LA DECOUVERTE DE L'ISLAM CHIITE
 
Chapitre 5

LES CHIITES DANS LE MONDE

Selon l'UNFPA (The united Nations Population Fund - Fondation de la Population des Nations Unis), en 1999, la population mondiale dépassait les six milliards[38]. Environ vint pour cent de cette population (soit environ 1,2 milliard) adhère à l'Islam. Un résumé de la population Musulmane dans le monde en (milieu de) 1998 est estimé comme suite[39] :
Afrique: 315 000 000
Asie: 812 000 000
Europe: 31 401 000
Amérique Latine: 1 624 000
Amérique du Nord: 4 349 000
Océanie: 248 000.
Les Musulmans vivent partout dans le monde. Le nombre total de pays où habitent les Musulmans est de 208[40]. Environ 85% des Musulmans vivent en dehors du monde Arabe[41]. La majorité des Musulmans vivent à l'est de la frontière de l'Iran, spécialement au Pakistan, l'Inde, le Bangladesh, la Malaisie et l'Indonésie. L'Indonésie est le pays le plus peuplé de Musulmans.
Parmi les Musulmans, qui constitue la minorité de la population mondiale, les chiites représentent 10% des Musulmans, ce qui selon la population courante du monde compteraient 150 000 000[42]. On lit par exemple dans Britannica 2002 (Deluxe Edition) :
" Pendant de centenaires, le mouvement chiite a profondément influencé tout l'Islam sunnite, et ses adhérents sont dénombrés environ de 60 à 80 millions dans le dernier 20è siècle, ou dix pour cent de tout l'Islam. Le chiisme (en Arabe shi'ah ou shi'i Islam) est la foi majoritaire en Iran, Iraq, et peut être Yémen (San'a) et a ses adhérents en Syrie, Liban, l'Afrique de l'Est, l'Inde et le Pakistan.
Selon certaines sources, le chiffre estimé est de 11%[43]. Ainsi, la population chiite actuelle du monde doit être de 165 000 000. Un résumé de la population chiite dans certains pays d'Asie, avec une majorité de chiites ou avec un forte pourcentage de population chiites peut être présenté comme ci-dessous : [44] [45]

Afghanistan: Population (1998): 24 792 000. / Affiliation religieuse (1990): Musulmans Sunnites 84%; Musulmans Chiites 15%; Autres 1%.[46]
Azerbaïdjan: Population (1998): 7 650 000. / Affiliation religieuse (1991): Musulmans Chiites 70%; Musulmans Sunnites 30%.
Bahreïn: Population (1998): 633,000. / Affiliation religieuse (1991): Musulmans 81,8%, dont Chiites 61.3%, Sunnites 20,5%;
Chrétiens 8,5%; Autres 9,7%.[47]
Inde: Population (1998): 984 004 000. / Affiliation religieuse (1995): Hindous 81,3%; Musulmans 12%, dont Sunnites 9%, Chiites 3%;
Chrétiens 2,3%, dont Protestants 1,1%, Catholiques Romains 1%; Sikhs 1,9%; Bouddhistes 0,8%; Jains 0,4%; Zoroastriens 0,01%; Autres 1,3%.
Iran: Population (1998): 61 531 000 / Affiliation religieuse (1995): Musulman 99%; (Chiites 93,4%, Sunnites 5,6%); Chrétiens 0,3%; Zoroastriens 0,05%; Juifs 0,05%. [48]
Iraq: Population (1998): 21 722 000. / Affiliation religieuse (1994): Musulmans Chiites 62,5%; Musulmans Sunnites 34,5%; Chrétiens (essentiellement rite Chaldéen et rite Syrien, Catholique Romain et Nestorien) 2,7%; Autres (essentiellement syncrétiste Yazidis) 0,3%.[49]
Jordan: Population (1998): 4 682 000. / Affiliation religieuse (1995): Musulmans Sunnites 96,5%; Chrétiens 3,5%. [50]
Koweït: Population (1998): 1 866 000. / Affiliation religieuse (1995): Musulman 85%, dont Sunnites 45%, Chiites 30%; Autres Musulmans 10%; Autres (la plupart Chrétiens et Hindous) 15%.
