Le Chiisme Rpond
 
VINGT-SIXIEME QUESTION

Le fait de clbrer l'anniversaire des Amis de Dieu constitue-t-il une innovation en matire de religion ou de l'associationnisme?

Rponse:

Bien que le respect et le rappel du souvenir des dignes serviteurs de Dieu, et les crmonies en l'honneur de l'anniversaire de leur naissance, sont des questions videntes du point de vue de la raison, nous exposerons nanmoins les preuves de leur licit, pour liminer toute forme de doute dans ce domaine:

1- Lorganisation de ces crmonies est une manifestation de notre affection

Le Noble Coran invite les musulmans lamour du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille et des Gens de sa Demeure:

[221]

Dis: Je ne vous demande aucun salaire pour cela, si ce nest votre affection envers mes proches.

Lorganisation de crmonies en lhonneur des Amis de Dieu est une manifestation de lamour et de lattachement que les gens ont pour eux et va dans le sens des enseignements coraniques.

2- Ces crmonies sont un hommage au Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille.

Le Coran, outre le soutien export de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, prsente la glorification du Prophte comme un critre de salut et de flicit.

?[222]

Ceux qui auront cru en lui; ceux qui lauront honor; ceux qui l'auront accompagn; ceux qui auront suivi la lumire descendue avec lui: voil les bienheureux!

Ce verset montre clairement que le fait dhonorer lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille est permis et accept du point de vue de lislam et que les crmonies d'anniversaire qui perptuent le souvenir du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille et en font la louange, sont lobjet de la satisfaction divine. Car dans ce verset, quatre qualits sont exposes propos de ceux qui seront sauvs:

La foi: " "; Ceux qui auront cru en lui.

Suivre sa lumire: " "; Ceux qui auront suivi la lumire descendue avec lui.

Laccompagner: " "; Ceux qui lauront accompagn.

La glorification et louange de son degr: ""; Ceux qui lauront honor.

Par consquent, le respect et lhommage au Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, en plus de la foi et de l'obissance ses prescriptions, sont des obligations pour le croyant et le respect de la prescription coranique "".

3- Ces crmonies prouve notre respect et notre obissance aux ordres divins

Dieu, dans le Coran dit propos du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille:

[223]

Navons-Nous pas exalt ta renomme?

Ce verset montre que Dieu dsire que la gloire et la grandeur du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille augmentent de jour en jour dans le monde et Dieu Lui-mme, dans le Coran le glorifie.

Nous suivons notre Livre cleste, en organisant ces grandioses crmonies, en honorant lminent degr de ce modle de perfection. Dans cette voie, nous ne faisons que suivre l'exemple du Seigneur des mondes.

Les musulmans, dans ces crmonies, nont dautre but que de renforcer le prestige du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille.

4- La Rvlation nest pas moins importante que l'envoi de la manne

Le Noble Coran fait ce rcit par la bouche du prophte de Dieu, Is les bndictions de Dieu soient sur lui:

? [224]

Jsus, fils de Mariam, dit: Mon Dieu, notre Seigneur! Du ciel, fais descendre sur nous un plateau servi! Ce sera pour nous une fte pour le premier et pour le dernier dentre nous et un signe venu de Toi. Pourvois-nous des choses ncessaires la vie; Tu es le meilleur des dispensateurs de tous les biens.

Le prophte Jsus les bndictions de Dieu soient sur lui demande Dieu de faire descendre la manne du ciel et promet de fter l'anniversaire de ce jour.

Quand un noble prophte fte le jour o la manne cleste qui est une cause de plaisir pour le corps, est descendue, pourquoi les musulmans dans le monde n'organiseraient-ils pas des crmonies en souvenir du jour de la Rvlation ou de lanniversaire du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille qui est la voie du salut et le Sauveur de l'humanit?

5- La conduite des musulmans

Les adeptes de l'islam, aux poques les plus recules, ont organis ces crmonies pour honorer le souvenir du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille.

Hossein ibn Mohammad Diyrbakir crit dans le Trkh al-Khams:

[225]

Les musulmans du monde clbrent la naissance du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille. Ils organisent des festins, sacquittent de laumne les soirs de ce mois, font diverses bonnes actions, sefforcent de lire le rcit de sa naissance et rvlent tout le monde, ses misricordes et ses bndictions, partout prsentes.

Ce texte montre bien la lgitimit et la dignit des crmonies en souvenir des Amis de Dieu, du point de vue du Coran et de la conduite des musulmans, et l'erreur de ceux qui considrent ces ftes comme une innovation car la bida (innovation) est lapprobation, sous une forme particulire ou gnrale, d'une activit qui nest pas reconnue par le Coran et la Sunna, alors que, comme nous l'avons dit, ces ftes entrent exactement dans le cadre des recommandations coraniques et prophtiques.

Ces crmonies sont organises uniquement pour manifester le respect et rendre honneur aux dignes serviteurs de Dieu, tout en reconnaissant leur servitude et leur dpendance au Seigneur des mondes, et saccordent compltement avec le principe de lUnicit et du Monothisme.

Le discours de ceux qui considrent ces crmonies en lhonneur des Amis de Dieu comme de l'associationnisme (chirk) ou du polythisme, na donc aucun fondement.

