Les mérites de la Sourate Al QADR
 
Les mérites de la Sourate Al QADR

Un homme pécheur comme moi ne mérite aucunement de remplir cette tâche de décrire les vertus de la Sourate Al Qadr et, à travers elle, celles de l’Imam du Temps dont les Paroles d’Allah contenues dans ce Chapitre 97 du Saint Qour’an chante les louanges. Mais, dans l’espoir de bénéficier les récompenses spirituelles qui me serviraient d’une petite lampe dans la nuit des ténèbres, sur le lit de poussière, sous les dalles, au fond de ma tombe, je m’efforcerai de vous rapporter dans les pages qui suivent les Hadith formulés par nos Maassoumines (as).

1. - Vous avez pu lire dans divers livres des Invocations tels que ‘’Toh’fatoul Awwam,’’ ‘’Mafatihoul Jinane,’’ ou ‘’Zadous-Swalihine,’’ et, en particulier, à l’intérieur du chapitre relatif au Mois de Ramadhan Karim, qu’il est fortement demandé de réciter sans cesse la Sourate Al Qadr durant ce Mois de la Miséricorde, car sa psalmodie rapporte à son récitateur d’innombrables récompenses.

2. - Il est conseillé de débiter la Sourate Al Qadr mille fois durant chaque nuit du Mois Béni ou, dans l’impossibilité, de compléter ce nombre dans la journée, pour mériter les récompenses qui lui sont réservées. Ceci constitue une des Adorations la plus gratifiée.

3. - Plusieurs petites Invocations sont retenues pour être récitées au moment de l’Iftaar, à l’heure de la rupture du jeûne, mais il est sollicité au jeûneur de faire, notamment, la récitation de la Sourate Al Qadr, pour s’approprier des récompenses qui lui sont destinées, car celle-ci rappelle la présence du Maître de l’Epoque qui forme l’Axe de l’univers.

4. - Le Messager d’Allah (swt) déclare : celui qui récite la Sourate Al Qadr ressemble à celui qui a jeûné durant le Mois de Ramadhan et a passé les nuits dans les Adorations. Ce n’est pas une tâche facile de veiller toute la nuit et jeûner dans la journée. Alors, il est un homme absurde celui qui perd cette immense Bénédiction facilement acquise par la récitation de cette Sourate aux cinq Versets.

5. - Il ressort d’un Hadith de la Sainte Prophétie que celui qui récitera trois fois la Sourate Al Qadr sur un trésor caché ou sur le seuil de sa porte, en y soufflant après chaque récitation, il retrouvera ses biens, ses enfants, sa famille, sa maison, sains et saufs, à son retour, Allah les gardera en Sa Sécurité, de toute sorte de préjudice, de mal et du vol.

6. - Il appert dans le livre ‘’Fiq’hour Ridha’’ que celui qui se trouve écrasé sous le poids des dettes dont l’issue semble impossible et voit sa subsistance diminuer de jour en jour doit psalmodier continuellement le ‘’Istighfar’’ (As’taghfiroullah Rabbhi wa Atoubou Ilayhi) et la Sourate Al Qadr. Insha’Allah, ses dettes seront vite remboursées et sa subsistance ne fera que s’accroître.

7. - On y découvre aussi ce Hadith qui nous informe que la récitation de la Sourate Al Qadr au moment du Woudhou ou l’Ablution avant la Prière nettoie tous les péchés comme s’il ou elle venait de naître du ventre de sa mère. Combien est vaste la Miséricorde Divine ! Un petit effort suffit pour gagner le Paradis si cher !

8. - Nos Ma’assoumines (as) nous recommandent de réciter sans cesse la Sourate Al Qadr pour l’accroissement de notre subsistance qui paraît médiocre.

Nous serons impressionnés par l’extension de celle-ci qui dépassera les limites de notre imagination. On dit qu’aux grands maux, de grands remèdes, mais ici, cette petite Sourate suffit pour multiplier ses subsistances comme les étoiles du ciel.

9. - Un autre Hadith de nos Ma’assoumines (as) nous fait savoir que celui qui désire formuler un vœu à Allah doit réciter 360 fois la Sourate Al Qadr, sans oublier de prononcer le Salawat au début comme à la fin, il verra Insha’Allah son vœu exaucé. Le rapporteur ajoute que cette prière est très efficace et son résultat prouvé, surtout dans le cas de la pauvreté, la maladie ou des dettes surchargées.

10. - Notre 1er Imam, Hazrat Ali (as), le Commandeur des Croyants et l’Attribut d’Allah (swt), annonce que toute personne qui récitera les Sourates Al Qadr et Al Ikhlaç avant le lever du soleil, avec cette intention qu’Allah le protège de commettre un mal ou un péché, il en sera à l’abri toute la journée. Malgré tous ses efforts, le Satan maudit ne pourra pas vous nuire.

11. - Une bonne nouvelle pour ceux ou celles qui implorent la Miséricorde Divine : dans un Hadith, notre Maître et 1er Imam, le Successeur Direct du Messager d’Allah (swt), Hazrat Ali (as) énonce : Allah répand la pluie de Sa Miséricorde Infinie sur toute personne qui récitera constamment la Sourate Al Qadr.

12. - Il continue dans un autre Hadith que toute chose a ses fruits et le fruit du Livre d’Allah, du Saint Qour’an, est la Sourate Al Qadr. Qui ne voudra pas goûter ce fruit des Paroles du Très Haut qui se trouve entre ses mains et qui lui est offert par son Imam Bien-Aimé ?

13. - Il ajoute, par ailleurs, que toute chose a un trésor caché et, pour chaque personne qui vit dans la pauvreté et la nécessité, le trésor du Saint Qour’an est la Sourate Al Qadr. Nul ne peut prétendre être riche devant son Seigneur. Il nous échoit, donc, de saisir cette belle occasion qui fait partie de la Grâce Divine, car elle se rend le refuge du pauvre.

14. - Il déclare, en outre, que toute chose fait appel à une aide et, dans la Sourate Al Qadr, demeure l’aide des faibles, des gens qui n’ont pas les reins forts. Si notre Maître et Imam veut signifier cette magnifique Sourate comme un soutien, une protection, il nous incombe de nous accrocher à celle-ci pour être secourus.

15. - Il explique dans une autre Tradition qu’à toute chose appartient un guide et les gens de la Prière retrouvent leur guide dans la Sourate Al Qadr. C’est pourquoi, nous devons réciter cette Sourate dans chaque première Rakaate du Salat.

La Guidance n’est pas un médicament qui se vend dans la pharmacie. Il ne faut, donc, pas tourner son visage de cette bénéfique Sourate dans laquelle s’abrite, comme affirme le propos du Prince des Croyants, le traitement le plus facile. Récitez la Sourate Al Qadr et bénéficiez-vous de la Bonne Guidance !

16. - Il répète que toute chose a un moyen pour s’agrandir, pour se développer et, l’accroissement des pauvres, des nécessiteux, réside dans la Sourate Al Qadr. Je pense que la signification des paroles de l’Imam des pieux, Hazrat Ali (as), ne vous est pas passée inaperçue. Il nous apprend que la solution de chaque besoin se loge dans la récitation de la Sourate Al Qadr : une poitrine rétrécie avec l’âme serrée et le cœur étroit, une maison réduite, une subsistance infime. . . . Notre Maître nous enseigne à prendre l’habitude de faire défiler, sans relâche, sur ses lèvres, ce Chapitre 97, car le remède de toute pénurie et insuffisance se cache dans la récitation de la Sourate Al Qadr.