Liban: Population (1998): 3 506 000. / Affiliation religieuse (1995): Musulmans 55,3%, dont Chiites 34%, Sunnites 21,3%; Chrétiens 37,6%, dont Catholiques 25,1% (Maronites 19%, Grec Catholiques Grecques ou Malachites 4,6%), Orthodoxes 11,7% (Orthodoxes Grecques 6%, Arméniens Apostoliques 5,2%), Protestants 0,5%; Druze 7,1%. [51]
Oman: Population (1998): 2 364 000. / Affiliation religieuse (1993): Musulman 87,7%, dont les Musulmans Ibadiyah 75% (minorités principales Musulmans Sunnites Chiites); Hindou 7,4%; Chrétiens 3,9%; Bouddhistes 0,5%; autres 0,5%. [52]
Pakistan: Population (1998): 141 900 000. / Affiliation religieuse (1993): Musulmans 95% (majoritairement Sunnites, les Chiites représentent 20% de la population totale); Chrétiens 2%; Hindou 1,8%; autres (incluant Ahmadiyah) 1,2%.[53]
Arabie Saoudite: Population (1998): 20 786 000. / Affiliation religieuse (1992): Musulmans Sunnites 93,3%, Musulmans Chiites 3,3%.[54]
Syrie: Population (1998): 15 335 000. / Affiliation religieuse (1992): Musulman 86%, dont Sunnites 74%, 'Alawite (Chiites) 12%; Chrétiens 8,9%; Druze 3%; autres 1%.[55]
Tadjikistan: Population (1997): 6 112 000. / Affiliation religieuse (1995): Musulmans Sunnites 80%; Musulmans Chiites 5%; Orthodoxes Russes 1,5%; Juifs 0,1%; autres (non religieux) 13,4%.
Turquie: Population (1998): 64 567 000. / Affiliation religieuse (1994): Musulmans Sunnites 80%; Musulmans Chiites 19,8%, dont Alevi non orthodoxes 14%; Chrétiens 0,2%.[56]
Emirats Arabe Unis: Population (1998): 2 744 000. / Affiliation religieuse (1995): Musulmans 96% (Sunnites 80%, Chiites 16%); autres (La plupart Chrétien et Hindou) 4%.
Yémen: Population (2000): 18 260 000.[57] / Affiliation religieuse (1995): Musulmans 99,9% (Sunnites 60%, Chiites 40%); autres 0,1%.[58]

La population chiite dans certains pays est sujette à discussion. Certains croient que la population des chiites est beaucoup plus forte que les statistiques officielles, soit à cause du manque de statistiques réelles, soit à cause des incidences politiques…

Bibliographie

o 'Askari, S.M. (1993), The Role of Holy Imams in the Revival of Religion, Vols. 1 & 2 (Tehran: Naba' Organization)
o 'Askari, S.M. (1996), Ma'alim al-Madrisatayn (Tehran: al-Majam ' al-'Ilmii al-Islami, 6th Imprint)
o Abd al-Jabbar (1384 A.H), Al-Mughni fi al-Tawhïd wa al-'Adl (Cairo: Dar al-Kutub al-Misriyah)
o Abu Hatam, Ahmad b. Hamdan al-Radi, Al-Zinah fi al-kalimat al-Islamiyah al-Arabiyah (Egypt: Dar al-Kitab al-Arabi)
o al-Ash'ari, Ali ibn Isma'il Abu al-Hasan, Maqalat al-Islamiyin wa Ikhtilaf al-Musallin (Beirut: Dar Ihya' al-Turath al-'Arabi) o al-Fadli, 'Abd al-Hadi (1992), Tarikh al-Tashri' al-Islami (Beirut: Dar al-Nasr)