VINGT-SEPTIEME QUESTION

Pourquoi les chiites font-ils les cinq prires en trois fois?

Rponse:

Tout dabord, afin dclaircir la question, nous considrons comme dcent de rappeler le point de vue des jurisconsultes dans ce domaine:

1- Toutes les coles juridiques islamiques ont un point de vue commun sur cette question: On peut Araft, midi, faire en suivant, les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi), et Mozdalifa, il est galement permis daccomplir successivement les prires de maghrib (crpuscule) et ich (nuit).

2- Les Hanafites estiment que le regroupement des prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) en un temps, et de maghrib (crpuscule) et ich (nuit) en un temps, nest permis qu' Araft et Mozdalifa, et ne doit pas se faire dans d'autres cas.

3- Les Hanbalites, les Malikites et les Chafites estiment que le regroupement des prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi), et de maghrib (crpuscule) et ich (nuit) en un temps, en plus des deux endroits cits, est permis galement en voyage. Certaines de ces coles considrent que le regroupement des prires est permis en cas de force majeure comme de mauvaises conditions climatiques, la maladie ou la crainte de lennemi.[226]

4- Le point de vue chiite est que les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi), ainsi que de maghrib (crpuscule) et ich (nuit) ont chacune un temps respectif et un temps commun:

A) Le moment de la prire de zohr (midi) commence au dbut du midi lgal, c'est dire quand le soleil commence dcliner, et dure un intervalle de temps ncessaire laccomplissement de quatre rakat (units) de prire. Dans cet intervalle limit, on ne peut accomplir que la prire de zohr (midi).

B) Le temps de la prire de asr (aprs-midi) commence partir du moment o il ne reste plus que le temps d'accomplir quatre ra'kat avant le crpuscule

C) Le temps commun aux deux prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) commence la fin du temps de la prire de zohr (midi) jusquau dbut du temps respectif de la prire de asr (aprs-midi).

La thse chiite est que, durant le laps de temps commun, il est possible d'accomplir successivement les deux prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi), sans intervalle.

Les sunnites eux, estiment que le laps de temps entre le midi lgal (lamorce du dclin du soleil) jusqu'au moment o la longueur de lombre de toute chose est gale elle-mme, est rserv uniquement la prire de zohr (midi) et qu'il ne faut pas accomplir la prire de asr (aprs-midi) dans cet intervalle. L'intervalle de temps aprs cela et jusquau crpuscule, est le temps spcial de la prire de asr (aprs-midi) o il est interdit de faire la prire de zohr (midi).

D) Le temps propre de la prire de maghrib (crpuscule) commence au dbut du crpuscule lgal jusqu'au moment ncessaire laccomplissement de trois rakat. Dans cet intervalle limit, on ne peut accomplir que la prire de maghrib (crpuscule).

E) Le temps de la prire de ich (nuit) est celui o il ne reste avant le milieu lgal de la nuit, que le temps daccomplir cette prire. Dans cet intervalle limit de temps, on ne peut accomplir que la prire de ich (nuit).

F) Le temps commun aux deux prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit) s'tend de la fin du temps de la prire de maghrib (crpuscule) au dbut du temps de la prire de ich (nuit).

Les chiites estiment que nous pouvons accomplir les prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit), sans intervalle, pendant ce laps de temps mais les sunnites, eux, estiment que la priode qui s'tend du dbut du crpuscule lgal au moment du dclin du crpuscule, est rserv la prire de maghrib (crpuscule) et qu'il ne faut pas accomplir la prire de ich (nuit) dans cet intervalle. Ils estiment aussi que la priode qui suit le crpuscule jusquau milieu lgal de la nuit est rserv la prire de ich (nuit) et lon ne peut pas accomplir la prire de maghrib dans cet intervalle.

Conclusion: le point de vue chiite est quaprs le midi lgal, nous pouvons accomplir la prire de zohr (midi) puis, sans intervalle, la prire de asr (aprs-midi), ou diffrer la prire de zohr (midi) jusquau temps de la prire de asr (aprs-midi) de faon ce que la prire de zohr (midi) soit acheve avant la venue du temps spcial de la prire de asr (aprs-midi), et ensuite accomplir la prire de asr (aprs-midi). Bien quil soit recommand daccomplir la prire de zohr (midi) aprs lamorce du dclin du soleil et la prire de asr (aprs-midi) au moment o lombre de toute chose est gale elle-mme.

De mme nous pouvons accomplir la prire de maghrib (crpuscule) la venue du crpuscule lgal puis, sans intervalle, faire la prire de ich (nuit), ou diffrer la prire de maghrib (crpuscule) jusquaux abords du dbut du temps de la prire de ich (nuit), de faon ce que la prire de maghrib (crpuscule) s'achve avant le temps spcial de la prire de ich (nuit) et ensuite accomplir la prire de ich (nuit). Nous pouvons rciter successivement les prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit) bien quil soit recommand daccomplir la prire de maghrib (crpuscule) aprs le crpuscule lgal et la prire de ich (nuit) aprs le dclin du crpuscule l'Ouest, sans conditions ou localisations spciales.

