugement. Il s'exclamera alors: "O mon Seigneur! Pourquoi m'as-Tu amen aveugle alors que j'tais voyant? " Allah lui rpondra: "De mme que tu as oubli Nos signes qui t'taient parvenus, de mme tu es oubli aujourd'hui". Et Allah ordonnera qu'on le conduise en Enfer. "

* " Quiconque lit le Coran pour la Face d'Allah et pour approfondir les enseignements de la Religion, aura une rcompense spirituelle gale celle accorde l'ensemble des Anges, des Prophtes et des Envoys. "

* " Quiconque apprend le Coran par hypocrisie, pour acqurir une rputation et dans l'intention d'imiter les gens insenss, de rivaliser avec les ulmas et d'en tirer un gain mondain, Allah parpillera ses os le Jour du Jugement o personne ne sera tortur que lui en Enfer, et o il y subira toutes sortes de supplices, force de s'tre attir le Courroux et la Colre d'Allah. "

* " Quiconque apprend le Coran, se montre humble (dans sa connaissance) et se met l'enseigner aux serviteurs d'Allah, ne recherchant par l que la satisfaction d'Allah, aucune rcompense dcerne dans le Paradis ne sera meilleure que la sienne, ni aucun rang n'y sera suprieur au sien (...) "

* " Lorsque l'un de vous dsire parler son Seigneur, qu'il lise Le Coran. "

* " La supriorit du Coran (la Parole d'Allah) sur toutes les autres paroles, est gale la supriorit d'Allah sur Sa crature. "

* " Quiconque veut apprendre la Science des premiers et des derniers, qu'il lise le Coran. "

* " Quiconque aurait reu d'Allah le Coran et pense que quelqu'un d'autre aurait reu quelque chose de mieux, aura vu le petit grand et le grand petit. "

* ""Certes, ces curs se rouillent comme le fer". On demanda alors au Prophte (P) : "Comment les drouiller, o Messager d'Allah?". "Par la rcitation mlodique du Coran", rpondit-il. "

* " Quiconque prouve le dsir ardent d'Allah, qu'il coute rciter la Parole d'Allah. "

* " Illuminez vos foyers par la rcitation du Coran et ne les laissez pas se transformer en tombes, car si on rcite beaucoup le Coran dans un foyer, les bienfaits y augmentent, ses occupants seront rjouis et il claire les gens du Ciel tout comme les toiles dans le Ciel apportent de l'clairage aux habitants de la terre. "

* " Quiconque rcite le Coran pour plaire Allah et pour tre vers dans la Religion, aura une rcompense gale celle accorde aux Anges, aux Prophtes et aux Envoys. "

* " Allah exaucera les vux de celui qui commence et termine la lecture du Coran. "

* " Allah - IL est Puissant et Trs-Haut - a trois choses dont le caractre sacr est incomparable: 1- Son Livre, lequel est Sa Lumire et Sagesse, 2- Sa Maison (la Ka'bah) qu'IL a dsigne comme qiblah (direction de la Prire) pour les gens ; et IL n'acceptera de personne qu'il tourne vers toute autre direction, 3- la Famille de votre Prophte. "

* " Je vous laisse les Deux Poids (Al-Thaqalayn): Le Livre d'Allah et ma Progniture ('itrat), les gens de ma Maison (Ahl-ul-Bayt), lesquels (les Deux Poids) ne se spareront jusqu' ce qu'ils me rejoignent auprs du Bassin. "

* " Les meilleurs d'entre vous sont ceux qui apprennent le Coran et l'enseignent. "

* " Les preuves de l'Au-del seront pargnes au "rcitateur" du Coran. "

* " Quiconque lit le Coran comme parole et la mosque comme habitation, Allah lui construira une maison au Paradis. "

* " Si vous aspirez vivre heureux, mourir en martyrs, tre sauvs le Jour du Soupir (le Jour de la Rsurrection), vous rfugier dans l'ombre le Jour de la chaleur infernale et avoir la guidance le Jour de l'garement, tudiez le Coran, car il est la Parole du Misricordieux, un refuge sr contre le Diable et un poids qui pse sur la Balance (des bons actes). "

* " Quiconque aura bnfici de l'occasion qu'Allah lui offre d'apprendre le Coran par cur et croirait cependant que quelqu'un d'autre aurait bnfici d'une meilleure faveur que lui, aura mpris le meilleur Bienfait. "

* " Le mot le plus vridique, l'exhortation la plus loquente et le meilleur rcit, c'est le Coran. "

* " Le Coran est une richesse avec laquelle on est l'abri de tout besoin et sans laquelle il n'y a point de richesse. "

* " Le Coran, c'est le Remde. "

* " On dira l'homme Coran (au lecteur assidu du Coran) : Lis et monte, rcite comme tu rcitais dans le bas-monde, ta position sera au niveau du dernier verset que tu as lu (plus on lit le Coran plus haute sera la position spirituelle qu'on atteindra auprs d'Allah). "

* " Quiconque lit le Coran avant la pubert, aura acquis la sagesse son enfance. "

* Quiconque dont l'intrieur ne porte pas de traces du Coran, est pareil une maison en ruine.