o al-Fadli, 'Abd al-Hadi (1997), The Imamiyah Sect: A Study of its Origins, Beliefs and Laws (Beirut: Al-Ghadeer), Trans. H. Atiyah
o al-Gharifi, 'Abdullah (1417 A.H/1997), Al-Tashayyu': Nushu'uhu - Marahiluhu - Muqawwimatuhu (Damascus: S.A.Nuri, 6th Reprint with revisions and additions)
o Al-Hilli, 'Allamah (1363 A.H), Anwar al-Malakut fi Sharh al-Yaqut (Qum: Radi and Bidar)
o Al-Hilli, 'Allamah (1982), Nahj al-Haqq wa Kashf al-Sidq (Qum: Radi and Bidar)
o Al-Iji, Abd al-Rahman b. Ahmad (1997), Al-Mawaqif (Beirut: Dar al-Jil)
o Kashif al-Ghita' (1993), The Origin of Shi'ite Islam and its Principles (Qum: Ansariyan)
o al-Kulayni, Muhammad (1397 A.H), Usül al-Kafi (Tehran: Dar al-Kutub al-Islamiyah)
o al-Majlisi, Muhammad B. (1983), Bihar al-Anwar (Beirut: Al-Wafa)
o al-Mufid, Shaykh Muhammad b. M. b. Nu'man (1413 A.H), Awa'il al-Maqalat (Qum: Kungereh-e Sheykh-e Mufid, 1413). In this edition the main text starts on page 33.
o al-Nawbakhti, al-Hasan ibn Musa (1405 A.H), Firaq al-Shi'ah (Beirut)
o al-Qazwini, Sayed Mustafa (2000), Inquiries about Shi'a Islam (California: The Islamic Educational Centre of Orange County)
o al-Sadr, S.M. (1997), Nash'ah al-Tashayu' wa al-Shi'ah (Beirut: Al-Ghadeer, 2nd Imprint)
o Al-Saduq, Muhammad b. Ali.b. Husayn b. Babawayh (1980), Al-Am?lí (Beirut: Mu'assisat al-A'lam3)
o Al-Saduq, Muhammad b. Ali.b. Husayn b. Babawayh, Al-Taw13d (Qum: Jam?'at al-Mudarris3n)
o al-Safi, Lutfullah, Muntakhab al-Athar (Tehran: Maktabah al-Sadr)
o al-Shahrestani, 'Muhammad ibn 'Abd al-Karim (1404 A.H), Al-Milal wa al-Nihal (Beirut: Dar al-Ma'rifah)
o al-Suyuti, Jalal al-Din 'Abd al-Rahman (1993), Al-Durr al-Manthur (Beirut: Dar al-Fikr)
o al-Tusi, Khajeh Nasir al-Din, Talkhis al-Muhassal, "The Treatise on al-'Ismah"
o al-Wa'ili, Ahmad (1983), Huwiyah al-Tashayu' (Qum: Dar al-Kitab al-Islami, 2nd edition)
o al-Wardani, Salih (1999), Aqa'id al-Sunnah wa 'Aqa'id al-Shi'ah: al-Taqarub wa al-Taba'ud (Beirut: Al-Ghadeer)
o Chittick, W. C. (ed. and trans.) (1981), A Shi'ite Anthology (Albany, New York: Sunny Press), Selected by S.M.H. Tabataba'i and Introduced by S.H. Nasr
o Ezzati, A. (1976), Shi'i Islamic Law and Jurisprudence (Lahore: Ashraf Press)
o Fakhry, M. (1991) Ethical Theories in Islam Leiden: Tuta Sub Aegide Pallas
o Ghaffari, S. (1976), Shi'aism or Original Islam (Tehran: Published by the author, Third edition. First edition was published in 1967)
o Gilsenan, Michael (2000), Recognizing Islam: Religion and Society in the Modern Middle East (London & New York: I.B. Tauris & Co Ltd. Revised edition. First published in 1982 by Croon Helm. Reprinted in 1990 & 1993 by I.B. Tauris & Co Ltd).