Ceci est lavis des chiites, quant aux sunnites, ils ne permettent pas de regrouper les deux prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi), et de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit), de cette manire et de faon absolue. Cela n'est permis que dans des conditions et des localisations spciales. Le point de la divergence concerne le regroupement des deux prires, en tout temps et en tout lieu, comme cela est permis Araft et Mozdalifa.

5- Les musulmans dans leur ensemble, sont d'accords sur le fait que le Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a regroup les deux prires, mais le commentaire du Hadith se fait de deux points de vue:

Les chiites disent que il est permis de faire la prire de midi au dbut du temps de zohr (midi) et quaprs la prire de zohr (midi), on peut accomplir sans intervalle, la prire de asr (aprs-midi). De la mme faon, il est permis de faire la prire de maghrib (crpuscule) au dbut du temps du maghrib (crpuscule) et aprs la prire de maghrib (crpuscule), a accomplir la prire de ich (nuit), sans conditions particulires.

D'autres commentateurs de Hadith disent que ce Hadith signifie quil faut accomplir la prire de zohr (midi) la fin de son temps et la prire de asr (aprs-midi) au dbut de son temps, et accomplir la prire de maghrib (crpuscule) la fin de son temps et la prire de ich (nuit) au dbut de son temps.

Pour claircir cette question, nous allons analyser les Hadith qui existent dans ce domaine et montrer qu'ils convergent dans le sens de ce que disent les chiites, savoir laccomplissement de deux prires dans le dlai de lune des deux et non laccomplissement de lune delle la fin du dlai et de lautre au dbut du sien.

1- Ahmad ibn Hanbal chef de l'cole des Hanbalites rapporte dans son Mosnad de Djbir ibn Zayd:

: () . [227]

Djbir ibn Zayd a dit: Jai entendu d'Ibn Abbs qu'il avait accompli avec le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille les huit rakat de la prire de zohr et asr, et les sept rakat des prires de maghrib et ich ensemble Il dit: Jai dis Ab Chath: Je pense que lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a retard la prire de zohr (midi) et avanc la prire de asr (aprs-midi), et de mme, a retard la prire de maghrib (crpuscule) et avanc la prire de ich (nuit). (Ab Chath) dit: Je le pense aussi.

Ce Hadith montre clairement que le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a accompli successivement et sans intervalle, les deux prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) ainsi que celles de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit).

2- Ahmad ibn Hanbal rapporte de Abd Allh ibn Chaqq le Hadith ci-dessous:

: : ɿ () ѡ . [228]

Ibn Abbs, aprs la prire de asr (aprs-midi), nous a fait un discours jusquau coucher du soleil, les toiles apparurent et les gens rappelrent que le temps de la prire tait venu. Parmi eux, un homme de la tribu des Ban Tamim rpta haute voix, le mot as-salat. Ibn Abbs lui dit: Veux-tu menseigner la Sunna du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille? Jai t tmoin que lEnvoy de Dieu a rcit successivement les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) ainsi que celles de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit). Abd Allh dit: J'ai eu des doutes et jai interrog Ab Horayrah ce sujet, qui confirma les paroles de Ibn Abbs.

Dans ce hadith, deux compagnons Abd Allh ibn Abbs et Ab Horayrah attestent que le Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a fait successivement les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) ainsi que celles de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit) et Ibn Abbs a imit la conduite du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille.

3- Mlik ibn Anas chef de l'cole des Malikites crit dans le livre Mawattaa:

() [229]

LEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a rcit successivement les deux prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) et galement les deux prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit), sans que ce soit cause de la crainte de lennemi ou pendant un voyage.

4- Mlik ibn Anas rapporte ce Hadith de Modh ibn Djabal:

() ѡ [230]

LEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille faisait successivement les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) et les prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit) galement.

5- Mlik ibn Anas rapporte ce hadith de Nfi qui le rapporte de Abd Allh ibn Omar:

() [231]

Chaque fois que lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille tait press cause d'une distance parcourir, il rcitait successivement et sans intervalle, les prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit).

6- Mlik ibn Anas rapporte ce Hadith de Ab Horayra:

- () [232]

LEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a rcit sans intervalle les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi), sur la route de Tabk.

7- Mlik ibn Anas, dans le Mawattaa rapporte ce Hadith de Nfi:

[233]

Lorsque les chefs rcitaient sans intervalle les prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit) sous la pluie, Abd Allh ibn Omar faisait de mme.

8- Mlik ibn Anas rapporte de Al ibn Hossein:

- () [234]

Chaque fois que lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille voulait franchir une distance dans la journe, il rcitait sans intervalle les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi), et chaque fois quil voulait le faire dans la nuit, il faisait de mme pour les prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit).

9- Mohammad Zarqn rapporte ce Hadith dans le commentaire du Mawattaa, de Ab Chath:

[235]

Abd Allh ibn Abbs, dans la ville de Bassorah, a rcit successivement les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) sans intervalle et a rcit ainsi les prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit), sans intervalle.

10- Zarqn a rapport de Tabarn qui le rapporta dIbn Masd:

() . : [236]

Le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a regroup les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) ainsi que celles de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit). On linterrogea ce sujet, il dit que c'tait pour que sa communaut ne soit pas gne ou en difficult.