17. - Il complète son Hadith en disant que : toute chose possède sa pureté et on rencontre la pureté du Croyant dans la Sourate Al Qadr. Lorsque notre Imam déclare que l’homme de Foi devient pur, sans souillure et sans corruption par la récitation du présent Chapitre, il est de son devoir de ne pas négliger cette Grâce exceptionnelle.

18. - Le Calife sans intermédiaire du Saint Prophète (saww) s’étend dans son discours en disant que toute chose a son chef et, suivant la Tradition, le chef du Saint Qour’an, le chef de la science est la Sourate Al Qadr. Il nous encourage à prendre place sous l’aile de ce Chapitre, composé seulement de cinq Versets, mais combien significatifs, pour acquérir davantage de savoir. On doit recommander à nos enfants de se lier d’amitié avec cette Sourate en la récitant sans discontinuer et à nos vieux de ne pas céder sa compagnie, pour avoir l’esprit orné, rempli de connaissances.

19. - Le Porte-Etendard et le Vainqueur de Khaybar développe ses explications en déclarant que toute chose possède une parure et la Sourate Al Qadr sert à embellir le Livre d’Allah, elle fait sa Parure.

20. - Il poursuit en disant que toute chose dispose d’un abri, d’une couverture, et la Sourate Al Qadr constitue pour les adorateurs d’Allah leur abri entouré, leur infaillible refuge et leur paisible toit : le navire de l’homme est menacé par les vents de la pauvreté, des ennemis, des personnes jalouses, des péchés. . . . , qui déchirent ses voiles ! Un homme sans abri est comme un oiseau sans nid, dit un proverbe. Bref, récitez la Sourate Al Qadr et mettez-vous à l’abri !

21. - La Porte de la Cité du Savoir et le Maître des deux mondes, l’Imam Ali (as), soutient que toute chose a sa preuve, son attribut, et la Sourate Al Qadr, après le Messager d’Allah (swt), se manifeste comme la Preuve incontestable pour témoigner l’existence de son Dernier Successeur, du Dernier Représentant d’Allah dans l’univers, Sa Preuve et Son Attribut. Comment ne pas réciter Ces Versets qui certifient la présence dans le cosmos de notre Imam du Temps dont nous attendons avec impatience sa réapparition ? Nous nous devons de psalmodier cette Sourate d’une manière soutenue.

22. - Nos infaillibles Ma’assoumines (as) nous apprennent qu’au moment de son accouchement, lorsque la femme éprouve de grandes souffrances qu’elle ne peut pas supporter, il est recommandé de réciter la Sourate Al Qadr sur un verre d’eau et lui faire boire cette eau bénite. Elle mettra son bébé au monde avec facilité, sans aucune douleur, Insha’Allah !

23. - Ils nous enseignent aussi à accomplir deux Rakaates de Salat, après la Prière d’Ichâ, avec l’intention d’être sous la Protection Divine, en récitant, dans la 1ère Rakaate, après la Sourate Al Fatihà, la Sourate Al Qadr, et, dans la 2ème Rakaate, la Sourate Al Ikhlaç, après la Sourate Al Fatihà. Cette Prière nous mettra à l’abri de tous les maux de ce monde.

24. - Un nommé, Ismaïl bin Sahel, se plaignit au Descendant de l’Imam Ali (as), l’héritier de celui qui aplanissait les difficultés, l’Imam Mouhammad Al Baqir (as), de se trouver dans de grands embarras et d’être noyé de dettes qui pesaient sur son cœur. Il pria l’Imam (as) de lui en trouver une solution. Le 5è Imam (as) lui conseilla de réciter l’Istighfar et la Sourate Al Qadr régulièrement et d’une façon constante. ‘’Insha’Allah, Le Seigneur viendra à ton secours,’’ lui avoua-t-il.

Nous ne devons plus manquer à ces Prières faciles qui ont déjà été annoncées précédemment, elles sont très efficaces pour éteindre ses dettes, améliorer sa situation et trouver une issue heureuse.

25. - Un des Compagnons de l’Imam Mouhammad Al Baqir (as), nommé Sahel, lui écrivit une lettre dans laquelle il sollicita une prière, une oraison ou une supplication qui lui permettrait d’être au service de son Maître dans ce monde comme dans l’autre.

L’héritier du Saint Prophète (saww) lui répondit de réciter, sans relâche, l’Istighfar et la Sourate Al Qadr. Il verra son vœu exaucé, Insha’Allah ! Vous avez pu constater quelles merveilles renferment ces Versets !

J’espère que mes chers lecteurs laisseront inonder leurs lèvres par la récitation de cette Sourate pour mériter une place bénie aux pieds de notre Imam (as) dans l’Au-delà.

26. - Notre 6è Imam, Hazrat Ja’afar As Sadiq (as), déclare : toute personne qui récitera les Sourates Al Qadr et Al Ikhlaç ainsi que les Versets d’Ayatoul Kourçi dans les Rakaates des Prières surérogatoires (recommandées, non obligatoires), Allah le couronnera de l’honneur, de l’estime, de la grandeur, de la réputation et de la considération glorieuse.

27. - Dans une autre Tradition, il formule : la Sourate Al Qadr constitue un trésor précieux pour toute personne pauvre, misérable, nécessiteuse. Nous sommes tenus à témoigner toute sorte d’égards à cette Sourate de si grande étendue et ne devons jamais négliger sa récitation.

28. - Il ajoute, par ailleurs, que celui ou celle qui récitera la Sourate Al Qadr en quittant sa demeure et en y arrivant, sera protégé du mal du Satan maudit. Lorsque le prince des ténèbres lui-même s’enfuit, nous nous trouvons, alors, sous la seule aile protectrice de la Miséricorde Divine, loin de céder au chant des sirènes. La flamme est l’épreuve du fer, tandis que la tentation l’est des hommes, dit une citation. Notre âme se réjouit de prendre le large pour commettre un péché ou un acte répréhensible.

29. - Il continue dans un autre Hadith que : toute personne qui récitera mille fois la Sourate Al Qadr le soir, avant de s’allonger sur son lit, aura la bénédiction de visiter sa demeure dans le Paradis de Darous-Salaam. Voilà des Paroles qui étincellent de sublimes beautés ! Quelle aubaine ! Si le chapelet de ces Versets est accepté, que dire de son résultat ? Le Paradis de l’autre monde apparait dans ce monde !

30. - L’ultime Représentant d’Allah ainsi que Sa Preuve dans l’univers et notre Imam Tant Attendu (que la Paix soit sur lui et qu’Allah accélère son apparition !) déclare : si un homme est poursuivi par le malheur, qui éprouve de la souffrance, qui semble voué à l’échec, récite sans arrêt la Sourate Al Qadr verra ses peines disparaître, ses difficultés s’aplanir, son mal s’atténuer, il se délibérera des chaînes de la mauvaise destinée.

Pourquoi se faire du souci en cas d’évènement fâcheux lorsque notre Maître et le Souverain de l’Epoque nous montre le chemin du Salut ?