o Haleem, M.A. (1997) "Early Kalam" in History of Islamic Philosophy, Vol. 1, edited by Sayyed Hussein Nasr and Oliver Leaman, (London: Routledge)
o Ibn 'Asakir , Tarikh Ibn 'Asakir, Tarjimah Ali (Beirut: Dar al-Fikr)
o Ibn al-Athir (1421 A.H), Al-Nihayah fi Gharib al-Hadith wa al-Athar (Al-Dammam: Dar Ibn al-Jawzi)
o Ibn al-Athir, Muhammad (1415 A.H/1995), Al-Kamil fi al-Tarikh (Beirut: Dar al-Kutub al-'Ilmiyah)
o Ibn Hajar, Ahmad Haythami, Al-Sawa'iq al-Muhriqah fi al-Radd 'ala Ahl al-Bid'ah (Beirut)
o Ibn Hajar, al-'Asqalani, Al-Isabah fi Tamyiz al-Sahabah (Beirut)
o Ibn Kathir, Isma'il (412 A.H/1992), Al-Bidayah wa al-Nihayah (Beirut: Makatabah al-Ta'aruf)
o Ibn Khaldun, An Introduction to History (al-Muqaddamah), by Ibn Khaldoon, English version, London, 1967 Edition.
o Ja'fariyan, R. (1985), Ukdhubat Tahrif al-Qur'an bayn al-Shi'ah wa al-Sunnah (Tehran: Islamic Propagation Organization).
o Lalani, Arzinia R. (2000), Early Shi'i Thought: The Teachings of Imam Muhammad al-Baqir (London: I.B. Tauris in association with The Institute of Ismaili Studies)
o Madelung, Wilfred (2001), The Succession to Muhammad: A Study of the Early Caliphate (Cambridge: Cambridge University Press.
First published 1997 and reprinted 1997 & 2001).
o Mughniyah, M.J. (1993), Al-Shi'ah fi al-Mizan (Qum:Al-Sharif al-Radi)
o Muslim, ibn al-Hajjaj al-Qushayri (1375/1956), Sahih Muslim (Beirut: Dar Ihya' al-Turath al-Islami under supervision of Muhammad Fu'ad al-Baqi)
o Muzaffar, M.R. (1993), The Faith of Shi'a Islam (Qum: Ansariyan Publications).
o Nasr, S.H. (1989), Expectations of the Millennium: Shi'ism in History (New York: State University of New York Press)
o Pavlin, J. (1997) "Sunni Kalam and Theological Controversies" in History of Islamic Philosophy Part 1, edited by Seyyed Hussein Nasr and Oliver Leaman, London: Routledge
o Richard, Yann (1991, English translation first published 1995), Shi'ite Islam (Oxford, UK & Cambridge, USA: Blackwell Publishers)
o Subhani, Ja'far (2001), Doctrines of Shi'i Islam: A Compendium of Imami Beliefs and Practices (London: I.B.Tauris), trans. Reza. Shah-Kazemi
o Subhani, Ja'far, Al-Milal wa al-Nihal, Vol. 6 (Qum: Imam Sadiq Inst.)
o Tabari, Muhammad (1407 A.H), Tarikh al-Umam wa al-Muluk (Beirut: Dar al-Kutub al-'Ilmiyah)
o Tabataba'i, S. M. H. (1975), Shi'ite Islam (Albany, New York: Sunny Press), trans. Sayyid H. Nasr.
o Westerland, David & Svanberg, Ingvar (1999), Islam Outside the Arab World (Richmond: Curzon Press)
________________________________________

[1] Shahrestani, Vol 1 p 146
[2] Al Nawbakhti, p.17
[3] Al Moufid p. 36
[4] Al Moufid p. 36
[5] Dans le même livre, Ibn Hajar a aussi rapporté de Oumm Salamah qu'une nuit alors que le Prophète était chez lui, sa fille Fatimah est arrivée avec Ali qui la suivait. Puis le Prophète dit: " O Ali, toi et tes compagnons sont au Paradis. Toi et tes chiites sont au Paradis "
[6] Cité dans Subhani, Vol 6, p. 104
[7] Parmi les sources non chiites, on peut se référer au Tarikh al Umam wa al Mulk par Tabari (mort en 310 A.H.), Vol. 3, pp.