11- Moslim ibn Hajdj, par lintermdiaire de Ab Zobayr et de Sad ibn Djabr, rapporte d'Ibn Abbs:

- () [237]

Le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a accompli les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi), Mdine sans intervalle, sans aucune crainte de lennemi et sans tre en voyage.

Puis Ibn Abbs au sujet de lintention du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille dclara que c'tait Parce quil ne voulait pas quun seul membre de sa communaut ne soit en peine.[238]

12- Moslim, dans son Sahh rapporte de Sad ibn Djobayr qui le rapporte d'Ibn Abbs:

- () ѡ ɡ [239]

Le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a rcit Mdine, sans intervalle, les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) ainsi que celles de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit) sans quun danger n'existe ou par crainte d'une averse.

Sad ibn Djobayr dit alors: Jai demand Ibn Abbs pourquoi le Prophte stait comport de la sorte. Ibn Abbs a rpondu: Parce quil ne voulait pas que les membres de sa communaut soient gns.[240]

13- Ab Abdollh Bokhr a consacr un chapitre particulier cette question sour ce titre: , chapitre sur lajournement de la prire de zohr (midi) jusqu asr (aprs-midi)[241] dont le titre constitue le tmoignage le plus vident sur l'autorisation de retarder la prire de zohr (midi) et d'accomplir les deux prires avant le temps de la prire de asr (aprs-midi). Bokhr rapporte ce hadith:

- () ѡ [242]

Le Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a fait conscutivement Mdine les sept rakat des prires de (maghrib (crpuscule) et d'ich (nuit) ainsi que les huit rakat des prires de zohr (midi) et d'asr (aprs-midi).

Ce hadith montre que lon peut non seulement, retarder la prire de zohr (midi) et regrouper les deux prires dans le temps de celle de asr (aprs-midi), mais aussi, en ayant recours la symtrie et en suivant le Noble Prophte - les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille , il est aussi possible de retarder la prire de maghrib (crpuscule) et de laccomplir dans le temps de celle de ich (nuit).

14- Bokhr crit aussi dans son Sahh:

: () [243]

Abdollh ibn Omar, Ab Ayyb Ansr et Abdollh ibn Abbs ont dit: Le Prophte - les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a accompli sans intervalle, les prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit).

Bokhr utilise ce Hadith pour expliquer que le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a bien rcit sans intervalle, les prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit).

15- Moslim ibn Hajj crit dans son Sahh:

ʡ : - () [244]

Un homme a dit Ibn Abbs: C'est l'heure de la prire. In Abbas na rien dit. Lhomme a rpt sa phrase avec insistance. Ibn Abbs est rest silencieux. Lhomme a rpt cela plusieurs fois sans obtenir de rponse. Ibn Abbs s'est enfin exclam: Est-ce que tu veux mapprendre les rgles de la prire, alors que nous avons regroup ces deux prires, avec le Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille?

16- Moslim rapporte:

- () ѡ . : : ߿ : [245]

Le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a rcit ensemble les prires dans son expdition pour la guerre de Tabk. Il a rcit successivement les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) ainsi que celles de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit). Sad ibn Djobayr a dit: Jai demand Ibn Abbs la raison de cela? Il a rpondu que le Prophte ne voulait pas mettre sa communaut en difficult.

17- Moslim ibn Hajj rapporte de la bouche de Modh:

() [246]

Quand nous sommes partis en expdition avec le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille pour la guerre de Tabouk, le Prophte a accompli successivement et sans intervalle les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi), et celles de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit) galement.

18- Mlik ibn Anas crit dans le Mawattaa:

: ѿ : ߡ ɿ[247]

Ibn Chahb a demand Slim ibn Abdollh: Est-ce que les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) peuvent tre faites ensemble pendant ce voyage? Il rpondit: Oui, il ny a pas de problme, ne vois-tu pas comment les gens font la prire le jour de Arafa, Araft?

Rappelons que tous les musulmans considrent comme licite le fait de rciter les deux prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi), la suite l'une de l'autre, le jour de Arafa Araft et accomplissent les deux, sans intervalle, au moment de zohr (midi). Slim ibn Abdollh dit: De la mme faon que les gens rcitent les deux prires, le jour de Arafa, il est galement possible de le faire les autres jours.

19- Mottaq Hind a rapport dans le livre Kanz al-Aml:

: () ѡ . : () ߿ : [248]

Abdollh ibn Omar a dit: Le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, alors quil tait chez lui et non en dplacement, a rcit successivement et sans intervalle, les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) ainsi que celles de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit). Quelqu'un demanda Ibn Omar pourquoi le Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille avait agi de cette manire. Il rpondit: pour ne pas mettre sa communaut en difficult, car il y avait peut-tre quelquun qui voulait faire les deux prires en suivant.

20- De la mme faon on peut lire dans le Kanz al-Aml:

ѡ - () [249]

Djbir ibn Abdollh a dit: Le Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a rcit les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) avec un seul appel la prire (adhn) et deux iqma (second appel la prire).

21- Dans le Kanz al-Aml, il cite le Hadith suivant:

- () [250]

Djbir ibn Abd Allh a dit: Alors que lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille tait la Mecque, le soleil se coucha. Lorsque le Propht (s.w.a) atteignit un endroit nomm Sarf[251], il rcita sans intervalle, les prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit).