31. - Suivant la Tradition transmise par ‘’Makarimoul Akhlaq,’’ notre 4ème Imam, le Joyau des adorateurs d’Allah, Hazrat Ali Ibn Al Houssain, Zayn al Abidine (as), déclare que : toute personne qui récitera la Sourate Al Qadr, au moment de prendre place dans son véhicule, arrivera sain et sauf à sa destination comme aussi dans son pays ou dans sa ville de résidence, dès son retour, de même qu’Allah, Le Très Clément et Le Très Miséricordieux, lui pardonnera tous ses péchés.

Quel que soit le moyen de locomotion : la charrette, la carrosse, le vélo, la moto, l’âne ou le cheval, le car, le bus ou le métro, la voiture, l’avion ou le bateau, n’oubliez pas de réciter cette Sourate ‘’La Destinée,’’ elle vous ramènera chez vous, sans accident, sans blessure ni dommage.

Mes chers récitateurs et récitatrices du Saint Qour’an, lecteurs et lectrices infatigables ! J’imagine et essaie de lire au fond de votre pensée qui ne doit que s’étonner devant tant de mérites de la Sourate Al Qadr qui valent son pesant d’or, tandis qu’elle fait partie des courtes Sourates du Livre Sacré. Peut-être vous demandez-vous : y a-t-il encore d’autres mérites ? A vrai dire, je suis loin de toucher à leur moitié.

Ma plume se sent impuissante pour peindre son importance qui pèse lourd sur la balance. Pour souligner sa grandeur et sa valeur, il suffit de vous faire remarquer que Hazrat Qaïmé Alé Mouhammad, l’Imam Al Mahdi (as) avait déjà commencé à réciter cette Sourate dès le ventre de sa mère.

La Tradition rapporte que lorsque H° Hakima Khatoune, la sœur de notre 10ème Imam, H° Ali An Naqi Al Hadi (as), se prépara à rentrer chez elle, notre 11ème Imam, H° Hassan Al Askari (as) la retint en disant : ‘’ ô ma tante chérie ! Aujourd’hui, je vous prie de passer la nuit auprès de H° Narjis Khatoune, car elle va mettre au monde un garçon dont l’Imamat durera jusqu’au Jour de Qayamah.’’

H° Hakima Khatoune raconte que ‘’malgré la grande stupéfaction dont mon âme fut frappée, en apprenant cela, parce qu’aucun signe de grossesse ne se manifestait, j’acquiesçai à la volonté de mon neveu qui est l’Imam et le Maître de notre Epoque.

Nous passâmes une nuit tranquille et belle, dit-elle, sans que les douleurs de l’enfantement se fassent sentir. Arriva, maintenant, l’heure du Namaz Tahajjoud (Namaz Shab), nous accomplîmes ensemble ces deux Prières, suivies de la Prière de Fajr, les symptômes d’une maman qui porte un bébé dans son sein, jusqu’à présent invisibles, firent leur première apparition.

Pour lui permettre une heureuse délivrance, je commençai à psalmodier les ‘’Beaux Noms Sacrés’’ d’Allah (As’ma’oul Houss’nà) en soufflant sur H° Narjis Khatoune, mais l’Imam Hassan Al Askari (as) me recommanda de réciter le Chapitre ‘’La Destinée,’’ en insufflant l’air sur elle. Lorsque mes lèvres se mirent à murmurer les Versets de cette Sourate, le bébé se joignit aussi à moi pour les réciter de l’intérieur du ventre de sa mère.’’

Dites-moi, comment estimer la grandeur de cette noble Sourate Al Qadr et comment honorer ses vertus ? De son petit monde où il se logeait, l’Imam du Temps choisit la Sourate Al Qadr, parmi les 114 Sourates du Livre Saint, pour auréoler sa glorieuse naissance !

32. - Le récit précité qui nous parvient de notre 11ème Imam (as) nous révèle que la Sourate Al Qadr procura une couche heureuse à la maman de notre Imam du Temps. Que nous empêche de suivre cette Tradition ?

33. - H° notre 12ème Imam (as), Al Mahdi, ‘’le Bien Guidé,’’ affirme : dans les Prières surérogatoires, vous pouvez remplacer par les Chapitres Al Qadr ou Tawhid (Ikhlaç), toute autre Sourate demandée à être récitée, au cas où vous l’ignorez. Ainsi, vous aurez les récompenses de la Sourate manquée, aussi bien que vos Prières seront correctement accomplies.

Qui peut, donc, évaluer les vertus dont regorge cette Sourate ?

34. - Il ajoute, par ailleurs, que le Salat sera parfaitement accompli si vous récitez d’autres Sourates à la place d’Al Qadr et d’Al Ikhlaç, mais ces deux dernières Sourates sont meilleures et très recommandées dans les Prières quotidiennes.

35. - Il annonce, en un autre endroit, que les pouvoirs de la Sourate Al Qadr sont tels que si vous récitez trois fois, en soufflant à chaque fois, la Sourate Al Qadr, sur des produits à conserver, ceux-ci ne seront ni abîmés ni endommagés, ils resteront à l’abri de toute détérioration.

36. - Comment recouvrer sa santé ? Comment faire briller la fleur de la santé sur son visage ? Ne vous creusez pas la cervelle !

L’Imam ‘’caché,’’ invisible par les sens, mais présent au cœur, le Maître de l’Epoque et la Preuve vivante, nous fournit la recette : le malade qui récitera sans cesse la Sourate Al Qadr sera complètement guéri, par la Grâce d’Allah (swt), celle-ci fera fuir sa maladie qui le ronge.

37. - Il déclare que ce Chapitre 97 est doté de nombreuses vertus et, en particulier, le voyageur qui le récitera durant son périple rentrera sain et sauf dans son pays. En prenant connaissance de ce Hadith, une idée parcourut mon esprit : je ne voyage que très rarement, dis-je, pour suivre cette parole de mon Imam (as). Toutefois, ce monde n’est qu’éphémère, la vie est un voyage, nous ne faisons que passer sur cette terre.

Mon séjour réel se trouve au ‘’Wadious-Salaam, dans la Vallée de la Paix,’’ où se reposera mon âme en quittant ce misérable corps. Pourquoi ne pas ménager sa monture en récitant nuit et jour la Sourate Al Qadr pour voyager si loin ? Par la Miséricorde Infinie d’Allah et par la Grâce de Ses Paroles contenues dans cette Sourate de ‘’la Nuit Glorieuse,’’ mon trajet se déroulera sans peine dans le monde d’ici-bas pour rejoindre le Paradis.

38. - Le Maître de l’Autorité de l’Epoque, H° Houjjat Ibn Al Hassan (as), affirme dans un Hadith que : si un prisonnier récite sans arrêt la Sourate Al Qadr, il retrouvera vite sa liberté.

La prison ne veut pas dire uniquement ce centre de détention où sont enfermés les condamnés, me dis-je, le corps est aussi une prison pour mon âme, par exemple ! Elle a différents types: la haine, la jalousie, la maladie, la pauvreté, le péché . . . . , la liste est longue. De quel cachot désiré-je m’affranchir ? Continuez, donc, à réciter, la Sourate Al Qadr, comme vous demande l’Imam (as), et vous en serez débarrassés, Insha’Allah !