62-63 ; Al Kamil fi al Tarikh par Ibn al Athir (mort en 630 A.H). Vol 2, pp. 40-41 ; et Musnad par Ahmad b. Hambal, Musnad al-'Asharah al Mubashsharine bi al Jannah, Sakhr serie n° 840
[8] Selon Ghafari, p.10, cette tradition a été transmise à travers 15 chaînes non chiites, tel que Mustadark par al Hakim al Nishapouri, al Sawa'iq par Hajan, Kanz al-'Ummal et Yanabi' al Mawaddah
[9] Voir al Tirmidhi, Kitab al Manaqib, Shakhr série n° 3647
[10] Al Bidayah wa al Nihayah par Ibn Kathir (mort en 774 A.H.) Vol. 7 p. 359
[11] Voir par exemple Al Isabah fi Tamyiz Al Sahaba, par Ibn Hajar, Vol. 2, p. 509 et Al Bidayah wa al Nihayah par Ibn Kathir, Vol. 7, p. 36.
[12] Ithbat al Wasiyah, p. 121
[13] Maqtal al Imam Al Husayn par Abou Mikhnaf, p. 15
[14] Par exemple, voyez Buhuth fi al-Milal wa al-Nihal par J. Subhani, Vol. 6, pp. 109 & 110. Sayyid Ali al-Madani (mort en 1120) dans son Al-Darjat al-Rafi'at fi Tabaqat al-Shi'a al-Imamiyah mentionne les noms de soixante neuf compagnons du Prophète qui étaient des chiites. Ils sont listés dans l'ordre alphabétique commençant par Abou Raf'i et finissant par Yazid b. Hauthara al Ansari. Yousuf b. 'Abdullah (mort en 456 A.H.) dans son Al-Isti'ab, Ibn al-Athir dans son Usd al-Ghabah et Ibn Hajar (mort en 852 A.H.) dans son Al-Isabah sont des érudits non chiites qui ont mentionné certains pionniers chiites.
[15] Il faut noter que l'accusation de la croyance en altération est limitée à la suppression de certains versets présumés; l'accusation d'addition dans le Coran n'a jamais été formulée ni par les Chiites ni par les Sunnites.
[16] Les Musulmans Sunnites disent que celui qui a vu le Prophète en croyant en lui est considéré comme un compagnon du Prophète et peut être suivi pour acquérir la connaissance sur l'Islam. Par conséquent, les membres de la maison de Prophète tels que Imam Ali et Fatimah qui ont toujours été avec le Prophète et qui avaient des relations très proches avec le Prophète peuvent être naturellement suivi.
[17] Al-Tawassul wa al-Wasilah, p. 52, première edition.
[18] Sahih de Muslim, Vol. 4, p. 1883, No. 2424. (Kitab Fada'il al-Sahabah, Bab Fada'il Ahlul Bayt, Sakhr série no. 4450) [19] Les chameaux rouges étaient considérés très valeureux en ces temps.
[20] Sahih de Muslim, Vol. 4, p. 1871, no. 2408. (Kitab Fada'il al-Sahabah, Sakhr série No. 4420).
[21] Musnad de Imam Ahmad b. Hanbal, serie internationale no. 13231. Voir aussi Sunan de al-Tirmidhi, série internationale no. 3130.
[22] Al-Kashshaf par Zamakhshari, Commentaire sur le verset 42:23, Vol. 4, p. 220.
[23]Une des sources des discussions suivantes sur les principes et les pratiques de l'Islam est "An Introduction to Islam" par Bashir Rahim. Pour une version en ligne de cet article et autres introductions à l'Islam, voyez : http://www.al-islam.org. [24] Il y a beaucoup d'autres versets dans le Coran affirmant la justice divine.
[25] Al-Saduq, Muhammad b. Ali b. Husayn b. Babawayh, Al-Taw13d (Qum: Jam??at al-Mudarris3n), p. 362.