22- Dans le Kanz al-Aml, il est rapport d'Ibn Abbs:

- () ѡ : : ߿ : [252]

LEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, Mdine, a rcit successivement les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) ainsi que celles de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit), sans tre en voyage ou sans craindre une averse.

Le rapporteur dit: Jai demand Ibn Abbs pourquoi le Prophte avait rcit ainsi les deux prires ? Ibn Abbs a rpondu: Parce quil voulait gnraliser une facilit dans la conduite de sa communaut.

Conclusion

Ces Hadith sont des preuves videntes qui appuient le point de vue chiite propos de lexactitude du commentaire sur la rcitation successive des prires:

1- Le regroupement des deux prires est plus facile et pargne les difficults

La plupart des Hadith attestent cette vidence que l'interdiction du regroupement des prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi), et de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit), est une cause de difficults pour les musulmans. Cest pourquoi le Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, pour faciliter les affaires des musulmans, a autoris de rciter les deux prires dans un mme temps. Se rfrer pour cela aux dixime, seizime, dix-neuvime et vingt-deuxime Hadith.

Il est vident que si le sens de ces Hadith est qu'il est possible de diffrer la prire de zohr (midi) jusquau moment o la taille de lombre de chaque chose est gale elle-mme, comme le disent les sunnites, et d'accomplir la prire de l'aprs-midi au dbut de son temps, de sorte que les deux prires se suivent, cela impose de nombreuses difficults alors que l'objectif est de faciliter les choses.

Il est donc vident que le sens des Hadith est qu'il est possible d'accomplir les deux prires nimporte quel moment du temps quelles ont en commun, du dbut la fin, et non que l'une soit accomplie la fin de son temps et lautre son dbut.

2- Le regroupement des deux prires le jour d'Arafa est une rfrence

Toutes les coles juridiques de lislam considrent que le regroupement des deux prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi), le jour d'Arafa est licite.[253] Dautre part, certains Hadith prouvent que le fait de rciter successivement les deux prires tait possible galement dans dautres lieux et d'autres occasions que le jour d'Arafa. Certains estiment que le jour d'Arafa et la rgion d'Araft ne sont pas des exceptions. A ce sujet, (se rfrer au dix-huitime Hadith) pour comprendre qu'il est possible de la mme faon que lon peut, le jour d'Arafa, accomplir successivement les prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) au moment de zohr (midi), selon lopinion commune de tous les musulmans, on peut aussi accomplir les prires de cette faon dans d'autres endroits et d'autres occasions.

3- La faon dont on rcite les deux prires, en voyage, est une rfrence

Les juristes Hanbalites, Malikites et Chafites considrent comme licite le regroupement des deux prires en voyage, et le Hadith prcise que dans ce domaine, il ny a pas de diffrence entre le voyage et le domicile. Le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a rcit successivement les deux prires en voyage et domicile.

A ce sujet, se rfrer au troisime, onzime, treizime, dix-neuvime et vingt-deuxime Hadith pour comprendre que de la mme faon quil est permis deffectuer successivement deux prires en voyage, cela est aussi permis en temps normal.

4- la rcitation successive des prires est obligatoire en cas de force majeure

Un grand nombre de Hadith fiables, dots de chanes authentique de transmission, atteste que le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille et ses compagnons, en cas de force majeure, comme la pluie, la crainte de lennemi ou la maladie, ont effectu comme le disent les chiites, les deux prires successivement. Cest pourquoi un grand nombre de juristes des diffrentes coles islamiques ont donn des fatwas (dcrets) autorisant cela dans certaines situations, alors que les Hadith stipulent qu'il ny a pas de diffrence entre l'tat de contrainte et les conditions normales. Le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a rcit successivement les deux prires alors quil ne pleuvait pas et quil ne craignait pas lennemi. A ce sujet, se rfrer aux troisime, onzime, douzime et vingt-deuxime Hadith.

5- La conduite des compagnons du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille est une rfrence

Ces Hadith montrent que la plupart des compagnons du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille ont fait les deux prires successivement comme Abd Allh ibn Abbs qui a retard la prire de maghrib (crpuscule) jusqu' lobscurit et l'apparition des toiles, sans prter attention aux insistances de certains, et a accompli les prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit) ensemble, la tombe de la nuit. En rponse aux questionneurs il disait: Je suis tmoin que le Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille faisait ainsi les prires. Ab Horayrah a galement confirm les paroles de Ibn Abbs. Se rfrer ce sujet au deuxime, septime, neuvime et quinzime Hadith.

les Hadith cits ne laissent aucun doute sur le fait que Ibn Abbs a bien fait les deux prires successivement, comme le font les chiites.

6- La mthode du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, est un critre et une rfrence pour autoriser le regroupement des deux prires

A partir du vingt et unime Hadith, il apparat clairement que le Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille tait encore la Mecque au moment du crpuscule et a retard la prire de maghrib pour accomplir successivement les deux prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit) un endroit nomm Sarf, une distance de neuf miles de la Mecque. Si le Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille sest mis en route et a quitt la Mecque au dbut du crpuscule, une partie de la nuit stait coule au moment o il est arriv Sarf vu la lenteur des moyens de transport, et cest pourquoi le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a fait ensemble, l'approche du temps de ich (nuit) les deux prires de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit).