39. - Il est recommandé de réciter mille fois la Sourate Al Qadr durant Laylatoul Qadr ou les Nuits Glorieuses de ‘’Shabé Qadr,’’ surtout en cette Nuit du 23 Mahé Ramadhan. Elle comporte d’innombrables récompenses.

40. - Il ressort du Hadith formulé par nos Ma’assoumines (as) qui nous demandent de réciter la Sourate Al Qadr durant ‘’As-Sahar,’’ au moment d’Avant l’Aube, à l’heure de prendre le repas au début du jeûne. Il est dit dans un Hadith cité dans le Mafatihoul Jinane qu’il n’y a pas de Croyant jeûneur qui n’a lu la Sourate Al Qadr au moment d’Avant l’Aube et au moment de la rupture du jeûne, au crépuscule, qui ne soit, entre ces deux moments, comme celui qui serait trempé dans son sang dans la Voie d’Allah, si la mort l’attrapait, c’est-à-dire qu’il meurt comme un martyr.

41. - Un Hadith de notre 5ème Imam, H° Abou Ja’afar, Mouhammad Ibn Ali, Al Baqir (as) : celui qui récite la Sourate Al Qadr à haute voix est semblable à celui qui se bat sur la Voie d’Allah avec son épée dégainée.

42. - Il apparaît dans un autre Hadith du 5ème Imam (as) que celui qui récite la Sourate Al Qadr à demi-voix, en silence, est semblable à celui qui se baigne dans son sang, après s’être tué dans la Voie d’Allah.

Exhorter, écrire, lire et réciter sont des tâches faciles, toutefois mourir en martyr n’est pas une chose aisée. Toutes les Louanges appartiennent à Allah Qui, par Sa Miséricorde, nous a offert deux sources de Salut. Son Bien-aimé Messager l’explique dans son testament : ‘’Je vous laisse deux poids, deux objets de grande valeur, le Livre d’Allah, le Saint Qour’an et ma Sainte Descendance. Attachez-vous à ceux-ci, suivez-les, pour ne pas vous égarer.’’

S’attacher au Qour’an ne signifie aucunement de le porter à son bras ou à son cou en forme de collier, mais le réciter régulièrement, le lire et le comprendre et, surtout, appliquer ses ordres dans sa vie quotidienne.

De la même manière, s’attacher aux Ahl oul Bayt ne veut nullement dire de s’accroupir à leurs pieds, car ceux qui côtoyaient le Saint Prophète (saww) n’étaient pas tous ses Bons Compagnons ou ses amis, des hypocrites et des ennemis se mêlaient dans son assistance.

Ce serait une interprétation opposée au véritable sens du texte que de traduire le verbe par s’accrocher à la jambe. Si ces paroles étaient prises au pied de la lettre, où irions-nous chercher les talons de notre Imam du Temps qui vit dans l’Occultation Majeure ? Alors, comment allons- nous suivre les dernières Volontés du Messager d’Allah (swt) ?

Les gens qui se délassent à l’ombre d’un grand arbre ne sont pas tous de la bonne société. Des voleurs, des criminels et, même des bûcherons à la recherche du bois à vendre se confondent aux promeneurs ou aux voyageurs qui, fatigués, goûtent le repos sous son ombrage.

Le Prince des Messagers voulait nous signifier de témoigner nos plus chères et profondes affections à l’égard de ces deux objets de poids et de nous soumettre à leurs ordres, d’accepter leur autorité : le Qour’an étant l’Imam silencieux, et l’Imam étant le Qour’an parlant.

43. - Encore un troisième Hadith venant de notre 5ème Imam (as) : Allah pardonnera mille péchés à celui qui récitera dix fois la Sourate Al Qadr. Le Tout Puissant multiplie par cent le nombre des fautes à absoudre pour chaque récitation. Quel compteur admirable et quelles Bénédictions !

44. - Notre 7ème Imam Bien-aimé, la Porte des Vœux Exaucés, H° Moussa Al Kadhim (as) déclare : nos fidèles, nos Shias doivent réciter onze fois la Sourate Al Qadr, le soir, avant de prendre le chemin du lit.

Pourquoi, donc, laisser passer cette chance qui sourit à chaque pas et à chaque souffle, au réveil comme au sommeil, au travail comme au lit ?

45. - Allama Majlissi rapporte, dans ‘’Al Kafî,’’ une Tradition de l’Imam Mouhammad Al Baqir (as) : Allah crée une sorte de lumière qui va de la terre jusqu’au ciel, près du Trône, pour toute personne qui récite onze fois la Sourate Al Qadr, le soir, avant de se coucher. Elle est formée de mille Anges possédant, chacun, mille langues qui ne cessent d’implorer le Pardon Divin pour le réciteur qui dort sur ses deux oreilles, sous la couverture bien douillette de cette lumière céleste, jusqu’au petit matin.

On dit que, parfois, la fortune vient en dormant. Ici, par contre, c’est le Croyant qui reçoit la Grâce Divine en dormant. Dans le cas où la personne, en récitant cette Sourate, tombe dans les pavots du sommeil, l’Ecran Lumineux Céleste appelé ‘’Lawhé Mahfouz,’’ se remplit de ses récompenses spirituelles jusqu’à l’apparition des premières lumières de l’aube.

46. - Hadith de la part de l’Imam Mouhammad Al Baqir (as) et l’Imam Ja’afar As Sadiq (as), les 5ème et 6ème Imams : Allah a doté la Sourate Al Qadr d’une langue et deux lèvres. Il lui a insufflé l’âme comme Il l’a fait auparavant pour H° Adam (as). Elle se trouve au lieu appelé ‘’Baytoul Ma’amour,’’ dans le ciel, dont la Kaabah est sa copie sur terre. Un millier d’Anges tournent régulièrement autour de cette Sourate dont ils lui témoignent un respect particulier. D’une valeur inestimable, la Sourate Al Qadr fait partie du Trésor de la Miséricorde Divine.

47. - Une Tradition nous décèle que toute personne qui récitera 21 fois, tous les jours, d’une façon régulière, la Sourate Al Qadr, avant l’heure du Dhohar, elle ne mourra pas sans avoir vu le Saint Prophète (saww).

48. - Encore une autre Tradition formulée par nos Ma’assoumines (as) : toute personne qui récitera habituellement, tous les soirs, avant de dormir, la Sourate Al Qadr, verra, une fois, le Paradis dans le songe.

49. - Notre 6ème Imam, H° Ja’afar As Sadiq (as), déclare : toute personne qui récitera la Sourate Al Qadr, assidument, chaque jour, aura droit, le Jour du Jugement Dernier, à une lumière qui le précèdera dans ses déplacements. Certes, nous aurons un besoin pressant de la lumière dans la tombe obscure, sur le Champ du Jugement et sur le Pont Sirâte.

50. - Notre 7ème Imam, la Lumière d’Allah dans les ténèbres de la terre, celui qui contient sa colère, H° Aboul Hassan, Moussa Ibn Ja’afar (as), rapporte qu’Allah (swt) a créé, pour le jour de vendredi, un courant d’air merveilleux qui exhale la Miséricorde Divine et rencontre seulement les Croyants que Le Seigneur a choisis.