[26] Il y a une série de hadiths, dans laquelle le Prophète a mentionné qu'il y aurait douze leaders après moi. Par exemple, Bukhari rapporte que le Prophète a dit : " Il y aura douze leaders 'Amîr' après moi. Puis le narrateur dit que le Prophète a dit quelque chose qu'il n'a pu entendre. Il a demandé à son père, qui était aussi présent en ce temps, pour savoir ce que le Prophète a dit. Son père lui dit que le Prophète a dit " Tous ces leaders seront de la tribu de Qoreish. " Les Musulmans rapportent cette tradition en disant que le narrateur de cette tradition est allé avec son père à l'endroit où se trouvait le Prophète et le Prophète a dit : " Cette religion ne se terminera pas jusqu'à ce qu'il n'y aura pas eu douze successeurs (Khalifat). Puis le narrateur dit : " Le Prophète a dit quelque chose que je n'ai pas compris et j'ai demandé à mon père. Il dit que le Prophète a dit " Ils sont des Qoreish ".
[27] Comme on a vu plus haut, Imam Ali était le cousin et gendre du Prophète (le mari de la Dame Fatimah). Il fut le premier homme à embrasser l'Islam.
[28] Sunan de al-Tirmidhi, Kitab al-Fitan, Sakhr série no. 2156 & 2157 et Sunan de Abu Dawud, Kitab al-Mahdi, Sakhr série no. 3733 & 3734. Selon Abu Dawud, le hadith finit par, "Il remplira la terre de justice comme elle aura été emplie d'injustice et d'oppression." Voir aussi Musnad de Ahmad, Musnad al-'Asharah al-Mubashsharin bi al-Jannah, Sakhr série no. 734 and Sunan de Ibn Majah, Kitab al- Jihäd, série no. 2769.
[29] Sunan de Ibn Majah, Kitab al-Fitan, Sakhr serie no. 4075 et Musnad de Ahmad, Musnad al-'Asharah al-Mubashsharin bi al-Jannah, Sakhr série no. 610.
[30] Sunan de Abu Dawud, Kitab al-Mahdi, Sakhr serie no. 3735. Voir aussi Sunan de Ibn Majah, Kitab al-Fitan, Sakhr série no. 4076.
[31] Sahih de Muslim, Kitab al-Iman, Sakhr serie no. 225 et Musnad de Ahmad, Baqi Musnad al-Mukthirin, Sakhr série no. 14193 & 14595.
[32] La prière du matin (fajr) qui est accomplie entre l'aube et le lever du soleil comprend deux unités, celle du midi (zohr) et de l'après-midi ('asr) comprennent quatre unités chacune, celle du crépuscule (maghrib) comprend trois unités et celle de la nuit ('ishà) comprend quatre unités.
[33] Dans les prières de trois ou quatre unités, la troisième et quatrième unité commence par la récitation du chapitre d'ouverture du Coran ou sinon par une récitation spécifique (dhikr) appelé les quatre glorifications (tassbihàté 'arbah), puis l'inclinaison et la prosternation. Dans ces prières, l'affirmation de l'Unicité de Dieu, que Mohammad est Son Prophète et l'accomplissement des salutations sur le Prophète et les gens de sa maison sont reprises aussi bien dans la deuxième que la dernière unité après la prosternation.
[34] Plusieurs groupes de personnes en sont exemptés, tells que malades ou en voyageurs.
[35] Nahj al-Bal?ghah, édité par Fay* al-Islam, Les paroles sages 320.
[36] Il y a d'autres cas mentionnés dans la jurisprudence chiite dans lesquelles le paiement de Khoums devient obligatoire. Ce qui est énuméré ci-dessus est les cas le plus général.
[37] Al-Kafi, Vol. 5, p. 12, no 3 et Al-Amali par al-Sadouq, Session 71, p. 377, no 8. Pour une approche plus élaborée du sujet, voyez "Combat with the Self by Muhammad b. al-Hasan al-Hurr al-'Amili, traduit par Nazmina Virjee (London: ICAS, 2003). [38] La population mondiale au 01/01/2002 est estimée à 6 196 141 294. (Voir le bureau de recensement des U.S.A au www.census.gov).