Lensemble des Hadith cits qui sont tous issus de rapporteurs de Hadith srs, et dots de chanes de transmission sunnites, prouve lexactitude du point de vue chiite, sur lautorisation de regrouper les deux prires de zohr (midi) et de asr (aprs-midi) et celles de maghrib (crpuscule) et de ich (nuit), de faon absolue et en toutes circonstances.

VINGT-HUITIEME QUESTION

Quelles sont les sources de la jurisprudence chiite?

Rponse:

Les chiites, conformment au Livre de Dieu et la Sunna du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, utilisent les quatre sources importantes nonces ci-dessous pour extraire les lois religieuses:

1. Le Livre de Dieu

2. La Sunna

3. Le consensus

4. La raison

Parmi les sources cites, le Livre de Dieu et la Sunna du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille sont les sources les plus importantes de la jurisprudence chiite dont nous allons parler brivement:

Le Livre de Dieu: le Coran

Les partisans de lcole chiite considrent le Coran comme la source la plus sre de leur jurisprudence et comme un critre permettant de connatre les lois divines. Car les Imams chiites ont prsent le Livre cleste de lislam comme la source dimitation la plus minente pour les lois religieuses, et estiment que chaque avis doit tre confront au Coran et sera accept en cas de concordance et rejet dans le cas contraire.

Le sixime Imam chiite, l'Imam Sdiq les bndictions de Dieu soient sur lui a dit ce sujet:

ݫ[254]

Toute parole qui nest pas en accord avec le Coran est sans fondement.

De mme, lImm Sdiq les bndictions de Dieu soient sur lui a rapport du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille:

[255]

Sachez que toute parole qui mest attribue est de moi si elle est en accord avec le Coran, et si elle lui est contraire, elle nest pas de moi.

Ces deux Hadith montrent clairement que le Livre cleste des musulmans, du point de vue des Imams chiites, est considr comme la source et la rfrence la plus sre pour l'laboration des lois religieuses.

La Sunna

La Sunna, appele aussi Tradition prophtique, est l'ensemble des dclarations, des conduites et des approbations de lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille et la deuxime source de la jurisprudence chiite. Les Imams infaillibles des Membres de la Demeure du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, de manire absolue, sont considrs comme les transmetteurs de la Sunna du Prophte et le dpt de sa science.

Bien entendu, lorsque les paroles du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, sont rapportes par une autre voie sre, elles sont acceptes par les chiites.

Il est ncessaire d'tudier les preuves attestant la ncessit de se fier la Sunna du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille

Les Imams chiites qui recommandaient le Coran leurs partisans, recommandaient galement la Sunna du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille et mettaient le Livre et la Sunna cte cte.

L'Imam Sdiq les bndictions de Dieu soient sur lui dit:

- () [256]

Chaque fois quune parole vous parvient, si vous trouvez une preuve son sujet dans le Livre de Dieu et les paroles du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, acceptez-la, dans le cas contraire cette parole convient mieux ceux qui lont rapporte.

De la mme faon, l'Imam Mohammad Bqir les bndictions de Dieu soient sur lui considrait le recours la Sunna du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille comme une condition importante du travail des docteurs de la loi (Faqih) et disait:

ǡ ɡ - () [257]

Le vritable docteur de la loi est celui qui nglige ce monde, recherche la demeure ternelle et se tient la Sunna du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille.

Les grands dirigeants chiites ont tellement dfendu la Sunna quils considrent le fait de sopposer au Livre de Dieu et la Sunna du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille comme un motif de kfr c'est dire d'incroyance. L'Imam Sdiq les bndictions de Dieu soient sur lui a dit ce sujet:

- [258]

Celui qui soppose au Coran et la Sunna du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille est un incroyant.

Cela montre bien que les chiites, plus que nimporte quelle cole de lislam, accordent une grande valeur la Sunna du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille et l'erreur de ceux qui accusent les chiites dtre trangers et indiffrents la Tradition prophtique.

Il est aussi ncessaire d'tudier les preuves sur la ncessit de se rfrer aux Hadith des Gens de la Demeure les bndictions de Dieu soient sur eux-. Afin dclairer le discours chiite propos des Hadith des Membres de la Famille du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, nous devons analyser deux points:

A. La nature des Hadith des Imams infaillibles.

B. Les preuves de la ncessit de suivre les enseignements des Gens de la Demeure prophtique les bndictions de Dieu soient sur eux.

A la lumire de preuves videntes, nous analysons ces deux sujets avec concision:

A) Nature des Hadith de la Famille de lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille

Du point de vue chiite, seul le Seigneur du monde est dtenteur du droit de lgifrer et ddifier des lois pour lensemble de lHumanit. Dieu communique les lois et la sainte jurisprudence au monde, par lintermdiaire de Son Prophte, et il est vident que lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille est le seul dpt de la Rvlation et l'intermdiaire entre Dieu et les hommes. Il est clair que si les chiites considrent les Hadith des Gens de la Demeure prophtique comme source de leur jurisprudence, cela ne signifie pas qu'ils n'aient pas besoin de se rfrer la Sunna du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, au contraire, le crdit des Hadith de sa Famille vient uniquement du fait quils confirment transmettent la Sunna de lEnvoy de Dieu.