Il faut noter que Le Très Haut accorde mille parts de Sa Bonté et autant de récompenses spirituelles à celui qui récite cent fois le Chapitre d’Al Qadr le jour de vendredi, après le Salat d’Asr qui suit le Dhohar.

La Miséricorde d’Allah n’a de bords, ni de limites. Nous pouvons acquérir de grandes choses par de petits moyens. Nous pouvons appeler la Grâce Infinie du Seigneur par le moyen de 5 petits Versets d’Al Qadr.

51. - H° Abou Abdillah, Imam Ja’afar As Sadiq (as) le Véridique, affirme que : la personne qui récitera la Sourate Al Qadr, le soir, avant de se coucher, sera à l’abri de toutes sortes de malheurs et passera la nuit dans le calme et la tranquillité, sous l’Œil Protecteur d’Allah.

52. - Notre 8ème Imam, l’Etranger parmi les étrangers, le Martyr de Mesched, H° Ali Ibn Moussa Ar Ridhà (as), énonce : toute personne qui récitera une fois la Sourate Al fatihà et sept fois la Sourate Al Qadr sur la tombe, en demandant à Allah d’accorder leurs récompenses spirituelles à celui ou celle qui se repose à l’intérieur, Allah effacera tous ses péchés comme aussi ceux du ou de la défunt (e).

53. - Les pages du livre ‘’Fiqhour Ridha’’ nous dévoilent qu’il faut réciter de plus en plus l’Istighfar et la Sourate Al Qadr pour le remboursement de nos dettes que nous avons par-dessus la tête. C’est mettre vraiment toutes les chances contre soi que de laisser passer cette occasion. Nous fuyons la Miséricorde qui nous approche et dans laquelle demeure le bonheur de ce monde aussi bien que celui de l’Au-delà !

54. - Notre 8ème Imam, le souverain de Khorasan, H° Ali Ibn Moussa Ar Ridha (as), nous recommande de faire la récitation de la Sourate Al Qadr dans chaque Salat, surtout en sa 1ère Rakaate. Il récitait de règle la Sourate Al Qadr dans la 1ère et la Sourate Al Ikhlaç dans la 2ème Rakaate durant toutes ses Prières quotidiennes.

55. - Notre 9ème Imam, Ibn our Ridha, H° Mouhammad At Taqi Al Jawad (as), ‘’le Généreux,’’ nous préconise de réciter constamment la Sourate Al Qadr qui est un remède agissant pour le remboursement des dettes et l’accroissement de sa subsistance.

Les bonnes habitudes ne sont pas une corvée, mais un plaisir de l’âme qui fortifie la Foi, une seconde nature qui se purifie, elles sont tel un fil de soie, comme dit un proverbe, et deviennent vite un câble d’acier.

56. - Le Livre parlant, H° Abou Abdillah, Imam Ja’afar As Sadiq (as), dit : une voix invisible annonce à tout Croyant ou Croyante qui récite la Sourate Al Qadr dans chacune de ses Prières obligatoires quotidiennes : ‘’ ô le serviteur ou la servante d’Allah ! Tes péchés sont effacés !’’

Les détergents sont des produits qui servent à enlever les salissures. Ils se présentent en plusieurs modèles : certains sont destinés aux lessives et à la cuisine, d’autres sont utilisés dans les industries et milieux hospitaliers et d’autres encore dans la métallurgie et la cosmétologie. Aucun n’existe pour nettoyer les péchés. Cependant, il n’y a pas lieu de se décourager, Allah nous ayant offert l’Istighfar et la Sourate Al Qadr !

57. - Lisez et méditez sur les propos consolateurs de l’Imam Mouhammad Al Baqir (as), le Fendeur de la science : la Sourate Al Qadr constitue un trésor pour les gens vivant dans la pauvreté et la nécessité.

Vous avez pu constater en parcourant ce long texte que, sans crainte de vous ennuyer, certains Hadith se répètent, comme une pendule à répétition, émanant de nos différents Imams (as), avec des mots qui se diffèrent l’un de l’autre, mais qui se convergent en un point commun.

‘’Quel Hadith dois-je suivre ?’’ Diriez-vous peut-être. Ce serait une pure injustice que de considérer certains et laisser d’autres ! Justement, si je me suis efforcé à vous les produire tous ici, c’est pour mentionner leur plus grande importance et vous faire observer la magnificence, la puissance, l’autorité de la Sourate Al Qadr !

58. - Il complète dans un autre Hadith en affirmant que : la récitation de la Sourate Al Qadr sur un trésor caché le protège de tout mal. On dit que le coq se lève tôt, mais le voleur encore plus tôt ! Qu’il veille ou sommeille, peu importe ! Il aura un bandeau sur les yeux, car la Sourate Al Qadr, protectrice et gardienne, surveille !

59. - H° Mouhammad Ibn Ali, Imam Al Baqîr (as), celui qui dissèque, qui fend, qui déterre la science, nous apprend au sujet de la Sourate Al Qadr : toute personne qui la récitera soixante-seize fois, de la façon suivante, Allah (swt) créera, par Sa Miséricorde, pour lui, mille Anges qui écriront leurs récompenses spirituelles, durant trente-six ans à venir et réciteront l’Istighfar en sa faveur. Allah (swt) doublera ces récompenses et, de par Sa Miséricorde, les multipliera de mille façons.

ô mes respectables lecteurs et lectrices ! Je vous souhaite cette Sourate et vous félicite d’en être parmi ses réciteurs. Nous savons de mémoire deux Sourates très courtes et très faciles : Al Qadr et Al Ikhlaç qui, par leur récitation assidue, doivent imbiber nos lèvres.

Le très célèbre Marhoum Allamà ‘’Haji Naji’’ qui a voué entièrement sa vie à propager l’Islam et le Madh’hab Shia Isna Asheri (qu’Allah lui accorde une meilleure place au Paradis auprès de nos 14 Ma’assoumines –as) nous offre ce cadeau en déchiffrant le compte dans son périodique : ‘’Rahénajaat’’ Mensuel n° 26 relatif au Mois Béni de Ramadhan :

Suivant le Hadith de notre 5è Imam (as), réciter

- sept fois la Sourate Al Qadr avant le Salat Al Fajr, les Anges enverront sur lui leur Istighfar ;

- dix fois après le Salat Al Fajr, il restera, toute la journée, sous les ailes du Seigneur ;

- dix fois encore avant le Salat de Dhohar, L’Œil Miséricordieux d’Allah le surveillera, les portes des cieux s’ouvriront pour lui, c’est-à-dire ses invocations seront exaucées ;

- vingt et une fois après le Salat de Dhohar, Allah créera pour lui une maison remplie des Anges qui réciteront l’Istighfar en sa faveur et Le Très Haut répandra sur lui Ses récompenses durant 2000 ans en les multipliant par 1000 à chaque fois.

Il n’y a pas lieu de se douter à cet endroit, Allah est Tout Puissant, Il a le Pouvoir sur toute chose, rien ne diminue de Sa Miséricorde Infinie, malgré son partage à l’humanité entière. Son amour pour Son serviteur est 70 fois supérieur à celui d’une mère !