* " L'lite de ma Communaut, ce sont les mmorisateurs du Coran et les prieurs de nuit (les gens qui passent la nuit en priant). "

* " Il n'y a pas un il qui pleure sous l'effet de la lecture du Coran sans briller de rjouissance le Jour du Jugement. "

* " Quiconque lit dix versets coraniques au cours d'une nuit ne sera pas inscrit au nombre des Insouciants, et quiconque en lit cinquante, sera inscrit parmi les Invocateurs (d'Allah), et quiconque en lit cent, sera inscrit au nombre des Obissants, et quiconque en lit deux cents, sera inscrit parmi les Humbles, et quiconque en lit trois cents sera inscrit parmi les Gagnants, et quiconque en lit cinq cents, sera inscrit parmi les Mujtahid, et quiconque en lit mille, on lui inscrira un quintal de bienfaisance, un quintal tant quinze mille mithql d'or et chaque mithql est l'quivalent de vingt-quatre qrt (graine = mesure de poids) dont le plus petit est aussi grand que la montagne d'Ohod et le plus grand est aussi grand que la distance entre le ciel et la terre. "

La Prire de la Nuit d'aprs le Prophte (P) qui dit :

* " Lorsque le serviteur s'arrache sa couche douillette, les yeux lourds de sommeil, pour satisfaire son Seigneur par l'accomplissement de la Prire de la Nuit, Allah s'enorgueillit devant les Anges en leur disant: "Ne voyez-vous pas Mon serviteur comment il est sorti de sa douce couche pour accomplir une Prire que Je ne lui ai pas rendue obligatoire. Attestez donc que Je lui ai pardonn"".

* Selon l'Imam Ja'far al-Sadiq (p), le Messager d'Allah (P) demanda un jour l'Archange Gabriel: "Conseille-moi!". Gabriel lui dit alors : "O Mohammad! Vis autant que tu voudras, mais tu restes mortel invitablement, aime tout ce que tu voudras, mais tu seras oblig de t'en sparer un jour inluctablement, fais tout ce que tu voudras, tu le rencontreras forcment (tu en cueilleras les consquences). Et sache que l'honneur du croyant, c'est sa Prire de la Nuit, et que sa puissance, c'est son abstention de porter atteinte l'honneur des gens".

Prparer le Testament d'aprs le Prophte (P) qui dit:

* " Quiconque meurt sans avoir fait son testament sera mort en jhilite (obscurantiste, anteislamique). "

* " Il ne faudrait pas qu'un Musulman dorme une nuit sans avoir son testament sous l'oreiller. "

yat al-Kursi

(Le Verset du Trne)

. . .

Bism-illh-ir-Rahmn-ir-Rahm

Allhu l ilha ill huw-al-Hayy-ul-Qayym-u l ta'akhuthuhu sinatun wa l nawm, lahu m f-s-samwti wa ma f-l-ardhi man th-l-lath yachfa`u `indahu ill bi-ithnihi, ya`lamu m bayna aydhim wa m khalfahum wa l yuhtna bi-chay'in min `ilmihi ill bi-m ch'a, wasi`a kursiyyuhu-s-samwti wa-l-ardha wa l ya'duhu hif-dhuhum wa-huwa-l-`Aliyy-ul-`Adhm-u. L ikrha f-d-dn-i qad tabayyan-ar-ruch-du min al-ghayyi faman yakfur bi-t-tghti wa yu'min billhi faqad istamsaka bi-l-`urwati-l-wuthq l-n-fima lah wallhu sam`un `alm. Allhu waliyy-ul-lathna manu yukhrijuhum min-adh-dhulumti il-n-nri wa-l-lathna kafaru awliy'uhum ut-tghtu yukhrijnahum min-an-nri il-dh-dhulumti ula'ika ahb-un-nri hum fh khlidn

Au Nom d'Allah,

le Tout-Misricordieux, le Trs-Misricordieux

Allah! Point de Dieu que Lui, le Vivant, le Sustentateur. Ni somnolence ni sommeil n'ont de prise sur Lui. Lui appartient ce qui se trouve dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercder auprs de Lui sans Sa permission? Il sait ce qu'ils ont devant eux et derrire eux, alors qu'ils ne cernent de Sa Science que ce qu'Il veut. Son Trne comprend les cieux et la terre, dont le maintient ne Lui est pas une charge : Il est le Trs-Haut, l'Immense. Pas de contrainte en religion, car la rectitude s'est bien distingue de l'errance. Celui donc qui reniera le Tght et croira en Allah, aura saisi l'anse la plus solide et snas flure; Allah est Celui qui entend et qui sait tout. Allah est le Matre des croyants : Il les fait sortir des tnbres vers la lumire. Quant ceux qui mcroient, leurs matres sont les Tghts : ceux-ci les font sortir de la lumire vers les tnbres : ils sont les compagnons du Feu; ils y demeureront ternellement.