Par consquent, les Imams infaillibles chiites nont pas de discours personnel et disent la mme chose que ce qui est dit dans la Sunna du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille.

Afin de prouver cette affirmation, nous considrons comme opportun de citer quelques Hadith des Imams de la Famille du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille:

L'Imam Sdiq les bndictions de Dieu soient sur lui dit un homme qui lui posait une question:

- () - [259]

Chaque rponse que je te donne vient du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille et nous ne disons rien de notre propre chef.

Il dit ailleurs:

- () - [260]

Ma parole est celle de mon pre l'Imam Bqir, la parole de mon pre est celle de mon arrire-grand-pre Al ibn al-Hossein, la parole de mon arrire-grand-pre est celle de mon aeul Hossein ibn Al, la parole de Hossein est celle de Hassan ibn Al, la parole de Hassan est celle du Commandeur des croyants, la parole du Commandeur des croyants est celle de lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille et la parole de lEnvoy de Dieu est la parole de Dieu le Trs-haut.

2- L'Imam Mohammad Bqir les bndictions de Dieu soient sur lui a dit Djbir:

- ( ( [261]

Mon pre ma rapport de mon grand-pre lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille qui la rapport de Gabriel les bndictions de Dieu soient sur lui qui la rapport de Dieu, et ce que je te rapporte provient de cette chane.

Ces Hadith montrent clairement que les sources des Hadith des Imams chiites sont la Sunna mme du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille.

B) Les preuves de la ncessit de suivre les enseignements des Gens de la Demeure prophtique les bndictions de Dieu soient sur eux

Les spcialistes des Hadith des deux coles, chiites et sunnites, ont rapport les paroles de lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille qui dclarait avoir laiss deux dpts de valeur auxquels il a invit tous les musulmans se rfrer pour s'assurer la flicit et rester dans le bon chemin: le Livre de Dieu (le Coran) et les Gens de la Demeure prophtique.

A titre dexemple, nous rappelons quelques-uns de ces Hadith:

1- Tirmidh, dans son Sahh, rapporte ce Hadith de Djbir ibn Abd Allh Ansr qui le rapporte de lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille:

: [262]

Je laisse parmi vous deux choses, si vous vous y tenez, jamais vous ne serez gars, le Livre de Dieu et ma Famille.

2- De mme Tirmidh crit dans le mme ouvrage:

- () : ֡ [263]

Le Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a dit: Je vous laisse deux choses, si vous vous y tenez, jamais vous ne serez gars aprs moi. Lune a une supriorit sur lautre, le Livre de Dieu qui est comme le lien reliant le ciel la terre, et ma Famille, les Gens de ma Demeure. Jamais ils ne se spareront jusqu ce quils me rejoignent auprs de la source [de Kawthar], alors soyez attentifs la manire dont vous vous comporterez avec les deux.

3- Moslim ibn Hajjj rapporte ce Hadith du Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille dans son Sahh:

ӡ ȡ : ѡ : -

gens, je ne suis quun homme qui va bientt venir lenvoy de son Seigneur et qui le suivra. Je laisse parmi vous deux choses prcieuses. La premire est le Livre de Dieu qui est un guide et une lumire, prenez le Livre de Dieu et tenez-vous fermement lui. Le Prophte, les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, insista sur la ncessit dagir conformment au Livre de Dieu et poursuivit en rptant trois fois: Et les Gens de ma Demeure. Craignez Dieu au sujet des Gens de ma Demeure. Craignez Dieu au sujet des Gens de ma Demeure. Craignez Dieu au sujet des Gens de ma Demeure.

4- Des spcialistes des Hadith on rapport du Noble Prophte

les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille ce Hadith:

[264]

Je laisse parmi vous deux dpts de poids et de valeur (deux trsors); lun est le Livre de Dieu (le Coran) et lautre, les Gens de ma Demeure. Ces deux ne se spareront jamais jusqu ce quils me rejoignent (au Jour de la Rsurrection) auprs de la source [de Kawthar].

Il est ncessaire de rpter que les Hadith ce sujet sont trop nombreux pour les numrer tous ici. Lhonorable savant Sayyid Mr Hmid Hossein a rassembl les chanes de ces Hadith dans son livre aIbaqt alAnwr, en six volumes.

Ces Hadith montrent clairement que le fait de suivre les Gens de la Demeure du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille ct du Livre de Dieu et de la Sunna du Noble Envoy, est une obligation islamique. Ignorer les paroles de la Famille du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille est une cause dgarement.

Maintenant la question qui se pose est de savoir qui sont les Gens de la Demeure prophtique dont l'obissance nous a t rendue obligatoire, par lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille.

Afin dclairer cette question nous analyserons le sens de l'expression Famille du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille en fonction des Hadith:

Qui sont les Gens de la Demeure du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille?

Les Hadith cits prcdemment montrent clairement que le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a invit tous les musulmans suivre sa Famille quil a prsente comme une source dimitation aprs lui, ct du Livre de Dieu. Il a dit avec une clart totale: Le Coran et ma Famille ne seront jamais spars lun de lautre.