Le 5è Imam, H° Abou Ja’afar (as) continue :

- dix fois après le Salat d’Asr, il recevra le même nombre de récompenses spirituelles que tous ceux qui ont accompli de bonnes œuvres sur la surface de la terre ;

- sept fois après le Salat d’Ichà, Allah le mettra à couvert, durant toute la nuit, sous l’Aile de Sa Protection ;

- et, enfin, onze fois avant de se coucher, Allah créera un Ange dont les lèvres et les pores de sa peau réciteront l’Istighfar jusqu’au Jour du Jugement Dernier.

60. - Je sais que ce long Hadith vient de faire votre bonheur. Encore un autre Hadith venant de notre 5è Imam (as) qui tiendra votre âme en joie :

Toute personne qui copiera la Sourate Al Qadr sur une assiette, avec du Zafrâne ou Safran et boira, ensuite, son eau après l’avoir lavée, ses yeux seront très vifs et perçants, la certitude de sa Foi se raffermira, Allah lui accordera la sagesse.

61. - L’Imam Al Baqir (as) va encore plus loin pour nous rassurer des mérites de ce Chapitre. Que dit-il ? La personne souffrant de la mauvaise destinée qui fera de la Sourate Al Qadr son chapelet verra les chaînes de ses malheurs se briser ; le voyageur qui la récitera rentrera sain sauf dans son pays ;

le malade dont les lèvres la débiteront sans cesse se guérira ; le prisonnier qui la récitera sans arrêt trouvera vite sa liberté.

Vous avez pu conclure, de ce qui précède, que toutes sortes de difficultés se dissolvent lorsque la Sourate Al Qadr vient arroser les lèvres.

62. - Que dire de cette Sourate qui se déborde de Bénédictions ? La production s’accroît d’une façon inimaginable, ajoute l’Imam (as), si Al Qadr est récitée sur un champ de culture, ou sur une plantation !

63. - Ce n’est pas tout. Il nous prescrit un remède : écrire la Sourate Al Qadr sur une assiette en terre cuite sèche, la laver avec de l’eau de pluie, mélangée à du sucre, et la boire ; elle vous guérira de tous les maux.

64. - Il continue en déclarant que si cette Sourate Al Qadr est récitée cent fois à l’heure de Dhohar, son réciteur verra le Saint Prophète (saww) dans le songe. Est heureux celui qui se transporte à Madinah !

65. - Il nous annonce une nouvelle étonnante qui retentit comme un éclat de joie jusqu’au fond du cœur. Rien ne peut marquer de son influence le destin, dit le 5ème Imam (as), à l’exception de la Sourate Al Qadr. Des arrêts du destin, l’ordre est invariable, dit-on, mais au compas d’Al Qadr, la destinée règle son croquis. Nous demeurons les bras croisés en disant qu’on ne peut fuir sa destinée comme veut la croyance populaire, mais le sort qui a achevé son cours durant les Nuits Glorieuses des 19, 21 et 23 Mahé Ramadhan, efface les tristes destinées grâce à la Sourate Al Qadr.

66. - Il appuie ce qu’ont affirmé les Imams qui lui ont précédé ou lui ont succédé : soyez assuré que toute personne qui récite la Sourate Al Qadr avant de quitter sa demeure y revient sain et sauf.

67. - Lorsque notre 8ème Imam, H° Ali Ibn Moussa Ar Ridha (as), mettait ses nouveaux habits, il récitait, d’abord, avant de se vêtir, dix fois la Sourate Al Qadr, dix fois la Sourate Al Ikhlaç, dix fois la Sourate Al Kafiroune, sur l’eau contenue dans un ustensile et, de bout de ses doigts, faisait épandre, ensuite, cette eau sur ses linges en déclarant : toute personne qui appliquera cette règle vivra sous l’Aile de la Protection Divine jusqu’à ce qu’un seul fil de ces vêtements demeure sur son corps.

Il faut souligner ici que, chaque fois, que nous nous habillons de nouveaux vêtements, il faut prier Allah qu’Il nous accorde, par ceux-ci, la longue vie, la santé, l’honneur et la Foi forte et nous éloigne de l’arrogance, du mensonge, de la jalousie, de la colère et de tous les grands péchés ; qu’Il nous permette de les enlever de nos propres mains comme ils nous ont vêtu et qu’ils ne soient pas arrachés par des mains indésirables !

Qu’Allah nous guide à comprendre Ses Paroles et à réciter régulièrement la Sourate Al Qadr comme il se doit l’être !

68. - Notre 6ème Imam, H° Ja’afar As Sadiq (as), déclare : les Prières de toute personne qui récitera la Sourate Al Qadr dans celles obligatoires et quotidiennes seront doublées dans les sphères Célestes. Elle obtiendra le double de ce qu’elle mérite quant à ses récompenses spirituelles.

69. - Avant d’épancher son âme devant Allah, nous enseigne l’Imam (as), récitez la Sourate Al Qadr et vos vœux seront, Insha’Allah, exaucés.

70. - Qui ne souhaiterait pas être dans les petits papiers de la société ? Tout le monde ou presque voudrait jouir de l’estime, de la considération, de la faveur, de bons égards, de l’amitié des autres. Mais comment faire ? Ce ne sont pas des produits qui se vendent au marché. Nos Ma’assoumines (as) qui sont nos Guides nous apprennent la voie à suivre : récitez nuit et jour la Sourate Al Qadr et vous verrez les gens à vos pieds, embrasser vos genoux, vous honorer d’une haute estime !

71. - Chacun de nous désirerait être accueilli avec bonté, avec plus de douceur et d’affection par un chef, un supérieur, un homme de l’autorité, mais comment y parvenir ? Comment tempérer l’aigre par le doux ? Nous ignorons la méthode. Pour l’apprendre, il faudra aller à l’Ecole des Ahl oul Bayt (as) qui nous enseignent à réciter les Versets de la Sourate Al Qadr avant d’aborder une personne qui nous inspire la crainte, dont nous redoutons la colère et dont son mécontentement nous donne de l’inquiétude. Tant que vous restez dans sa compagnie, dit l’Imam Ja’afar As Sadiq (as), l’auteur de ce Hadith, murmurez cette Sourate.

Sa fureur se mettra, donc, à fondre comme neige au soleil, une suavité à longs traits coulera de son cœur et vous en serez quitte pour la peur.

72. - Comment battre à plate couture son ennemi ? Comment remporter la victoire sur celui qui se jaunit de jalousie ? Dans le cas où vous êtes en butte à d’âpres discussions avec ces gens, dit notre 6ème Imam, H° Ja’afar As Sadiq (as), mettez-vous à réciter, tout de suite, sans attendre et sans interruption, la Sourate Al Qadr. Vous taillerez un beau succès, la tête sera libre, la poitrine dégagée et l’inquiétude moindre !

73. - Si vous désirez invoquer Le Seigneur en faveur d’une connaissance, d’un ami, d’un proche, nous conseille H° Abou Abdillah, Imam Ja’afar As Sadiq (as), récitez la Sourate Al Qadr avant de le procéder.

74. - Comment s’approprier de l’attestation du Séjour de l’Eternelle Paix et de la tranquillité immuable contre les Feux de l’Enfer ? Nos Imams (as) nous recommandent de réciter, jour et nuit, la Sourate Al Qadr.

75. - Il est mentionné dans le livre des Supplications et des Prières, dans le chapitre des mérites, de réciter quinze fois la Sourate Al Qadr, dans la dernière partie de la nuit du jeudi à vendredi, avant d’invoquer Le Seigneur pour l’accomplissement de ses vœux.