Des Noms et des Attributs d'Allah

A

1 Allah Dieu

2 Al-Ahad Le Un

3 Al-Awwal Le Premier

4 Al-?khir Le Dernier

5 Al-Akramu Le Gracieux

'A

6 'Adl Le Juste, le Subtil

7 'Afuww L'Indulgent

8 'Aliyy Le Trs-Haut

9 'Alm Connaissant; Trs-Savant

10 'Adhm L'Inaccessible; l'Immense

11 'Azz Tout-Puissant

B

12 Bad' Celui qui est au commencement de tout

13 B'ith Le Revivificateur, le Rsurrecteur

14 Bri' Celui qui donne un commencement toute chose

15 Barr Celui qui opre dans les coeurs la pit

16 Bq L'?ternel

17 Bar Le Voyant

18 Bst Celui qui ouvre les curs

19 Btin Le Cach

Ch

20 Chahd Le Tmoin

21 Chakr Le Reconnaissant

D

22 Dayyn Le Rcompensateur

Dh

23 Dhhir Le Manifest

F

24 Fatth Victorieux

Gh

25 Ghaffr Pardonneur

26 Ghafr Celui qui pardonne

27 Ghaniyy Le Suffisant Lui-Mme

H

28 Hd Le Guide

H

29 Hafdh Le Gardien

30 Hakam Le Juge

31 Hakm Le Sage

32 Halm Celui qui est plein de mansutude; longanime

33 Hamd Le Digne de louanges

34 Haqq La Vrit

35 Hasb Celui qui tient compte de tout

36 Hayy Le Vivant

J

37 Jabbr Le Trs-Fort

38 Jall Majestueux

39 Jmi' Celui qui rassemble

40 Jawd Gnreux

K

41 Kabr Le Grand

42 Kchifu Celui qui dcouvre, qui soulage

43 Karm Le Gnreux

44 Kf Le Capable

KH

45 Khabr L'Inform

46 Khfidh Celui qui abaisse

47 Khli Le Pur

48 Khliq Le Crateur

L

49 Latf Le Subtil

M

50 Majd Le Glorieux

51 Mjid Le Glorifi

52 Malik Le Roi, le Souverain

53 Mlik al-Mulk Le Matre du Royaume

54 Mni' Le Dfenseur

55 Matn L'Inbranlable

56 Mu'akh-khir Celui qui loigne

57 Mubdi' Le Prvenant

58 Mubn L'Evident

59 Muthallil Celui qui enlve les obstacles

60 Muthil Celui qui humilie (les hautains)

61 Mughn Celui qui enrichi

62 Muhaymin Vigilant, le Protecteur

63 Muh L'Omniscient

64 Muht Celui qui entoure toute chose

65 Muhy Le Crateur de la vie

66 Mu'd Celui qui ressuscitera ses cratures

67 Mu'izz Celui qui donne la dignit

68 Mujb Celui qui exauce

69 Mu'min Celui qui tmoigne de sa Propre Vridicit

70 Mumt Le Crateur de la mort

71 Muntaqim Le Justicier

72 Muqt Le Nourricier

73 Muqtadir Le Tout-Puissant

74 Muqaddim Celui qui approche

75 Muqsit L'Equitable

76 Muawwir Celui qui faonne

77 Muta'l Le Sublime, le Plus-Haut

78 Mutakabbir Le Superbe

79 Mannn Le Bienfaiteur

N

80 Nfi Celui qui favorise

81 Nr La Lumire

Q

82 Qbidh Celui qui ferme les curs

83 Qdir Le Puissant

84 Qahhr Dominateur, le Conqurant

Qarb Le Tout-Proche

85 Qawiyy Le Fort

86 Qayym Le Subsistant; sustentateur

87 Qudds Saint

R

88 Rachd Celui qui mne sur le Bon Chemin

89 Rabb Le Seigneur

90 Rfi' Celui qui lve

91 Rahmn Bienfaiteur, le Clment, le Tout-Misricordieux

92 Rahm Le Misricordieux, le Trs-Misricordieux

93 Raqb Le Veilleur

94 Razzq Dispensateur

95 Ra'f Le Compatissant

S,

96 Sabr Le Patient

97 Samad L'Impntrable

S

98 Salm Paix

99 Sam' L'Attentif

100 Subbh Le Saint

T

101 Tawwb Celui qui revient sans cesse vers le pcheur repentant

Dh

102 dhrr Celui qui afflige

Th

103 Th-l-Jall wa-l-Ikrm Le Seigneur de Majest et de Gnrosit

W

104 Wadd Le Trs-Aimant, l'Affectueux

105 Wafiyy Celui qui tient Sa Promesse

106 Wahhb Donateur

107 Wjid L'Opulent

108 Wakl L'Intendant, le Protecteur

109 Waliyy Le Rgnant, le Gouvernant

110 Writh L'Hritier de toutes choses

111 Wsi' Celui qui embrasse toutes choses ; le Tout-Embrassant