Les Gens de la Demeure du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, prsents par lEnvoy de Dieu paralllement au Coran, jouissent ncessairement d'une vertu infaillibilit inne et de grandes connaissances islamiques. Dans le cas contraire, ils se spareraient du Livre de Dieu (le Coran), alors que le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a dit:

Le Coran et ma Famille ne se spareront jamais lun de lautre jusqu ce quils me rejoignent auprs de la source [de Kawthar].

Il est donc ncessaire de connatre plus prcisment les Gens de la Demeure et leurs hautes qualits, qui sont spcifiques aux Imams chiites qui font tous partie de la Famille du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille.

Les Hadith rassembls par les grands savants musulmans nous donnent des preuves clairantes ce sujet:

1- Moslem ibn Hajjj, aprs avoir nonc le Hadith des deux trsors (Thaqalayn) dit ceci:

Yazd ibn Hayyn a demand Zayd ibn Arqam: Qui sont les Gens de la Demeure du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille? Est-ce que ce sont ses pouses?

Zayd ibn Arqam lui rpondit:

. [265]

Non, jen jure par Dieu; la femme est avec lhomme pour une priode de temps, si lhomme divorce de sa femme, elle retourne auprs de son pre et des siens. Les Gens de la Demeure du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille sont ceux qui l'ont t ds lorigine, qui ont de profondes racines de parent et font partie de ses parents, ceux qui aprs lui, n'ont pas le droit de recevoir laumne.

Ce Hadith montre clairement que la Famille du Prophte, qu'il faut suivre comme il faut suivre le Livre de Dieu, ne concerne pas les pouses du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, mais les Gens de la Demeure du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille qui ont en plus des liens consanguins, des liens spirituels avec lui, et une vertu leur permettant dtre mis en parallle avec le Livre de Dieu, et d'tre une source dimitation pour les musulmans.

2- Le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille ne s'est pas content de dcrire les qualits des Gens de la Demeure Prophtique les bndictions de Dieu soient sur eux mais a galement prcis leur nombre:

Moslim rapporte de Djbir ibn Samrah:

() : . ǡ : [266]

Jai entendu le Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille dire: Lislam restera confi douze califes, puis il pronona une parole que je nai pas entendue. Jai demand mon pre: Qua-t-il dit? Il me rpondit: Il a dit: Ils sont tous de la tribu de Qoraych.

Moslim ibn Hajjj rapporte un Hadith semblable de lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille:

[267]

Les affaires des gens seront rgles dignement tant que ces douze hommes en auront la direction.

Ces deux Hadith sont une attestation claire de l'ide chiite que les douze Imams sont les vritables guides de la communaut aprs le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, car dans lislam, nous n'avons pas dautres exemples de groupe de douze personnes, juste aprs lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille, qui puisse tre une rfrence dans les affaires des musulmans, et une gloire et un honneur pour lislam, en dehors des douze Imams de la Demeure du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille. A part les quatre califes, qualifis par les musulmans, de califes bien guids, les autres gouvernants des Ban Omayyah et des Ban Abbs, clbres dans l'Histoire pour leur comportement immoral, furent une honte pour lislam et pour les musulmans.

De cette manire, les Gens de la Demeure que le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a prsents comme gaux au Coran et comme Rfrence des musulmans, sont les douze Imams de la Famille du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille qui sont les gardiens de la Sunna de lEnvoy de Dieu et les porteurs de sa science.

3- Le Commandeur des croyants Al ibn Ab Tlib les bndictions de Dieu soient sur lui prsentait galement les dirigeants des musulmans comme des gens issus de la famille des Ban Hchim, cela constitue une preuve supplmentaire attestant la vrit du discours chiite propos des Gens de la Demeure, lorsquil dit:

[268]

Les Imams de Qoraych ont t dsigns dans la famille des Ban Hchim et les autres nont pas la capacit de la tutelle (wilya) sur les gens, la gouvernance des autres chefs est illgitime.

Conclusion

A partir de ces Hadith, nous pouvons tirer deux vrits:

1- Il est obligatoire de suivre l'enseignement des Gens de la Demeure du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille ct de lobissance au Livre de Dieu.

2- Les Gens de la Demeure de lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famillesont prsents avec le Coran comme Rfrence pour lensemble des musulmans et ont les particularits suivantes:

a) Ils appartiennent tous la tribu de Qorach et la famille des Ban Hchim.

b) Ils sont tous dtenteurs de cette parent avec lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille qui leur rend laumne illicite.

c) Ils jouissent tous d'un degr suprme de vertu sinon ils seraient automatiquement spars du Saint Coran, dans la mesure o le Noble Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille a dit:

Ces deux (le Coran et ma Famille) ne seront jamais spars lun de lautre jusqu ce quils me rejoignent auprs du Bassin [de Kawthar].

d) Ils sont au nombre de douze et se succdent la tte des musulmans aprs lEnvoy de Dieu les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille.

e) Ces douze successeurs du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille ont tous fait la gloire et lhonneur de lislam.

Ces qualits montrent que lobjet du Prophte les bndictions de Dieu soient sur lui et sur sa Famille lorsquil parle des Gens de sa Demeure qu'il ordonne de suivre, montrent bien qu'il s'agit des douze Imams purs de sa Famille que les chiites honorent, suivent et auxquels ils s'accrochent en pleine connaissance de leur rang et de leur prestige auprs de Dieu.