76. - Il n’a pas échappé à votre attention que, jusqu’à présent, les noms bénis de nos 5ème, 6ème et 12ème Imams se répétaient très souvent, dans les Hadith qui viennent d’être cités. Encore un Hadith formulé par notre 6ème Imam (as) qui s’ajoute, dans ce catalogue, pour rehausser d’un teint l’éclat des couleurs que le temps ne peut effacer. Toute personne, dit-il, qui récitera la Sourate Al Qadr, dix fois, après le Salat du Fajr, avant celui de Dhohar et après celui d’Asr, 2000 Anges s’engageront, durant 36 ans à venir, à écrire ses actions dans le Registre de ses œuvres.

77. - L’Imam (as) continue son éloquent discours : Toute personne qui, chaque nuit, avant de se coucher, récitera la Sourate Al Qadr, verra son Paradis dans le songe.

78. - Pour que ses disciples acquièrent une vie sereine et paisible dans ce monde, un accroissement de leur subsistance, un rayon de lumière dans leurs maisons comme dans leurs tombes, une santé solide, le Prophète de l’Islam leur a révélé un ensemble de règles à suivre.

Lorsqu’une personne vient à mourir, nous recommande-t-il, accomplissez, en sa faveur, durant la première nuit de son enterrement, une Prière de deux Rakaates, appelée ‘’Salaat oul Wah’shah ou Namazé Wahashat.’’ Séparée des siens et allongée dessous la tombe, sur le lit de poussière où jamais elle ne veille, au milieu des ténèbres, l’âme agitée par une violente et horrible inquiétude, cette nuit lui est fatale.

Donnez du Sadqà-l’Aumône en cette heure pénible pour le ou la défunt (e) et effectuez cette Prière qui consiste en deux Rakaates : récitez les Versets d’Ayatoul Kourssi après la Sourate Al Fatihà, lors de la 1ère Rakaate, et dix fois la Sourate Al Qadr, après la Fatihà, dans la 2nde Rakaate. Vous terminerez en disant, après les Salams rituels :

ALLAHOUMMA SWALLI A^LA^ MOUHAMMADINW WA ALI^ MOUHAMMAD, WAB’ASS SAWABIHA ILA^ KABRI . . . (prononcer ici le nom de la personne décédée) ‘’ ô mon Allah ! Envoie les récompenses de cette prière dans la tombe de ..’’

Allah, Le Plus Miséricordieux, envoie mille Anges autour de sa tombe, avec des coupes du Paradis, élargit sa fosse, et accorde des récompenses aussi à celui ou celle qui a pratiqué cette Prière.

Un bienfait n’est jamais perdu. Le Namazé Wahashat est un bienfait, une Grâce et une Faveur particulière du Ciel pour le mort comme aussi pour le vivant, car ce dernier pourra, un jour, bénéficier de cette Prière quand la mort le surprendra, ceux qui seront restés derrière lui l’accompliront pour lui, suivant la formule connue : chaque action a sa réaction.

79. - Notre 6ème Imam (as) effectuait deux Rakaates de Prière pour ses deux parents décédés, appelée ‘’Namazé Hadiyaé Walidayne.’’

Pourtant ils n’en avaient pas besoin, car le père était l’infaillible 5ème Imam (as), le Successeur et le Calife du Saint Prophète (saww), le Représentant d’Allah (swt) dans l’univers, et la maman, l’épouse de l’Imam comme aussi la mère de l’Imam. Toutefois, H° Imam Ja’afar As Sadiq (as), à travers son noble geste, voulait nous transmettre une leçon : il ne faut jamais oublier ses parents, de leur vivant comme après leur disparition, leurs droits étant immuables, ils restent tels quels, sans se couvrir du linceul comme eux.

Cette Prière consiste en deux Rakaates : dans la 1ère, récitez la Sourate Al Qadr après la Sourate Al Fatihà et, dans la 2ème, la Sourate Al Kawthar après la Fatihà. A la fin, vous la leur dédiez. Allah, par Sa Miséricorde Infinie, récompensera lui et ses défunts parents.

Cette vie est un champ fécond dans lequel nous devons semer et, dans l’Au-delà, nous aurons à récolter pour la glorieuse éternité. ‘’Qui sème dru récolte menu, qui sème menu récolte dru,’’ nous rappelle une citation.

80. - Notre 9ème Imam, Ibn our Ridha, H° Mouhammad At Taqi Al Jawad (as), nous a légué, pour s’acquitter de nos dettes, une sorte ‘’d’amulette’’ sacrée : récitez, tous les jours et d’une façon constante, dit-il, la Sourate Al Qadr, et vous vous libérerez, Insha’Allah, de vos arriérés.

Les choses dues sont de deux sortes : les dettes de ce monde et celles de l’autre. Nous nous soucions d’honorer nos engagements contractés envers nos semblables, ce qui est une action digne qu’il ne faut jamais négliger, mais nous oublions, par contre, les dettes d’outre-tombe : le Khoums, les Prières obligatoires, les jeûnes du Mois de Ramadhan, le Hajj et autres obligations religieuses non effectuées. Puisse le Chapitre d’Al Qadr nous inspirer et aider à être conscients de toutes ces choses !

Nos Imams (as) nous encouragent à faire de cette Sourate le chapelet de nos récitations quotidiennes, car elle facilite les moyens de faire fortune, améliore la santé, prolonge la vie, guide sur la Voie Droite, fortifie la Foi, purifie le for intérieur.

Voilà des avantages remarquables qui pourraient conduire l’homme à réviser son passé, à mettre la main sur sa conscience cautérisée et rendre meilleur son futur. La Grâce est une Faveur, un secours intérieur accordé par Allah pour accomplir le Bien, elle est comme une plante Divine qui, semée en l’homme, prend racine dans son âme.

81. - Il insiste particulièrement sur la récitation de la Sourate Al Qadr, comme aussi notre 10ème Imam, H° Ali Naqi Al Hadi (as), celle-ci apporte, disent-ils, la prospérité, l’abondance de la richesse.

82. - Un nommé, Abî Omar Kashafghar, raconte ses malheurs : j’étais criblé de dettes et traversais une situation déplorable où ma vie était moins une vie qu’une mort lente. Je fis part de mon état à mon Imam du Temps, H° Mouhammad Taky Al Jawad (as) qui me recommanda de réciter de plus en plus la Sourate Al Qadr. Je suivis ses conseils et mes affaires gravirent sans effort la pente roide. Un jour, Ibn Daoud me convoqua et régla toutes mes dettes.

L’Administration fixa une pension pour ma famille et m’attribua une fonction à Bassora, avec un salaire mensuel de 500 Dirhams. Je fus transporté de joie et rapportai au 10ème Imam, H° Abou Mouhammad, Ali An Naqi Al Hadi (as), tout le compte-rendu en lui demandant de m’instruire si je dois continuer ou arrêter cette récitation que l’Imam son père m’avait recommandée.

A cette question, l’Imam (as) me répondit de réciter, tous les jours, cent fois Al Qadr car, écrivit-il, celui qui, avant de partir à la recherche de sa subsistance, récite 100 fois cette Sourate, sa subsistance court derrière lui pour le rejoindre en premier. Quelle merveille !