[39] Britannica, 2002, Deluxe version. Selon cette source, la totalité de la population musulmane dans le monde en mi-1998 était de 1 164 622 000, soit 19,6% de la population mondiale.
[40] Britannica, 2002, Deluxe version.
[41] Voyez, par exemple, " Islam Outside the Arab World " par D. Westerland et I. Svanberg.
[42] Les restes sont presque tous des Musulmans Sunnites comprenant les Hanafis (qu'on trouve en Egypte, Liban, Syrie, Jordanie, Iraq et Turquie), les Malikis (dominants au Maroc et Soudan), les Shafi'i (L'Ecole Shafi'i est pratiquée en Syrie, Yémen, Oman, Les Emirats Arabes Unis, Bahreïn et Koweït et coexiste avec les autres Ecoles en Jordanie et Egypte), et les Hanbalis. Selon le MEDEA (" the entry SUNNISM "), le Hanbali est l'Ecole officielle en Arabie Saoudite et au Qatar.
6 Yann Richard (1991, Traduction anglaise 1995, p. 2) utilisant les principales prévisions met en avant Md-R. Djalili, Religion et révolution, Paris, Economica, 1981, p. 23ff, et M. Momen, An Introduction to Shi'i Islam, New Haven et London, Yale University Press, 1985, pp. 264ff. Donc les prévisions de Richard ne se projettent pas au delà des années 80. Ces estimations sont comme suit : Iraq: 55 pour cent , soit 18 000 000; Bahreïn: 70 pour cent ou environ 170 000; Koweït: 24 pour cent des citoyens Koweitiens ou 137 000; Qatar: 20 pour cent de la population ou 50 000; Emirats Arabe Unis : 6 pour cent ou 60 000; Arabie Saoudite : 7 pour cent des citoyens Saoudiens ou 440 000; Liban: un tiers ou un million; Inde: 15 à 20 pour cent de la population musulmane, ce qui atteint 80 millions ou 12 pour cent de la population totale (Imamiens et Ismaïliens); Pakistan: 12 000 000; Afghanistan: 15 pour cent ou environ 2,5 million; Azerbaïdjan: une grande communauté chiite (4,5 million); Turquie: 1 500 000 mise à part les 'Alaouites; Syrie: 50 000 mise à part les 'Alaouites (Note: Les chiites et les Alaouites ensemble atteignent 4 900 000).
[44] Les estimations mentionnées dans le texte sont selon Britannica 2002, Deluxe Edition. Elles sont de 1998. Par conséquent, la population doit avoir été augmentée dans les cinq dernières années. Cependant le pourcentage serait le même.
[45] Il faut noter que la liste ci-dessus n'a pas une signification inclusive, c'est une sélection basée sur l'information collectée de chaque pays. Par exemple le Qatar n'y est pas alors que selon MEDEA 10% de sa population sont chiites.
[46] La "CIA World Factbook" estime la population d'Afghanistan en Juillet 2001 comme suit: 26 813 057 / Musulmans sunnites 84%,
Musulmans chiites 15%, autres 1%. Ci-dessous, je me référerai à cette source par CWF. Selon Westerlund et Svanberg (1999, p.
177), environs 18% de la population d'Afghanistan sont considérés comme adhérents au chiisme duodécimain et quelques 2% Ismaïliens. [47] Selon CWF, les chiites de Bahreïn constituent 70% de la population Musulmane. Selon MEDEA (Institution Européenne de Recherche sur la Coopération Méditerranéenne et Euro Arabe), 85% de la population est musulmane, dont 1/3 est sunnite et 2/3 chiite (Arabe en majorité, mais aussi 70 000 iraniens). Selon Fuller et Francke (1999, p. 120), les chiites forment approximativement 70% de la population native de Bahreïn.
[48] Selon CWF, les chiites constituent 89% de la population de l'Etat.
[49] Selon CWF, les chiites sont 60%-65% et les sunnites 32%-37% de la population totale. Selon MEDEA, les musulmans d'Iraq sont 97%, dont les musulmans Chiites sont 65% et les Sunnites sont 32%. Selon Fuller et Francke, (1999, p. 87) les Chiites forment 55-60 pour cent de la population d'Iraq. Il ajoute que depuis les années 70 les Chiites Iraqiens quittent l'Iraq en grand nombre pour s'installer en Iran, Syrie et Grande Bretagne et d'autres pays.
[50] Selon CWF, les Musulmans Sunnites sont 92%, les Chrétiens sont 6% (Orthodoxes Grecques en majorité, mais aussi des Grecques Catholiques, des Catholiques Romains, des Orthodoxes Syriens, des Orthodoxes Coptes, des Orthodoxes Arméniens et des Protestants) et les autres sont 2% (Plusieurs Musulmans Chiites et Druzes) (Est. 2000).
[51] Selon CWF, les Musulmans sont 70% (incluant les Chiites, Sunnites, Druzes, Ismaïliens, Alawites ou Noussayris). Selon MEDEA, Les Musulmans sont 70% (5 groupes islamiques légalement reconnus - Chiites, Sunnites, Druzes, Ismaïliens, Alawites ou Noussayris) et les Chrétiens sont 30% (11 groupes Chrétiens légalement reconnus : 4 Chrétiens Orthodoxes, 6 Catholiques, 1 Protestants). Les Juifs sont en petits pourcentages. Selon Fuller et Franke (1999, p. 203), les Chiites forment 30 à 40 pourcent de la population et représentent le seule plus grand groupe sectaire du Liban.
[52] Selon CFW, les Musulmans Ibadites sont 75% et les restes sont des Musulmans Sunnites, Musulmans Chiites et Hindous. Selon MEDEA, Les Musulmans sont 75% dont ¾ de la secte Ibadite.
[53] Selon CWF, Les Musulmans sont 97% (Sunnites 77% et Chiites 20%). Les Chrétiens, Hindous et autres sont 3%. Selon Westerlund et Svanberg (1999, p. 225), les Musulmans font plus de 96% de la population totale. Parmi les Musulmans 15-20 pourcent sont estimés être des Chiites.
[54] CWF ne mentionne pas le pourcentage de la population Chiite en Arabie Saoudite, bien que le nombre est plus élevé que certains autres pays mentionnés ici. Il dit juste que les Musulmans forment 100% de la population du pays. Selon MEDEA, les Chiites font 2,5% de la population totale et les Sunnites sont 97%. Selon Fuller et Frankle (1999, p. 180), le gouvernement Saoudite compte les Chiites autour de 2 à 3 pourcent de la population aux environs de 300 000, mais le nombre est malgré tout bien plus qu'un demi million.
[55] Selon CWF, Les Musulmans Sunnites sont 74%. Les Alawites, Druzes et les autres sectes musulmanes sont 16%. Les Chrétiens (différentes sectes) sont 10% et les juifs sont de toutes petites communautés à Damas, Al Qamishli et Alep. Selon MEDEA les Musulmans Sunnites sont 75%, les Musulmans Alawites 11%, Chrétiens (toutes tendances) 10% et les Druzes 3%.
[56] CWF indique juste que 99,8% sont Musulmans (la plupart Sunnites) et les autres (Chrétiens et Juifs) sont 0,2%. Ce qui est surprenant, le rapport de MEDEA néglige la population Chiite en Turquie et dit : " Religion : Musulmans 99% Sunnites, autres 1% (Chrétien et Juif). " (http://www.medea.be/en/index059.htm). Selon Westerlund et Svanberg (1999, p. 133), Les Musulmans Sunnites sont estimés à 70 à80% de la population et les gros des restants 20 à 30 % sont Alevis.
[57] Ceci est selon SESRTCIC affilié à l'organisation de la conférence islamiques (Organization of Islamic Conference (OIC)).
[58] CWF indique juste que : "Musulmans incluant les Shaf'i (Sunnites) et Zaydi (Chiites), petits nombres de Juifs, Chrétiens, et Hindou". Selon MEDEA, les Musulmans Sunnites sont 55% et les Musulmans Zaydites sont 44% et les Chrétiens sont 1%.