83. - On rapporte dans l’ouvrage ‘’Wassaélous-shia,’’ qu’un nommé, Abou Ali Bin Rashid, écrivit une lettre au 10ème Imam (as) pour lui demander s’il peut, comme Mouhammad Bin Faraj, réciter dans les Prières quotidiennes les Sourates Al Qadr et Al Ikhlaç qu’il les lui a demandées, car celles-ci sont les meilleures pour le Salat, avait-il indiqué.

H° Imam Ali Naqi Al Hadi (as) lui fit connaître sa réponse : ‘’Par Allah ! Récitez ces Sourates, car elles possèdent des mérites inestimables.’’

84. - La Sourate Al Qadr est le certificat d’agrément du Salat. Notre 12ème Imam, H° Houjjat (as), s’étonne : je me demande, dit-il, comment la Prière de la personne qui ne récite pas la Sourate Al Qadr dans son Salat est acceptée ? Il continue en assurant que je n’apprécie pas le Salat où la Sourate Al Ikhlaç est absente.

85. - Un individu écrivit à notre 12ème Imam, le Souverain de l’Epoque, H° Mahdi (as) que, d’après un Hadith, réciter la Sourate Al Houmazah = le Calomniateur, dans le Salat, procure des récompenses de toute la planète.

‘’ ô mon Maître ! Demanda-t-il, peut-on laisser toutes les autres Sourates habituelles et ne réciter que celle-ci dans le Salat ?

L’Imam (as) lui répondit en ces termes : ‘’En effet, ce que vous venez de m’exposer est réel, notre parole est véridique, sans aucune contradiction. Néanmoins, pas une Sourate n’égale les récompenses des Sourates Al Qadr et Al Ikhlaç si celles-ci sont récitées dans le Salat. Sachez qu’elles peuvent aussi remplacer les Sourates qui sont particulièrement indiquées pour le Salat recommandé à effectuer. Ainsi, vous obtiendrez les mêmes récompenses, bien que ces dernières soient laissées volontairement.

Par contre, ajoute l’Imam Al Mahdi (as), si vous récitez d’autres Sourates à l’endroit de ces deux Sourates évoquées, votre Salat sera correctement accompli, mais, sans doute, vous perdrez toutes les récompenses que vous auriez pu acquérir par la récitation des Sourates Al Qadr et Al Ikhlaç.

86. - Le Qour’an parlant, Abou Mouhammad, l’Imam Ja’afar As Sadiq (as), ‘’le Véridique,’’ nous apprend une méthode : comment se protéger de son tueur ? Il l’a, d’abord, appliquée avant de la passer aux pécheurs que nous sommes. ‘’Quand vous vous voyez l’épée sur la gorge, dit-il, mettez-la en pratique et vous aurez la vie sauve !’’

Le 6ème Imam (as) raconte sa mésaventure : ‘’le cruel calife abasside, Abou Jafar Al Mansour me convoqua dans son palais avec l’intention de me tuer. (Il le sut par la science de l’invisible dont il était Maître). Je me mis, dit-il, à réciter tout de suite la Sourate Al Qadr, suivie de cette Invocation que je murmurai devant lui, lorsque j’arrivai dans son château :

« YA ALLAHOU ! YA ALLAHOU ! INNI ATA-SHAF-F ô BHI MOUHAMMADINE (SAW) WA AN’LAA TOUGHALIB-BH’HOU ANNI »

( ô Allah! ô Allah! Je demande le Salut par la Grâce de H° Mouhammad, répands sur lui et sur sa Descendance Tes Bénédictions, que cet homme ne puisse pas me vaincre !)

Par la Clémence Infinie d’Allah, avoue l’Imam (as), cette opération me tira hors de péril.

» Qui peut évaluer les mérites de cette glorieuse Sourate Al Qadr ? Notre savoir est hors de son pouvoir pour dénombrer ses avantages. Lorsque le Représentant d’Allah lui-même en fait son ‘’amulette’’ sacrée pendant ces moments de situations périlleuses, la plume tombe de mes mains.

87. – Hadith du Martyr de Machhad, notre 8ème Imam, H° Ali Ibn Moussa Ar Ridha (as) : réveillez-vous de grand matin, à l’heure de Fajr, tournez la pierre d’Aqîq de votre bague dans votre doigt vers vous et levez-vos mains pour invoquer Allah dans les termes qui suivent. Récitez d’abord la Sourate Al Qadr et formulez ensuite vos vœux. Le Très Haut, par les Grâces de cette Sourate, les exaucera le plus rapidement, Insha’Allah :

‘’ AMANETOU BILLAHI WAHADAHOU LAA SHARIKA LAHOU, AMANETOU BIS- SIRRI MOUHAMMADINW WA ALE MOUHAMMADINW WA ALA NIYYATIHIM. ‘’

(Je crois en Allah, L’Unique et sans égal, Qui n’a pas d’associé, je crois aussi à tout ce qu’ont apporté H° Mouhammad (saww) et sa Descendance, que ce soit visible ou invisible)

88. - Pour clore ce texte, je vous cite un dernier Hadith qui nous vient de notre 5ème Imam, H° Mouhammad Al Baqir (as), il nous rapporte de son grand-père, le Commandeur des Croyants, H° Ali Ibn Abî Talib (as) :

Un Shia, fidèle de l’Imam (as), se présenta chez lui et se plaignit de son mal de dos qui lui causait d’excessives et d’insupportables douleurs et lui faisait souffrir des insomnies sans bornes. Il sollicita son Maître de lui fournir une solution.

La réponse ne se fit pas attendre : ne t’inquiète pas, lui dit l’Imam des pieux. Pose ta main à l’endroit où tu ressens la douleur, récite sept fois la Sourate Al Qadr et trois fois le Verset 145 de la Sourate Alé Imrân du Saint Qour’an. Insha’Allah, tu retrouveras ta santé et le mal disparaîtra ! Cette histoire n’est ni mienne ni vôtre, elle émane de notre Chef, Maître des deux mondes et le Représentant d’Allah. Ce traitement est des plus faciles, sans aucune peine ni dépense. C’est un moyen thérapeutique pour toutes sortes de maladies : corporelles comme spirituelles.

En cette ère marquée par des troubles, où la haine, la violence, la guerre et le terrorisme régissent un monde bouleversé, où les maladies pullulent, malgré les progrès de la médecine, où les vices et péchés abondent proportionnellement aux développements techniques, où la dépression, le stress et l’angoisse succèdent à la tranquillité de l’esprit, à la sérénité de l’âme et à la joie, seules les Paroles d’Allah (swt) ou le Saint Qour’an, l’Evocation du Saint Prophète (saww) et de ses Ahl oul Bayt Bénis (as) et les Invocations constituent un remède exceptionnel et efficace contre tous les maux, capable d’apaiser nos inquiétudes, d’aplanir nos difficultés, de dissiper nos soucis, d’éloigner nos malheurs, de guérir nos maladies, d’accroître notre subsistance matérielle, de nous apporter le rayon du bonheur, ici-bas comme dans l’Au-delà, d’illuminer notre esprit et notre Foi, bref, de nous entrevoir des solutions à nos problèmes. La Sourate Al Qadr fait partie de cette Médecine Divine.

Mulla Nissar